Moma highlights de Auteur inconnu

Moma highlights de Auteur inconnu

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Arts (peinture, sculpture, etc...)

Critiqué par Septularisen, le 3 août 2008 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 2 084 

LE MOMA DE NEW YORK COMME SI VOUS Y ETIEZ…

Qui y a-t-il de commun entre les tableaux suivants : «La nuit étoilée» (1889) de Vincent VAN GOGH (Pays-Bas, 1853-1890) ; «Le Baigneur» (1885) de Paul CEZANNE (France 1839-1906) ; «Les demoiselles d’Avignon» (1907) de Pablo PICASSO (Espagne 1881-1973); «Maison près du chemin de fer» (1925) d’Edward HOPPER (Etats-Unis, 1882-1967) ; «Autoportrait aux cheveux coupés» (1940) de Frida KAHLO (Mexique 1907-1954) ; «Le tableau des cerises» (1921) de Kurt SCHWITTERS (Royaume-Uni, né en Allemagne 1887-1948) ou «Composition suprématiste : Blanc sur Blanc» (1918) de Kazimir MALEVITCH (Russie, né en Ukraine 1878-1935)…
Et bien, tout simplement que tous ces chefs d’œuvres sont visibles dans un seul et même musée, à savoir : le «Museum of Modem Art de New York» plus communnement appelé MOMA.

Financé par le fameux philanthrope Jonh D. ROCKEFELLER Jr. (1874-1960) dans le Midtown Manhattan ce musée, l’un des plus grand et célèbres au monde, ouvre ses portes en 1929. Il s’agit à l’époque d’un petit bâtiment de la cinquième avenue, abritant notamment la sculpture «Île de France» d’Aristide MAILLOL (France 1861-1944). Ce n’est cependant qu’en 1931 avec le legs, laissé par le membre fondateur Lillie P. BLISS, d’un ensemble de 116 peintures, gravures et dessins, que la collection commença vraiment à se développer.
Dès 1940 elle atteignait 2.500 pièces, incluant 519 dessins, 1.466 gravures, 436 photographies, 169 peintures et 1.700 films.
Vingt ans plus tard, elle représentait plus de 12.000 pièces, et dépassait les 52.000 en 1980. Le musée occupe aujourd’hui un bloc entier à l’angle de la 53e rue, compte sept départements, il s’est agrandi et rénové à sept reprises depuis le premier immeuble, jusqu’à sa plus récente extension, conçue par l’architecte japonais Yoshio TANIGUCHI (né en 1937), terminée en 2004.
Le musée possède plus de 100.000 pièces réparties ainsi : 6.000 dessins, 50.000 gravures et œuvres illustrées, 25.000 photographies, 3.200 peintures et sculptures, 24.000 pièces liées à l’architecture et à la création, 20.000 films, vidéos et autres œuvres liées aux médias.

Bravo donc aux auteurs de ce guide qui arrivent dans ce livre à ne sélectionner «que» 350 œuvres présentes dans le musée. Et oui… Mais comment vous présenter quelques œuvres reprises dans cette sélection tellement il y en a des fantastiques… comment vous présenter la sélection de la sélection…
Bien sûr je pourrais vous parler, -entre autres-,. d’œuvres comme : «18 octobre 1977» de Gerhard RICHTER (Allemagne, né en 1932) ; «Broadway Boogie Woogie» (1943) de Piet MONDRIAN (Pays-Bas, 1872-1944) ; «Le drapeau» (1954) de Jasper JOHNS (Etats-Unis, né en 1930) ; «La persistance de la mémoire» (1931) de Salvador DALI (Espagne 1904-1989) ; «La danse» (1909) d’Henri MATISSE (France 1869-1954) ; «La chanson de l’amour» (1914) de Giorgio DE CHIRICO (Italie, né en Grèce 1888-1978) ou bien encore de «L’assassin menacé» (1926) de René MAGRITTE (Belgique 1898-1967)…

Mais plutôt qu’une longue liste (litanie?) de fabuleuses œuvres d’art visibles dans ce musée, je préfère vous présenter quelques unes des œuvres présentes que l’on ne s’attendrait pas du tout à retrouver dans ce musée.

On trouve donc dans ce musée, en plus des peintures et sculptures, des films comme «Unforgiven» (Impitoyable) (1992) de Clint EASTWOOD (Etats-Unis né en 1930), où encore «Raging Bull» (1980) de Martin SCORSESE (Etats-Unis né en 1942).
Du mobilier, p. ex. de l'architecte américain Frank O. GEHRY (Etats-Unis né en 1929) une «Chaise longue à bulles» (1987), le Finlandais Alvar AALTO (1898-1976) est représenté lui par le «Fauteuil Paimio» (1932).
Des photographes comme : Edward STEICHEN (Américain, né au Luxembourg 1879-1973) avec «Lever de lune, Mamaroneck, New York» (1904) ou encore Alfred STIEGLITZ (Américain, 1864-1946) avec «Pommes et pignon, Lake George» (1922).
Des maquettes d’architectes comme Frank Lloyd WRIGHT (Américain 1867-1959) avec la maquette de sa plus fameuse réalisation, la fameuse «Fallingwater, maison d’Edgar J. KAUFMANN, Mill Run, Pennsylvanie» (1937) ou encore la maquette du «Centre de recherche médicale Alfred Newton RICHARDS, université de Pennsylvanie, Philadelphie» (1961) de Louis I. KAHN (Américain, né en Estonie 1901-1974).

Parmi les objets les plus insolites et inattendus que l’on ne penserait absolument pas à trouver dans un musée, citons encore : Des voitures comme la «formule 1 641/2» (1990) de Ferrari S.p.A. Italie conçue par l’ingénieur Anglais John BARNARD (né en 1946), où encore la «Smart & Pulse coupé» (1998) de Micro Compact Car GmbH Allemagne.
La «Chaise Carna, roulante et pliante» (1989) du Japonais Kazuo KAWASAKI (né en 1949) ; le «Roulement à billes auto-aligné» du Suédois Sven WINGQUIST (1876-1959) ; la «Calculatrice électronique avec imprimante Divisumma 18» (1972) de l’Italien Mario BELLINI (né en 1935) ; le «Tourne-disque Beogram 6000» (1974) du Danois Jakob JENSEN (né en 1926) ; la «Lampe de table Tizio» (1971) de l’Allemand Richard SAPPER (né en 1932),les «Deux fenêtres à petits carreaux de l’Avery Coonley Playhouse, Riverside, Illinois» (1912) de l’architecte Américain Frank Lloyd WRIGHT (1867-1959) ou encore l’«Hélicoptère Bell-47D1» (1945) de l’Américain Arthur Young (1905-1995)…

Difficile donc de donner un coup de cœur et de ne choisir qu’une œuvre parmi toutes celles présentées ici, je me lance donc pour le tableau «Odol» (1924) du peintre Américain Stuart DAVIS (1892-1964) qui représente la fameuse bouteille à «col tordu» pour bain de bouche, placée entre une boîte transparente inclinée et un ensemble de carrés verts et blancs, et qui pour beaucoup est la première œuvre dans le style du Pop Art américain, bien avant le début de ce mouvement, dans les années 1960…

On le voit donc un livre facile à lire, accessible à tous, même aux novices, et rempli de «surprises» toutes les unes plus intéressantes que les autres… à lire donc, rien que pour préparer son voyage à New York…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Moma highlights

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Moma highlights".