La grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt

La grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Elya, le 22 février 2009 (Savoie - Dauphiné - Ardèche, Inscrite le 22 février 2009, 29 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 13 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (542ème position).
Visites : 14 230 

Quoi de mieux qu'un livre pour parler de la passion de la lecture ?

Deux femmes, deux générations, 50 années d'écart mais une passion commune, un amour commun : la passion des livres. Si l'une ne s'en est jamais caché et en a fait son métier, l'autre a vécu 60 ans dans les livres en secret, les cachant derrière sa bible. Parce qu'à l'époque, une femme de la campagne ne devait pas lire, une femme devait rester à la maison s'occuper des enfants, chose qu'elle faisait à merveille. Alors Jade, la plus jeune, propose à sa Mamoune savoyarde de la rejoindre dans son appartement parisien afin de partager ensemble leur quotidien de femme célibataire.

Vont s'ensuivre quelques mois de bonheur où les notions de partage, d'affection et de reconnaissance auront toute leur place. La grand-mère de Jade, plus qu'un livre, est une vieille dame exceptionnelle et extrêmement cultivée, remplie de joie de vivre. La passion pour les mots, les belles phrases qui ont du sens, vont lier ces deux âmes qui se découvrent en même temps que nous les admirons. Pour "Vous [qui] aimez deviner ce qui se joue entre l'écrivain et son lecteur, ce regard infiniment long qu'ils échangent sans jamais que leurs yeux ne se croisent".

Parce qu'avant leur fusion, leur vie était trop simple, trop teintée de solitude et de banalité, la compagnie de l'autre va apporter plus que de la chaleur, plus que de la joie de vivre : une nouvelle rencontre pour chacune, mais aussi pour nous lecteurs, qui nous laisseront emporter par l'originalité de ces nouveaux personnages.
Quand à la fin... Je vous mets au défi d'avoir pu l'envisager, quand bien même je vous aurai prévenu. Si subtile, si pimentée, si émouvante. Que vous ne pouvez que considérer ce livre comme un beau livre, un de ceux dont on ne peut s'empêcher de noter quelques passages.

Après cette lecture, si comme moi votre avis était mitigé sur la collection Actes Sud avec son format étroit peu pratique et ses auteurs souvent trop simplistes, vous ne la verrez je pense plus de la même façon, et vous sentirez enfin que non, vous n'êtes pas les seuls à dévorer avec autant d'avidité des livres, vous n'êtes pas les seuls à trouver votre bonheur, une grande partie de votre vie, dans vos lectures.

Et puis si vous pensez que l'histoire d'une grand-mère de 80 ans ne doit pas être très palpitante, prouvez-vous le contraire en lisant La grand mère de Jade. Il y a des gens qui ont la chance, le privilège, ou le courage d'être heureux, agréables, vivants, jusqu'à la fin. De plus, il y a tout ce qui fait qu'un roman plait aujourd'hui : de l'amour, du suspens, du quotidien. Avec un petit plus, une subtilité propre au message que veut faire passer sans doute l'écrivain.

"Mamoune", cette grand-mère d'un autre âge, d'une autre époque, mais surtout, d'un autre genre humain, saura nous apporter cette fraicheur qu'elle semble avoir conservée malgré son âge avancé.

Petit bémol cependant.
Durant les premières pages, j'ai été déçue par le style littéraire de Deghelt, son expression trop simpliste malgré la trame de l'histoire qui semblait belle. Et puis à son rythme, ses phrases sonnent de bien en mieux, s'enchainent à merveille et nous poussent à les relever. On réalise que cette progression croissante dans la recherche d'un ton simple et fort était peut-être voulue, ce qui fait toute la magie de l'histoire et de l'écrivain.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

J'ai pleuré!

10 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 46 ans) - 13 avril 2019

C'est un roman sur la jeunesse et la vieillesse, le temps qui passe, la maladie. J'ai pleuré comme une madeleine sur les dernières pages, la fin ne m'a pas dérangée, je l'ai trouvée assurément humaine. C'est pour moi une pépite, trouvée à 50c à une foire aux livres...

Mamoune & ses amants de papier...

10 étoiles

Critique de Gilou (Belgique, Inscrite le 1 juillet 2001, 71 ans) - 12 octobre 2018

Très bonne histoire, réflexions sur la vieillesse confrontée au mode de vie moderne qui va trop vite.

Mais... toutes les mamies dont, Mamoune (ici dans le roman) , ne se laissent pas « intimider » par la technologie et elles s'engouffrent avec gourmandise dans les méandres du virtuel.

Juste une chose le « prologue » ne me plaît pas et c'est vraiment dommage.
Il casse la magie de l'histoire dans laquelle je m'étais plongée avec délice.

Je lui donne les 5 Etoiles pour cette belle découverte.

Premier roman de cette auteure, mais sûrement pas le dernier que je vais lire.

Une leçon de vie!

8 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 57 ans) - 23 juin 2017

Un livre merveilleux! Une leçon de vie, je l'ai terminé il y a quelques heures et je suis encore "dedans".
Certaines phrases m'ont particulièrement plu:
"La mort c'est la vie aussi. La guerre t'a pris ton frère qui était mon seul fils. La vie est une salope qu'il faut chérir de toutes tes forces. Vis ma fille, prends le bonheur dans chaque instant et pleure les morts sans les rejoindre si ce n'est pas encore ton heure, c'est la moindre des dignités."
Mais aussi:
"Vivre dans la peur, c'est vivre à moitié, prendre la rue du plus tard, c'est arriver à la place du jamais."

Génération et lectures

8 étoiles

Critique de Veroniquedubois (Liège, Inscrite le 23 mai 2008, 58 ans) - 12 juillet 2012

Livres, lectures, loisirs, l’oisiveté
Aïeule, descendance, collègue, nous les découvrons.

Grande dans ses secrets de lecture,
Resplendissante à travers ses aventures,
Authentique malgré ses écritures,
Naturelle devant ses brisures,
Dans le doute, grattez cette peinture.

Mélanges de plusieurs points de vues
Echos différents selon les époques
Récits personnels en pâture
Enchanteurs, faites leurs connaissances.

DE JADE

Véronique Dubois

Un très bon roman plein de tendresse mais un bémol : la fin …

9 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans) - 24 octobre 2011

Dès le début ce livre s’est imposé à moi comme une évidence. Tout m’attirait dans cet ouvrage que j’ai repéré un après-midi chez France Loisirs. La couverture ornée de violettes m’a tout d’abord tapé dans l’œil, car ma grand-mère adorait les violettes et sentait la violette (tout comme la grand-mère de l’héroïne). Ensuite le titre du livre « La Grand-Mère de Jade » car Jade est le prénom de ma fille, ma petite dernière.
Ensuite j’ai lu la présentation à l’arrière du livre et j’ai su que j’allais adorer ce livre. Mamoune, la Grand-mère de Jade vieillit et comme elle vit seule dans sa maison, ses filles ont décidé de la mettre dans une maison de retraite. Sa petite fille Jade outrée par cette idée, a très vite décidé d’enlever sa grand-mère pour la ramener vivre chez elle à Paris. Les 2 femmes vont donc apprendre à mieux se connaître et Jade découvre que sa grand-mère est une lectrice très accomplie, mais surtout une lectrice cachée car à son époque et dans son milieu très rural, il était impensable qu’une femme puisse lire, la lecture étant alors considérée comme une perte de temps. Mamoune considère la lecture comme un amant caché. Elle a appris seule à découvrir la littérature et les auteurs et c’est en tant que lectrice avisée qu’elle propose ses services pour aider Jade qui vient de finir son roman. Celui-ci a été refusé par quelques maisons d’édition et Mamoune se propose donc d’aider Jade pour apporter les modifications nécessaires. Mamoune porte sur la littérature un regard passionné et très personnel. Tout comme Jade et Mamoune, je suis moi aussi passionnée de littérature et j’ai beaucoup aimé le petit carnet que tenait Mamoune sur ces lectures. Moi aussi j’adore garder des notes de ce que je lis et j’ai pris l’habitude de noter mes lectures.
J’ai pris beaucoup de plaisir à partager la vie de Jade et de Mamoune, à les regarder se découvrir et s’aimer de plus en plus. Mais à la fin du roman, quelle déception … j’aurais presque préféré ne pas avoir lu cet épilogue qui casse tout … et qui m’a profondément déçue par rapport à l’excellence de l’ensemble du livre.

Un livre surprenant

8 étoiles

Critique de Romela (CESTAS, Inscrite le 5 juillet 2011, 39 ans) - 6 juillet 2011

Les premières pages du livre font ressortir une histoire gentille, sans vraiment de rebondissements.
La suite du roman, prend un peu plus de forme et d’intensité.
Ce livre dégage une très belle histoire, un bel échange entre deux générations. Ce qui fait le charme de ce livre, c’est que l’on est loin d’imaginer la fin. L’épilogue est vraiment « tranchant », on referme ce roman le cœur gros.
Contrairement au livre du même auteur « la vie d’une autre », où l’histoire est prenante mais la fin décevante, ici la lecture est simple, mais les dernières pages donnent une vision inattendue à ce que l’on vient de lire. Un concept d’écriture surprenant.

Un livre qui remue

9 étoiles

Critique de Didoumelie (, Inscrite le 5 septembre 2008, 46 ans) - 4 mai 2011

J'ai lu ce livre et je l'ai beaucoup apprécié.
Le style est sans fioritures, les personnages sont très attachants, et la note finale, dénouement troublant, donne un rebondissement inattendu, qui m'a plongée pour ma part dans une réflexion et une sorte de mélancolie...
Certains passages méritent de s'y attarder, comme des phrases que l'on a envie de graver en soi pour ne pas en perdre une miette.

En voici un extrait :
" Cet épanouissement si particulier qu'on éprouve dans le regard de l'autre. On n'a jamais d'âge dans ces regards-là, on n'a que le bonheur d'y être inondé de tendresse. Les miroirs n'ont aucune importance quand on vit depuis très longtemps dans le regard amoureux d'un être que l'on connaît par coeur. La perte, c'est d'être brutalement placé devant cette glace qu'on a ignorée et qui semble renvoyer cet oubli de soi..."

Frédérique Deghelt est un romancière à découvrir et j'espère que le deuxième livre du même auteur que je suis en train de lire "La vie d'une autre" tiendra également ses promesses...

Ecoutons nos intuitions

8 étoiles

Critique de Jo (Quelque part au coeur des Ardennes, Inscrite le 30 décembre 2003, 42 ans) - 19 septembre 2010

Je ne vais pas revenir sur l'histoire, par ailleurs bien décrite dans les critiques précédentes.
Pour ma part j'ai passé un très bon moment dans ces pages. L'écriture est fluide et l'histoire juste sympathique au départ prend peu à peu de l'ampleur et l'on partage avec passion la vie, les lectures et... les passions des deux protagonistes mais aussi la belle relation qui se tisse entre elles.
La fin, déstabilisante, m'a beaucoup plu, l'épilogue nous conseillant d'écouter plus souvent nos premières intuitions?
Petit détail: les références font de ce livre un puits d'idées d'auteurs à rencontrer

Un peu (trop) de bons sentiments!

3 étoiles

Critique de Rouchka1344 (, Inscrite le 31 août 2009, 28 ans) - 5 avril 2010

"La grand mère de Jade" m'avait l'air bien sympathique bien que passée la 200ème page, je me suis rendue compte que l'histoire n'avançait pas beaucoup. Le style assez simpliste de l'auteur qui n'est pas désagréable montre quand même la fadeur de son récit. C'est bien gentil, la petite fille qui enlève sa grand mère des griffes de ses tantes, OK c'est mignon, mais ce que je reproche à l'auteur c'est de ne pas aller de l'avant. On a l'impression de faire du surplace, l'histoire avance au ralenti, les bons sentiments commencent à donner la nausée.
Comme dirait ma grand mère, la sauce ne prend pas!

Un livre qui ne convient pas à tout le monde.

Solidarité entre les générations

8 étoiles

Critique de Aria (Paris, Inscrite le 20 juin 2005, - ans) - 8 mars 2010

J'enrage de penser que ce joli roman soit si peu connu, alors qu'il dit avec tant de sensibilité, d'humour et surtout d'amour ce que peuvent être les relations d'une jeune femme avec sa grand-mère.

Tout est plein de poésie, de tendresse...au point que ce monde-là semble un peu utopique, mais on a vraiment envie d'y croire.

Anna Gavalda peut aller se rhabiller !

Lisez Frédérique Deghelt !

deux perles de pluie

10 étoiles

Critique de Deashelle (Tervuren, Inscrite le 22 décembre 2009, 10 ans) - 4 mars 2010

Au départ de la pure générosité de cœur puis une magnifique histoire de complicité.
"Lire était synonyme d’oisiveté et de fainéantise et considéré comme une énorme perte de temps" dit Mamoune. " J'ai beaucoup lu, depuis très longtemps. Je suis une lectrice assidue, une amoureuse des livres. On pourrait le dire ainsi. Les livres furent mes amants et avec eux j'ai trompé ton grand-père qui n'en n'a jamais rien su pendant toute notre vie commune." avoue-t-elle. "Jade eut l'impression que Mamoune lui assénait cette révélation comme si elle avait fait le trottoir, transformant la lecture en une activité inavouable" et la connivence s’installe définitivement entre les deux générations.
Encore une fois la lecture fait éclore, modèle, cisèle, sensibilise, participe à la création de ce qu’on devient au fil des jours. Encore une fois un livre à l'intérieur du livre devient personnage, tiers bienveillant, source de vie.
Dès que l’on se jette dans ce roman à deux voix, tour à tour on se prend d’amour et pour Jade et pour la grand-mère. On savoure avec délices une idylle de bonheurs simples, de bonté, de passion, de curiosité mutuelle et les deux femmes ont en commun le bonheur de la littérature. Les cinquante ans qui les séparent sont abolis dans une bienveillance mutuelle, et leur vie ensemble à Paris, devient un conte de fées…aux instants cocasses, deux vies pourtant tellement aux antipodes l’une de l’autre ! Et, miracle de la création artistique : le sentiment amoureux renait soudain grâce à ce livre que Mamoune 'corrige' avec délicatesse. La tendresse est retrouvée…un cœur de 80 ans bat au rythme de ses 20 ans. Et puis?
La fin est renversante, mais on aura passé d’exquis moments de lecture et d’empathie. Et le texte fleuri est attachant et suggestif, un peu du Colette revisité ? 'Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre.' Daniel Pennac

Ce livre se savoure comme un petit dessert sucré et fondant

10 étoiles

Critique de Tameine (Lyon, Inscrite le 9 juin 2008, 53 ans) - 12 août 2009

Petit résumé adorable : Jade, 30 ans kidnappe littéralement sa grand-mère de 84 ans qui vit en province, quand elle comprend que ses propres filles veulent la caser dans une maison de retraite... et elle l'emmène, comme ça sur un coup de tête aussi irréfléchi que de se jeter à l'eau pour sauver quelqu'un qui se noie, chez elle dans son petit appartement parisien, où justement elle vit seule depuis qu'elle a rompu avec son ami Julien. Les deux femmes vont alors se découvrir petit à petit, s'épanouir l'une et l'autre dans cette nouvelle vie qui commence pour toutes les deux, et elles ne sont pas au bout de leurs surprises.

Ce livre, sauf l'épilogue, est une ***petite merveille***. Certes au début l'écriture, les mots, le style m'ont paru assez simples, mais l'histoire était assez prenante tout de suite, et rien qu'en lisant le résumé d'ailleurs, pour passer dessus, puis au fur et à mesure, tout grandit dans ce livre.. les mots recherchés, les pensées, les réflexions, l'amour, les situations, les livres, les secrets.. oh! comme c'est beau, j'aurai donné cher pour vivre ce livre avec ma grand-mère. Il faut absolument lire ce roman, mais attention, c'est de la littérature pure et simple.. pas d'intrigue à proprement parler, pas de violence, pas de coups tordus, de policier, de méchants.. c'est que du plaisir, les jours qui s'écoulent en douceur, de la tendresse comme seules le sont les mains molles et flétries pleines d'amour d'une petite mamoune qui prend votre visage entre ses mains. Evidemment, il y a l'épilogue...!!? pour moi le couperet, d'autant plus qu'alors tout se mélange dans les évènements qui ont eu lieu, le réel et l'irréel si bien qu'on ne sait plus ce qui s'est vraiment passé, même si on comprend que de toute façon.. et la collection Actes-Sud, hum un bonheur de plus.

Forums: La grand-mère de Jade

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La grand-mère de Jade".