Moisson noire 2004 - les meilleures nouvelles policières américaines de Michael Connelly

Moisson noire 2004 - les meilleures nouvelles policières américaines de Michael Connelly
( The best American mystery stories)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Lolita, le 23 novembre 2005 (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 34 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 039ème position).
Visites : 4 567  (depuis Novembre 2007)

Très bon policier à découvrir

Chaque année paraît un nouveau tome de Moisson noire. C’est la première fois que j’en lis un. Pourquoi un tel choix ? Je m’étais dit qu’un recueil de nouvelles policières au bord de la plage cet été serait un excellent compagnon.
Mon plaisir fut à la hauteur de mes attentes. Du suspense, de l’humour, des braquages, des complots et manipulations, de la violence, de l’amour, de la jalousie….
Chaque nouvelle est d’un auteur différent connu ou non. Elles comportent toutes des caractéristiques étonnantes. Certaines ont un ton très noir, sont intimistes, alors que d’autres sont remplies d’humour, sont déconcertantes, étonnantes… Ainsi, on ne s’ennuie vraiment pas. Je vous présente mes préférées :
D’abacule à Aztèque : Miranda est une jeune épouse modèle qui n’a jamais franchi le pas de l’adultère… jusqu’à sa rencontre avec un jeune clown au détour d’une rue. Tout au long des pages, on a tendance à oublier qu’il s’agit d’une nouvelle policière et finalement paf coup de théâtre !! Ici, l’histoire est basée sur un quiproquo.
Le pickpocket : Christian Richelieu est depuis de très nombreuses années pickpocket. A travers cette nouvelle, il nous livre quelques anecdotes surprenantes, ou des évènements qui l’ont profondément marqués, ainsi que sa rencontre avec un jeune pickpocket novice. Pas de meurtre ni de ton noir mais une chute plutôt inattendue.
Malfaiteur : signification et (dé)construction du moi : j’ai adoré !! Quel plaisir de voir un malfrat aux méthodes douteuses se livrer à des pensées philosophiques. La fin est prévisible mais c’est un régal et cela reste très déconcertant.
A la guerre comme à la guerre : cette nouvelle est plutôt sombre et assez longue mais elle est remplie de suspense et de tensions. De plus elle met en valeur un personnage réel Dashiel Hammett.
Les enfants de Richard : complètement déconcertant. Un jeune professeur est victime d’un complot. Sauf qu’il ne s’agit pas de celui auquel il pense. Cette nouvelle est celle qui contient le plus de suspense et celui-ci est présent jusqu’à la dernière page. Même le lecteur se fait prendre.
Le crâne : un médecin légiste réputé est contraint de reconstituer les os d’une jeune fille retrouvé morte et découpée en morceaux. Son travail s’avère fastidieux mais très prenant. Il se met alors à imaginer ce à quoi pourrait ressembler ces os du crâne sous une couche de peau.
Blanc-bec : la plus amusante de toutes les nouvelles. Elle relate l’histoire d’un jeune lycéen devenu accro sexuellement à une femme mature et mariée.
L’aventure de l’actrice dans tous ses états : lors d’une répétition d’une pièce de Sherlock Holmes, un prestigieux bijou disparaît. L’interprète de Sherlock Holmes va être lui-même contraint de mener l’enquête. On s’y croirait presque !!
Cet automne-là : une histoire de cavale, de deux jeunes gens amoureux et d’une femme désabusée par la vie.
Je ne vous en dis pas plus. A vous de découvrir la suite !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Moisson noire [Texte imprimé], les meilleures nouvelles policières américaines 2004 anthologie établie et préf. par Michael Connelly
    de Connelly, Michael (Editeur scientifique)
    Payot & Rivages / Rivages-thriller.
    ISBN : 9782743613259 ; EUR 20,00 ; 05/11/2004 ; 346 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

pour les fans de michael connelly

10 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 71 ans) - 1 juin 2014

La nouvelle policière est un genre peu prisé en France, et c'est bien dommage. Aux États-Unis, de nombreux magazines spécialisés permettent à de jeunes auteurs de se faire connaître, mais des auteurs chevronnés (comme ici Joyce Carol Oates) y montrent également qu'ils savent "faire court". Dans ce recueil, Michael Connelly ("Les égouts de Los Angeles" et bien d'autres depuis) a sélectionné dans le cru 2002 vingt nouvelles qui offrent un panorama intéressant de la littérature policière américaine contemporaine. Toutes vous enchanteront, mais les meilleures (à mon avis) ont été gardées pour la fin. On ressort de la lecture de ce recueil avec la certitude que le polar, et particulièrement sous la forme de la nouvelle, est vraiment la littérature qui "colle" à notre époque. Au Beaujolais nouveau, je préfère très nettement le polar nouveau, mais les deux peuvent faire la paire si vous aimez lire au troquet du coin...

Forums: Moisson noire 2004 - les meilleures nouvelles policières américaines

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Moisson noire 2004 - les meilleures nouvelles policières américaines".