Duma Key de Stephen King

Duma Key de Stephen King
( Duma Key)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Bookivore, le 13 avril 2009 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 21 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 091ème position).
Visites : 11 658 

Un grand, un très grand, un immense, un grandiose King !

650 pages de bonheur...Stephen King nous habitue tellement souvent à la perfection que ça pourrait devenir lassant. Hé bien, pas du tout. A ce jour son dernier roman, venant tout juste de sortir chez nous (début du mois), "Duma Key" est une merveille absolue, un sommet.
A la fois totalement original et comme inspiré par les monumentaux "Sac d'Os" et "Histoire De Lisey" (tous deux imprégnés d'autobiographie, et dénués d'éléments horrifiques), "Duma Key" raconte l'histoire d'Edgar Freemantle, un directeur d'entreprise de construction qui est victime d'un violent accident du travail au cours duquel il subit une triple fracture du crâne, fracture de la hanche et dans lequel il perd son bras droit. Sa femme, ne supportant plus de le voir diminué, et mentalement un peu disjoncté à cause de l'accident (mais cette déficience mentale ne dure pas), divorce. Edgar, sur conseils d'un ami, décide de s'octroyer un an de repos total, et choisit, comme lieu de repos, une maison située sur une petite île méconnue des Keys de Floride, Duma Key.
Là, Edgar va faire la connaissance d'un ancien avocat excentrique, Wireman, et de la propriétaire de l'île, Elizabeth, une vieille dame atteinte d'Alzheimer. Là, Edgar va commencer, lentement mais sûrement, une nouvelle vie, en se mettant à dessiner ce qui lui passe par la tête. Edgar va vite se rendre compte de trois choses : d'abord, ses toiles plaisent. Ensuite, il n'est pas le premier à avoir eu subitement un déclenchement artistique en vivant à Duma Key ; enfin, ses toiles semblent se dicter d'elles-mêmes, et semblent aussi avoir un ascendant sur l'avenir...

Un grand King, à la fois drôle, émouvant, et totalement prenant. Assez angoissant aussi, notamment dans sa dernière partie (je n'en dis pas plus, j'en ai même trop dit), "Duma Key" est son meilleur roman depuis "Histoire De Lisey", qui est d'ailleurs son précédent livre. Oui, King ne fait que des monuments, depuis quelques temps, même si "Cellulaire" avait de quoi décevoir un tantinet (trop simple). Ce livre-là, croyez-moi, vous devez ABSOLUMENT le lire ! Et j'ajoute en conclusion que la couverture est une des plus belles qui aient jamais été faites chez Albin Michel !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

chapeau bas!!

9 étoiles

Critique de Darkvador (Falck, Inscrit le 1 février 2012, 51 ans) - 6 mai 2014

J'avais peur que ce soit trop long mais non et puis quel final!! du grand King, comme d'hab quoi! Ou va t-il chercher ses histoires et quel détails quand il décrit les tableau peints par son personnage pendant ses crises. Stephen King arrive comme personne à créer des personnages dont en a toujours beaucoup d'empathie.

Superbe

8 étoiles

Critique de Mayfair (Distroff, Inscrite le 30 mars 2007, 45 ans) - 17 avril 2012

Comme un certain nombre de lecteurs qui ont critiqué ce livre, j'aime beaucoup King et ai commencé à le lire vers 13 ans je pense. Ayant commencé par The shining, Simetierre etc, j'ai apprécié les frissons que ces romans pouvaient donner. Petit à petit j'ai trouvé que ses romans faisaient de moins en moins peur et me suis tournée vers d'autres auteurs du genre, sans pour autant laisser cet auteur de côté.

Mais souvent je ne trouvais plus ses romans à la hauteur de mes espérances car trop descriptifs. Cela n'a pas été le cas avec Duma Key.

Les personnages sont très attachants, le mythe du membre fantôme bien exploité, le roman comporte du fantastique sans exagération. Roman vraiment sympa à lire et très touchant je trouve.

L'univers de l'art

8 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 41 ans) - 5 février 2012

Je sais que ce livre n'a pas plu à tout le monde mais j'ai aimé être dans l'univers artistique , des tableaux , des dessins , et que tout ce petit monde s'anime , des cauchemars qui deviennent réalité . J'ai aimé suivre Edgar , un homme attachant , qui tente de se reconstruire après un terrible accident . J'ai d'abord lu ce livre à sa sortie et puis ensuite en cd audio en voiture . Je l'ai lu en anglais et écouté en français , je trouve que ça rend mieux en anglais (surtout niveau humour et phrases de Wireman) .
Et puis que l'action se passe en 2008 et dans les années vingt , comment la famille d'Élizabeth a été frappée par le destin . Moi j'ai aimé passer du temps en compagnie de tout le monde et la 'relecture' a été des plus plaisante . Et les réflexions sur l'art
Un bon S.King selon moi

king est devenu trop doué pour être compris

5 étoiles

Critique de Yoshiki (, Inscrit le 8 novembre 2011, 28 ans) - 8 novembre 2011

J'ai été déçue par Histoire de Lisey (trop descriptif et ennuyeux à mon goût), alors j'ai décidé d'accorder une nouvelle chance à Stephen king, et j'ai acheté le livre Duma Key.
je n'ai pas réussi à le lire jusqu'au bout je n'ai lu que les 200 premières pages tellement que l'histoire est décrite il ne s'est rien passé durant ces 200 pages, de plus mes parents m'avait acheté le procès de la sorcière de Robert Mccamon donc j'ai décroché de Duma Key pour lire ce livre et bien je ne l'ai pas regretté j'ai l'impression que Stephen king a atteint un trop grand niveau d'écriture pour être compris du grand public,en tout cas par pitié Mr King arrêtez de vous compliquer la vie soyez moins descriptif et arrêtez de planer au-dessus du sujet. Je conseille ce livre à des gens très intellectuels et très ouverts d'esprit. J'ai mis deux étoiles pour le style d'écriture splendide mais pas pour la qualité du récit.

Grand fan du king mais ...

5 étoiles

Critique de Dumel565 (, Inscrit le 3 mai 2009, 50 ans) - 7 novembre 2011

Pour une fois j'ai eu du mal à terminer un livre du king. Si j'ai tout de suite accroché au début, les 200 dernières pages sont, elles, particulièrement décevantes. Aimer le fantastique, ne veut pas dire avaler n'importe quoi, fut-il bien écrit. Ce livre ne me laissera certainement pas un souvenir impérissable.

Un formidable moment de lecture et des personnages super attachants

8 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans) - 10 octobre 2011

Tout d’abord je tiens à préciser que je suis une grande fan de Stephen King. J’ai commencé à le lire alors que j’avais 15 ans et depuis j’ai lu presque tous ses livres, avec plus ou moins de bonheur, surtout sur ses derniers ouvrages.
J'ai adoré le début du livre où nous faisons connaissance avec notre héros qui vient de subir un terrible accident – Dès les premières pages nous souffrons avec lui et, peu à peu nous le voyons renaître à la vie lorsqu’il arrive sur une petite île située dans les Keys de Floride. J'ai beaucoup appris tant sur l'être humain que sur la peinture. J'ai adoré les personnages créés par le Maître, ils sont tous tellement vivants et attachants, le héros Edgar, sa fille Ilse, son super pote Wireman (Hé Muchacho), et la propriétaire de l’ile Elisabeth, une vieille dame atteinte d’alzheimer. Les dialogues sont un vrai petit bijou.
Mais j'ai trouvé que la fin, là où normalement tout aurait dû aller très vite trainait vraiment en longueur nuisant un peu à la puissance dramatique et surtout angoissante de l'histoire (à vrai dire j'ai trouvé le début de l'histoire beaucoup flippant que la fin). Cela étant dit j'ai tout de même passé un formidable moment de lecture et j'y ai presque retrouvé celui qui me faisait de délicieuses peurs bleues !

mémorable

2 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 35 ans) - 8 octobre 2011

La narration de ce gros bouquin, travaillée comme il se doit à la King; est alambiquée page par page pour vous diriger avec intérêt vers le second chapitre mais n'apporte rien de neuf au final et surtout, aucun événement n'est vraiment cohérent, existant, structuré ou analysé dans la synthèse de l'histoire du livre. Et le héros, aux aventures abracadabrantes et foireuses d'homme plutôt malchanceux, passe son temps à pleurnicher avant de commenter à la façon d'un vil chroniqueur people ses drames débiles ou bien alors à se voir comme un beautiful loser (quoique plutôt fortuné) finalement gagnant, et pour terminer à part son comptable haut-en-couleurs aucun personnage, dont sa fille Monica, n'est réellement crédible: une superbe galerie entretenus de clichés.

La fin, avec son bouquet façon train fantôme de Brighton, est d'autant plus pitoyable et encore moins plausible pour qui a dépassé l'âge mental de 16 ans. Le tout apparaît, pour tout fan de ce grand écrivain il est vrai sous-estimé et parfois en forme, comme une belle version de "Christine" au pays des yuppies bobos.

Fantastique

7 étoiles

Critique de Pr.Phosie (, Inscrit le 9 août 2011, 42 ans) - 22 août 2011

Avant tout, j'aimerai rappeler que Stephen King est un écrivain de livres de type Fantastique. A cet égard, une petite définition s'impose pour rafraîchir les mémoires :

Le fantastique est un genre littéraire que l'on peut décrire comme l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d’un récit. La fin du livre, pour être caractérisé comme tel, ne doit pas trouver d'épilogue explicable logiquement.

Et dans ce cadre, King est le meilleur. Parfois les livres font frémir mais ce n'est pas le but du genre. Parfois, comme Duma Key, le genre est pur et les puristes justement y trouveront leur compte !

Le texte est écrit de manière assez simple et donc abordable pour une grande partie de la population, accessible au tout venant. L'histoire en elle même est assez conventionelle et même si j'ai lu le livre en quelques heures, ce n'est pas son meilleur !

Duma l'île paradisiaque...

9 étoiles

Critique de Alicelight (, Inscrite le 3 novembre 2009, 39 ans) - 30 novembre 2010

Par où commencer...
Que dire...
Depuis quelques années, je trouve que les livres de Stephen King me touchent moins, je n'ai plus aussi peur, les histoires ne m'emballent pas... Il faut dire qu'après histoire de Lisey, j'ai eu vraiment peur!
En commençant Duma, je me suis dis après 50p, Pfou! un pavé de 600p et cette histoire qui ne décolle pas.
Puis au fur et à mesure je me suis éprise des personnages. Ils ont l'air tellement vivants, on se prend à se demander quel est ce bateau au loin, pourquoi semble-t-il important et en même temps rien de plus qu'un voilier sur la mer... Bref, on rentre dans l'histoire.
Et quelle surprise, au fil des pages, j'ai ressenti un malaise grandissant, rien à voir cela dit avec d'autres livres comme cujo, shinning ou ça. Mais néanmoins, un sentiment bien réel palpable, une lente angoisse m'enserrant petit à petit comme un étau.
Je trouve ce livre remarquable. Même si ce n'est pas le même genre que les livres d'il y a 15-20 ans. Le style général reste le même, nous faire frissonner et être happer par l'histoire.
Je ne pense pas que king s'épuise, qu'il ait perdu son talent, c'est juste qu'il vieillit et que ses idées changent aussi. Peut-on rester le même avec ses mêmes angoisses pendant 30, 40 ans? Je ne pense pas. D'où l'évolution. Je pense que en tant que lecteur on change aussi, que ce qui nous faisait vibrer quand on avait 15 ans, n'est pas forcément la même chose 15 ans après. Et puis un auteur, c'est comme tout, il y a des bons livres et d'autres moins bons. King reste et restera toujours une valeur sûre, j'ai rarement été déçue, et puis même si j'ai détesté certains livres (comme Jessie ou histoire de lisey), j'en ai aimé tellement que ça compense.
Bref, un chef d'œuvre. Tellement bien, qu'après l'avoir fini, je l'ai recommencé dans sa langue originale.
La fin m'a glacée, j'en ai rêvé pendant des jours, ne pouvant me défaire de cette poupée...

Un peu plus conquise!

8 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 33 ans) - 19 septembre 2010

C'est seulement le troisième livre que je lis de Stephen King et les deux premiers ne m'avaient pas emballée.

Pour celui-ci, mon sentiment est assez étrange. Je l'ai plus apprécié que les précédents. J'ai trouvé les personnages attachants et j'ai pris plaisir à découvrir leur histoire.

Au départ, j'ai trouvé que c'était un peu long. L'auteur décrit beaucoup les événements et je pense que, peut-être, il aurait pu en venir plus vite au reste. Maintenant, ce n'est pas non plus ennuyant car c'est très bien écrit et on se laisse emporter.

A la fin, vient enfin la peur mais je dois dire que je ne l'ai pas ressentie longtemps et je n'ai pas été marquée par elle. Pour un Stephen King, je m'attendais à plus. Cependant, c'est probablement cela qui a fait que j'ai mieux aimé ce livre. Il y avait peut-être assez d'événements effrayants pour moi.

En résumé, je suis contente d'avoir lu ce bouquin et d'avoir découvert un peu mieux cet auteur. Ca m'incite à lire d'autres de ses oeuvres. Maintenant, pour les amateurs de sueurs froides, je ne crois pas que ce soit la meilleure.

Toujours ce frisson de plaisir

9 étoiles

Critique de Sorenja (, Inscrite le 27 mars 2007, 46 ans) - 22 avril 2010

Je viens chez mon ami Stephen toujours avec plaisir, je le connais par cœur, et j'ai mes habitudes. Je comprends que ces habitudes soient justement lourdes pour ceux qui n'aiment que la surprise, la nouveauté. Depuis que j'ai lu "Écriture", sa propre histoire, ses démons intimes et les liens avec son don d'écrivain, je le connais mieux et je l'apprécie encore plus.
A chaque fois que je finis un de ses pavés, j'ai peur que ce soit le dernier...
Duma Key est génial, très réaliste de la clinique des traumatisés crâniens, avec l'aphasie, les amnésies, les sautes d'humeur... C'est aussi une porte ouverte sur un imaginaire d'autant plus débridé qu'il sort du carcan de la raison.

Du mieux... mais toujours décevant

6 étoiles

Critique de Marsup (, Inscrit le 22 octobre 2009, 43 ans) - 10 février 2010

Après le catastrophique "Histoire de Lisey", je replonge dans l'univers de Stephen King qui a su m'émouvoir et me faire trembler avec des chefs-d'oeuvre tels que Simetierre, Misery, Ca, Shining ou le Fléau.

Alors, que dire de "Duma Key" ?

Ce livre me laisse perplexe car il possède des qualités mais aussi de nombreux défauts. Tout d'abord un reproche qui devient récurrent : l'écriture peu fluide de l'auteur et ses jeux de mots pas drôles du tout. La faute à la traduction ? Je ne sais pas... Ensuite, une histoire qui traîne un peu en longueur. Stephen King a du mal à aller à l'essentiel, se disperse, se répète et manque d'une réelle inspiration pour clore cette histoire. Quant aux passages fantastico-horrifiques, ils ne font pas peur et sont peu détaillés (rien à voir avec le Fléau).
Par contre, l'émotion est là, par moments. La vielle dame est touchante et la relation entre le père et sa fille est très belle.
Mais je suis déçu car il y avait là matière à faire un très bon livre ! En effet, le cadre dans lequel se passe l'histoire est bien imaginé (une ile presque vivante, palpable !!!), les personnages ont une vraie personnalité et sont attachants et l'Art comme sujet moteur est très plaisant !!!
Mais la mayonnaise ne prend que par instants.
Telle une vague, j'ai été aspiré puis déposé sur la plage à me demander si j'allais réussir à finir ce livre...

J'aime beaucoup cet écrivain mais je vais faire une longue pause en attendant qu'il fasse de nouveau un grand roman...

A quand la retraite?

6 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 41 ans) - 1 novembre 2009

Plus les livres passent et moins Stephen King me fait peur.
Alors, bien sûr, cette histoire est très belle, l'intrigue bien amenée et les personnages touchants mais je n'ai pas tremblé une seconde.
Je sens que l'auteur est de plus en plus âgé.
Pour moi, ce livre manque malheureusement de suspense, de violence, de sang et d'horreur. Tous ces ingrédients faisaient partie de ses premiers livres et je dois dire qu'ils me manquent.
Je suis peut être un peu sado maso mais quand j'ouvre un livre du King, c'est pour avoir peur et avoir des frissons.

Grandiose !

10 étoiles

Critique de MAGGUIL (, Inscrite le 22 février 2008, 38 ans) - 16 octobre 2009

Dans ce roman, Stephen King nous prend tout d'abord par les sentiments avec ses personnages émouvants. Puis il nous plonge dans une histoire totalement étonnante mais tellement crédible. L'intrigue est là, elle nous mène petit à petit vers une grande angoisse, les sueurs froides deviennent omniprésentes.
King reste fidèle à sa réputation mais nous surprend encore et toujours par son imagination fascinante, et son talent phénoménal !

Bref, un king de chez king à lire sans faute !

King of the île

7 étoiles

Critique de El grillo (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 45 ans) - 9 octobre 2009

Il est difficile de donner un avis sur un livre pour lequel je suis autant partagé entre l'histoire elle même et la manière de la raconter telle qu'elle nous est proposée par Stephen King.

Je n'ai pas accroché énormément à l'histoire, je lui ai trouvé des longueurs inutiles et une fin peu convaincante, too much. Soit.

Mais alors, il y a le style King! Cet homme est un formidable raconteur, un maître du genre, à faire regretter de ne pas être son petit fils pour lequel, à coup sûr, il a du conter le soir avant de s'endormir, des histoires. Ses personnages vivent, les situations, même les plus irrationnelles, paraissent réelles, les dialogues sont exceptionnels et donnent un relief sans pareil à tout le reste. Je suis sous le charme malgré une intrigue qui ne me touche pas, faut le faire! Il arrive à donner une crédibilité prodigieuse à des situations parfois complètement ridicules qui pourraient nous faire sortir complètement de l'histoire... mais non, on y reste et pour de bon. C'est un sentiment particulier.

Disons que quand King a une bonne histoire sous le bras, on touche au chef d'oeuvre. Ici, ça n'est pas le cas, et les 650 pages parfois un peu lourdes me le rappellent, mais si par bonheur le thème du papy cabossé s'isolant sur une île pour peindre des tableaux aux pouvoirs étonnants vous intéresse, enjoy, l'orgasme n'est pas loin...

Attirant

7 étoiles

Critique de PPG (Strasbourg, Inscrit le 14 septembre 2008, 43 ans) - 22 août 2009

Voilà très longtemps que je n'avais pas lu un "Stephen King" (depuis l'adolescence je dois l'avouer), et me voilà subitement attiré vers "Duma Key" à la bibliothèque, comme Edgar Freemantle l'a été par cette île. Etrange !
Tout de suite, j'ai replongé en terres connues à travers cette façon d'écrire propre à l'auteur : un grand conteur allant rapidement au concret, mais se délestant de formules littéraires très recherchées (mais peu importe, cela fonctionne). Nous voilà donc irrémédiablement embarqué dans cette histoire. Les personnages principaux sont attachants, certainement parce qu'ils sont terriblement humains, traversant des épreuves que nous allons ou pourrions traverser (accident, maladie, rééducation, mort...), les rendant d'autant plus proches de nous qu'il sont sincères (ce qui réconforte toujours le lecteur).

En quelques jours seulement j'ai dévoré ce livre. La lecture est agréable, l'épaisseur de l'ouvrage pas un obstacle, même si j'ai trouvé quelques passages un peu répétitifs. Pris dans le scénario, ne voulant pas le quitter (sûrement), la fin m'a semblé un tantinet trop rapide ; j'aurai aimé qu'Edgar Freemantle nous livre un peu plus ses ressentis sur les récents événements. Cette petite cogitation (en quelques pages seulement) m'aurait plu.

Il s'agit surtout d'un livre d'ambiance, traitant de relations humaines très concrètes, en un lieu qui se révèle peu à peu étrange. Mais que les amateurs de grandes épouvantes passent leur chemin. Par contre, les amateurs de peinture, soucieux de réflexions sur les mystères de la création, pourront avoir matière à cogiter.

L'envoûtement de la peinture

9 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 65 ans) - 21 juin 2009

Je viens tout juste de terminer Duma Key et c'est quand même de la belle lecture je trouve, l'histoire reste intéressante, l'ambiance ainsi que les personnages sont richement dépeints et cette fois, même la fin de l'histoire est plutôt réussie.
Mon impression générale :
Un livre dans la tradition de la plupart de ses dernières œuvres, une écriture délicate, des scènes touchantes, même troublantes, des réflexions profondes sur le pouvoir de la création teintées d’humour et de tendresse.

Mais ne vous trompez pas, dans la dernière partie, le malaise ambiant va s’amplifier pour, à la toute fin, basculer sur des pages assez cauchemardesques.

il n'y a plus de roi

6 étoiles

Critique de Titi43 (, Inscrite le 21 mai 2009, 40 ans) - 21 mai 2009

Où est le maitre de l'horreur? Un bon suspens, mais pas de quoi faire frémir les amateurs du genre. Le King n'est plus... 656 pages pour seulement quelques minutes de frisson, c'est dommage!! j'en aurai voulu plus.

quel bonheur de retrouver Stephen!!!

8 étoiles

Critique de Feedo (, Inscrite le 24 avril 2009, 38 ans) - 24 avril 2009

grande fan des livres de Stephen King (et plutôt déçue par ses dernières oeuvres), c'est avec un immense bonheur que je retrouve le style inimitable de mon cher Stephen dans les pages de Duma Key!!!
Ce livre est extraordinairement facile à lire malgré son nombre de pages plutôt impressionnant et l'histoire est très prenante!
Les personnages sont attachants, l'ambiance de plus en plus angoissante au fil des pages.... bref une fois ouvert, difficile d'abandonner Duma Key!!!!

Enfin je retrouve le KING que j’aime,

10 étoiles

Critique de LesieG (CANTARON, Inscrite le 20 avril 2005, 52 ans) - 14 avril 2009

Inquiétante à souhait, cette histoire est dans la lignée des grands romans de cet auteur. Suspense et horreur garantis. Les personnages sont vrais, bien racontés. Le livre est un pavé de 650 pages, mais il n’y a aucun temps mort. On tremble avec Edgar, tellement attachant qu’on aimerait pouvoir l’aider, lui crier mais enfin...
Par contre, je ne sais pas si j’ai été moins sensible à L’histoire de Lisey, mais je ne trouve rien de comparable entre les deux romans.
Attention aux âmes sensibles, nuits blanches assurées.

Forums: Duma Key

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Duma Key".