Les forums

Forums  :  Forum général  :  Brûler des livres

Garance62
avatar 01/06/2011 @ 20:01:00
Non mais Stavro, moi c'est facile, j'ai un feu ouvert... d'ailleurs, j'ai mis une grosse boîte spécialement faite pour ça devant ma porte, avec une étiquette qui dit "Un petit pas pour vous, un grand pas pour vos descendants : déposez ici vos Levy, Cartland, Musso, Brown, Coelho et autres... " et franchement, je rencontre un certain succès, j'ai pu me chauffer 3 semaines l'hiver dernier.

Je me disais aussi qu'il y avait bien moyen de concilier économie, écologie humaine et littérature. Merci pour le tuyau d'poële Pendragon.

Stavroguine
avatar 01/06/2011 @ 20:24:34
Pour ceux qui ne connaissent pas ce texte de Guigomas,tout à la fois jubilatoire..et très émouvant sur les livres et ...les sages..,le lien:

http://critiqueslibres.com/i.php/forum/…


Il est génial ce texte !

Saule

avatar 01/06/2011 @ 20:24:59
Génial ! J'espère que Virgile est venu apporter ses Musso, Levy,.. dans ta boîte. On pourrait même faire des opérations commando, pour chercher les Musso chez les gens, et les apporter en holocauste :-)

Joachim 03/06/2011 @ 11:25:14
Génial ! J'espère que Virgile est venu apporter ses Musso, Levy,.. dans ta boîte. On pourrait même faire des opérations commando, pour chercher les Musso chez les gens, et les apporter en holocauste :-)



Euh... Aller chez les gens pour faire un holocauste...? j'ai bien lu... ?

Aria
avatar 03/06/2011 @ 22:57:05
J'ai souvent pensé à laisser traîner les livres sur les bancs publics ou de métro, mais honnêtement, quelqu'un a un retour sur ce mode de transmission ?

Moi, je le fais souvent.
Mais je laisse le livre à un endroit où il ne prendra pas la pluie.
J'en laisse dans le hall de mon immeuble. Ils trouvent vite preneur !

Mais brûler des livres, ah non, jamais !

Pieronnelle

avatar 03/06/2011 @ 23:34:54
Génial ! J'espère que Virgile est venu apporter ses Musso, Levy,.. dans ta boîte. On pourrait même faire des opérations commando, pour chercher les Musso chez les gens, et les apporter en holocauste :-)


Euh... Aller chez les gens pour faire un holocauste...? j'ai bien lu... ?


Qu'est-ce qui t'arrive Saule? J'ai pas saisi l'humour....

Numanuma
avatar 04/06/2011 @ 22:57:39
J'ai du mal avec l'idée d'abondonner un livre surtout s'il m'a plu. Certes l'idée de faire partager les goûts avec un inconnu est tentante mais quand j'ai aimé un livre, j'ai tendance à l'offrir à quelqu'un à qui il pourrait plaire. Un neuf.
Le mien, ben, c'est le mien... J'ai une relation avec mon bouquin. Au moment où je l'achète, c'est un livre. Quand je l'ai fini, c'est mon bouquin.

Pieronnelle

avatar 04/06/2011 @ 23:23:40
Le mien, ben, c'est le mien... J'ai une relation avec mon bouquin. Au moment où je l'achète, c'est un livre. Quand je l'ai fini, c'est mon bouquin.


Ah, j'aime beaucoup ça!

Stavroguine
avatar 05/06/2011 @ 00:39:45
J'ai du mal avec l'idée d'abondonner un livre surtout s'il m'a plu. Certes l'idée de faire partager les goûts avec un inconnu est tentante mais quand j'ai aimé un livre, j'ai tendance à l'offrir à quelqu'un à qui il pourrait plaire. Un neuf.
Le mien, ben, c'est le mien... J'ai une relation avec mon bouquin. Au moment où je l'achète, c'est un livre. Quand je l'ai fini, c'est mon bouquin.


Oui, mais rien ne t'oblige à poser sur un banc ceux que tu veux garder. Tout comme tu ne mets pas au feu les bouquins que tu as aimés.

Aria
avatar 05/06/2011 @ 00:45:26
A 30 ans, on ne pense pas à donner "ses" livres.
On offre ceux que l'on a aimés, en les rachetant neufs.

Mais en vieillissant, on se rend compte qu'on ne relira pas des livres que l'on a appréciés. Alors on peut les donner à des amis, par exemple...mais je sais que ces amis ont les moyens de s'offrir ces livres.
C'est pour cela que ça me fait plaisir de savoir qu'un inconnu va prendre mon livre, le lire, ou pas...et le remettre en circulation...ou pas.

Débézed

avatar 05/06/2011 @ 01:38:11
Je partage l'avis d'Aria, de toute façon moi je suis plus attaché à mes lectures qu'à mes livres et je ne lis que très rarement plusieurs fois le même livres (sauf "La guerre des boutons"). Le must est d'offrir le bouquin à quelqu'un qui a envie de le lire et de pouvoir en parler ensuite.

Shelton
avatar 05/06/2011 @ 07:53:30
Je n'ai pas une relation forte avec l'objet livre, plus avec le souvenir de la lecture, ce que j'en ai écrit, dit...

C'est vrai que j'aime offrir un livre que j'ai aimé en le rachetant, neuf ou d'occasion, à ceux que j'aime.

Je garde beaucoup de livres à la maison car j'ai sept enfants et c'est mon seul héritage pour eux. Je leur ai constitué des collections à ceux qu'ils ont déjà récupérées comme les Tintin...

Pour le reste c'est à eux de choisir régulièrement des ouvrages quand ils viennent... Je suis heureux de voir un livre que j'ai lu, aimé, continuer sa vie ailleurs, chez mes enfants...

Enfin, j'ai constitué une bibliothèque sur les médias, l'image, la bédé, la communication... c'est mon fond d'enseignant, c'est pour mes étudiants et je pense que ces livres devraient finir dans un lieu de prêt pour étudiants et chercheurs mais je ne sais pas encore où...

Sissi

avatar 05/06/2011 @ 11:33:01
J'ai du mal avec l'idée d'abondonner un livre surtout s'il m'a plu. Certes l'idée de faire partager les goûts avec un inconnu est tentante mais quand j'ai aimé un livre, j'ai tendance à l'offrir à quelqu'un à qui il pourrait plaire. Un neuf.
Le mien, ben, c'est le mien... J'ai une relation avec mon bouquin. Au moment où je l'achète, c'est un livre. Quand je l'ai fini, c'est mon bouquin.


Je me reconnais beaucoup là dedans! :-)
Je fonctionne aussi comme ça.

Je suis très attachée à l'objet livre, surtout ceux qui sont vieux et qui ont une histoire.

Saule

avatar 05/06/2011 @ 13:51:51
J'aime bien comme Shelton raconte, que les enfants viennent se servir de livres, et la manière dont il leur constitue des collections. C'est super je trouve. D'ailleurs, Débezed qui a été chez Shelton m'avait dit que chez Shelton il y a des livres partout !!

Je suis attaché à l'objet livre, mais je les prête facilement et très souvent ils ne reviennent pas. Mais je ne brulerai jamais un livre. Au pire, j'en ai donnés comme papier à recycler, mais c'était des vieux bouquins techniques dépassés, jamais des romans.

Bluewitch
avatar 05/06/2011 @ 18:22:41
Je trouve que brûler, comme dit Stavro, a une forte connotation, au contraire de la mise au pilon!


Ca n'en est pour autant pas moins barbare, je trouve. Quand on sait que des livres se font imprimer en Asie en surnombre pour des questions économiques et sont partiellement brûlés sur place !

Le pilon n'a pas la même histoire émotionnelle que le fait de brûler les livres mais reste le symbole de cette évolution de plus en plus marketing d'un pan du monde éditorial qui ne respecte plus ce qu'il vend. Et j'insiste sur le "vend". :-)

Je n'ai jamais brûlé de livre, je ne pense pas que ça m'arrivera sauf pour une question de survie mais, actuellement, je pense que c'est une réflexion moins porteuse que celle qui concerne le pilon. (Pour les livres non vendus, j'entends, pas ceux des bibliothèques).

Il existe des actions de vente de livres à prix libre, organisées par des éditeurs belges indépendants. Ca s'appelle 'Mort au pilon'. ;-)

Ce serait sympa que les gros éditeurs s'y mettent aussi, mais je pense que, fiscalement, ça ne les arrange pas des masses !

Feint

avatar 05/06/2011 @ 18:49:37
Il existe des actions de vente de livres à prix libre, organisées par des éditeurs belges indépendants. Ca s'appelle 'Mort au pilon'. ;-)

Ce serait sympa que les gros éditeurs s'y mettent aussi, mais je pense que, fiscalement, ça ne les arrange pas des masses !
ça veut dire que le livre est soldé ? Mais dans ce cas c'est l'auteur qui se fait avoir : on vend son livre et il ne touche plus rien. Je préfère encore le pilon : au moins le livre n'est plus en vente, l'auteur récupère ses droits et peut éventuellement proposer son texte à un autre éditeur qui serait intéressé.

Shelton
avatar 05/06/2011 @ 19:23:09
Je ne peux que partager le point de vue de Feint... Les auteurs sont souvent oubliés comme les musiciens dans le domaine du disque...

Nymphette

avatar 05/06/2011 @ 20:54:07
Je n'ai pas une relation forte avec l'objet livre, plus avec le souvenir de la lecture, ce que j'en ai écrit, dit...

C'est vrai que j'aime offrir un livre que j'ai aimé en le rachetant, neuf ou d'occasion, à ceux que j'aime.

Je garde beaucoup de livres à la maison car j'ai sept enfants et c'est mon seul héritage pour eux. Je leur ai constitué des collections à ceux qu'ils ont déjà récupérées comme les Tintin...

Pour le reste c'est à eux de choisir régulièrement des ouvrages quand ils viennent... Je suis heureux de voir un livre que j'ai lu, aimé, continuer sa vie ailleurs, chez mes enfants...

Enfin, j'ai constitué une bibliothèque sur les médias, l'image, la bédé, la communication... c'est mon fond d'enseignant, c'est pour mes étudiants et je pense que ces livres devraient finir dans un lieu de prêt pour étudiants et chercheurs mais je ne sais pas encore où...


Voilà une belle histoire de transmission :-)

Numanuma
avatar 06/06/2011 @ 15:00:43
Bizarrement, je suis plus sensible à l'argument du pilon. Je le répète, je n'ai pas de soucis à brûler un livre (pas une bibliothèque!) mais s'il a vécu (pas un neuf!): les cendres peuvent servir au jardin, ashes to ashes, donc.
De toute façon, j'ai résolu le problème: je revends..
Par contre, le pilori, c'est le supplice des livres non lus et qui donc, ne serviront à personne!

Maria-rosa 08/06/2011 @ 18:47:31
Marcel Proust avait très peu de livres chez lui. Il n'était pas du tout attaché à "l'objet" livre.
Il lui arrivait, lorsqu'il devait en consulter l'un ou l'autre pour écrire "A la Recherche du Temps Perdu", d'aller frapper chez une connaissance ou un ami, qui possédait ce livre, aux petites heures de la nuit...
Il me semble, que la mémoire faisant souvent bien son travail, ce que nous retenons d'un livre est ce qui est vraiment important pour nous.
Le reste...

Début Précédente Page 3 de 4 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier