Lobe
avatar 16/04/2021 @ 14:36:52
Pendant qu'Admira et Bosko configuraient leur appel de ce soir, Gwenn, tournant sa chaise vers l'ordinateur, se perdit dans ses pensées.

Le Grand Jeu portait bien son nom. Celles et ceux qui l’avaient rêvé, pensé, bâti sur le papier étaient des utopistes de tous bords. Des jeunes et vieilles gens avec l’habitude de vivre, lire et réfléchir. Elles et ils s’y connaissaient en géopolitique : le plus grand des Grands Jeux, c’est avant tout celui du pouvoir, du partage du gâteau. Le Grand Jeu des grands États, dont les pions sont des territoires et des ressources. Mais les bâtisseurs du petit Grand Jeu, la géopolitique, ça ne faisait pas toute leur affaire. C’étaient des gens qui avaient traversé des malheurs maousses, et qui avaient emmagasiné dans ce triste trajet la politesse de l’humour. Le goût du pas de côté, ça peut être l’une des choses qui demeure quand le reste s’est trissé.

Le couple se réunissait ce soir avec Srdja, l’un des maîtres-joueurs, pour mettre en mots ce qu’était ce Grand Jeu, ses racines et ses possibles. « Ça revient à écrire beaucoup, ça, non ? » sourit Gwenn, parlant autant à ses amis qu’à l’image pixellisée de Srdja qui était apparue sur l’écran. Oui, c’était beaucoup. Mais ça pouvait se dire vite. En soi, ça revenait à écrire qu’ils voulaient être les quidams déviant l'attention des actions routinières de cette zone déchirée-rafistolée. Les transactions économiques et les tractations politiques, ces flux qui sautaient sans foi ni loi les frontières ou s'y heurtaient à grand bruit, avaient assez occupé le devant de la scène.

Srdja s’anime, sa voix roule pour dire que l’histoire ne peut pas être réécrite, mais que le présent peut générer des images qui assument le passé, et proposent des actes émancipateurs. Le passé des Balkans n’est pas seulement un boulet, ni une boîte de Pandore de tous les dangers. Ce passé complexe, il a aussi pu engendrer une subjectivité poétique propre qu'il faut libérer, en tissant la nostalgie de l’avant et les espoirs de l’après.

Le Grand Jeu, ça pourrait bien être ça : une histoire de tissage. Mais où ils s’engageront avec tout leur corps et de tous leurs corps. Une histoire de tissage, pour recoudre les milliers de kilomètres de frontières au fil humain. Devenir autant de ponts sur la Drina, des ponts de chair, de sang, et de mains liées ! Ça ne durera qu’un temps, le temps qu’ils pourront tenir, aidés de ceux qui dans les administrations, les armées et les gouvernements peuvent comprendre cette ligne entrechoquée, ce clinamen incarné. Mais ce moment sera gravé à jamais sur les pellicules et les bandes passantes, écho aux images plus anciennes de conflits et de morts. C’est pour cela qu’ils rédigent leur ManiFÊTE ce soir : pour épaissir et densifier le fil, ils vont avoir besoin d’être bigrement nombreux.

Radetsky
avatar 16/04/2021 @ 16:54:52
Hé, hé....un Grand Jeu infiltré par un marin exfiltré par un sous-marin, mais quel est donc le jeu de l'Amirauté dont, rappelons-le, Gwenn est l'instrument...? J'ai bien une petite idée mais les suivants vont sûrement l'assaisoner autrement....
Merci Lobe pour cette hauteur de vue intéressante à plus d'un titre !

Minoritaire

avatar 16/04/2021 @ 18:20:08
Il y a des tas de choses à apprendre dans Wiki à la page "Clinamen". Et c'est un mot qui convient parfaitement à ma vision des jeux : celui du mille-mains et celui de l'histoire qui se déroule sous nos yeux ébahis. Merci Lobe, de l'avoir "italisé", sans quoi, il n'aurait pas retenu mon attention distraite plus qu'un cyclamen. Mais c'est déjà pas mal, après tout. Soupe de betteraves aromatisée au cyclamen, hmmmm !


Tistou 16/04/2021 @ 18:51:55
Lobe qui aborde plus franchement l'aspect "Grand Jeu" jeté comme un super os par Minoritaire et qui a bien semblé en tétaniser plus d'un(e).
Episode élaboré et qui reste suffisamment dans le flou pour autoriser toutes sortes de licences avec le concept.
Un Grand Jeu qui rassemblerait plus particulièrement des cabossés de la vie. Pas tout à fait le profil de Gwenn ? Si ? C'est vrai qu'on ne sait pas tout.
Mais qui a donc bien pu l'exfiltrer ? Les Beatles dans leur Yellow Submarine ? Jules Verne ? ...

Darius

avatar 17/04/2021 @ 15:13:44
Oups.. oups .. à relire et à relire .. quelle intelligence et recherche dans ce chapitre ... grand jeu géopolitique.. peut-être la signification du mot clinamen m’apprendra t’elle qch et me forcera à comprendre mieux les enjeux .. car je suis un peu perdue ...

Marvic

avatar 18/04/2021 @ 12:49:08
Lobe qui aborde plus franchement l'aspect "Grand Jeu" jeté comme un super os par Minoritaire et qui a bien semblé en tétaniser plus d'un(e).

:-) Bien contente effectivement, de commencer à voir à quoi peut ressembler ce Grand Jeu. Et les ébauches proposées par Lobe me plaisent beaucoup !
Beau texte (j'allais dire comme à son habitude) qui m'a en plus permis d'apprendre un mot nouveau que je retiendrai...ou pas...

Nathafi
avatar 18/04/2021 @ 21:37:29

Tu semble bien à l'aise dans ce chapitre, abordant de front le fameux grand jeu. La géopolitique, c'est un truc qui me fait peur pour diverses raisons, et c'est très sérieux !
Et l'évocation du clinamen, y'a pas à dire, c'est du haut vol !

Pieronnelle

avatar 22/04/2021 @ 19:31:34
Comme toujours à relire compte tenu de la densité...La géo-politique de cette, ou plutôt de ces régions m'a toujours fascinée. Tu l'évoques de belle façon et l'incorporer dans ce Grand Jeu le rend bien difficile et délicat ; et pourtant il est vrai qu'il y a tant à dire...encore maintenant des choses se révèlent et se révèleront...
"recoudre les milliers de kilomètres de frontières au fil humain. " quelle belle phrase!
Quant aux ponts à construire, j'ai revu celui, magnifique , qui a été détruit et auprès duquel j'avais dîné dans une belle auberge où le vin était si bon et où régnait un calme absolu....Mais le vent de folie est passé dessus...
Du coup Gwenn et Soizig ont semblé bien petits tout d'un coup :-)

Magicite
avatar 06/05/2021 @ 14:43:51
On reste dans le complot dans le complot et j'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans le texte tellement il m'a semblé à contre-courant et avec un côté surréaliste avec ce maniFÊTE en conclusion.
Très dense en effet ce texte qui paraît court mais résout une interrogation que j'avais, comment sortir de cette trop sérieuse(pour mes goûts) trame de pouvoirs géopolitique tout en y restant.
Habile et qui réoriente la vision d'ensemble, pas sûr que j'arrive à continuer sur l'idée(parce qu'il faut que ça reste raccord avec l'ensemble un peu et que ça dépendra d'aussi les idées au moment de mon tour) même si j'aspire à le faire.
Ça rejoint pas mal les idées que je voulait développer, celle d'un contre pouvoir aux "acteurs sérieux" du monde et partir dans des délires ...plus rebelles et libertaires.


Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier