Le totem du loup de Jiang Rong

Le totem du loup de Jiang Rong

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par LesieG, le 29 février 2008 (CANTARON, Inscrite le 20 avril 2005, 53 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 467ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 224 

Magnifique

Je viens de terminer ce roman sur le voyage initiatique d'un jeune étudiant chinois qui doit apprendre à survivre au contact des tribus mongoles et au milieu des loups.

Nous découvrons l'équilibre entre la nature, les hommes et les animaux de cette steppe sauvage avant la disparition de celle-ci. Ce récit nous permet d'avoir une autre philosophie de la vie et m'a personnellement donné envie d'aller plus loin dans l'histoire de la Mongolie d'autant qu'il y a, à chaque chapitre, des extraits de livres écrit sur le sujet.

Les personnages sont très attachants, on vit avec eux les différentes aventures, même si la fin n'est pas tout à fait celle que je souhaitais.

Petit bémol pour les personnes sensibles, les scènes d'attaque sont très détaillées et peuvent heurter les sensibilités.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ahouuuuu

7 étoiles

Critique de Nabu (Paris, Inscrit le 26 février 2005, 34 ans) - 4 juillet 2010

Le totem du loup narre l'histoire d'étudiants chinois qui sont envoyés dans la steppe pour se former à la dure.
Peu à peu, ils vont découvrir l'importance du loup dans la vie des mongols ainsi que l'équilibre qui existe entre les hommes et les différentes espèces de la steppe, et notamment le loup.

Les personnages sont très bien choisis et décrits. Un clivage entre les agriculteurs destructeurs de la steppe et les pasteurs protecteurs fait rage pendant tout le récit. La destruction de la steppe est évidemment dénoncée par l'auteur ainsi que la poursuite systématique des espèces. Il s'agit ici d'une réflexion sur l'importance de l'environnement.

Néanmoins, le loup est mis à l'honneur et l'histoire se base aussi sur l'affrontement homme/loup. Alors que les anecdotes sur les loups sont plutôt sympas au début, au fur et à mesure que l'on apprend pour la dix millième fois que les loups "c'est trop fort et c'est trop intelligent", ça gonfle un peu. Le bât blesse ici, car les loups sont trop parfaits et pas seulement selon les mongols, mais aussi selon l'auteur. Enfin, c'est comme ça que je l'ai ressenti. Les critiques adressées par les chinois envers les loups sont tellement pleine d'amertume et sans réflexion que l'on ne s'attarde pas dessus.

Néanmoins, le livre est très bien écrit et se lit avec plaisir. Peut-être quelques longueurs inutiles mais il reste tout de même un bon bouquin.

Hurler avec les loups

10 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 65 ans) - 30 avril 2008

Dans le cadre de la révolution culturelle chinoise, un jeune étudiant de Pékin est envoyé dans une région reculée de la Chine afin d'y exercer le métier de pasteur. Le jeune Chen Zhen aura pour maître un vieux pasteur du nom de Bilig qui lui enseignera tout ce qu'il faut connaître afin de survivre dans cette région reculée de la Mongolie-Intérieure : la steppe Olon Bulag.

Notre jeune héros et ses trois compagnons qu'on surnomme "les jeunes instruits" se frotteront à la rude vie de la steppe et à ses conditions climatiques rigoureuses. Ils auront à affronter de rudes ennemis dont les loups, animaux considérés comme des dieux par les Mongols mais aussi comme des bêtes à abattre car ils déciment les troupeaux de moutons et de chevaux. La vie et les idées du jeune Chen sont semblables à ses voisins mongols jusqu'à ce qu'il décide de capturer un jeune louveteau et de l'élever lui-même afin de pouvoir observer le comportement de cette bête mythique, vénérée mais aussi détestée par la majorité. Bientôt, la nouvelle se répand au campement et Chen craint de plus en plus pour la vie de son protégé. Mais un loup n'est pas un chien et, malgré le dévouement et l'amour de son maître à son endroit, le jeune louveteau n'abandonne jamais l'espoir de s'évader un jour et de rejoindre les siens dans la vaste étendue herbeuse de la steppe et goûter à la liberté. Quel sera son destin ? Son maître acceptera-t-il de le libérer un jour ?

Par le biais d'un grand roman d'aventure, Jiang Rong offre au lecteur un vibrant plaidoyer pour la vie nomade millénaire de la steppe mongole. L'auteur dénonce la décision du gouvernement chinois de transformer les nomades en agriculteurs, détruisant ainsi une partie importante de la steppe herbeuse et bouleversant son équilibre écologique fragile. Selon l'auteur, la sédentarité rend l'homme servile et faible, lui enlevant toute les qualités, le courage et la noblesse que le nomadisme lui avait apportées.

Avec ce livre, j'ai énormément appris sur la faune, la flore et les moeurs des nomades mongols de la steppe. C'est un document exceptionnel sur un mode de vie en voie de disparition et sur la bêtise de l'être humain avide de richesses, qui pille la nature sans penser au lendemain, afin d'assouvir sa soif de confort et de biens matériels.

Le personnage du vieux Bilig est touchant. En effet, le vieil homme prédit la mort de la steppe et voit peu à peu ses prédictions se réaliser à son grand désespoir. Et que dire de l'écriture puissante. Les scènes de chasse sont superbes de réalisme et passionnantes. Mais rien n'est gratuit dans ce livre. Tous les chapitres servent un idéal ou portent en eux une philosophie ou un enseignement. C'est remarquablement bien documenté et l'interaction entre les différentes espèces animales et leur impact sur l'environnement y est décrite d'une façon magistrale.

Un immense livre dédié à la nature sauvage qu'il faut s'efforcer de préserver car c'est un héritage précieux pour les générations à venir. Un libre bouleversant et qui porte à la réflexion sur le destin de l'humanité. Il faut le lire quand on s'intéresse un tant soit peu à l'écologie et à la nature sauvage dans toute sa beauté et sa fragilité.

Forums: Le totem du loup

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Le totem du loup de Jiang Rong 2 Dirlandaise 14 avril 2008 @ 17:47

Autres discussion autour de Le totem du loup »