Teacher Man, un jeune prof à New York de Frank McCourt

Teacher Man, un jeune prof à New York de Frank McCourt
(Teacher man)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Sahkti, le 30 novembre 2006 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 47 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (14 124ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 610  (depuis Novembre 2007)

McCourt se souvient et s'amuse

Après "C'est comment l'Amérique?" et "Les cendres d'Angela", McCourt poursuit sa quête autobiographique avec ce "Teacher Man", assez différent des deux autres.
Frank Mc Court est devenu professeur et nous l'accompagnons dans sa vie de tous les jours et son travail. Des débuts difficiles, une routine qui s'installe, des petits épisodes que l'auteur s'applique à mettre en scène. On pourrait craindre que la monotonie de son travail (c'est lui qui l'affirme) ne rende le récit trop long ou trop pesant, mais c'est sans compter sur la manière qu'utilise McCourt pour transformer des tranches de vie en scènes quasi inoubliables. Pas simple pourtant de raconter sa carrière professionnelle, c'est souvent l'occasion de sombrer dans l'excès du détail et l'ennui assuré pour le lecteur extérieur à certaines private jokes ou souvenirs trop personnels. McCourt sait tout cela et c'est, peut-être, outre ses qualités d'écriture, ce qui apporte autant de sincérité dans ce roman. Inutile d'enjoliver ou de mentir, ça ne prendrait pas. Ni en faire trop, on n'y croirait pas. Mc Court s'est trouvé désemparé à plus d'une reprise, prêt à tout lâcher? Et bien il le dit, sans ambages, son impuissance est là et il faut bien l'assumer. Tous les moyens seront bons pour intéresser les élèves. Au point que par moments, ça ressemble un peu trop à un joli conte de fée qui se déroulerait en banlieue mais l'essentiel est-il dans les faits ou plutôt dans les tripes que McCourt place dans son personage et la force de sa foi dans l'autre. Un homme faible et fort, un être humain, ni plus ni moins.
Une lecture qui peut surprendre par rapport aux deux précédents ouvrages, plus sombres. La question de la transmission du savoir à la jeunesse est pourtant un problème sérieux mais en accumulant comme il le fait les moments drôles et touchants dans "Teacher Man", McCourt rend celui-ci bien plus léger que les autres et en ferait presque oublier le fond (les problèmes de l'éducation) au souci de la forme.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Teacher man [Texte imprimé], un jeune prof à New York Frank McCourt traduit de l'américain par Laurence Viallet
    de McCourt, Frank Viallet, Laurence (Traducteur)
    Belfond
    ISBN : 9782714442420 ; 3,79 € ; 21/09/2006 ; 374 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Une enfance Irlandaise

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Très bon

9 étoiles

Critique de Mastien (, Inscrit le 7 juin 2007, 48 ans) - 27 décembre 2007

Après les deux précédents romans de Mc Court, j'avais très envie de lire le suivant. Et, comme ses précédents, je n'ai pas été déçu. L'humour, comme bien souvent permet à l'auteur de passer avec élégance sur les soucis qu'il a rencontrés alors, et, les passages qui auraient pu être vraiment noirs (les soucis de couple entre autres) sont relégués à l'arrière plan. C'est agréable à lire. Les portraits des élèves sont pleins de vie comme d'habitude chez lui. Enfin, c'est sans concession pour toute une intelligentsia (les inspecteurs scolaires, comme la pseudo élite littéraire new yorkaise), sans complaisance pour tous ceux qui affirment leur science du haut de leur piédestal. Et c'est bon. Pour tous ceux qui veulent une dose de bonne humeur!

Amusant.

6 étoiles

Critique de Saint Jean-Baptiste (Ottignies, Inscrit le 23 juillet 2003, 85 ans) - 3 décembre 2007

Voilà un très bon livre. On pourrait même dire que dans le genre il est difficile de faire mieux.
C'est une succession de souvenirs d'un prof à New York. C'est bien raconté, avec humour, le lecteur s'amuse et le but est atteint.
C'est même un peu plus que ça. Par moment on entrevoit les problèmes d'intégration de ces adolescents venus des quatre coins du monde. C'est intéressant à observer : on se dit parfois que la «culture» américaine est décidément bien différente de la nôtre.
Mais le but n'est pas d'entrer dans des problèmes de société. Tout est raconté avec bonhomie, et, encore une fois, le but est d'amuser le lecteur.
Tout le récit est vraisemblable, parfois drôle, parfois émouvant et toujours bien écrit.
Un livre reposant et distrayant.

Frankie goes to N-Y

7 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 56 ans) - 24 juin 2007

Dans ce troisième opus de la saga Frank McCourt, l'auteur se raconte en prof. de lycées à New-York. Rappelez-vous, l'auteur nous avait fait pleurer dans son premier livre, "Les cendres d'Angela", en racontant son enfance calamiteuse d'enfant irlandais. Dans le deuxième, l'auteur racontait son arrivée en Amérique (que je n'ai pas lu), et voilà maintenant que Frankie nous revient mais cette fois sur un ton léger, pour nous narrer ses années de professeur dans des lycées de New-York. Du lycée technique à celui pour gosses de riches, l'auteur parvient grâce à mille stratagème à intéresser son auditoire, sa tactique principale restant de raconter aux élèves ses histoires d'enfant irlandais.

Au final un livre sympathique, sans plus.

Le meilleur de la trilogie

8 étoiles

Critique de Janiejones (Montmagny, Inscrite le 20 avril 2006, 35 ans) - 9 mai 2007

J'ai lu les deux premiers tomes de ces mémoires il y a quelques années et d'après mes souvenirs, j'avais beaucoup aimé, particulièrement C'est comment l'Amérique ? Teacher Man ne déçoit pas, c'est à mon avis, le meilleur de la trilogie, le plus accrocheur.

Le charme de Frank McCourt

8 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 66 ans) - 2 janvier 2007

Quelle joie de pouvoir lire une nouvelle tranche des mémoires de Frank McCourt que j'apprécie en tant qu'auteur mais encore plus en tant qu'être humain. J'ai retrouvé toute la verve et l'humour de cet enseignant hors normes qui ne réussira jamais vraiment à s'intégrer parfaitement dans les différents collèges qui ont bénéficié de ses talents. J'avoue cependant n'avoir pas été aussi captivée que dans ses deux premiers livres. Dans celui-ci, Frank McCourt se contente de relater ses techniques d'enseignement et de décrire ses élèves et leur comportement. Il n'approfondit pas et le livre est constitué d'une série d'anecdotes parfois charmantes et drôles mais aussi parfois d'une grande tristesse.

J'éprouve une profonde sympathie pour cet homme qui a traversé bien des épreuves avant de connaître le succès avec ses livres, succès amplement mérité selon moi. L'écriture de Frank McCourt est simple, sincère, parfois naïve mais toujours très humaine. Il gardera toujours une place toute spéciale dans mon coeur et ses livres ont été pour moi de grands moments de lecture. Un personnage bien attachant.

Forums: Teacher Man, un jeune prof à New York

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Un nouveau Frank McCourt 1 Dirlandaise 1 décembre 2006 @ 04:52

Autres discussion autour de Teacher Man, un jeune prof à New York »