Totto-Chan : La petite fille à la fenêtre de Tetsuko Kuroyanagi

Totto-Chan : La petite fille à la fenêtre de Tetsuko Kuroyanagi
( Madogiwa no Totto-chan)

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique

Critiqué par Shan_Ze, le 27 avril 2010 (Lyon, Inscrite le 23 juillet 2004, 36 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 880ème position).
Visites : 1 920 

A l'école de la vie...

Parce qu’elle a un peu trop de choses à dire et qu’elle a la bougeotte, Totto-chan est renvoyée de son école. Mais elle va intégrer l’école Tomoe, une école où les cours ont lieu dans des anciens wagons de train et où le directeur a une approche différente dans l’éducation des enfants.

Totto-chan c’est Tetsuko Kuroyanagi, quand elle était petite. Elle a 6 ou 7 ans quand elle arrive à l’école Tomoe, elle raconte par de courts épisodes, comment elle découvre cette école, ses nouveaux camarades, le gentil directeur qui l’écoute vraiment… Par un narrateur extérieur, Totto-chan adulte, on fait connaissance avec cette petite fille éveillée et pleine de joie. Malheureusement, on voit que ça se passe pendant la seconde guerre mondiale.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, c’est beau et émouvant, j’en avais parfois un petit pincement au cœur, d’autres fois, un sourire aux coins des lèvres. Je regrette aussi les illustrations de l’édition japonaise, celle de la couverture étant très parlante. On aurait aimé rester un peu plus avec cette petite fille, on la quitte avec regret.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

L'école dans un Wagon

6 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 43 ans) - 9 avril 2019

Totto-Chan évoque avec beaucoup de tendresse une « petite école éprise de liberté » comme la qualifie le quatrième de ouverture, l’école Tomoe, qui fut ouverte à Tokyo dans les années 1930, et dont les principes éducatifs ne sont pas sans rappeler de façons troublantes ceux des pédagogues Maria Montessori ou Célestin Freynet.

Le récit met en scène une petite fille, surnommée Totto-Chan, indisciplinée mais curieuse, qui, renvoyée de son établissement scolaire, va s’épanouir à Tomoe. Totto-Chan se révèle être l’auteure elle-même, Tetsuko Kuroyanagi, qui puise dans ses propres souvenirs la matière du livre. La fraîcheur de ces souvenirs, leur côté cocasse parfois, vu par le regard novice d’une enfant, renvoient une impression de « jours heureux » comme Tetsuko Kuroyanagi le dit elle-même, un peu naïfs, à la manière d’un conte, que viendra tout juste ternir l’ombre de la guerre (l’école Tomoe fut rasée au cours d’un bombardement américain sur Tokyo).

Ainsi les courts chapitres de Totto-Chan nous permettent de découvrir les principes pédagogiques qui portent les enseignants de cette école atypique. Liberté pour les élèves d’organiser leur journée comme ils l’entendent pourvu que le programme du jour soit tenu, éloge de la différence, de l’autonomie, de la responsabilité, de la tolérance, de la curiosité naturelle des enfants ; lien très fort avec la « vraie vie » (un paysan apprend aux jeunes élèves les principes de l’agriculture et du jardinage)... : vraiment, les tenants de la « nouvelle éducation » n’auraient pas désapprouvé Sôsaku Kobayashi, le fondateur de Tomoe.

Le livre est un hommage, mélancolique, d’une grande sensibilité, à la vie dans cette école, mais sans regard critique ni analytique. Il se peut donc qu’il puisse agacer certains lecteurs dubitatifs face à ce type d’enseignement, décrits ici avec un côté « enchanteur ». Les autres se laisseront porter par cette expérience de liberté tout à fait étonnante dans le Japon Impérial et militariste de la première moitié du vingtième siècle.

un livre magnifique...

10 étoiles

Critique de Blabla:) (, Inscrite le 20 juillet 2010, 22 ans) - 20 juillet 2010

Grâce à ce livre, j'ai vraiment commencé à m'intéresser à la littérature. J'avais 8 ans quand je l'ai lu, sans grand intérêt. Il fallait que j'occupe mes heures perdues ...
L'histoire de cette petite fille, qui, du jour au lendemain, change d'école m'a vraiment emportée. A première vue, l'histoire parait banale, commune...
Mais, cette relation qu'elle noue avec son directeur, ou la sincérité du bouquin, vous prend, vous embarque, et ne vous lâche pas. Même après l'avoir lu. On aimerait que ce livre continue toujours, qu'il ne s'arrête jamais. Que sa fin n'existe pas...
Ce livre est éblouissant, et vous fait chavirer !
Si vous aimez lire, alors n'hésitez pas !

Forums: Totto-Chan : La petite fille à la fenêtre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Totto-Chan : La petite fille à la fenêtre".