Petits meurtres en Suisse de Collectif

Petits meurtres en Suisse de Collectif

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Sahkti, le 17 juillet 2006 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (41 692ème position).
Visites : 3 398  (depuis Novembre 2007)

Meurtres made in Switzerland

Il y a une bonne année maintenant, la FNAC Suisse lance un concours d'écriture de nouvelles sur le thème du meurtre devant avoir un rapport avec la Suisse. Pas mal de textes parviennent au jury qui doit, après d'âpres discussions (comme le souligne Daniel de Roulet dans la préface), en sélectionner douze, quatre prix et huit lauréats d'honneur. Pas facile j'imagine, tant le thème est porteur et les bons textes présents. Puisque choix il fallait faire, la sélection a lieu et voici le produit de ce concours, douze nouvelles, plutôt bien écrites, souvent imaginatives, même si certaines présentent un fil conducteur connu et abondamment utilisé dans la littérature du genre.

Le premier primé est André Klopman dont le texte m'a quelque peu surprise au début par ses ressemblances frappantes avec une actualité genevoise d'escroc russe arrêté pour blanchiment d'argent. Heureusement, la dernière partie du récit lui permet d'exister vraiment sans cela et de faire sourire, car c'est drôle et surtout très bien construit. Le récit a été travaillé, échafaudé en plusieurs parties qui s'emboîtent avec succès. Est-ce cependant à lui que j'aurais donné mon prix ? Pas sûr… Les goûts et les couleurs, c'est bien connu…
La seconde nouvelle, due à Ferenc Rakoczy, n'a pas éveillé grand chose en moi, récit classique et sans grande originalité. Il s'en dégage cependant une ambiance particulière qui lui donne de la force.
Le "Mortel silence" de Paul Milan est efficace et rondement mené. Il y a de la pression, une atmosphère agréablement étouffante mais la fin me paraît un peu facile.
Stéphanie Chuat flirte avec le surréalisme de manière réussie mais son texte aurait peut-être gagné, à mes yeux, en qualité, si il avait été davantage détaillé et plus long, tout s'enchaîne trop vite et cet homme qui brûle et que sa femme ne remarque même pas est à la limite du non-crédible.
Daniel Alhadeff et son "Delirium" m'ont beaucoup plu. L'auteur se débrouille très bien pour faire monter la tension nerveuse et décrire le délire parano qui peut s'emparer de quelqu'un, sans parler du rebondissement de fin, bienvenu.
Le texte d'Isaac Pante, identique au titre du recueil, est drôle et original. Une Suisse ferroviaire miniature dont les petits bonhommes meurent mystérieusement.
"Aire de repos" de David Leroy évoque l'autoroute et un serial-killer. Un récit qui me laisse un peu sur ma faim, tout semble aller trop vite dans le dernier tiers et c'est dommage, car le début est intéressant.
"En Orénoque" de Michel Goffard n'a rien éveillé chez moi, tandis que je déplore un peu le manque d'originalité dans l'idée de "Feux de route" de André Fanet, dont l'écriture est cependant excellente. Jean-René Guinard nous la joue Agatha Christie avec son "Petits meurtres entre amies", j'aime moins, pas assez novateur à mes yeux. "L'or" de Miriam Beboux part sur une très bonne idée, je regrette simplement cette fin si sommaire, voire facile. Le recueil se clôture avec une nouvelle de Jean-François Thomas, visuellement efficace, ça donnerait certainement de bons résultats au ciné, il y a du suspense et beaucoup de tension.

Voilà pour ce qui est du petit mot pour chacun. Au final, un bon moment de lecture, avec des idées très différentes selon les auteurs. Un bouquin à découvrir pour la variété des textes qu'il propose et leur qualité. Contrairement à d'autres recueils de nouvelles, il n'y a pas ici de lassitude en lisant les textes les uns après les autres. Par des auteurs suisses confirmés ou en devenir, c'est bien de le souligner, ce n'est pas si souvent qu'on en parle !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

très plaisant et divertissant, mais inégal

7 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 38 ans) - 18 juillet 2006

Chacune de ses nouvelles, comme il est dit plus haut, a pour cadre la Suisse et sa réputation de pays "calme" (ce cliché est comme celui de la propreté, il est totalement erroné).

J'ai un souvenir un peu vague de ces nouvelles, mais celles qui me restent en tête sont "les deux pailles", "air de repos" et surtout la dernière. Ces trois histoires mériteraient un développement, voir une adaptation au cinéma. les autres sont sympa. A noter que le recueil de 2005 "Si une Suisse fantstique m'était contée" est aussi sorti, agréable aussi.

Forums: Petits meurtres en Suisse

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Petits meurtres en Suisse".