La Nada, Nouvelles pour l'Espagnol de Jean-Claude Tardif

La Nada, Nouvelles pour l'Espagnol de Jean-Claude Tardif

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Sahkti, le 23 octobre 2009 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 46 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 571ème position).
Visites : 2 607 

Les fantôme de la guerre civile espagnole

Quel magnifique recueil que celui-ci, donnant la parole à divers personnages, tels Antonio, espagnol républicain exilé en Bretagne qui se souvient des siens, des autres, de tous ces êtres sacrifiés par la guerre civile et dont les noms demeurent enfouis à jamais dans l'oubli et le silence, car il est encore des périodes que l'on n'aime guère remuer.
Le choix d'une photographie de Robert Capa en couverture n'est pas innocent; il sera question dans le récit de Gerda Taro, compagne de l'artiste morte à 27 ans en 1937. Une mort parmi tant d'autres, tant d'hommes et de femmes qui ont souffert, qui ont eu peur, qui y ont cru, qui ont connu l'espoir puis la résignation, la désillusion.
Dès les premières pages, l'émotion étreint le lecteur, palpable, omniprésente sans que la langue ne tombe pour autant dans le misérabilisme ou le pathos. Jean-Claude Tardif maîtrise la justesse du ton et choisit judicieusement les mots qui disent tout en quelques signes. En six nouvelles, l'auteur raconte l'Histoire, avec un grand H, composée des histoires en minuscule, profondément humaines, belles dans leur drame. Le personnage d'Antonio, inspiré du grand-père de Tardif, est touchant, ses regrets font mal au coeur et le lecteur ne peut que partager avec lui cette envie de retrouver cette terre dans laquelle sont ensevelis ses compagnons.
A d'autres moments, c'est l'auteur qui prend la plume pour nous parler de son grand-père, évoquer ses souvenirs d'enfance et ce que lui racontait le vieil homme à propos de sa vie, du passé. Avec toujours en toile de fond l'Espagne déchirée et meurtrie, les fantômes bruyants et les fusillés sous le regard des enfants. Dur et magnifique à la fois, tant Jean-Claude Tardif fait preuve de retenue et de sobriété, tout en nous livrant son coeur et l'âme de son grand-père. Superbe !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

No pasaran

7 étoiles

Critique de Vinmont (, Inscrit le 12 août 2014, 46 ans) - 26 juin 2019

Cet ouvrage est un excellent recueil de nouvelles qui nous permet de découvrir et parcourir la guerre d'Espagne sous différents volets pleins de poésie, d'humanité mais aussi de dureté.
Nous avançons parmi ces nouvelles parfois avec appréhension de trouver l'horreur ou le désespoir. Parfois c'est le bonheur ou la solidarité que l'on rencontre.
Le style est très agréable et l'auteur en use avec justesse pour parler de ses souvenirs ou de moments forts de cette période.
Un bon moment à découvrir et six nouvelles à déguster.

Forums: La Nada, Nouvelles pour l'Espagnol

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Nada, Nouvelles pour l'Espagnol".