Astérix et la surprise de César de René Goscinny, Albert Uderzo

Astérix et la surprise de César de René Goscinny, Albert Uderzo

Catégorie(s) : Bande dessinée => Humour

Critiqué par Veneziano, le 24 décembre 2005 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 39 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (31 380ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 519  (depuis Novembre 2007)

Album du film : Astérix légionnaire ET gladiateur

Si j'avais à offrir un Astérix à un enfant, ce serait celui-là, car c'est le plus beau, plastiquement, et il serait accompagné des deux dont il est la fusion, Astérix légionnaire et Astérix gladiateur.

Le résumé sera donc succint, vu que je viens d'intégrer le second, et que de commenter le premier, dans la base.
Il s'agit de l'album tiré d'un long-métrage, que je n'ai pas vu. Il est à noter qu'il commence comme Astérix légionnaire et qu'il finit peu ou prou comme Astérix gladiateur. La différence en est qu'on assiste à l'enlèvement par les Romains de Falbala et de son fiancé, Tragicomix, alors que, d'une part, Falbala n'a pas été enlevée dans Astérix gladiateur, et que, d'autre part, elle apprend le rapt de son bien-aimé par tablette gravée.
D'autre part, le kidnapping des tourtereaux remplace celui d'Assurancetourix dans Astérix gladiateur.
Astérix et Obélix les recherchent à Rome, sont enrôlés comme Gladiateurs. Entre temps, ils sont emprisonnés, et Astérix, privé de potion magique et enfermé dans une cellule en sous-sol dont la fenêtre, à l'extrême haut, donne sur la rue, a failli mourir noyé, Obélix arrivant à temps.

Ils combattent devant César, à sa stupeur, et surtout à celle de Caïus Obtus, chargé d'organisé les jeux d'arènes. Ils libèrent le joli couple, à deux doigts d'être offerts en pâture en public ; et Tragicomix, ayant but de la potion magique, vainc ses rivaux de stade, torse et mains nus, tout pour épater sa belle, ce qui n'arrange que modérément Obélix, fou amoureux d'elle.

Les dessins sont plus beaux que d'habitude, ce qui est normal pour un "album collector", si on peut dire. Intéressant.
Ce livre n'est pas divisé en bulles, et ne constitue une bande dessinée que par rattachement. Les textes sont écrits en prose écrite, non écrite dans des bulles, mais elle est accompagnée des dessins issus du long-métrage, qui sont assez esthétiques, selon moi.
Il reprend du meilleur d'Astérix légionnaire et contourne le péché de "classicisme galvaudé" d'Astérix gladiateur.

Ce livre vaut le détour.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Astérix au cinéma

5 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans) - 25 décembre 2005

Pas d'accord avec toi, Veneziano. Au risque de passer pour un puriste, pour moi, les seuls albums qui en valent la peine sont ceux scénarisés par Goscinny. Il y a une vingtaine d'années, le succès a entraîné la réalisation de quelques dessins animés plus ou moins heureux, dont le pire reste Astérix et les Indiens. La recette du mélange plus ou moins heureux de deux histoires donne en général un scénario relativment tordu, dont le pire fut le premier Astérix tourné avec des personnages humains. J'aime Astérix légionnaire, j'aime Astérix gladiateur, mais le mélange des deux, beurk, c'est aussi affreux que de mélanger un Margaux et un château Yquem, toutes proportions gardées. Oui, peut-être suis-je puriste, mais j'assume.

Forums: Astérix et la surprise de César