Zulu de Caryl Férey

Zulu de Caryl Férey

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par El grillo, le 12 septembre 2008 (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 46 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 21 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (150ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 8 882 

Bienvenue chez les Zoulous

"Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l'Inkatha, en guerre contre l'ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu'elles lui ont fait... Aujourd'hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l'Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d'Afrique, bat tous les records. Les choses s'enveniment lorsqu'on retrouve la fille d'un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l'agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds... Si l'apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l'ombre de la réconciliation nationale... "

Attention, roman coup de poing ! On plonge tout droit dans le glauque, le réel, la face caché d'un iceberg sud-Africain dont on n'ose à peine croire à quel point il est plus mal en point que notre chère banquise. L'auteur s'est documenté, on EST, que dis je, on infiltre, on respire les townships, ces quartiers insalubres de Cap town. Tout y passe, la drogue, la violence du quotidien, la prostitution, le racisme, le corporatisme, la politique, la corruption, l'Histoire de l'Afsud, on a même droit au vocabulaire zoulou tout du long : bienvenue chez les ch'tis sauce tsotsis. Sur, on en apprend !
Le roman démarre fort et plus il avance, plus on s'enfonce dans ce courant boueux sans savoir jusqu'où il nous emmènera. Et il nous emmène loin... de ce que l'on peut imaginer.
Nous ne connaissons pas ce pays : l'Afrique du sud, c'est le soleil, les plages et la coupe du monde, mais c'est aussi tout le reste, et il n'est pas beau à voir.
C'est d'ailleurs ma réserve principale, le pessimisme profond qui entoure les desseins de ce pays fait de ce roman un répulsif parfait à touristes. Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir, comme dirait l'autre.

Si vous voulez une histoire forte, une enquête qui vous entrainera dans les bas fonds de l'Afrique du Sud, de sa pègre et police locale, ce livre est parfait pour vous. Par contre, si vous voulez passer vos prochaines vacances à Cap Town, il vaut mieux lire autre chose...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

La jungle zulu

9 étoiles

Critique de Vinmont (, Inscrit le 12 août 2014, 45 ans) - 16 janvier 2020

Caryl FEREY a un vrai talent pour planter ses histoires dans un pays, un milieu, un environnement et sait parfaitement nous en faire découvrir tous les aspects.
Il s'agit ici de l'histoire d'un enfant de la violence qui devient chef de la police criminelle en Afrique du sud et qui navigue entre son boulot, la violence ambiante, le sida, la drogue…
C'est bien un meurtre et l'apparition d'une de ces drogues terrassantes et tueuses, l'agression de la mère du héros, son enquête qui entraînent le lecteur dans une atmosphère terrible et prenante.
Un très bon roman, très fort dans l'Afrique du sud d'aujourd'hui.

Polar africain

8 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 54 ans) - 28 mars 2017

Une Afrique du Sud déboussolée, confrontée à d’innombrables défis, pays à la croisée des chemins, voilà le décor dans lequel évoluent des policiers blancs et noirs, unis pour élucider des meurtres qui apparaissent rapidement atypiques pour les considérer comme de simples faits-divers.

L’auteur tient le lecteur en haleine dans un récit où l’hyper-violence est omniprésente et où il s’agit d’avoir l’estomac bien accroché. Heureusement pour ceux qui connaissent un peu ce merveilleux pays, on n'y décrit ici que son côté sombre.

Bien documenté, ce polar pessimiste ne laissera certainement pas indifférent et permettra de découvrir l’univers de cet auteur crédible et maître du genre.

ZULULAND

10 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 45 ans) - 6 décembre 2014

La face obscure de l'Afrique du sud post apartheid.
Excellent roman très glauque.
Une enquête dans le ghetto pour toile de fond le sida.
Meurtres à la tonne, séances de tortures bien tordues, nouvelle drogue qui rend accro et ultra-violent ..... âmes sensibles s'abstenir.
Roman très bien documenté.
Je vous conseille aussi de voir le film qui est lui aussi excellent.
Roman noir cinq étoiles.

Prenant

9 étoiles

Critique de Guillaume35 (Argentre Du Plessis, Inscrit le 2 octobre 2013, 47 ans) - 22 août 2014

Un roman noir d'une rare violence, racontant l'histoire de ces 3 flics enquêtant sur le meurtre d'une jeune fille.

L'auteur nous emmène dans cette enquête sous fond de drogue et de relent d'apartheid sans oublier l'histoire tumultueuse de chacun de ces 3 hommes , qui sont Neuman, Epkeen et Fletcher.

un roman à lire absolument pour tous les amateurs de policiers.

Violente réalité

8 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 40 ans) - 25 juillet 2013

Après avoir lu Deon Meyer et maintenant "Zulu", je ne crois pas que je vais m'offrir de sitôt un voyage en Afrique du Sud. Grâce à une atmosphère lourde, chaude et surtout extrêmement malsaine, Caryl Ferey nous fait parfaitement ressentir le sentiment d'insécurité et de violence qui règne sur ce pays à jamais meurtri par l'Apartheid. A ce malaise, il se permet d'y ajouter des personnages tourmentés, à moitié perdus, qui traînent leurs souffrances intérieures dans les rues malfamées. Tous ces éléments réunis, saupoudrés de scènes d'action et de violence rare, contribuent à faire de ce "Zulu" un roman réaliste sombre et désarçonnant.
Caryl Ferey se sert comme dans "Mapuche" de l'excuse d'un thriller, pour imposer à nos yeux une réalité plutôt triste que nous souhaitions jusque là ignorer. Mais réduire cet auteur à un moraliste ou revendicateur, serait beaucoup trop réducteur, tant la qualité de sa plume apporte de l'épaisseur à l'histoire qu'il nous conte.

violence sud-africaine

8 étoiles

Critique de Gardigor (callian, Inscrit le 27 avril 2011, 42 ans) - 10 mai 2013

J'ai trouvé le livre un peu long à démarrer et j'ai vraiment commencé à prendre du plaisir sur la 2ème moitié seulement.
D'autre part entre la multitude de personnages, du langage spécifique sud-africain on peut être rapidement perdu.
Par contre j'ai vraiment été happé par la remarquable retranscription de Caryl Férey : c'est violent mais je pense qu'on touche à la réalité, à l'histoire et le caractère des personnages est particulièrement bien appréhendé.
C'est donc un livre bouleversant, noir, violent, prenant mais un peu long à se mettre en place.

Au bord du chaos !

8 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 54 ans) - 28 avril 2013

Ecrivain français (Polars) né en 1967, Caryl Férey se fait remarquer avec deux romans, Haka (1998) et Utu (2004), dont l'intrigue était située en Nouvelle-Zélande. Il récidive avec un texte tout aussi violent, Zulu (2008).

Ali Neuman; premier chef "noir" (Zoulou) de la police criminelle de Cape Town (Afrique du Sud), assisté de Brian Epkeen et de Dan Fletcher, est chargé d'une épineuse enquête.
La jeune Nicole Wiese, étudiante, fille de bonne famille blanche de Camps Bay est retrouvée morte, violée et atrocement mutilée.
Les 3 policiers -aux histoires personnelles agitées- vont remonter le fil d'Ariane et se "brûler les ailes" à la rencontre d'une organisation criminelle aux ramifications multiples.
L'enquête est passionnante, la violence et le sordide ne sont jamais très loin.

Ce qui fait la grande qualité de ce roman est son aspect fortement documenté. L'auteur parvient magnifiquement à allier Politique, Economie, enjeux stratégiques, avec l'enquête de police et les vies cabossées des 3 policiers.
Le miracle sud-africain, l'avènement de la démocratie dans un pays au bord du chaos, semble un défi insurmontable.
Aujourd'hui, l'Apartheid n'est plus politique mais social.
Un gouvernement qui ne parvient pas à endiguer une criminalité galopante à l'aube de la Coupe du Monde de football (2010).
Une économie secondaire dans les mains des gangs sans cesse alimentés par les réfugiés de toute l'Afrique.

Je partage l'avis du plus grand nombre; ce roman est passionnant, l'enquête de police passant souvent au second plan.
Un état documenté et sans aucun doute très réaliste sur le gigantesque défi auquel doit faire face l'Afrique du Sud pour valider les luttes de Mandela.

Enorme

9 étoiles

Critique de GiLau (Annecy, Inscrite le 18 septembre 2010, 57 ans) - 18 mars 2013

Je n'aime pas la violence et suis toujours un peu (trop) secouée par la réalité des romans policiers. A chaque fin de lecture, je me promets de ne plus réitérer l'auteur et puis quelques mois plus tard je replonge...!
Alors pour Zulu, ce livre m'a été conseillé, je supposais qu'il serait "particulier" mais à aucun moment je n'imaginais en quoi et puis dès le début c'est la douche glacée ! Mais je n'ai pas eu envie de le lâcher puis je me suis laissée embarquer par les personnages attachants, notamment Ali, et l'ambiance étonnante.
On découvre tout au long des pages un pays atroce dans sa réalité, une société aux codes aux antipodes des nôtres.
La fin ne pouvait en être autrement...
J'ai également apprécié le style d'écriture de C. Férey, un français comme son nom ne l'indiquerait pas, et ses riches explications.
Ce livre est magistral (déjà utilisé dans une autre critique) et il n'y a rien d'autre à dire.

Africa, j'ai envie de danser, comme toi !!!!

8 étoiles

Critique de Pytheas (Pontoise - Marseille, Inscrit le 5 avril 2012, 55 ans) - 8 janvier 2013

L’Afrique du Sud telle qu’elle nous est décrite fait peur, cette violence de tous et de tous les instants, cette insécurité qui semble régner en permanence, cette misère aux portes de l’opulence, la ghettoïsation des riches à coté de la ghettoïsation des pauvres. Ce livre interpelle, même si ce n’est qu’une fiction, la part de réalité qui se laisse entrevoir ne lasse pas de nous faire douter quant à la destination de nos prochaines vacances.
Tout commence par un homme noir, un zoulou, pendu, torturé par les milices de l’Inkatha devant les yeux incrédules de son fils, Ali. Tout commence par un meurtre, celui d’une jeune blanche issue de la bonne société fille d’un ancien champion du monde de rugby.
Devenu chef de la police Criminelle de Capetown, Ali Neuman va enquêter sur ce meurtre et nous faire découvrir, ce que nous, occidentaux ne devrions jamais savoir de ce pays qui depuis la fin de l’apartheid veut nous renvoyer l’image d’un pays sur la voie de la normalisation et qui à l’aube de SA coupe du monde ne veut surtout pas attirer le regard de la communauté internationale.
Ce livre est noir, du noir des profondeurs, de celui dont on ne revient pas, il nous fait parcourir les Townships où l’innocence d’un enfant n’est plus qu’une illusion dès son premier cri, où la drogue est une compagne éternelle, la prostitution le moyen de s’en procurer et où la police corrompue mais aussi sous-équipée ne peut que compter les points dans les guérillas qui opposent les bandes rivales.
A couper le souffle …au moins

Un pays où tout peut arriver

7 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 44 ans) - 23 novembre 2012

Plus noir que Zulu je ne sais pas si c'est possible, je ne sais pas si cela reflète l'ambiance générale de l'Afrique du Sud mais si tel est le cas je doute que ce livre soit mis en avant par l'office du tourisme sud-africain !
Viol , meurtre, pauvreté, drogue , prostitution le tout touchant hommes , femmes et enfants, pour certains lecteurs cela pourra paraitre peut-être un peu trop.
J'ai apprécié toutefois l'ambiance ,l'histoire et la description de ce pays avec son passé si trouble, je ne me plongerai pas tout de suite dans une autre oeuvre de C Ferey mais j'y reviendrai très certainement car j'ai acquis le même jour "Haka" du même auteur.

Noir extrême

10 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 50 ans) - 7 avril 2012

La réalité de l’apartheid est déjà à glacer le sang. Alors, situer un polar immédiatement après la période engendre un résultat encore plus bouleversant. Dès le premier chapitre, l’auteur donne le ton avec un lynchage. La suite est un cauchemar dans l’univers de la drogue, des gangs, la pauvreté et l’occulte. Tout est maîtrisé du début à la fin, le rythme, l’intrigue et le développement des personnages. Sans contredit, un des meilleurs des récentes années.

Mais attention ! C’est un polar glauque, très dur et parfois insoutenable. Alors pour les avertis seulement.


(Grand Prix de Littérature policière, Prix Beaune Roman noir, Prix des lecteurs Quais du Polar, Prix des Lectrices de Elle policier, Prix Mystère de la critique, Prix Nouvel Observateur, Trophée 813, Prix Jean Amila-Meckert)

Une réalité brutale...

8 étoiles

Critique de Rick (Rive Sud de Mtl, Québec, Inscrit le 17 février 2005, 72 ans) - 14 mars 2012

La lecture de Zulu constitue un choc.... violence, meurtres, conditions de vie lamentables... l'Afrique du Sud est un pays aux mille contrastes, superbe pour le touriste mais dangereux pour l'habitant...surtout s'il est pauvre et noir. Beau portrait de cette société qui nous est méconnue, par le biais d'un suspense haletant comportant des personnages habilement dépeints. L'auteur ne nous fait pas grâce de scènes d'atrocités crûment racontées, mais sans que ce soit gratuit. À LIRE ABSOLUMENT!

Une terrible réalité

8 étoiles

Critique de Bishop (, Inscrite le 13 avril 2005, 48 ans) - 1 novembre 2010

Une fois le livre refermé, on tombe de haut et on a envie de dire que tout est vraiment pourri. On pense que la période de l'apartheid achevée, tout va quand même un petit peu mieux. Que nenni! C'est toujours une minorité qui détient le pouvoir, qui a droit de vie ou de mort sur les autres, il y a bien évidemment l'opposition noirs/blancs mais chacun veut sa part du pouvoir, son magot et les méthodes employées s'apparentent à celle des nazis. La plupart des personnages sont complètement déshumanisés. Un livre très bien écrit et très bien documenté qui nous montre un pays corrompu, ultra violent où afrikaners et les différentes ethnies noires vivent cloisonnées. En somme, on ne se fie qu'aux trois flics qui enquêtent, ces trois copains envers qui on a beaucoup d'empathie. Pour ceux qui veulent voyager virtuellement dans les townships, accrochez-vous!

Cauchemar au pays des Zoulous

8 étoiles

Critique de Pakstones (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 53 ans) - 20 septembre 2010

Je vous déconseille de prendre des vacances à Cape Town en Afrique du sud , sous un soleil cuisant , dans les quartiers boueux des Townships où prédominent la misère , la violence , le racisme , les viols , les drogues , les maladies , la corruption , les meurtres ... à moins d'être comme moi , attiré par la noirceur de ces pages , bien installé dans mon meublé , à l'abri de ... presque tout .
Cette histoire raconte une enquête menée par Ali Neuman , zoulou , chef de la crim. , à Cape Town , sur les massacres de filles blanches droguées , violées ... avec l'aide de deux autres flics afrikaners ( Epkeen et Fletcher ).
Je ne vous dis rien de plus , pour vous préserver de votre lecture cauchemardesque !!!!
Attention , ce roman n'a rien à voir à ceux que vous pouvez voir sur votre écran TV , on est bien loin d'Hollywood , ainsi que de vos lectures nocturnes de romans policiers soi-disant noirs.
LECTEUR AVERTI ... vous allez lire un formidable polar aux allures de magies noires ou plutôt le plaisir de lire sous l'emprise de la douleur !
AIE !!!

Le noir de l'Afrique du Sud après l'apartheid

8 étoiles

Critique de Manolo (, Inscrit le 6 mars 2007, 47 ans) - 7 juillet 2010

Noir c'est noir...
A travers une enquête policière on plonge dans les bas-fonds.
On découvre les complices noirs du racisme officialisé par le pouvoir détenu par les afrikaners.
Ce livre est riche de références historiques.
Il est la preuve que l'on peut se cultiver avec plaisir.

Une autre vision de l'Afrique du Sud

10 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 45 ans) - 6 juillet 2010

Un polar avec un rythme extraordinaire, qui nous fait voyager et découvrir un autre visage de l'Afrique du Sud.
On est très vite plongés dans l'ambiance avec l'enquête que mène Ali Neuman, un policier d'origine Zoulou qui porte en lui les blessures de l'apartheid. Avec beaucoup de suspense et de nombreux rebondissements, on dévore ce livre à une vitesse vertigineuse. L'auteur nous livre sa vision de l'Afrique du Sud, vision qui est très noire, mais très réaliste, car dans on y trouve des similitudes avec des oeuvres d'auteur sud-africains, comme Déon Meyer. Loin des clichés, il nous ouvre les yeux à travers une fiction engagée. Jusqu'au dernier chapitre on se laisse emporter par la qualité de l'écriture, et par les aventures de cet inspecteur. Avec beaucoup de talent l'auteur captive son lecteur et dénonce la misère dans ce pays, une très grande réussite...

un livre coup de poing au coeur de l'Afrique du Sud

10 étoiles

Critique de Clubber14 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 39 ans) - 26 février 2010

Même s'il n'est pas novice du genre, ce livre met définitivement l'auteur au rang de spécialiste et d'incontournable du thriller noir historique.

Nous sommes plongés, dès la 1ère ligne du livre, au coeur de l'Afrique du Sud dans laquelle vivent les locaux et non pas l'Afrique du Sud des touristes.

L'auteur ne nous cache rien, en employant des termes africains et en établissant l'enquête policière sur fond d'Histoire sud-africaine (Mandela, les Afrikaners, les guerres ethniques qui ravagent le pays depuis des décennies), nous débarquons littéralement dans les townships et les endroits les plus glauques du pays. Ici, dès le plus jeune âge, les sud-africains sont face à la drogue, la prostitution, la corruption y est légion et s'en sortir demeure du miracle quand on vient de ces bidonvilles. Nous suivons l'enquête de 3 policiers sud-africains confrontés à un double-meurtre sur de jeunes blanches "de bonnes familles" d'où une pression politique forte pour résoudre l'énigme. L'auteur nous fait côtoyer la haute corruption des milieux politiques et industriels, la barbarie des gangs, la barbarie également des policiers qui, s'ils veulent survivre, sont obligés de sortir du cadre consensuel du policier classique.

J'ai vraiment apprécié le fond historique de l'enquête. Pour moi ce livre fait désormais partie des classiques du genre, j'attends les suivants avec une énorme impatience.

A recommander sans limite mais à un public averti.

Voyage terrifiant

9 étoiles

Critique de Arninou (, Inscrit le 12 janvier 2010, 36 ans) - 12 janvier 2010

Les autorités Sud africaines n'apprécieraient pas trop ce livre. Le portrait qui est donné du pays organisateur de la prochaine coupe du monde fait froid dans le dos. Les personnages charismatiques, la violence utilisée à bon escient (en terme de narration j'entends), l'humour, le rythme soutenu et le voyage que propose ce livre m'ont emballé. Je lis peu de policier mais celui-ci est sans conteste un des tous meilleurs que j'ai pu lire.

un livre dans la gueule!

9 étoiles

Critique de BertrandA (, Inscrit le 15 septembre 2009, 40 ans) - 22 septembre 2009

C'est ce qu'on prend: un livre dans la gueule! Ce n'est pas courant sans doute mais voilà un roman bien noir, bien violent, reproduisant la vérité de l'Afrique du Sud juste après l'Apartheid. Et le flic héros de l'histoire n'est pas un enfant de choeur. C'est magistral.
.

Dans la jungle des townships

9 étoiles

Critique de Alma (, Inscrite le 22 novembre 2006, - ans) - 8 août 2009

Au carrefour du reportage et du polar , Hutu est un véritable choc de lecture .

Ancrée dans la réalité du post-apartheid, cette fiction documentaire, d’une noirceur absolue décrit l’insoutenable sauvagerie qui règne dans la jungle urbaine d’une Afrique du Sud en proie aux démons de la corruption, de la drogue, du sida et d’une nouvelle forme de racisme .

Un roman déstabilisant mais bouleversant , rythmé, rédigé dans un style efficace , et ponctué de dialogues au couteau , qui ouvre les yeux sur la cruauté insoupçonnable du quotidien des townships .

Ames sensibles, s’abstenir ……

Forums: Zulu

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  encore d'actualité? 1 BertrandA 22 septembre 2009 @ 14:51

Autres discussion autour de Zulu »