L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent de Elsa Morante

L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent de Elsa Morante
( L'Isola di Arturo)

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Flo29, le 9 avril 2010 (Inscrite le 7 octobre 2009, 47 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 006ème position).
Visites : 3 037 

solaire et poétique

Arturo vit sur une île, partagé entre sa maison, ses promenades solitaires et les visites rares et courtes de son père. Sa vie va être bouleversée par l'arrivée de la nouvelle femme de son père, qui n'a que quelques années de plus que lui.
A la fois roman d'apprentissage, réflexion sur la vie et sur l'amour, ce roman a été pour moi une pépite, telle que l'on aimerait en trouver souvent dans les bibliothèques. Je l'ai beaucoup aimé car il est très agréable à lire. On a envie d'accompagner Arturo dans sa découverte de la vie, avec ses plaisirs et ses cruautés. Le soir, je n'avais qu'une hâte, retrouver ce roman et maintenant je tiens à partager cette découverte.
C'est un récit solaire, sans aucune violence, tout en retenue et en douceur. A lire au soleil, avec un petit verre de rosé ou de jus de fruit à portée de main...et à lire doucement, chaque page est un pur moment de bonheur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'Île d'Arturo [Texte imprimé], mémoires d'un adolescent Elsa Morante traduit de l'italien par Michel Arnaud
    de Morante, Elsa Arnaud, Michel (Traducteur)
    Gallimard / Collection Folio
    ISBN : 9782070370764 ; EUR 8,40 ; 19/12/1978 ; 606 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les Charmes et tourments de la vie insulaire

10 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 24 avril 2018

Jeune enfant de l'île volcanique de Procida dont le seuil autre trait saillant consiste à accueillir un centre pénitentiaire, Arturo aime ce territoire, tout en voyant ses limites. Il en va d'autant plus que son père, étrange Allemand mystérieux, s'avère peu présent, peu communicatif, bien qu'affectueux à sa manière. Il n'a pas connu sa mère et ne nécessite pas de créer plus de liens sociaux que les rares contacts insulaires.
Puis il lui arrive une belle-mère, avec se tissent des liens d'attirance-répulsion, alors que son père s'éloigne de plus en plus fréquemment. L'idée de sortir de cette île lui trotte à la tête.

Epuré, sensible, beau et dure, ce roman dépeint une situation complexe par une rigoureuse analyse des faits et des psychologies qui rappelle un peu le mode opératoire d'Albert Camus. Il est bien fait.

Forums: L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent".