Insurrection de Liam O'Flaherty

Insurrection de Liam O'Flaherty
( Insurrection)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Eireann 32, le 28 avril 2006 (Lorient, Inscrit le 7 novembre 2004, 71 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 096  (depuis Novembre 2007)

C’était il y a 90 ans.

En ce lundi de Pâques 24 avril 1916, commençait l’ «Easter Rising », elle devait durer seulement 5 jours, mais à cause d’une répression aveugle, réveiller le peuple irlandais.
Marty Madden, simple paysan du Connemara, rentre piteusement chez lui, tout l’argent économisé pendant des années de labeur en Angleterre, a été dilapidé en une nuit d’ivresse. Adieu ferme et femme, involontairement il se trouve mêlé aux insurgés de la poste principale de Dublin. Nous suivons l’euphorie des premiers succès, des fausses nouvelles, laissant croire que les campagnes irlandaises se sont soulevées. Madden est sous les ordres du Lieutenant Kinsella, à qui il voue une admiration sans bornes. Tout pourtant les oppose, Madden, paysan sauvage bagarreur, est là par hasard, Kinsella, professeur de sciences, homme posé, qui est là par convictions profondes.
La foule ne suit pas le mouvement, préférant le pillage à la résistance. Le reste de l’Irlande victime d’ordres et de contre-ordres, ne bouge pas non plus. Après un moment de flottement, les Britanniques réagissent. Les Anglais contre toute attente décide de bombarder Dublin, détruisant une partie de la ville, chose qui paraissait impensable à l’état-major insurgé. La foule très versatile est plutôt défavorable aux insurgés, la météo également, c’est la première fois qu’il ne pleut pas sur Dublin pendant cinq jours de suite à cette période de l’année, permettant au feu de se propager très rapidement.
Pour le commandement de la République irlandaise, les décisions deviennent de plus en plus difficiles à prendre. La rédition a eu lieu le 29 avril 1916, il y a quatre-vingt dix ans, cinq ans plus tard sera signé le traité de Londres qui fera de l’Irlande du Sud «L’Etat libre d’Irlande».
Un bon roman proche de la vérité historique tout en n’étant pas une glorification du mouvement et en soulignant les faiblesses. Cette rébellion n’ayant aucune chance d’aboutir, faute de stratège militaire. L’écriture de O’Flaherty est très bonne dans ses descriptions et dans son étude des comportements humains dans des situations où l’on peut devenir un héros ou un lâche.
Les principaux chefs de cette tentative d’insurrection furent exécutés dans les semaines qui suivirent. Parmi les graciés se trouvent la comtesse Constance Markievicz (née Gore-Booth)en raison de son sexe. Eamon de Valera qui détenait un passeport américain. Michael Collins sera relâché après quelques mois de prison, geste qui, je pense, sera regretté amèrement par les Britanniques quelques années plus tard.
Extraits :
-Que Dieu me pardonne la seule pensée de trahir la terre chérie qui m’a donné le jour !
-Un brave sait qu’il se bat plus courageusement encore lorsqu’il ne nourrit plus aucune illusion.
-Les gens de lettres si brillants soient-ils sont toujours puérils.
-Les héros et les saints finissent toujours crucifiés, mais ensuite ils se relèvent pour être adorés par ceux-là même qui les ont crucifiés.
-Je le savais, dit Stapleton. Tu as essayé de tuer le poète en toi, en essayant de devenir un saint ; mais le poète est toujours là.
-Pourquoi mettre au pouvoir ici un nouveau gang de charlatans, pour qu’il fasse des lois encore pires que l’ancien.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Insurrection

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Insurrection".