Journal météorologique de Jacques-Pierre Amette

Journal météorologique de Jacques-Pierre Amette

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Alma, le 10 septembre 2009 (Inscrite le 22 novembre 2006, - ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 1 873 

Un pur bonheur de lecture

« Pas de grands mots ni d’événements qui font les romans spectaculaires, mais une vie simple de trois êtres sous un ciel changeant » lit-on dans les premières pages .Trois êtres ou plutôt quatre : l’auteur, sa compagne Ariane dont il est amoureux , leur ami l’Ecrivain, (dans lequel on croit reconnaître Olivier Rolin l’auteur du Chasseur de Lions ) et leur étrange voisin « celinien » . L’auteur a loué une maison dans un port breton en Juin et Juillet et note chaque jour dans un chapitre différent de son journal les variations que prennent la mer, le ciel, la terre côtière sous l’effet des changements atmosphériques . L’intrigue est minimaliste ; l’auteur n’a d’autre activité que de contempler le paysage changeant , parcourir les rues du village , savourer les délices de sa relation avec Ariane, et accueillir pour dîner son ami l’Ecrivain et entretenir avec lui des conversations littéraires .

Le charme de cet ouvrage tient à la grande sensibilité de Jacques-Pierre Amette aux lumières, formes et couleurs , aux odeurs, aux sons , en fluctuation perpétuelle sous l’effet du temps breton . Le paysage instable devient l’écran sur lequel se projettent ses souvenirs : souvenir d’une nuit d’amour avec Ariane dont les images se superposent avec celles du spectacle maritime , souvenirs de sa jeunesse « bruissent et résonnent les années perdues qui rayonnent dans l’absence et dans ma conscience », de vacances à Saint Malo, de voyages à Rome, à Stockholm, de lectures d’auteurs anciens .

D’une écriture pleine de sensualité, d’élégance et de nuances , construisant des phrases le plus souvent brèves, nominales, qui traduisent de brèves impressions ou sensations : des flashes plutôt que des actions qui impliqueraient l’emploi de verbes , Amette se fait ici l’écrivain de l’éphémère et de l’hédonisme paisible .

Si c’était un tableau , ce serait une toile de Turner ; un poème, des vers de Verlaine ; de la musique, un prélude de Debussy : un pur moment de bonheur .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Journal météorologique

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Journal météorologique".