Prague, hier et aujourd'hui de Tecia Werbowski, Élisabeth Destrée-Van Wilder (Traduction)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Dirlandaise, le 26 novembre 2008 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 63 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 107 

Éternel triangle amoureux

Lena, une femme séparée vit à Montréal. Mariée pendant dix-huit années à un ingénieur, elle exerce le métier d’enseignante et possède un théâtre de marionnettes. Lena voue un véritable culte à la ville de Prague qu’elle visite chaque année régulièrement, religieusement. Elle se rend chaque fois à la villa du 26, rue Na Zatorce où sa famille a vécu de 1949 à 1952 et aussi de 1957 à 1962. C’est sa façon à elle de pleurer et de regretter le passé. Au cours de ses pèlerinages, Lena se remémore sa vie avec ses parents, son père, un diplomate attaché au ministère polonais des affaires étrangères, sa mère si belle et si attirante et surtout son cher Victor, un ami de ses parents. Lena arpente les rues de Prague et essaie de recoller les morceaux du puzzle de la vie de ses parents et surtout de la relation particulière que Victor entretenait avec le couple. Lena se souvient qu’au cours d’une réception en plein air, elle avait surpris Victor embrassant sa mère avec passion. Toute sa vie d’enfant en avait été alors bouleversée. Lena qui adorait Victor peut-être plus que son propre père, avait alors commencé a éprouver de l’aversion pour lui mais son amour avait bien vite repris le dessus. Lena analyse le sentiment qu’elle avait alors éprouvé en surprenant ce baiser coupable. Se pourrait-il qu’elle ait et soit toujours amoureuse de Victor ? Pourquoi ses parents ont-il cessé brusquement toute relation avec lui sans explications ? Pourquoi son père, suite à une dénonciation anonyme, a-t-il été démis de ses fonctions à Prague et rappelé en Pologne ? Qui est le mystérieux dénonciateur et quelles sont ses motivations ?

Un récit complexe raconté en peu de pages cependant mais Tecia Werbowski possède cet art de nous plonger dans une belle histoire d’amour avec pour toile de fond toujours la Deuxième Guerre et ses méandres. C’est beau, poétique, raffiné comme écriture. Les thèmes me plaisent et je m’y retrouve : recherche du passé, romantisme, triangle amoureux, relations troubles, passion… C’est aussi un bel hommage à la ville de Prague, la plus belle ville du monde selon Tecia ! Et cet amour de Prague transparaît à chaque page et c’est bonheur que de la lire.

« Lena poursuit sa promenade, dépassant d’élégantes villas converties en ambassades, avec leurs gardes désoeuvrés qui regardent tomber les feuilles d’automne. La rue est déserte et silencieuse. Un mystérieux et doux silence venu des siècles passés reste gravé dans ces immeubles. Leurs rides sont adoucies par de vieux arbres penchés, s’inclinant respectueusement sur les passants. Le parc Stromovka. Elle venait ici avec Maria, une corde à sauter à la main. Il y avait là un carrousel avec ses chevaux bourrés de crin. Elle venait ici avec Victor, le meilleur ami de ses parents. Comment avait-elle pu oublier Victor, son oncle comme elle l’appelait ? »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Prague, hier et aujourd'hui

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Prague, hier et aujourd'hui".