Haut le coeur de Jun Takami

Haut le coeur de Jun Takami
( Iya na kanji)

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique

Critiqué par Stavroguine, le 9 avril 2008 (Paris, Inscrit le 4 avril 2008, 36 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 3 261 

Le Japon des heures sombres

Kawabata disait à propos de ce roman largement autobiographique que sous la plume de Takami, "ce qui était laid a perdu de sa laideur et est devenu beau". C'est dire le talent du conteur et personnage principal de cette histoire, car il en faut pour rendre beau un univers aussi noir. Mêlant petite et grande histoire, Haut le coeur nous fait traverser des heures comptant parmi les plus sombres de l'histoire du Japon en les abordant par leur côté le plus noir.
On emboîte le pas de Kashiba, criminel anarchiste qui se trouve être le narrateur de cette aventure. Avec lui, on traverse les bas-fonds de Tokyo, de Séoul et de Shanghai des années 1922-37. On y côtoie des prostituées, des comploteurs, des criminels, des révolutionnaires. Tout est très noir dans ce roman. Et violent, au point qu'il faut parfois bien s'accrocher: la scène finale devrait rester longtemps imprégnée dans vos esprits.
Deux histoires se mêlent dans ce livre. La petite, c'est donc celle de Kashiba. La grande celle du Japon de l'époque, le Japon qui se prépare tranquillement à la 2ème Guerre Mondiale. Le Japon où les nationalistes et les militaires s'imposent face aux communistes et aux anarchistes. Le Japon qui envahit la Corée et colonise la Mandchourie.
Deux histoires bien sombres donc, et dont ne peut ressortir qu'un univers désespéré et violent, sublimées par l'emploi de l'argot et par des personnages hauts en couleurs (sombres toujours...). Un univers à la Céline. En pire...
Ces deux histoires ne vous laisseront pas indemnes non plus, à mesure que vous vous engagerez vous aussi sur la pente suivie par Kashiba et qui mène droit aux enfers.

Haut le coeur est un livre aussi marquant que réussi. Sûrement mon livre non-dostoievskien préféré. La narration, le style (et la traduction) y sont sublimes. L'histoire est d'une intensité telle qu'on n'en décolle plus. Au delà, le roman compte aussi pour son aspect historique, véritable témoignage de quelqu'un qui a vécu cette époque de l'intérieur. Qui y a comploté, s'est opposé aux généraux, a trahis, a tué. Encore une fois, cette une lumière bien noire qui éclaire l'ensemble de cette oeuvre. Mais une lumière non moins resplendissante. A tel point qu'elle nous choque parfois et nous marque à vie. Mais quel livre splendide: tout y est parfait: personnages, intrigue, contexte... Un grand moment de littérature !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Haut le coeur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Haut le coeur".