Premières miniatures de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

Premières miniatures de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

Catégorie(s) : Littérature => Russe

Critiqué par Dirlandaise, le 15 septembre 2007 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 62 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 784  (depuis Novembre 2007)

Quatre courtes nouvelles

Ce livre renferme quatre courtes nouvelles intitulées : « Un roman en neuf lettres », « Polzoukov », « Le Voleur honnête » et « Un sapin de Noël et un mariage ».

Je me suis donné comme objectif de lire toute l’œuvre de Dostoïevski. Je suis l’ordre chronologique autant que possible. Les nouvelles ont été écrites au début de la carrière du grand écrivain.

« Un roman en neuf lettres » est constitué de neuf lettres comme le dit le titre. Un certain malentendu entre deux hommes ira en progressant à mesure qu’ils s’écrivent pour atteindre son paroxysme avec la dernière. Non, je ne raconterai pas l’histoire car ce serait dommage pour les futurs lecteurs mais il y a de l’humour et une bonne dose de dérision.

« Polzounkov » raconte l’histoire d’un homme qui voulant faire une farce, se retrouve dans une situation dramatique qui malheureusement aura des conséquences fâcheuses sur sa carrière et sa vie. Encore de l’humour mais grinçant et cruel.

« Un voleur honnête » met en scène un pauvre type alcoolique qui bénéficie de la bonté d’un protecteur dont il abusera pour se repentir à l’article de la mort. Touchant !

« Un sapin de Noël et un mariage » que j’ai beaucoup aimée nous ouvre une porte sur la côté sordide d’un mariage arrangé et dont l’intérêt financier est la seule motivation du futur mari. Assez noire et qui montre un côté de l’être humain vraiment répugnant.

Il me fait un peu peur Dostoïevski par son pouvoir de montrer la réalité dans ce qu’elle a de sordide et de désespérant. Je dois avouer que ses premières œuvres sont assez inégales, certaines m’ont carrément déplus alors que d’autres m’ont laissée plutôt perplexe. Je poursuis donc dans cet univers Dostoïevskien avec crainte mais aussi avec un petit frisson d’excitation devant une œuvre si connue et admirée qu’il est difficile d’en parler tellement tout a été dit.

Les nouvelles ont été traduites du russe par André Markowicz.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Premières miniatures

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Premières miniatures".