Les lieux sombres de Gillian Flynn

Les lieux sombres de Gillian Flynn
( Dark places)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Clubber14, le 15 avril 2010 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 39 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 16 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 182ème position).
Visites : 7 367 

Du Ellory chez Flynn

Résumé :

Début des années 1980. Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux sœurs sont assassinées dans leur ferme familiale. Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de 15 ans. Ce fait divers émeut tout le pays, et la jeune Libby devient un symbole de l'innocence bafouée. Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby, qui ne s'est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique. Encouragée par une association d'un type très particulier, elle accepte pour la première fois de revisiter les lieux sombres de son passé. C'est là, dans un Middle West désolé, dévasté par la crise économique et sociale, qu'une vérité inimaginable commence à émerger. Et Libby n'aura pas d'autre choix pour se reconstruire, et peut-être enfin recommencer à vivre, que de faire toute la lumière sur l'affaire, quelles qu'en soient les conséquences.

Mon avis :

D'une noirceur psychologique infinie, ce roman nous plonge dans la vie tragique d'une jeune femme qui a vu toute sa famille se faire assassiner sous ses yeux et qui doit dès lors se reconstruire. L'intensité de l'intrigue est exceptionnelle, jusqu'à la dernière page nous nous demandons qui est l'assassin, ainsi que son mobile, plusieurs personnages énigmatiques sont potentiellement les tueurs.....

J'ai vraiment dévoré ce livre, pour moi cet auteur a vraiment éclaté au grand jour avec ce roman (il est vrai que je n'ai pas encore lu son premier roman "Sur ma peau") et a indéniablement signé ici un véritable chef d'oeuvre d'intensité et de douleur.

Dans le récit nous plongeons dans la vie ordinaire de paysans américains, plutot désargentés et dont le fils aîné, mal dans sa peau, se fait de très mauvaises fréquentations, des satanistes sanglants. Je n'en dis pas plus, à vous de le découvrir.

A conseiller vivement aux fans inconditionnels de Sonatine, dont je suis vraiment le plus fervent admirateur. Ce roman s'instaure dans la lignée d'un "Seul le silence" d'Ellory ou d'un "Au-delà du mal" de Shane Stevens. Il est tout bonnement impossible de finir ce livre et de ne pas y penser plusieurs jours, voire plusieurs semaines après.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Sacrifice suprême !

6 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 53 ans) - 23 mai 2015

Romancière et scénariste américaine, Gillian Flynn (1971- ) est un auteur d'ouvrages policiers.
"Les Lieux sombres" (Dark Places) est publié en 2009.
"Les Apparences" (Gone Girl) publié en 2012, reçoit le Grand prix des lectrices de Elle et sera adapté au cinéma avec le succès que l'on sait.

Libby Day a 7 ans lorsque sa mère et ses soeurs sont massacrées dans la ferme familiale. La petite fille qui a échappé au carnage, désigne son frère Ben comme le meurtrier. Un témoignage orienté que les années vont faire vaciller.
25 ans plus tard, alors que Ben Day est toujours en prison, Libby -assistée par une association de passionnés de l'affaire- tente de recoller les morceaux et mène une véritable enquête de police.

Attiré par l'engouement suscité par ce roman, j'ai souhaité tenter l'aventure. J'en ressors assez déçu. Un bon thriller certes mais qui traîne en longueur et se vautre dans la misère . Misères financières et intellectuelles qui mènent à l'impensable.
C'est noir, glauque et pathétique mais il manque la "flamme" des grandes oeuvres policières .
Le final reste néanmoins intéressant .

Sombres souvenirs déterrés...

9 étoiles

Critique de Karaziel (, Inscrit le 2 juillet 2014, 44 ans) - 25 juillet 2014

Libby, une jeune fille, de 7 ans, est la seule rescapée du massacre de sa famille par son frère 15 ans, qu’elle désigna comme le coupable, l’envoyant alors derrière les barreaux. 25 ans plus tard, toujours marquée par cette tragédie, elle est dépressive, seule et vit grâce aux dons des gens qui furent émus par son histoire… Au moment où l’argent se tarit, une association particulière l’approche afin de faire toute la lumière sur ce drame, elle y voit l’occasion de gagner de l’argent facilement, afin de subvenir à ses besoins…

C’est un thriller social, point d’enquête policière ou journalistique, seule, la jeune victime qui, en s’enfonçant peu à peu dans le passé, va reconstituer la vérité hallucinante et malsaine du drame. Les Lieux Sombres alterne deux périodes : Le présent, en développant (à la première personne) l’enquête de Libby sur la reconstitution du massacre ; Et le passé, à travers, alternativement deux visions de la journée du drame (à la troisième personne), celle du frère, Ben, et celle de la mère, Patty.

Le récit se passe au coeur des années 80 aux États-Unis en temps de crise économique et sociale, le monde agricole est touché de plein fouet notamment. Cette famille, 1 mère, ses 3 filles et son garçon vivent dans une ferme en faillite, de façon miséreuse. Le père, alcoolique et violent, les a abandonnés à leur triste sort, en surgissant de temps en temps pour extorquer de l’argent.

Les Lieux Sombres est cru dans son propos et de par son style. Libby, au caractère antipathique et coléreux, s’exprime de façon violente et ordurière. Elle est fainéante et essaie toujours de profiter de l’image tragique de son passé pour soutirer de quoi vivre sans avoir à travailler. L’antihéros par excellence, on aura du mal à la supporter par moment… Ben, à 15 ans, est mal dans sa peau et renfermé sur lui même. On va sentir son malaise de vivre seul dans cette maison parmi 4 filles sans vrai père. Surtout que ses soeurs ne le lâcheront pas, rendant sa vie d’adolescent encore plus insupportable. il va essayer de s’intégrer parmi un groupe et lier une relation intime normale avec une fille opiniâtre et inflexible. On va s’attacher à lui et en même temps on voudra le bousculer et le secouer des fois… Patty est une mère perdue, sans emploi et à bout de souffle, essayant de jongler entre ses 4 enfants, ses problèmes d’argents et cet ex-époux belliqueux et voleur. On va ressentir de l’indulgence et de la tendresse pour sa lutte quotidienne.

Au fur et à mesure que Libby, poussée par l’argent, défriche son passé afin de récolter témoignages et preuves pour l’association, ses souvenirs vont s’éclaircir. Sur les lieux du drame et à travers ses rencontres et découvertes, sa mémoire engluée et voilée, par son ressenti d’abandon et de solitude, va ainsi devenir plus nette et précise et entrainer un changement progressif de comportement et de point de vue. On est trimballé et malmené à travers sa quête et les chroniques du passé de Ben et Patty. On va y rencontrer une galerie hétéroclite de personnages, aux vies torturées, sinistres et atypiques dévoilant la déchéance et la morosité du Middle West des années 80. Plus la vérité sur la tragédie émerge, plus elle semble tantôt à portée de main et tout d’un coup totalement indéchiffrable et éloignée. Les ambiances et situations, souvent violentes et cruelles ou tristes, pathétiques voir immorales, sont peintes de manière viscérale les rendant d’autant plus réalistes qu’elles en deviennent souvent choquantes.

Les Lieux Sombres est vraiment un coup de coeur, tant le style, les personnages et l’histoire sont immersifs et passionnants. On ne découvrira la toute vérité qu’aux dernières pages et le choc n’en sera que plus étourdissant et perturbant ! Ce roman témoigne de la misère et la désolation humaine d’une famille survenant dans les situations de précarité et de désespoir… du sable mouvant, sous leurs pieds, qui progressivement les engloutit… Et ce qu’ils peuvent être amenés à faire pour ne pas y sombrer définitivement…

Noir c'est noir..

8 étoiles

Critique de Paofaia (Moorea, Inscrite le 14 mai 2010, - ans) - 1 novembre 2013

La mesquinerie qui m'habite est aussi réelle qu'un organe. Si on me fendait le ventre, elle pourrait fort bien se glisser dehors, charnue et sombre, tomber par terre, et on pourrait sauter dessus à pieds joints. C'est le sang des Day. Il a quelque chose qui cloche. Je n'ai jamais été une petite fille sage, et ça a empiré après les meurtres. En grandissant, Libbye la petite orpheline est devenue maussade, lymphatique, trimballée de mains en mains au sein d'un groupe de parents éloignés- des cousins issus de germains, des grands-tantes, des amis d'amis- collée dans une série de mobil- homes ou de ranchs décatis aux quatre coins du Texas. J'allais à l'école dans les vêtements de mes soeurs mortes, des chemises aux aisselles jaunies. Des pantalons comiquement lâches, retenus à la taille par une ceinture élimée serrée jusqu'au dernier cran, qui faisaient des poches aux fesses. Sur les photos de classe, j'ai toujours les cheveux en bataille- mes barrettes pendouillent au bout de mes mèches comme des objets aéroportés pris dans les noeuds- et j'ai toujours des poches gonflées sous les yeux, mes yeux de vieille patronne de bar alcoolique. Peut-être les lèvres retroussées à contrecoeur en lieu et place d'un sourire. Peut-être.
Je n'étais pas une enfant aimable, et je suis devenue une adulte profondément mal aimable. Si on voulait dessiner mon âme, n obtiendrait un gribouillis avec des crocs pointus.


Ce roman noir vaudrait la lecture pour le seul portrait de cette jeune femme murée dans la solitude et la culpabilité, qui, parce qu'elle a besoin d'argent pour continuer à vaguement survivre, va obéir à quelques individus fanatiques de meurtres spectaculaires, convaincus de l'innocence de celui qui paye depuis vingt ans pour ceux là, ceux de sa mère et ses deux soeurs. Elle est la seule rescapée du massacre. Avec son frère, mais le frère, c'est elle qui l'a accusé d'avoir commis ce triple meurtre.
A regret, elle va quand même, pour de l'argent, se replonger dans ce passé, le roman alterne les chapitres de sa nouvelle enquête, et le récit de ce qui s'est passé ce jour là. Et ce qui a conduit à ce meurtre.
Malgré peut être quelques longueurs, c'est pour moi un très bon polar, que l'on a du mal à poser une fois commencé, mais aussi un roman social avec une analyse psychologique assez fine de tous les protagonistes.
Amateurs de ce genre de lectures, n'hésitez pas!

Bien

7 étoiles

Critique de Daoud (LYON, Inscrit le 8 février 2011, 44 ans) - 30 octobre 2013

Malgré un style d'écriture très simple et une histoire en 2 parties qui se chevauchent continuellement (pas mal de longueurs), l'intrigue est bien menée et le scénario plausible.

Un bon livre noir de vacances...

Crimes de famille

7 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 39 ans) - 21 août 2013

Le roman navigue entre deux époques: 1985 et aujourd'hui.
1985, l'auteur utilise une manière originale de raconter les évènements avec le point de vue des différents acteurs qui se sont succédés pour reconstituer, comme un puzzle, la vérité sur le drame qui s'est déroulé ce soir là.
Et aujourd'hui, l'auteur utilise une narration linéaire pour nous conter, Libby le personnage principal, désagréable, associable et paresseuse, qui va mener par nécessité sa propre enquête sur la mort de toute sa famille.
L'envie de connaître le fin mot de l'histoire est une vraie motivation pour tourner les pages et les secrets gardés par tous les protagonistes ajoutent une part de suspense très bien entretenue. L'écriture de Gillian Flynn est très accessible et nous entraîne dans l'univers malsain de la pauvreté, des croyances et des préjugés. La fin un peu tirée par les cheveux met un petit bémol au plaisir simple que m'a procuré ce livre.
Au sortir de ce roman, je garde un sentiment plaisant de ce divertissement sans grandes prétentions...un bon livre de vacances!

La crasse

8 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 42 ans) - 20 mai 2013

J'ai lu ce livre en même pas 3 jours, quelques petits trucs ici et là qui m'ont fait tiquer, c'est vrai que ça va loin dans la crasse et la pauvreté mais mis à part ça, on se prend vite au jeu en se demandant qui a bien pu tuer la famille Day. Plusieurs possibilités s'offrent à nous et seulement vers la fin on se dit : ah ça doit être ça! Bien écrit, des personnages bien dessinés, ça va loin dans le glauque. Je trouve à Ben des circonstances atténuantes oui, mais juste un peu. J'ai bien aimé Libby . Asociale, pas très active, cleptomane qui au bout de 25 ans se décide (forcée au début) de savoir ce qui s'est réellement passé dans la nuit du 2 au 3 Janvier 1985.

Un divertissement honnête

4 étoiles

Critique de Ravenbac (Reims, Inscrit le 12 novembre 2010, 53 ans) - 22 septembre 2012

Au début des années 80, dans le Middle West américain, une famille est sauvagement assassinée. Seuls ont survécus Libby, la benjamine, et son frère aîné que tout accuse. Vingt ans plus tard Libby décide de reprendre l’enquête.
Si l’histoire n’est pas originale, la façon de la traiter ne l’est pas non plus. L’écriture est quelconque, sans attrait. Mais l’auteur arrive quand même à instaurer une ambiance. Il y a des longueurs, de descriptions inutiles. Un divertissement honnête.

Un très bon thriller

9 étoiles

Critique de Fabian (, Inscrit le 28 septembre 2011, 38 ans) - 7 octobre 2011

J'ai dévoré les 500 pages de ce livre. J'ai aimé le fait de vivre plusieurs scènes à la fois du point de vue de la fille de la victime de nos jours et de plusieurs personnages le jour des meurtres, il y a plus de 25 ans. Ce livre est très bien écrit et passionnant. Arrivé au milieu de l'histoire on ne peut plus décrocher, on suspecte tout le monde et les soupçons tombent page après page, sans être tiré par les cheveux ou peu crédible et la fin ne m'a pas déçu du tout. Je le conseille à tous les fans de thriller !

Entêtant

8 étoiles

Critique de Zoyd (, Inscrit le 25 novembre 2010, 35 ans) - 10 mai 2011

Un beau roman, finalement moins le thriller haletant attendu, que la bouleversante histoire d'un flot d'injustices qui s'abat sur une famille. Si la partie contemporaine est agréable à défaut d'être brillante, la faute à une certaine répétitivité, les flash-backs possèdent eux une force peu commune et sont écrits d'une vraie belle plume. Pas de misérabilisme à constater pour ma part, le roman est très sombre mais l'écriture, pleine d'humour noir dès que Libby prend la parole, vient contrebalancer cette noirceur. Enfin, s'il n'est peut être pas un pur thriller, ne pas craindre l'ennui pour autant, le classique "mais que s'est-t-il réellement passé" fonctionne à plein régime et le livre se dévore en quelques jours, je recommande vivement...

Zone d'ombre !

10 étoiles

Critique de Pakstones (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 53 ans) - 7 mai 2011

La claque !
Arrêtez tous les romans que vous lisez et attaquez immédiatement les lieux sombres de Gillian Flynn.
C'est une révélation, un grand roman noir d'une rare intensité doté d'une intrigue originale remontant sur les traces de l'enfance douloureuse d'une famille rongée par le désespoir.

Sachez qu'en lisant cette histoire de tordue et pourtant si accomplie, que vous serez surpris, perturbés, et hantés par la noirceur de ses lignes digne d'un sacrifice de rituel satanique !

A ne pas conseiller aux âmes sensibles donc ... par contre, vous, les diaboliques lecteurs, vous plongerez dans l'absolu douleur et la souffrance qu'à vécu la famille Day.

Un massacre, d'une sauvagerie animale dévastatrice avec un sentiment de soif de sang, de rage et de puissance.

Les personnages décrits dans ce roman sont très approfondis et complexes, les rendant vivants, les décors sont poisseux et perdus dans une Amérique profonde, et l'intrigue s'oriente sur des lourds secrets psychologiques perturbants.

L'écriture est aussi tranchante qu'un couteau Bowie, les chapitres se dévorent les tripes à l'air, et l'histoire est aussi blessante qu'est capable de faire une hache bien affûtée !!

Un grand savoir faire également en nous faisant revivre le passé, jour du drame, vu par des personnes différentes.

Tout le monde peut être le tueur, et pourtant le doute persiste mais alors qui ? et pourquoi cette famille a été sauvagement assassinée ?

Mme Flynn rentre direct dans le panthéon des grands écrivains de roman noir car dans cette histoire pas de bien d'un coté et le mal de l'autre, pas de gentil hero hollywoodien et de méchant tueur de l'autre, pas de flics ripoux ni de tueur en serie au Q.I. de 180, mais une histoire originale au dénouement crédible et malicieuse.

Vous l'avez compris, véritable chef d'oeuvre de roman noir contemporain auquel vous ne trouverez l'assassin ou les meurtriers qu'après les avoir lus ... et à la toute dernière page. Et cela fait toute la différence !

Un conseil, n'éteignez pas la lumière tout de suite après lecture tétanisée des Lieux sombres, car gare aux cauchemars en découvrant la vérité !!!

Mon dieu, je connais enfin la vérité !
Mes nuits blanches ne font que commencer ....

Grosse déception

1 étoiles

Critique de Traffic (Marseille, Inscrit le 21 septembre 2010, 50 ans) - 4 avril 2011

Très surpris des avis positifs sur ce livre, je n'ai tout simplement pas pu continuer cette lecture par la faute d'une pauvreté stylistique surprenante. L'univers du personnage contrastait également avec celui décrit dans la quatrième de couverture. Déception donc, ayant adoré Au delà du mal et les romans de R.J Ellory chez Sonatine, je ne peux que prévenir les lecteurs éventuels que sur ce bouquin, on est plus proche de l'univers d'un Chattam que de celui d'auteurs plus matures tels que ceux précités ou d'un Thomas Harris (Dragon rouge).

Oui mais

7 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 37 ans) - 2 novembre 2010

Un bon livre indéniablement! Libby Day, alors âgée de 7 ans, a accusé son frère d'avoir exterminé sa famille ce qui l'a conduit en prison. Une vingtaine d'années plus tard, appâtée par l'argent que lui promet un groupe qui milite en faveur de sa libération, elle accepte de réexaminer les événements et se laisse prendre au jeu pour mener sa propre enquête et découvrir ce qui s'est véritablement passé.
C'est bien écrit, on se laisse prendre à l'intrigue de ce roman noir.
Un gros bémol toutefois qui m'a dérangé : le misérabilisme qui suinte de ce livre : pauvreté, crasse, alcool, drogue, vol, ca n'arrête pas et c'est un peu "too much".

Ecriture originale et excellente

10 étoiles

Critique de Luluganmo (, Inscrite le 26 septembre 2010, 37 ans) - 26 septembre 2010

Au départ, on se dit que livre est très épais: "combien de temps vais-je mettre pour le finir s'il est mauvais?" Et puis non. Dès les premières pages, on se prend vite au jeu et on sombre rapidement dans cette histoire noire, lugubre et qui pourrait être si réelle.
L'alternance entre les discours des différents membres de la famille, à différentes dates nous pousse à chaque fois à lire un peu plus. Bref, c'est un excellent thriller, un de ces livres qu'on n'oublie pas et dont on se dit qu'il aurait été vraiment dommage de ne pas l'avoir lu.

Très bon livre

10 étoiles

Critique de Anna (, Inscrite le 19 juin 2010, 70 ans) - 3 août 2010

Pour être noir, c'est noir.
La mère de famille est dépressive, passive, intimidée par les autres. Le jeune garçon aussi se fait avoir par tout le monde.
Il a l'excuse d'être très jeune. Et les soucis d'argent qui n'arrangent rien.
La jeune femme aussi est plutôt dépressive passive aussi mais cela s'arrange tout au long du livre.
Tout cela réveille des échos chez le lecteur, car ces personnages sont proches de nous, imparfaits lecteurs. Bien que j'ai lu quelque part une lectrice qui "donnerait des claques" et révoltée par tant de misère.
En tout cas, c'est l'autre Amérique, pas celle qui se marie en dépensant trois millions de dollars pour la fête du mariage, celle qui perd sa maison à cause des emprunts, ne peut payer l'école à ses enfants, etc.
Et l'intérêt de ce livre est encore ailleurs, peut-être dans l'obsédante question tout au long des pages, "who did it".

Un thriller obsédant

9 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 39 ans) - 1 août 2010

Avec les "Lieux sombres" Gillian Flynn livre une histoire tragique pleine de douleurs et de désespérance. Comme cette campagne américaine où vit pauvrement la famille Day: un père alcoolique et irresponsable, une mère qui fait tout ce qu'elle peut pour faire subsister la Smala, un fils dont les fréquentations sont plus que douteuses et trois petites filles.
Tout part d'un drame lorsque la mère et deux de ses filles sont sauvagement assassinées dans la ferme familiale. La petite Libby, sept ans, réussit cependant à s'échapper de ce carnage. Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère Ben accusé sans preuve des meurtres, purge sa peine en prison, Libby n'aura de cesse de rechercher la vérité et de déterrer au fur et à mesure des secrets bien enfouis.
Les personnages sont complexes, ni tout blancs, ni tout noirs, avec chacun leur part d'ombre. Au fil de sa progression, ce roman vous hantera. Une fois la dernière page tournée, cette sombre histoire vous poursuivra encore longtemps, un peu comme "Seul le silence" de RJ Ellory.

Forums: Les lieux sombres

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les lieux sombres".