Le rêve chinois de Suzanne Bernard

Le rêve chinois de Suzanne Bernard

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Sahkti, le 7 octobre 2006 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 014  (depuis Novembre 2007)

Biographie coup de poing

Suzanne Bernard est un auteur que je classerais volontiers dans la rubrique des écrivains sincères et ouverts, une femme merveilleuse qui transforme ses expériences en leçons de vie et chemins à parcourir.
Que l'on soit ou non d'accord avec ses opinions politiques ou philosophiques (personnellement, je n'adhère pas à toutes ses théories politiques), force est d'admettre que Suzanne Bernard mérite le respect de chacun.
Dans ce nouveau récit (lisez d'elle "Chair de papier", une diatribe virulente sur le statut des écrivains fauchés), elle revient sur sa situation de femme pauvre, voire miséreuse. Un état qu'elle assume entièrement pour avoir un jour décidé de ne vivre que de ses écrits. Pas toujours facile, surtout dans le monde éditorial impitoyable que l'on connaît. Alors Suzanne Bernard relate cette détresse en forme de parcours du combattant avec beaucoup d'humilité, de dignité et aussi d'humour. Comment dire que le réfrigérateur ne tourne plus parce qu'il n'y a plus l'électricité ? Elle sourit et elle raconte qu'il fait plus joli déguisé en commode.

La vie de Suzanne Bernard semble triste, une vie dictée par des contingences très matérielles, par l'espoir qu'un éditeur aura le coup de foudre (attente insupportable de lettres qui n'arrivent pas et de coups de fil promis jamais passés) et pourtant, cette femme est pleine de vie, grâce à l'idéologie maoïste qu'elle conserve intacte. Un portrait du Grand Timonnier orne sa demeure, elle en parle comme d'un dieu, c'est assez surprenant. On comprend un peu mieux son engouement lorsqu'on lit ses souvenirs de Pékin, la Révolution culturelle, les massacres, les erreurs du capitalisme qui en laisse beaucoup trop sur le côté, l'idéal communiste qui ne l'aurait pas laissé sur la paille, bref c'est une militante convaincue qui a la franchise et l'honnêteté de ses paroles qu'elle assume de la première à la dernière phrase. C'est beau et sincère, ça entraîne l'admiration de la lectrice que je suis.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le rêve chinois

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le rêve chinois".