Sir Arthur Benton, tome 1 : Opération Marmara de Tarek (Scénario), Stéphane Perger (Dessin)

Sir Arthur Benton, tome 1 : Opération Marmara de Tarek (Scénario), Stéphane Perger (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Adultes

Critiqué par Dirlandaise, le 4 juillet 2009 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 63 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (34 107ème position).
Visites : 2 314 

Une tortueuse affaire d'espionnage

Dans son avant-propos, Tarek dédie cet album aux résistants, anciens déportés et combattants de la liberté qu’il a rencontrés lorsqu’il réalisait un documentaire sur les rescapés des camps de concentration.

Nous sommes donc le 10 mai 1945 au QG des forces alliées à Berlin. Un prisonnier est interrogé d’une façon assez brutale. Il décide de confier ce qu’il sait mais seulement à un des hommes présents et en retrait. Il s’agit de son vieil ennemi Armand de La Taille, comte de Foix alias Émile Marchand, un agent français attaché au deuxième bureau. Le prisonnier en question est le colonel Kensington alias sir Arthur Benton, un ancien agent de liaison de l’armée anglaise qui possède un comptoir marchand à Istanbul. Benton déteste les communistes et les Alliés l’accusent d’avoir aidé les nazis en leur fournissant armes et argent. L’interrogatoire a pour but de lui soutirer les noms des principaux dirigeants nazis encore en liberté et en fuite. Les Alliés désirent aussi capturer certains scientifiques allemands avant les Russes. Donc Benton décide de se mettre à table et de raconter son histoire.

C’est une histoire assez complexe d’espionnage qui commence lors de la montée du nazisme en Allemagne. Deux agents secrets, un français et un britannique, unissent leurs efforts afin de retrouver un supposé antiquaire qui est soupçonné d’aider les nazis en leur fournissant armes et argent : il s’agit de Benton évidemment. Ils seront aidés dans leur mission par la belle et mystérieuse Brigitte Lattour dont la beauté lui est d’un grand secours au cours de ses quêtes de renseignements. D’autres personnages viennent se greffer à cette tortueuse et sombre histoire dont plusieurs ayant réellement existés comme Hitler et Hess.

Il s'agit d'un album d’une grande qualité, soutenu par une documentation solide et un scénario en béton. Les illustrations laissent parfois à désirer surtout pour le visage des personnages dont celui de Brigitte qui est censée être d’une grande beauté alors que sur certaines planches, elle est tout simplement très laide. Mais le rythme est excellent. On se laisse emporter par l’action et j’ai suivi les péripéties des deux agents avec beaucoup d’excitation. Je dirais que les points forts de cet album sont justement la documentation irréprochable et le rythme de l’action. Les personnages sont également bien campés. J’aurais aimé des dialogues un peu plus recherchés mais ils sont quand même très bien.

Un album qui retrace une partie de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et qui nous aide à mieux comprendre les enjeux et les buts des uns et des autres. Quelques pages à la toute fin retracent la montée du nazisme en Allemagne et le contexte qui a amené l’accession d’Hitler au pouvoir. Une excellente bande dessinée qui ne fait pas que divertir…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Opération Marmara [Texte imprimé] dessin et couleur, Stéphane Perger scénario, Tarek
    de Perger, Stéphane (Illustrateur) Tarek, (Scénariste)
    EP éd. / Trilogies (Paris)
    ISBN : 9782848100791 ; EUR 13,90 ; 10/09/2010 ; 48 p. ; Album
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Qui est le traitre?

5 étoiles

Critique de Vince92 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 41 ans) - 18 mars 2017

Les années 30 furent une période de grande confusion autant qu'une période d'exaltation tant au plan des idées, que dans le domaine des arts ou de la littérature. En toile de fond cependant, la montée des périls totalitaires politiques que furent le fascisme et le communisme.
C'est dans ce contexte que Tarek, le scénariste, place son récit d'espionnage: un espion français cherche à mettre fin aux activités clandestines d'un lord anglais passé au service des nazis...
Si l'histoire est assez originale, son traitement pâtit de plusieurs biais qui la rendent moins intéressante. Tout d'abord, le scénariste instaure un manichéisme de mauvais aloi qui nuit à la crédibilité de l'histoire... les Français sont les gentils via leur agents Marchand, Abdallah et Lattour, intelligents, beaux et tandis que que le camp opposé est composé de traitres ou de brutes épaisses. On sent Tarek très influencé par l'historiographie officielle, ce qui se confirme à la lecture de l'avant-propos et de la bibliographie en fin d'ouvrage...il n'y a pas beaucoup de prise de recul et cela rend cette bande dessinée finalement assez quelconque.
Par ailleurs, il y a quelques incohérences ou imprécisions qui remettent une nouvelle fois en cause la crédibilité du récit: Lord Benton approche les nationalistes syriens afin de leur faire miroiter de l'aide pour leur révolte contre l'occupant français. Je comprends que ceci est une manoeuvre de diversion afin de leur soutirer de l'argent ou des armes... on ne comprend pas trop si c'est l'un ou l'autre, de toute évidence, ça ne peut pas être l'un et l'autre... beaucoup de petits détails de ce genre viennent polluer le récit et rendent la lecture de l'histoire malaisée.
J'ai quant à moi bien apprécié les dessins de Stéphane Perger (que je ne connaissais pas plus que Tarek) et qui s'adaptent assez bien à l'époque et à l'ambiance. Loin de la ligne claire, les contours des personnages et des décors apparaissent de façon assez floue comme pour souligner leur aspect ambigu. La colorisation de l'album est également très réussie avec ces contrastes de gris et noir participant à l'atmosphère assez lugubre de l'ensemble et qui "colle" bien avec le sujet traité. Un bémol cependant sur le lettrage des bulles qui n'est pas très agréable à la lecture.
En conclusion, un assez bon album dont l'originalité aurait pu être principalement sauvée par un traitement plus "objectif" des milieux politiques et du renseignement de l'entre-deux-guerres. Dommage que Tarek tombe trop facilement dans le piège inévitable du manichéisme.

Forums: Sir Arthur Benton, tome 1 : Opération Marmara

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sir Arthur Benton, tome 1 : Opération Marmara".