Le chat qui parlait dindon de Lilian Jackson Braun

Le chat qui parlait dindon de Lilian Jackson Braun
( The cat who talked turkey)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sahkti, le 13 août 2008 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (45 019ème position).
Visites : 1 591 

Ça s'épuise du côté du Chat!

Ce n'est pas de la très grande littérature et en y regardant de plus près, il faut tout de même reconnaître que ce n'est pas très bien écrit (cette impression n'est pas due qu'à la traduction). Mais rien à faire, c'est une série qui me fait rire et me détend! Rien de tel entre deux lectures plus gourmandes.

Jim Qwilleran est embarqué dans l'aventure du 200e anniversaire de la ville de Brrr. il concocte un spectacle théâtral consacré à la grande tempête de 1913 qui a ravagé le comté de Moose. L'occasion pour lui de rencontrer plusieurs personnes âgées du coin et d'étoffer son bouquin de contes et légendes.
Il découvre ainsi une superbe collection de souliers miniatures en porcelaine, ainsi que la réplique de Mount Vernon qu'il aimerait convertir en musée, alors que la petite-fille de la propriétaire voudrait en faire un restaurant.
Deux meurtres ont lieu pendant les festivités mais ils n'occupent à vrai dire que peu de place dans l'histoire. Histoire qui m'a paru cette fois pas mal décousue, avec des pistes peu explorées voire pas du tout, des raccourcis et des pirouettes peu subtils. Une désagréable impression d'écriture à la va-vite et de concession à la facilité m'a titillée tout au long de ma lecture, dommage.
Certainement pas le meilleur de la série.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le chat qui parlait dindon [Texte imprimé] par Lilian Jackson Braun trad. de l'américain par Marie-Louise Navarro
    de Braun, Lilian Jackson Navarro, Marie-Louise (Traducteur)
    10-18 / 10-18. Série Grands détectives
    ISBN : 9782264039392 ; EUR 6,50 ; 03/06/2004 ; 202 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le chat qui n'en avait strictement rien à faire du meurtre

4 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 28 ans) - 18 mai 2017

J'avais déjà lu ce roman il y a quelques années et je me suis rendu compte que je n'en avais gardé aucun souvenir, en le relisant j'ai compris pourquoi. En effet le côté policier est totalement mis en arrière-plan, Jim Qwilleran s'occupe plus de la préparation de son spectacle que de trouver le criminel qui a tué un homme sur sa propriété. La pauvre victime n'a d'ailleurs aucune identité et on ne saura jamais qui c'est, c'est d'ailleurs impressionnant de voir à quel point tout le monde s'en moque, sauf Koko, et encore il est bien souvent plus occupé à communiquer avec une bande de dindons sauvages qui n'ont, en plus, aucune importance dans l'histoire. La seule intrigue prometteuse est quand Jim se penche sur le passé de ses deux chats et cherche à savoir comment leur ancien propriétaire les avait eu. Malheureusement cela retombe encore plus vite qu'un soufflé raté et j'ai vraiment trouvé que l'auteur était gonflée pour nous avoir mené en bateau de cette manière en nous promettant quelque chose pour, qu'au final, l'on n'apprenne rien.

J'ai été très déçu de ce roman, il n'y a pas vraiment d'histoire, le coupable est tellement facile à identifier que l'auteur ne s'est même pas foulée à donner des fausses pistes et on termine sur l'impression que l'on s'est quand même un peu moqué de nous, le seul point positif c'est qu'il est rapide à lire. Un livre qui ne mérite donc même pas que l'on appelle cela une "enquête" tellement c'est bâclé.

Forums: Le chat qui parlait dindon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le chat qui parlait dindon".