La petite fille qui aimait Tom Gordon de Stephen King

La petite fille qui aimait Tom Gordon de Stephen King
( The girl who loved Tom Gordon)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Sorcius, le 15 novembre 2000 (Bruxelles, Inscrite le 16 novembre 2000, 49 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 19 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 064ème position).
Visites : 6 807  (depuis Novembre 2007)

Une atmosphère angoissante

Trisha a 9 ans. Lors d’une promenade en forêt, elle se perd et ne parvient pas à retrouver son chemin.
Au début, elle n’arrive pas à y croire ; après tout, le sentier qu’elle a quitté quelques instants plus tôt se trouve à dix pas à peine. Mais, étrangement, il semble la fuir et plus elle marche, plus elle s’éloigne de la civilisation. Le soir et l'obscurité la surprennent et la terrifient. Les quelques provisions qu'elle avait prises pour la journée ne dureront pas très longtemps. Combien de temps va-t-elle pouvoir tenir, et surtout, quelles bêtes, quelles choses surgiront de la nuit ? Le seul contact qu'elle garde avec le monde extérieur est la radio de son walkman et... Tom Gordon, un joueur de base ball. L’anxiété de la petite nous gagne nous aussi, ses peurs deviennent les nôtres et c'est avec une terrible angoisse qu'on voit les heures se succéder et les terreurs de la nuit envahir peu à peu les bois qui gardent la petite Trisha prisonnière.
Il faut avoir le génie de Stephen King pour écrire 331 pages sur une petite fille perdue dans les bois, pour nous tenir en haleine et trouver les mots qui sauront nous faire entrer dans son histoire comme si nous la vivions nous-mêmes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Incroyable

9 étoiles

Critique de Alicelight (, Inscrite le 3 novembre 2009, 39 ans) - 6 février 2015

Résumé: une petite fille, une forêt et c'est tout....... pendant plus de 300 pages, King arrive à nous tenir éveillé et en haleine avec ce décor si minimaliste. Incroyable, il n'y a que lui pour réussir un tel chef d’œuvre.
j'ai adoré ce livre relativement différent des autres mais qui nous conduit au bord de l'angoisse.

Quand le King s’amuse avec nos peurs les plus primaires

9 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans) - 24 novembre 2011

A première vue, ce livre est différent des habituelles productions de Stephen King : ici pas vraiment de fantastique. Le pitch est simple, une petite fille de 9 ans se retrouve perdue dans une forêt et là tout le talent du King se met en branle pour vous mettre les nerfs à fleur de peau. Le moindre craquement, le moindre cri d’animal vous semblera suspect et vous fera imaginer le pire. Car c’est bien connu : les monstres qui sortent de notre imagination sont les plus terribles et les plus terrifiants.
L’histoire de cette petite fille s’ancre alors dans la réalité de nos peurs enfantines et c’est là toute la réussite du livre car il est, je pense, impossible de ne pas s’identifier à cette petite héroïne et de louer sa débrouillardise et son courage. On a envie de lui crier « Non, tu n’es pas seule. Ne t’inquiète pas, tu vas y arriver !!! ». La dernière page tournée, on est bien secoué et content de quitter l’atmosphère pesante de cette immense forêt.

Mon premier livre

7 étoiles

Critique de TomSawyer (, Inscrit le 8 juillet 2011, 28 ans) - 9 juillet 2011

C'est le premier livre que j'ai lu hormis des petits livres pour enfants. J'avais environ 12 ans et j’étais obligé de lire un livre pour l’école. Mon professeur m'a conseillé Stephen King, j'ai donc pris le premier que j'ai vu.

8 ans plus tard, je ne me souviens plus de toute l'histoire, mais je me souviens que je me sentais vraiment dans la peau de la petite fille et à chaque fois que Tom Gordon apparaissait, pour moi c’était Saku Koivu!

Je ne noterai pas ce livre puisque j'en ai oublié une bonne partie, mais on garde toujours une relation spéciale avec notre premier livre.

Je remercie mon ancien prof qui, par son audace de me conseiller Stephen King à 11-12 ans, m'a intéressé à la lecture.

Je vois qu'on est obligé de laisser une note....3.5 alors.

Dispensable

3 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 49 ans) - 5 décembre 2010

Je ne me suis pas intéressé à cette histoire. Trop simple (une nouvelle aurait suffi et encore...), des personnages caricaturaux (les parents de la petite), et une fin prévisible en font un roman, à mon sens, dispensable. Stephen King a tellement fait mieux.

Quand King abandonne ses habitudes...

9 étoiles

Critique de Petilane (, Inscrit le 10 novembre 2010, 39 ans) - 10 novembre 2010

J'ai découvert le site très récemment et le premier livre que j'ai eu envie de critiquer est celui-ci, même si je l'ai lu il y a près de 6ans!
Cette aventure me laisse un souvenir très particulier, peut-être parce que je l'ai lu à un moment où ma solitude personnelle donnait du relief à l'histoire de cette petite fille perdue mais ô combien habitée par le courage!
Stephen King se libère ici de son habitude qui le conduit à donner une dimension paranormale extravagante à ses œuvres dont on se passerait parfois (je pense à "désolation" ou "cellulaire") et c'est dans ce registre que je le préfère! Ce roman me laisse, plusieurs années après encore, le souvenir d'y "avoir été", quand j'y repense, ce n'est pas le souvenir d'une histoire qui me reste mais l'impression d'avoir vécu les mêmes choses que l'héroïne.
Aussi bon que "marche ou crève" je le conseille vivement.

Court, mais prenant

9 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 13 avril 2009

J'ai adoré ce 'petit' roman, un roman sans prétentions, mais vraiment prenant, simple mais efficace !

Fabuleux !

10 étoiles

Critique de Alex13 (Istres, Inscrit le 8 octobre 2008, 22 ans) - 12 janvier 2009

J'avais pris ce livre sans trop de conviction.
Mais j'ai été épaté, je ne pensais pas que Stephen King aurait pu autant réussir en 333 pages à me tenir en haleine du début à la fin.

Courage Trisha

7 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 39 ans) - 11 décembre 2008

Plume une nouvelle fois très bien taillée de Stephen King (même si pour la première fois, en 4 romans lus, j'ai trouvé ça vraiment lent par moments). Comme toujours, c'est l'ambiance qui est décrite de manière assez fabuleuse. Et l'évolution des pensées de l'héroïne évidemment!
Courage Trisha, on est tous avec toi.

Jouissante horreur ..

9 étoiles

Critique de Vilaine cafteuse (Angers, Inscrite le 11 décembre 2007, 28 ans) - 1 mars 2008

Stephen King et comment nous mettre dans des situations plus ignobles les unes des autres.
C'est toute une histoire, mais elle prend tout son sens dans CE roman. Pour moi la petite fille qui aimait Tom Gordon est le livre à lire de Stephen King. Ayant lu et apprécié ses "classiques" comme Carrie, Ça ou encore Shining, c'est dans la peau de Trisha que je me suis sentis le plus mal à l'aise. Je subissais tous les affres que cet enfant a dû vivre. Peur, faim, j'étais Trisha, transpirant sous ma couette, haletant de soif dans mon lit, pleurant sur mon livre. J'ai été présente dans cette forêt américaine, je me voyais marcher, marcher jusqu'à n'en plus pouvoir. J'ai même ressenti à la fin du livre, le sentiment de l'horreur mélangé à de l'excitation, un sentiment détonant qui vous scotch. En bref, un des seuls romans dans les lesquels j'ai réussi à me sentir l'héroïne. Bien plus effrayant que Sac d'os, ou encore Ça !

Une marche à 2 à l'heure

4 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 41 ans) - 18 août 2006

Une petite fille qui se perd dans les bois et qui se retrouve toute seule à survivre dans cet univers hostile. C'était très prometteur.
Malheureusement, je n'ai pas pu rentrer dans la peau du personnage et ses malheurs m'on fait ni chaud ni froid.
De plus, ça rame vraiment, ça n'avance pas vite. Je me suis ennuyé du début à la fin.

Bref je suis passé complètement à côté.

Ayant lu beaucoup de ses livres, je peux vous assurer que c'est loin d'être le meilleur. Je vous conseille plutôt : "Misery" ou "Ca".

Impressionnant de réalisme

7 étoiles

Critique de Yanice (, Inscrit le 11 septembre 2005, 33 ans) - 23 mars 2006

Une petite fille est perdue dans les bois. Essayez donc d'en faire un roman de 300 pages avec le réalisme saisissant de King... En lisant les aventures de la petite Trisha, on est perdue avec elle, tout simplement...
On aurait dit que King avait déjà fait la même expérience que la petite lara croft en herbe.

Déçue !

3 étoiles

Critique de Nousikamibo (Bruxelles, Inscrite le 9 novembre 2004, 44 ans) - 22 mai 2005

Je n'ai pas du tout aimé ce livre, je n'ai pas été accrochée à l'histoire, je l'ai trouvé trop long.

Forêt profonde

8 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 62 ans) - 2 décembre 2004

Pas grand connaisseur de Stephen King, et plutôt méfiant de par sa réputation, j'ai pris moi aussi un énorme plaisir à la lecture de ces terreurs enfantines, et finalement bien plus qu'enfantines, car ... Qui n'a jamais eu peur, perdu dans un lieu inconnu, et pire dans une nature qui peut vous paraître si vite hostile? Comme en plus nous sommes aux USA, avec un écrivain américain, la forêt est à l'échelle du pays-continent. pourquoi faire les choses à moitié? Eh bien justement S. King ne fait pas les choses à moitié. Il écrit bien et a une belle imagination. Allez, laissez vous tenter par un petit frisson!

Captivant !!!

9 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 63 ans) - 2 décembre 2004

Rarement un livre ne m'a autant captivée. Une petite fille de neuf ans se perd en forêt au cours d'un excursion avec sa mère et son frère sur un sentier forestier. Elle s'enfonce dans les bois pour soulager un besoin naturel et ne réussit plus à retrouver le sentier. Commence alors une longue marche pour tenter de retrouver son chemin. Livrée à elle-même, elle devra surmonter bien des épreuves et faire preuve de courage, de détermination et de débrouillardise pour triompher de cette pénible aventure. La faim, la peur, le désespoir, la traversée d'un marais nauséabond, les piqûres d'insectes, les hallucinations et surtout la chose qui la suit à la trace et la surveille constamment, invisible mais tenace et mystérieuse...
On s'attache au personnage de la petite fille et on éprouve beaucoup de compassion et d'empathie pour elle. On voudrait tant qu'elle retrouve la bonne direction et sorte de cette forêt infernale. Un livre qu'on lit d'une traite sans pouvoir le refermer avant d'en avoir terminé la lecture....
Je n'ai pas lu beaucoup de livres de Stephen King mais vais sûrement en relire d'autres après celui-là ! Une réussite !!!!

Suspense...

8 étoiles

Critique de Sorcius (Bruxelles, Inscrite le 16 novembre 2000, 49 ans) - 24 septembre 2004

Ce livre est extraordinaire.
Pendant plus de 300 pages, SK nous tient captifs dans une forêt avec pour seul décor une petite fille de 9 ans, Trisha, qui s'est perdue et cherche désespérément son chemin.

Lors d'une promenade en forêt, Trisha s'enfonce de quelques mètres dans les bois touffus, histoire de se soulager. Mais quand elle a fini et qu'elle veut retourner sur le sentier, elle part dans la mauvaise direction et se perd.
Commence alors pour elle un véritable enfer. Les jours et les nuits se succèdent, et plus le temps passe, plus la faim, la soif et la peur s'installent.
C'est difficile à croire, mais tellement bien ficelé qu'on vit avec Trisha toutes ses angoisses, comme si nous étions, nous aussi, perdus seuls dans une forêt.

SK décrit avec génie les pensées qui, durant ces quelques jours, traversent l'esprit d'une petite fille de 9 ans. La fatigue, la terreur, la faim et la soif aidant, les hallucinations font leur apparition.

Au milieu de la forêt, il y a beaucoup de dangers qui guettent, et derrière chaque craquement, chaque bruissement, on imagine un animal, un monstre ou un esprit maléfique. L’auteur nous dépeint les angoisses, d’abord superficielles, puis de plus en plus profondes et taraudantes, d’une petite fille qui se retrouve seule, dehors, et qui voit son espoir de retrouver son chemin s’amenuiser à chaque pas.

Ce qui la fait tenir, c’est Tom Gordon, un joueur de baseball dont elle suit les matchs à la radio, grâce à son baladeur qu’elle a, par bonheur, emporté avec elle.

Trois cents pages sur une marche en forêt, je trouve ça extraordinaire.

La petite fille qui aimait tom gordon

10 étoiles

Critique de Alyssa (Paris, Inscrite le 28 juillet 2004, 27 ans) - 23 septembre 2004

Je trouve que ce livre est philosophique
explication: une petite fille qui se perd dans les bois seule qui souffre de sa solitude et préfére encore + entendre sa mère et son jeune frère se disputer que ce silence! le silence de la forêt ,la peur, la peur d'une mort certaine!
mais pour elle il y a un espoir:
Tom Gordon
Le joueur des Red Sox.
elle se raccroche à l'espoir que l'on puisse un jour la retrouver vivante!!

L'enfer de l'angoisse...

9 étoiles

Critique de R_daniella (Grace Hollogne, Inscrite le 14 octobre 2001, 39 ans) - 14 octobre 2001

Quoi de plus banal, au départ, qu'une petite fille qui se perd dans les bois...
Et pourtant... C'est, de nouveau, un roman passionnant et passionné que nous livre Stephen King... Une petite fille, perdue dans les bois, pleine de cran et de ressource... On y retrouve nos peurs, nos angoisses,... Une histoire qui, vécue par un adulte, lui aurait fait perdre la tête. Et elle, pauvre petite chose, comment s’en sortira-t-elle ?

Nous n'irons plus au bois...

7 étoiles

Critique de Bluewitch (Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 39 ans) - 20 avril 2001

Voici encore un exemple du talent de Stephen King hors des romans d'horreur et de science-fiction.
Il nous fait littéralement entrer dans la psychologie de ses personnages. Et dans le cas présent, de cette petite fille intelligente mais qui n'est quand même qu'une enfant de 9 ans, avec ses terreurs, ses croques-mitaines et ses héros. Ou plutôt son héros, Tom Gordon.
Chaque événement prend une ampleur insoupçonnable et nous sommes passagers de sa déroute. Un récit écrit avec maîtrise et qui redonne ce nouveau souffle tant attendu à la bibliographie de Stephen King.

Forums: La petite fille qui aimait Tom Gordon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La petite fille qui aimait Tom Gordon".