Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Film du moment

Saule

avatar 02/12/2020 @ 20:38:40
Manchester by the Sea est sur Netflix. Je le regarderai puisque tu dis que c'est bien.

J'ai passé beaucoup de temps à regarder les neuf saisons de "How I met your mother" sur Netflix, maintenant que j'ai fini je me sens drôle.

Sinon j'ai regardé, toujours sur Netflix, un film dont je ne me lasse pas : Le Professionnel avec Belmondo. La musique du film m'a poursuivi longtemps après

Veneziano
avatar 13/12/2020 @ 17:41:37
Je viens de découvrir Inda Song, de 1975, de Marguerite Duras, tiré du livre éponyme, lui-même inspiré du Vice-consul et du Ravissement de Lol V Stein, de la même auteur.
Ce film déconnecte la vue et les commentaires en voie off, et fait état de la lenteur languide de l'analyse des sentiments, de la mélancolie du souvenir. La méthode s'avère fort expérimentale, l'esthétique, soignée, l'ensemble, déconcertant.

Veneziano
avatar 20/12/2020 @ 17:54:43
J'ai revu L'Année dernière à Marienbad, d'Alain Resnais, d'après Alain Robbe-Grillet. C'est très Nouvelle vague, Nouveau roman, très expérimental et épuré : cela déconcerte, reste très esthétisant et assez intéressant.
On peut dire que Delphine Seyrig est une spécialiste du genre, vu qu'elle a joué dans India Song, de Marguerite Duras. La dame était très à l'avant-garde de son époque.

Veneziano
avatar 21/12/2020 @ 07:37:10
J'ai découvert, hier soir, Sans mobile apparent, de Philippe Labro (1971), avec Jean-Louis Trintignant. Ce polar solaire et sanglant, avec l'étonnante apparition de Sacha Distel, avec ses relations croisées et son intrigue allant crescendo, est bien fait. Je ne suis pas très branché polar, mais j'ai accroché sans difficulté.

Veneziano
avatar 23/12/2020 @ 07:53:23
Hier soir, en hommage à Claude Brasseur, qui vient de disparaître, j'ai revu Le Héros de la famille, de Thierry Klifa, où, justement, son personnage disparaît, ce qui plonge dans un désarroi tragicomique l'équipe du cabaret qu'il tenait.
J'avais récemment revu Le Souper, d'Edouard Molinaro, où il incarnait Fouché. Ces deux seuls films montraient une forte propension à l'adaptabilité.

Veneziano
avatar 24/12/2020 @ 07:46:55
Hier soir, en hommage à Claude Brasseur, qui vient de disparaître, j'ai revu Le Héros de la famille, de Thierry Klifa, où, justement, son personnage disparaît, ce qui plonge dans un désarroi tragicomique l'équipe du cabaret qu'il tenait.
J'avais récemment revu Le Souper, d'Edouard Molinaro, où il incarnait Fouché. Ces deux seuls films montraient une forte propension à l'adaptabilité.


Et j'ai revu hier, dans la même série, Un éléphant, ça trompe énormément. Cette comédie classique fait du bien (1978, Yves Robert), et permet de filer l'hommage à Claude Brasseur.

Saule

avatar 24/12/2020 @ 08:22:40
J'aimerais bien qu'on passe "La Boum", le premier. Le film qui a révélé Sophie Marceau (elle y est incroyable de spontannéité, on peut dire qu'elle crève l'écran). En même temps ça aura peut-être mal vieilli.

Béatrice
avatar 24/12/2020 @ 18:14:11
J'aimerais bien qu'on passe "La Boum", le premier. Le film qui a révélé Sophie Marceau (elle y est incroyable de spontannéité, on peut dire qu'elle crève l'écran).


Oui, elle crève l'écran.
C'était hier sur la chaîne TFX, mais je l'ai raté.

Veneziano
avatar 26/12/2020 @ 15:28:07
Hier, dans l'après-midi, j'ai revu le Zèbre, en hommage à Caroline Cellier. C'est un film aimable dont j'apprécie la philosophie générale, malgré un traitement sans doute un tantinet simpliste.

Veneziano
avatar 28/12/2020 @ 08:06:33
Hier, je n'ai vu pas moins de trois films :
- deux du cinéaste Guy Gilles, L'Amour à la mer et Au Pan coupé, de 1965 et 1968, ces deux oeuvres de ce cinéaste intimiste, découvert par un proche, relatant des difficultés d'aimer et des douleurs existentielles ;
- Chouans !, de Philippe de Broca, de 1988, diffusé sur Arte, traitant sur un mode alerte, voire léger, d'un thème fort dur.


Veneziano
avatar 02/01/2021 @ 13:37:05
Hier soir, j’ai revu la Belle époque, de Nicolas Bedos, et j’ai toujours autant apprécié ce mélange d’ironie, de nostalgie et de tendresse.

Veneziano
avatar 04/01/2021 @ 07:51:09
Hier soir, j'ai revu La Bonne année, de Claude Lelouch (1973), ce polar teinté d'une histoire d'amour est assez bien fait. Je l'ai révisionnel avec plaisir.

Veneziano
avatar 05/01/2021 @ 08:28:51
Hier soir, j'ai regardé 37,2 le matin (1986), et, malheureusement, je n'ai pas accroché.

Saule

avatar 05/01/2021 @ 20:58:08
J'ai vu "Le cercle rouge" de Melville (film de 1965), avec Alain Delon (en gangster) et Bourvil (en policier, rôle de contre-emploi mais qui marche très bien). J'aime bien le ciné des années 60 / 70, les films avec Belmondo ou Delon. Dans le cercle rouge il y a peu d'action et peu de dialogues, j'ai l'impression que c'est plutôt du cinéma d'auteur. Pas évident de trouver les films de Delon, c'est visiblement passé de mode. Les films de Belmondo sont sur Netflix.

Veneziano
avatar 06/01/2021 @ 07:45:52
J'ai vu "Le cercle rouge" de Melville (film de 1965), avec Alain Delon (en gangster) et Bourvil (en policier, rôle de contre-emploi mais qui marche très bien). J'aime bien le ciné des années 60 / 70, les films avec Belmondo ou Delon. Dans le cercle rouge il y a peu d'action et peu de dialogues, j'ai l'impression que c'est plutôt du cinéma d'auteur. Pas évident de trouver les films de Delon, c'est visiblement passé de mode. Les films de Belmondo sont sur Netflix.


Le Cercle rouge est un polar, à l'ambiance très particulière. Jean-Pierre Melville est très réputé, et faisait des films à l'ancienne. Parmi les plus connus, il y a le Silence de la mer et l'Armée des ombres, des adaptations, Le Doulos, Un flic, notamment.

La Piscine et Plein soleil me semblent passer régulièrement.

Veneziano
avatar 06/01/2021 @ 07:46:51
Hier soir, j'ai découvert Un jour de pluie à New York (2019), de Woody Allen. J'ai trouvé cela sympathique, léger et agréable, mais je doute qu'il m'en reste grand-chose en mémoire dans peu de temps.

Veneziano
avatar 06/01/2021 @ 19:17:28
Aujourd’hui, j’ai revu Talons aiguilles et l’Auberge espagnole, deux films qui me sont chers.

Veneziano
avatar 10/01/2021 @ 09:34:05
Hier soir, j'ai découvert L'Amour en fuite, de François Truffaut, de 1979. L'histoire de cet homme englué dans ses multiples histoires sentimentales, qu'il n'arrive pas à conclure, ni véritablement à trancher pleinement, relève d'une assez grande fraicheur. Ce film est agréable.

Veneziano
avatar 10/01/2021 @ 17:09:32
Je viens de revoir Sur la route de Madison, de 1995, de Clint Eastwood. Ce film reste triste mais beau et romantique.

Fanou03
avatar 16/01/2021 @ 10:24:04
On a revu avec beaucoup de plaisir "Shakespeare in love" et "Les figures de l'ombre" (sur les femmes noires "calculatrices" à la NASA dans les années 1960.

Début Précédente Page 192 de 194 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier