Into the wild : voyage au bout de la solitude de Jon Krakauer

Into the wild : voyage au bout de la solitude de Jon Krakauer
( Into the wild)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par CC.RIDER, le 22 février 2008 (Inscrit le 31 octobre 2005, 61 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 27 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (247ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 18 785 

Complémentaire du film

C’est de ce livre qu’a été tiré le scénario de l’excellent film « Into the wild » de Sean Penn . Fils de bonne famille, Chris McCandless, après d’excellentes études supérieures renonce au rêve américain pour aller vivre une aventure extrême au fin fond de l’Alaska. Influencé par les livres de Jack London et de Thoreau, il tente l’expérience de vivre seul, en pleine nature, sans argent, avec cinq kilos de riz et un simple fusil. Vivant de chasse et de cueillette, il arrivera à tenir 112 jours dans un environnement inhospitalier avant de mourir d’inanition dans un vieux bus abandonné.
Le spectateur sort de la salle de cinéma assez perplexe en se posant pas mal de questions. Le livre vient en complément car il apporte les réponses ou les précisions nécessaires et c’est en cela qu’il est véritablement passionnant. En effet, il va beaucoup plus loin car il présente dans le détail toute l’enquête qu’a mené le journaliste à propos de ce fait divers authentique, tout à la fois sublime et navrant. Par exemple, le lecteur comprend enfin la raison de la présence de ce vieil autobus au milieu de nulle part, les raisons profondes du déséquilibre psychologique dont souffrait le héros ainsi que les véritables causes médicales de sa mort. Toutes choses qui ne sont qu’effleurées ou ignorées dans le film. On trouve également divers témoignages, anecdotes sur des évènements du même genre et surtout le point de vue de la famille. Tous ces éléments apportent un éclairage nouveau sur cette tragédie qui bouleversa les Etats-Unis et suscita beaucoup de réactions en Alaska. Un livre à lire avant ou après avoir vu le film (et qui ne lui fait pas d’ombre)

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Voyage au bout de la solitude [Texte imprimé], récit Jon Krakauer traduit de l'anglais (États-Unis) par Christian Molinier
    de Krakauer, Jon Molinier, Christian (Traducteur)
    Presses de la Cité / D. Document (Paris).
    ISBN : 9782258075764 ; EUR 19,00 ; 02/11/2007 ; 248 p. ; Broché
  • Into the wild [Texte imprimé], voyage au bout de la solitude Jon Krakauer traduit de l'américain par Christian Molinier
    de Krakauer, Jon Molinier, Christian (Traducteur)
    10-18 / 10-18. Série Domaine étranger
    ISBN : 9782264048301 ; EUR 7,40 ; 06/11/2008 ; 284 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Héros ou désaxé?

8 étoiles

Critique de Pierrequiroule (Paris, Inscrite le 13 avril 2006, 39 ans) - 10 août 2013

Voici un livre qui ne peut laisser indifférent. C’est l’histoire vraie d’un jeune homme qui en 1990 renonce à la civilisation pour vivre pleinement au contact de la nature, par ses propres moyens. Pendant deux ans, il mène une existence marginale, une vie d’ascèse, toute spirituelle, entre petits boulots, chasse et cueillette. Emboîtant le pas d’aventuriers comme Thoreau ou Jack London, il sillonne ainsi l’Ouest des Etats-Unis, jusqu’en Alaska où il trouvera la mort dans de terribles souffrances. Or Chris McCandless avait en apparence tout pour être heureux : des parents aimants, un confort matériel et de brillantes études à son actif. Comment dès lors expliquer ses choix ?

Ce fait divers, à première vue banal – la mort d’un « campeur » imprudent –, a eu en Alaska et au-delà un retentissement énorme auquel Jon Krakauer à beaucoup contribué. Dans son ouvrage, ce journaliste mène l’enquête pour restituer l’itinéraire de McCandless et comprendre ses motivations profondes. Il suit ainsi les traces du jeune homme sur des milliers de kilomètres et interroge ceux qui ont croisé sa route. En guise de comparaison, l'auteur évoque aussi sa propre expérience au seuil de la mort, dans la montagne, et il mentionne d'autres voyageurs excentriques qui, depuis le XIXème siècle, ont tenté un retour à la Nature.

De ces recherches émerge un portrait fascinant, celui d’un garçon idéaliste, intelligent et rebelle, mais d’un extrémisme inquiétant. Au fil des pages, j’ai éprouvé des sentiments ambivalents envers cette personnalité hors du commun. Lorsque Chris brûle ses billets de banque, refuse toute aide extérieure et coupe radicalement les ponts avec ses parents, on est tenté de le croire égocentrique, naïf, voire fou, pour ne pas dire suicidaire. Mais toutes les souffrances qu’il affronte, jusqu’aux limites de l’endurance humaine, révèlent son courage et sa sincérité. Et puis il faut reconnaître qu’il y a quelque chose de sublime dans sa quête de pureté. Ce besoin de fusion avec la nature, bien d’autres l’ont éprouvé avant lui. Serait-ce un désir fondamental de l’être humain ? Peut-être, mais combien seraient capables de sacrifier leur confort pour y accéder ? Si les provocations de ce jeune nous semblent si dérangeantes, c’est parce qu’elles remettent en cause le mode de vie généralement admis et suscitent en nous tous des interrogations existentielles. C’est une lecture à la fois émouvante et éprouvante, sans doute difficile à oublier. J’ai hâte de voir le film.

Façons extrêmes de chercher du sens à l’existence

8 étoiles

Critique de Isad (Occitanie, Inscrite le 3 avril 2011, 60 ans) - 13 janvier 2013

Le livre raconte l’histoire véridique de Chris McCandless qui, après ses études est parti sur les routes, vivant de petits boulots et de chasse et le plus souvent s’isolant dans des endroits encore sauvages. Il est considéré comme un peu introverti par ses camarades car il ne participait pas beaucoup aux manifestations étudiantes mais comme un collègue fiable par ceux avec qui il a travaillé et un garçon attachant par ceux qui l’ont aidé.
« Il donnait l’impression d’un garçon qui cherche quelque chose sans savoir ce que c’est. » (p. 59)

Ses chasseurs le trouvent 19 jours après sa mort dans une partie déserte d’Alaska où il venait de vivre plus d’un an seul par ses propres moyens dans un vieux bus abandonné. Brillant fils une peu introverti d’une famille devenue aisée à force de travail, il est parti faire un périple pendant les vacances, après ses études à l’université mais n’a bientôt plus donné signe de vie à sa famille et a changé de nom ce qui fait que le détective employé pour le rechercher ne l’a jamais localisé.

L’auteur, amateur d’escalade de montagne en solitaire, se retrouve dans ce jeune homme épris de dépassement de soi. Il retrace son itinéraire et fait des références à d’autres hommes qui ont essayé aussi d’aller au bout d’eux-mêmes en prenant beaucoup de risques et y ont perdu la vie. Il est allé sur place, a discuté avec ses parents et sa sœur et nous en dresse un portrait attachant, laissant entendre qu’il est mort de graines non comestibles et que son journal montrait son intention de reprendre une vie plus conventionnelle après cette expérience.

Le livre montre ainsi la difficulté à estimer ses limites et de savoir quand s’arrêter à temps. L’écriture est simple, narrative. Chaque chapitre est introduit par une citation tirée des passages soulignées par Chris dans les livres qu’il avait emporté et qui ont été retrouvés près de lui.

IF-0101-3998

Si tu veux quelque chose dans la vie, prends le.

9 étoiles

Critique de March Hare (Rennes, Inscrite le 18 décembre 2012, 24 ans) - 18 décembre 2012

Quand on pose ce livre, tout devient beau et en même temps ennuyant. On a envie nous aussi de traverser l’Amérique en stop. On a nous aussi de voir ses étendues devant nos yeux.

J'ai aimé ce livre, après avoir adulé le film, cependant j'avoue avoir préféré le succès de Sean Penn. Bien qu'il n'en perde pas sa beauté, le livre manque peut-être de mouvement dans certains passages qui peuvent paraître longs. Hormis cela je n'ai pas de point négatif au sujet de ce roman.

Qui raconte la belle aventure de Chris. Bien sûr certains penseront que son voyage est futile ou inintéressant. Mais pour ma part, je trouve qu'il représente pour moi la vie "idéale".

De plus à travers des répliques et des images fort philosophique, Into the Wild soulève des questions de sociologie poussées.

Pour conclure je conseille vivement ce livre et pour les plus flemmards, ou les plus cinéphiles je conseille le Film qui est une perle du cinéma.

Un style

8 étoiles

Critique de PPG (Strasbourg, Inscrit le 14 septembre 2008, 44 ans) - 25 novembre 2012

Un style propre à l'auteur qui est de raconter minutieusement des faits réels, avec un souci d'exactitude, tout en y mêlant des impressions personnelles en liant avec des moments de sa propre vie, mais aussi des extraits de lecture, toujours bien disposées dans le récit.
Personnellement, j'apprécie particulièrement ce procédé. Il produit un récit captivant et profond. Beaucoup d'émotions peuvent nous submerger.

J'ai vu le film avant de lire l'ouvrage : les deux se complètent bien. J'ai malgré tout ressenti Chris McCandless différemment : plus insouciant et immature dans le film (à travers l'image, la puissance et la beauté de son action étaient peut-être davantage mises en avant ?) ; plus réfléchi et minutieux dans ce livre où, finalement, malgré quelques erreurs minimes, et avec un peu de circonstances favorables, il aurait pu réussir sa quête et ressortir vivant.

Un paysage qui donne envie...

9 étoiles

Critique de Bouboule15 (, Inscrite le 12 juillet 2011, 30 ans) - 31 octobre 2011

Ce livre m'a paru un peu décousu de par sa structure mais malgré cela je ne m'en suis pas désintéressée. Je suis restée captivée même si en y réfléchissant bien, je me rends compte que le contenu n'était pas spécialement passionnant. Par contre on voyage énormément grâce à cette histoire vraie, on partage la vie durant quelques mois de Chris McCandless à travers le regard de ceux qui l'ont connu, à travers l'expérience de ceux qui ont tenté des expériences similaires à la sienne mais également à travers son journal.
On ne peut que supposer ce qu'il ressentait, ce qu'il pensait au jour le jour, mais le panorama découvert est magnifique et les émotions sont facilement compréhensibles... Ainsi que les motivations du jeune homme! Pour faire référence au film je dirais ceci : le livre exprime beaucoup mieux la pensée profonde et le "pourquoi" des actions du "héros" alors que dans le film j'ai trouvé qu'il passait pour un "enfant capricieux"...

Fade

6 étoiles

Critique de Isatis (, Inscrit le 12 septembre 2011, 37 ans) - 26 septembre 2011

J'ai vu le film avant de lire le livre j'ai préféré le film (évènement rare chez moi...). Le livre n’approfondit pas assez le personnage. Il se veut être documentaire, tout en tentant d'effleurer les sentiments que ce jeune loup solitaire ait pu ressentir. Ca aurait pu être un bon livre de survie ou un livre sur la philosophie de la vie sociale (ou sur l'érémitisme). Il m'a laissé sur ma faim (et un peu sur celle du personnage quand même...).

Partir...

8 étoiles

Critique de OC- (, Inscrit le 4 mars 2011, 23 ans) - 12 mars 2011

Moi aussi, comme beaucoup je pense, c'est après avoir vu le film qui nous émeut par la beauté, le sublime des paysages en Alaska ou dans le Colorado et par la puissance de l'idéal de McCandless (mais peut-être, justement, trop idéalisé, trop "beau"), que j'ai décidé de lire le livre. Le livre nous éclaire beaucoup plus sur ce qui s'est réellement passé, avec les points de vue des parents, de ceux qui ont rencontré le jeune aventurier... L'auteur fait aussi des parenthèses sur d'autres aventuriers de la même trempe que McCandless (quoique certains nous semblent plus fous que courageux ou motivés par un idéal).

En somme, un bon livre, certes pas écrit dans une prose magnifique (et ce n'est pas le but du livre), mais qui nous fait réfléchir la vie.

L'histoire de McCandless vue sous un autre angle

6 étoiles

Critique de Anou (, Inscrite le 25 octobre 2010, 32 ans) - 30 octobre 2010

J'ai lu ce livre après avoir été totalement séduite par le film. Alors que ce dernier présentait une vision romancée et scénarisée de l'histoire de McCandless, le livre de Krakauer est une enquête sur son parcours.

Je n'avais pas compris cela avant de le lire et j'ai donc été quelque peu déçue au début. Je m'attendais en fait à une sorte de version écrite du film. J'ai donc eu du mal au début à entrer totalement dans le livre.

Cependant, une fois passée cette "déception", je me suis faite embarquer dans cette enquête. Les informations que donne Krakauer sur les autres personnes ayant tenté des expéditions en solitaire sont notamment intéressantes. Le livre m'a également permis d'approfondir l'histoire de McCandless grâce aux informations qui n'étaient pas présentes dans le film. J'ai quand même été souvent agacée par Krakauer qui, il me semble, parle un peu trop de lui dans son livre!

Concernant le fond, plus je regarde ce film et plus le personnage de McCandless m'énerve... Je crois que ce sont surtout la façon de filmer de Sean Penn et le jeu des acteurs qui m'émeuvent dans ce film. C'est pourquoi, privée du côté visuel du film, je n'ai pas trop accroché dans le livre au personnage de McCandless.

En conclusion, je pense que les gens qui ont aimé le film et pensent retrouver dans le livre l'ambiance qu'ils ont aimée dans celui-ci seront déçus. Il permet plutôt de se renseigner plus amplement sur la vie de McCandless et éventuellement de comprendre ce qui l'a poussé à partir...

De la rébellion

8 étoiles

Critique de Lejak (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 45 ans) - 10 octobre 2010

Ce livre navigue entre roman et reportage. Normal me direz-vous, puisqu'écrit par un reporter. Mais il s'agît bien plus que d'un simple essai.
En effet, comme pas mal de journaux de l'époque, l'histoire de ce jeune homme décédé en Alaska a tendu la perche à nombre de moralisateurs en tout genre, critiquant son insouciance, voire sa bêtise.
Mais le destin de ce jeune adulte, pas tout à fait sorti de l'adolescence, est bien plus complexe, et c'est pourquoi le livre est passionnant et émouvant.
L'écrivain nous retrace son parcours et son passé, nous livre la forte impression qu'il a laissée auprès de tous ceux qui ont croisé sa route. Il nous explique aussi ce qui l'a poussé à tourner le dos à sa famille. En décalage avec l'Education, celle de ses parents et celle du système scolaire, il ne veut pas suivre une voie toute tracée, notamment par son père, illustre ingénieur. Il veut vivre sa propre vie, la construire comme il l'entend, et cela doit passer par une sorte d'Odyssée initiatrice faite d'une vie pécuniairement pauvre, mais riches de rencontres.
Et particulièrement de rencontres avec la Nature. L'Alaska va rapidement devenir une sorte d'Eldorado, de but ultime, à tout le moins d'étape obligée, une sorte de rite d'initiation.
Nous rentrons dans son intimité, et l'auteur réussi habilement, avec beaucoup de sensibilité, à nous faire partager cette vie, brève mais intense, jusqu'à sa terrible fin.
C'est à la fois un beau reportage d'aventures et à la fois une grande épopée tragique.
A ne surtout pas rater.

Magnifique!

9 étoiles

Critique de Lauram (, Inscrite le 19 septembre 2010, - ans) - 19 septembre 2010

J'ai lu le livre avant de voir le film, une bonne chose je crois. L'écriture et la forme de ce livre sont loin d'être ceux d'une biographie terne et ennuyante, l'auteur s'engage vraiment dans son livre et ne se contente pas d'être un simple témoin, ce qui le rend passionnant!
De plus, le parallèle établie qu'il établie entre l'histoire de Chris McCandless et d'autres du même genre(y compris celle de l'auteur) "aère" le texte.
A lire absolument, même si vous avez vu le film (beaucoup d'épisode et de détails ne se trouvent pas dans celui-ci, notamment sur la mort de Chris)!

Découverte, émotion et évasion

10 étoiles

Critique de Peekaboo (, Inscrite le 26 août 2010, 32 ans) - 26 août 2010

Into The Wild, nous fait découvrir le plaisir de s'évader, mais aussi l'émotion et la recherche identitaire. Le besoin de fuir lorsque l'étouffement est trop pesant, cette sensation terriblement humaine jaillit à travers les lignes de ce récit. Une chose est sûre, on ne sort pas indemne de cette lecture : décousue et puissante, elle est libératrice.

L'histoire est celle de Christopher McCandless, mais pas seulement. On peut découvrir également le périple d'autres personnages qui se sont essayés dans un défi personnel dans les montagnes en Alaska. Les histoires qui relient ces personnages en quête d'eux même, de philosophie ou d'aventures se ressemblent presque toutes ; là où la solitude est de mise, on se laisse absorber tranquillement à travers leur univers naturel parsemé de réalisme à l'état brut.

On parle donc ici véritablement d'une quête. L'aventure d'une vie serait peut-être le genre qui pourrait définir ce livre, mais on note évidemment beaucoup de philosophie, de recherche et d'intelligence. On déambule en Alaska, proche d'Alex (ou Christopher) McCandless. On gravite autour de cet être mystérieux grâce à des témoignages de proches. On croirait avoir croisé ce personnage, mais on ne croit certainement pas le connaître.

On ne se perd pas dans le temps. Et si on doit se perdre, ça ne sera certainement pas dans le temps, mais dans notre imagination favorisée à l'évocation des lieux. Dans un contexte économique et social américain, l'argent est le moteur de la population. Trop de superficialité où l'évolution de l'homme se traite davantage par la valeur pécuniaire que par la valeur humaine.

L'auteur a su garder une part d'impartialité nécessaire à travers ses écrits et son expérience, sans mélo ni émotions inutiles. Le lecteur est libre d'être en accord ou pas avec ce qu'il lit. Un récit décousu qui nous attire dans la réflexion et la beauté naturelle : une véritable remise en question dans une société industrialisée en masse, où l'homme est devenu central. Là pourrait se trouver le paradoxe : McCandless est un personnage égocentrique qui laisse tout pour se découvrir, mais également (re)découvrir cette nature autrefois centrale et aujourd'hui délaissée.

Evasion garantie

10 étoiles

Critique de Boitahel (Paris, Inscrite le 27 janvier 2010, 35 ans) - 22 juillet 2010

Je n'approuve pas le style de vie, mais il m'inspire un grand sentiment de respect car je serais tout simplement incapable de vivre à sa manière!!!
Evasion garantie...que j'ai d'autant plus appréciée que je l'ai lu dans le métro parisien!! :)
L'écriture est magnifique, reste à voir le film!! J'ai hâte!!

VOYAGE AU BOUT DE SOI

8 étoiles

Critique de Pauline3340 (BORDEAUX, Inscrite le 2 août 2008, 51 ans) - 25 mai 2010

J'ai lu le livre, je l'ai trouvé comment dirais-je... Passionnant à certains endroits, révoltant à d'autres, énervant à plusieurs reprises, et triste, et long: un tout qui donne un bon moment de lecture. La seule question est pourquoi les gens doivent-ils mourir pour essayer de vivre libre? Cela me pose un problème dans la société où je vis... à lire. Je viens de me commander le dvd. Bonne lecture à toutes et tous.

A la rigueur.

5 étoiles

Critique de Rouchka1344 (, Inscrite le 31 août 2009, 29 ans) - 16 mai 2010

Très franchement, "Into the Wild" ne m'a pas emballé plus que ça! Sans dire qu'il est ennuyeux au contraire certains passages sont très intéressants, il n'est pas non plus très passionnant.
L'idée que le jeune homme a eu de partir à l'aventure était téméraire ! Ce n'était pas très intelligent c'est vrai, mais la question n'est pas là!
Nous raconter les raisons du pourquoi du comment, retracer la route qu'à prit le jeune homme pour finalement se retrouver dans la carcasse d'un autobus n'est pas une mauvaise idée en soi, mais peut être cela faisait un peu trop documentaire à mon goût.

Juste par moments, on a envie de donner des baffes au jeune homme! Mais ne rentrons pas dans la question sinon on s'en sort pas!

MAGNIFIQUE EN FILM, MAGNIFIQUE EN LIVRE

9 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 45 ans) - 15 mai 2010

Magnifique livre, je connaissais l'auteur grâce à TRAGEDIE A L'EVEREST que j'avais bien aimé, celui là est encore meilleur.
Je le conseille vivement, ainsi que le film, excellente adaptation. C'est avec La Route de Cormac Mc Carthy, un de mes coups de coeur de mes dernières lectures.
A lire d'urgence.
A voir d'urgence.

Un homme lucide

6 étoiles

Critique de Logikstation (, Inscrite le 28 février 2010, 24 ans) - 28 février 2010

Personnellement, j'ai lu le livre sans avoir vu le film, et je pense qu'il serait bien que l'on puisse trouver dans les librairies un "pack" dans lequel on trouverait le DVD et le livre.
Ce livre reflète magnifiquement l'état d'esprit de McCandless face au monde actuel, dans lequel il vit.
Pourtant, j'ai trouvé le livre un peu long sur la fin, dans lequel je pense que l'auteur s'est un peu emporté vers d'autres histoires, au point de s'y perdre.
Cependant, l'histoire y est belle et simple, et nous donne l'envie de croire encore à la vie que l'on désire seul, au fond de soi.

Au bout de ses rêves

9 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 40 ans) - 4 février 2010

Histoire touchante que celle de Christopher McCandless, un jeune américain à l'histoire toute tracée: de brillantes études, une famille solide, l'avenir devant soi... Seulement voilà, Lui rêve d'autre chose, de découvertes, de grands paysages, de liberté, de se confronter à la nature la plus sauvage. Il quitte tout, disparaît du jour au lendemain, passe d'abord par quelques coins rustiques des Etats-Unis avant d'arriver dans le grand Nord en Alaska. Peut-être un brin naïf, et en tout cas pas assez préparé pour affronter Dame Nature. Il n'empêche que cette histoire émeut au plus haut point et à plusieurs titres. Se dire qu'il y a encore de ses hommes qui vont au bout de leurs rêves, sans calculer, a quelque chose de rafraîchissant.
J'ai apprécié aussi le fait de retracer l'itinéraire de cet enfant gâté en faisant témoigner les gens, simples quidams, rencontrés le long de sa route. Et puis la description de ces paysages grandioses pour lesquels il est parti.
Ce livre m'a aussi un peu dérangé. Car comment comprendre ce jeune homme, qui laisse tout tomber sans prévenir, dont sa famille qui n'apprendra sa mort que quelques années plus tard, sinon par beaucoup d'égoïsme... La soif de liberté ne justifie, à mon sens, pas tout!
Un livre dont on ressort en tout cas tourneboulé et qui fait réfléchir intensément sur le sens que l'on peut donner à la vie, à sa vie!

Remarquable travail d'investigation...

8 étoiles

Critique de Pakaal (, Inscrit le 7 janvier 2010, 35 ans) - 7 janvier 2010

Après avoir vu le très beau film de Sean Penn, j'ai eu envie d'en savoir plus sur la vie de ce jeune américain ayant laissé derrière lui sa petite vie confortable afin d'entamer un pèlerinage vers l'Alaska, son idéal, où il pourra entrer en parfaite communion avec la nature...et je n'ai pas été déçu !
John Krakauer a effectué un remarquable travail d'investigation, mêlant subtilement témoignages, extraits des lectures de Chris ainsi que de son journal, le tout renforcé par sa profonde connaissance de cette région impitoyable...
J'ai cependant moins accroché lors des passages autobiographiques du livre, à mon sens un peu lourds, et j'ai trouvé l'organisation des chapitres un peu fouillis ainsi que des titres très redondants (c'est certes un détail, mais ça ajoute un peu de lourdeur).
L'ensemble est cependant très réussi, touchant, et ouvre des pistes de réflexion intéressantes sur le sens de la vie et le paradoxe entre l'idéalisme de la jeunesse et le conformisme de l'âge adulte...

une leçon à retenir: le bonheur n'est réel que partagé

10 étoiles

Critique de Lasconi (pessac, Inscrit le 4 octobre 2009, 43 ans) - 7 octobre 2009

j'ai lu le livre puis vu le film, splendide et très émouvant je trouve (merci sean penn). alexander supertramp alias chris vit son rêve jusqu'au bout. L'Alaska est superbement bien filmé. A lire et à voir absolument

merveilleux!

10 étoiles

Critique de Zew (, Inscrit le 1 mai 2009, 35 ans) - 2 mai 2009

J'ai lu le livre après avoir vu le film de Sean Penn.
C'est l'un des livres qui m'a le plus marqué.
L'histoire d'un jeune homme qui vit une aventure à laquelle tout le monde a pensé une fois dans sa vie. Lui a eu le courage d'aller au bout de ses convictions, un courage que très peu ont. En ça,c'est une victoire.
Cette histoire permet de réfléchir sur sa propre vie.

La nature a encore le dessus sur l'homme...

8 étoiles

Critique de Baader bonnot (Montpellier, Inscrit le 11 janvier 2008, 36 ans) - 28 janvier 2009

Chris McCandless, influencé par Tolstoï, London et Thoreau, a voulu tenter de vivre en harmonie avec la nature et de se détacher complètement de la civilisation. Jon Krakauer a recueilli les témoignages des différentes personnes que McCandless a rencontrées au cours de son périple et en a fait un livre. Dans un chapitre, il nous raconte que lui aussi a tenté cette aventure où l'on recherche un isolement total mais également un dépassement de soi.
Au fil des témoignages, différents points sont abordés: l'utilisation des plantes, la nourriture à base de viande animale, la solitude, l'abandon de sa famille...
Tous les témoins interrogés décrivent Chris McCandless comme une personne intelligente, déterminée et mature manquant parfois de bon sens. Mais ce qu'il manquait au jeune aventurier, c'était une documentation appropriée à son périple. Certes Thoreau et London donnent des clés de survie mais celles-ci restent très théoriques. En Alaska, des personnes interrogées expliquent qu'il existe des manuels anciens de survie que des esquimaux avaient écrits. Ces ouvrages auraient certainement sauvé la vie du jeune fougueux.

En ce qui concerne le film, je trouve qu'il reste inférieur au film. Certes, les paysages filmés sont vraiment très beaux, la fiction tient la route et les rencontres sont plutôt bénéfiques au spectateur mais le côté trop romancé et idyllique voulu par Sean Penn vient justement enlever le point fort du livre: la difficulté à survivre dans la nature mais surtout la déliquescence d'un jeune novice qui n'apparaît à aucun moment dans le film. Chris McCandless meurt les dents blanches, un peu amaigri mais pas franchement marqué par la nature. Sean Penn a trop privilégié le rêve dans sa fiction et a délaissé le réalisme du livre qui s'avère être le plus intéressant.

En somme, "Voyage au bout de la Solitude" est utile. Il nous fait réaliser à quel point nous sommes dépendants de la civilisation, à quel point la société de consommation nous a enlevé tous les savoirs ancestraux qui nous permettaient de vivre grâce à la nature. Aujourd'hui plus que jamais, l'Homme est vulnérable car il est totalement déconnecté et désinformé face au fonctionnement de la Nature ce qui lui enlève toute idée de liberté et d'autonomie.

Un jeune homme et ses rêves...

8 étoiles

Critique de Miettedelune (, Inscrite le 24 janvier 2009, 30 ans) - 26 janvier 2009

Je ne dirai pas que j'approuve le chemin qu'a choisi Christopher McCandless, ni que je comprend sa personnalité et sa "philosophie".
Pourtant, le film et le livre m'ont touchée d'une étrange manière, m'ont amenée à réfléchir sur mes propres rêves, mes désirs, mes aspirations.
McCandless avait voulu vivre ses rêves, et peu importe s'il en ressortait déçu; il semble être resté en paix avec lui-même jusqu'à la fin.

"Il y a tant de gens qui ne sont pas heureux et qui, pourtant ne prendront pas l'initiative de changer leur situation parce qu'ils sont conditionnés à vivre dans la sécurité, le conformisme et le conservatisme, toutes choses qui semblent apporter la paix de l'esprit, mais rien n'est plus nuisible à l'esprit aventureux d'un homme qu'un avenir assuré." (extrait d'une lettre de McCandless)

La construction de ce roman est un peu gênante, on a du mal à suivre le déroulement chronologique de l'histoire, mais le style est sobre et rend la lecture facile.

Magnifique

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 37 ans) - 18 janvier 2009

J'ai d'abord vu le film de Penn (le plus beau de 2008, le plus beau de Penn), et j'ai ensuite lu le livre. Et c'est tout aussi magnifique !

Une merveille

9 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 75 ans) - 17 janvier 2009

Oui, ce film était véritablement superbe ! On peut s'ennuyer partout, tout dépend de l'état d'esprit dans lequel on est en entrant.

Les vues sont à couper le souffle de beauté et cette histoire est une véritable leçon de vie bien que celle-ci ne puisse évidemment pas être accessible à tous.

En effet, elle demande par trop de renoncements et quasiment pas d'attaches...

Un nomade obstiné

9 étoiles

Critique de Bluewitch (Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 40 ans) - 16 janvier 2009

Je n'ai pas vu le film de Sean Penn, et je ne sais pas si je le verrai, quelle qu'en soit sa qualité. Avec ce livre, j'ai partagé un moment de vie, il m'a fait réfléchir, m'a interpelée, m'a touchée. Et comme pour beaucoup de romans, il y a là-dedans ce côté intime qui ne permet pas vraiment l'intrusion de "la perception" des autres, celle d'un réalisateur, en l'occurrence. Une histoire qui n'est initialement pas la nôtre le devient un peu quand on la lit.

Je ne partage pas du tout l'avis de Marc Florian, et pourtant, j'aurais pu, car les real-stories tragiques ne m'inspirent généralement pas d'affinités. Et pourtant ici, il y a quelque chose au-delà de ça. Il y a les rencontres, il y a une forme de jusqu'au-boutisme. "Into the wild", c’est le partage d'une vie qui a des choses à apporter, c’est aussi rappeler que réaliser ses rêves ne finit pas toujours mal, même si l’histoire de McCandless pourrait le faire croire. C’est réfléchir à ce qu’est d’exister aujourd’hui, sur une terre qu’on oublie. Ce sont les valeurs d’une personne à découvrir. Peut-être pas universelles, ces valeurs, c’est certain, mais suffisamment fortes pour nous faire réfléchir et apprendre à respecter le grand pouvoir du choix.

Un ouvrage marquant, en ce qui me concerne, et une histoire qui inspire une certaine humilité.

Personnellement, je me suis ennuyé

4 étoiles

Critique de Marc Florian (, Inscrit le 9 mai 2007, 50 ans) - 7 mars 2008

J'avais acheté ce livre parce que les avis semblaient très positifs et que j'avais reçu un mail d'un critique littéraire que je respecte beaucoup et qui le recommandait chaudement à plusieurs amis (sans doute) et personnes l'ayant déjà contacté sur son site. Je préciserai donc que je n'ai peut-être pas le même genre de sensibilité. Une fois encore, tout dépend des attentes du lecteur. Je m'attendais à découvrir une histoire pleine de romance, d'imprévus, une véritable odyssée relatant l'histoire d'un jeune aventurier... Je n'y ai trouvé que le compte rendu parfois ennuyeux des mésaventures d'un boy-scout naïf et malchanceux.

Certes, le personnage de Chris McCandless nous apparaît d'emblée sympathique mais la construction ne cesse de faire du ping pong entre le présent et le passé, ce qui m'a un peu gêné. De plus, je ne lisais pas ce livre pour connaître la vie de Jon Krakauer, alors qu'il parle aussi de ses propres expériences. Sans oublier un remplissage exaspérant par des chapitres entiers consacrés à d'autres aventuriers ayant perdu la vie de la même manière (si ces chapitres avaient été bien mouvementés, ils auraient pu me plaire, mais je les ai trouvés très monotones) ou par la citation de passages soulignés dans les livres emportés par Chris. Jon Krakauer se borne pour ainsi dire à énumérer les lieux traversés par McCandless en dissertant au passage sur ses hypothétiques motivations. Cette histoire est tellement brodée qu'au final, le sort du jeune homme a fini par me laisser totalement indifférent. J'étais bien plus 'triste' pour ses parents.

J'ai d'ailleurs très envie de citer une réaction d'un lecteur à l'article publié par Jon Krakauer dans Outside (l'auteur cite également certaines réactions à ses articles) : "Non seulement McCandless est mort parce qu'il était idiot, mais l'envergure de ses aventures est si minable qu'elle en devient pathétique". En lisant cela, je me suis dit 'c'est tout à fait ce que je pense'. Un petit roman de quelque 250 pages qui m'a semblé bien long à terminer.

En conclusion, je dirai qu'Into the wild est un roman assez banal, fort brodé, peu mouvementé et ponctué de remplissages, racontant le périple d'un jeune hippie naïf ayant voulu sillonner des contrées reculées sans être correctement équipé.

Forums: Into the wild : voyage au bout de la solitude

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Pas le livre mais le film ! 28 Pendragon 18 mars 2012 @ 11:17
  Into the wild le film 2 Virgile 25 septembre 2010 @ 10:38

Autres discussion autour de Into the wild : voyage au bout de la solitude »