Le Misanthrope de Molière

Le Misanthrope de Molière

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Théâtre

Critiqué par Pétoman, le 19 décembre 2001 (Tournai, Inscrit le 12 mars 2001, 43 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 910ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 7 537  (depuis Novembre 2007)

Eloge du vrai

Plus de 1750 alexandrins pour finalement décrire et critiquer l'hypocrisie, tel est le but de la pièce de Jean-Baptiste Pocquelin dit Molière. Alceste le misanthrope qui tout ce qu'il pense être, et les autres qui flattent, qui vantent quand c'est à leur avantage.
Ceci est toujours actuel, pour preuve, voyez les ventes de Nadine de Rotchild qui pense que les grands problèmes de notre monde se résument à savoir qui mettre à côté de qui, mettre quels couverts, à droite ou à gauche...Certes Molière ne nous apprend rien de ce que nous savons déjà mais il l'éclaire un peu plus, et tout le monde sait que c'est quand même une bonne lanterne. Et la lumière, c'est bien connu, c'est un moyen superbe pour lutter contre la dépression. Alors partez en cure avec Molière et ses vers...qu'ils le rongent jusqu'à la fin des temps, c'est du moins, tout ce que je lui souhaite.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Morbleu !

7 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 43 ans) - 9 avril 2019

Neuf « Morbleu ! », deux « Parbleu ! » et même un « Têtebleu ! » : Alceste le misanthrope, s’il fallait encore le prouver, est un rouspéteur, un acrimonieux, un aigri. Dans la vraie vie ce ne sont pas des individus faciles à vivre ; dans les fictions, ils cachent souvent des figures angoissées, d’une grande sensibilité. C’est le cas je trouve d’Alceste, qui est un personnage qui m’a beaucoup plu et touché. Il m’a paru d’ailleurs à peu près le seul personnage « juste » dans cette comédie bouffonne, si on le compare aux petits marquis, voire même à Célimène, tous aussi versatiles que futiles.

Les vers de Molière ne sont pas facile à lire, ils demandent un bel effort de concentration, et demandent à l’évidence d’être relus plusieurs fois pour bien se pénétrer des mécanismes et de la portée de la pièce. Sans cela, elle donne il est vrai à première vue l’impression de traîner quelque peu en longueur. C’est sans doute le prix à payer pour cette tirade psychologique, acérée et désabusés sur la médiocrité du genre humain.

Pauvre Molière...

10 étoiles

Critique de Junos2005 (, Inscrite le 12 mars 2013, 29 ans) - 14 janvier 2014

J'ai été surprise lors de ma énième relecture de la pièce. Même si j'avais toujours adoré cette comédie et été sensible au message qu'elle véhicule, j'ai été cette fois ci frappée et émue du caractère autobiographique de l’œuvre.
Tout y est: un amour troublé tel que Molière le vivait avec sa jeune épouse, une vie chahutée par les scandales comme ce fut le cas 2 ans auparavant avec la représentation de Tartuffe, un dégoût de l'âme humaine représentatif de la lassitude du dramaturge...
Oui cette pièce m'a profondément touchée par le ton et le message. Pourtant cela reste un fort bon moment de lecture et surtout de comédie avec des rebondissements et des joutes verbales succulentes.
On s'amuse, on rit, on réfléchit !

Une comédie au ton grave

10 étoiles

Critique de Pucksimberg (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 39 ans) - 8 septembre 2013

Alceste est misanthrope. Il ne supporte plus l'hypocrisie ambiante et les mensonges. Il n'accepte pas que son ami Philinte puisse donner des marques d'amitié à une personne qui ne le mérite pas. Il refuse de se plier aux règles de convenances et de politesse qui font de la société un véritable enfer. Alceste est bougon et ne cesse de déverser sa bile contre le genre humain dans ses multiples répliques. La vie nous réserve parfois bien des surprises. il tombe amoureux de la belle Célimène. Oui,mais il y a un hic ! Célimène est une coquette, qui adore les compliments, être courtisée, aime être entourée et cède parfois au jeu de la critique gratuite. Il aime en fait une personne qui incarne ce qu'il n'aime pas. Quel dilemme !

Cette pièce est plus sérieuse que les autres comédies de Molière. En effet, cette comédie a été rédigée en 1666, durant une période difficile pour l'auteur : tensions avec son épouse Armande Béjart amoureuse d'un comédien que Molière a lui-même engagé, forte toux qui affaiblit le dramaturge, sans doute une tuberculose, sans compter les problèmes nés de la première version de "Tartuffe" qui ont accentué le conflit qui opposait Molière à l'Eglise. Il ne supporte plus les personnes qui l'entourent et cet Alceste adhère à l'état d'esprit dans lequel est née cette pièce.

Dans le fond Alceste n'a sans doute pas tort. Il est radical et ne transige pas, mais le fond de sa pensée reste acceptable. La pièce possède aussi une dimension comique, sans tomber dans la farce. Alceste est un écorché, un homme incompatible avec la société dans laquelle il vit.

Une pièce remarquable !

2 étoiles!

4 étoiles

Critique de Js75 (, Inscrit le 14 septembre 2009, 36 ans) - 5 août 2010

Le Misanthrope est une pièce de théâtre écrite par Molière.J'ai été déçu par cette histoire au départ prometteuse mais finalement inintéressante,creuse.Trop de bavardages inutiles.

du grand art!

9 étoiles

Critique de Sim (, Inscrit le 23 juin 2005, 35 ans) - 14 juillet 2005

Le misanthrope est un plaidoyer contre toutes les sournoiseries que l'on peut rencontrer. En effet Molière nous décrit des scènes où le comique de situation prédomine notamment lorsque Arsinoé et Célimène , sournoises toutes les deux se parlent comme des amies alors qu'elles se détestent. Mais lorsque l'on observe Alceste cela devient moins marrant car on se dit que la franchise absolue n'a pas sa place dans ce monde et que seuls les mensonges nous permettent de nous intégrer dans la société. C'est en lisant une pièce comme celle-ci que l'on se rend compte que les décors changent mais que les situations restent les mêmes.

Molière dans ses meilleurs jours ?

8 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 9 mai 2005

Je suis un peu lassé de ses pièces comiques, bien qu'elles m'aient fait beaucoup rire.
Celle-ci est l'une des plus poignantes de l'auteur-comédient-metteur en scène.
Mais reste la polémique : les oeuvres non burlesques de Molière ont-elles été écrites par Corneille, comme on l'a subodoré ?

La meilleure pièce de Molière

9 étoiles

Critique de Bérénice (Paris, Inscrite le 18 mai 2004, 33 ans) - 8 juin 2004

La plus vraie, la plus réfléchie, une vraie étude sur l'humain, et qui dans l'apparente caricature échappe à la caricature...et puis tout est tellement bien dit !
Et comme Molière reste toujours Molière même quand il parle sérieusement, fidèle à son principe 'd'instruire et plaire" en même temps, non seulement on apprend des choses mais en plus on se marre....

Forums: Le Misanthrope

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  pas Baudelaire, Molière !! 1 Bérénice 15 juin 2004 @ 12:12

Autres discussion autour de Le Misanthrope »