Martin1

avatar 28/03/2021 @ 14:48:46
Je me suis aperçu, au hasard d'une lecture, à quel point le champ lexical du vêtement avait été colonisé par la terminologie anglo-saxonne.
J'en suis mortifié.
Mortifié par ce remplacement imperceptible et pourtant radical.
Mortifié par la manière dont la plupart des Français se complaisent dans ce colonialisme langagier et traitent cela de bagatelle, alors qu'ils s'offusquent dans le même temps que le masculin l'emporte sur le féminin (là, ils comprennent tout d'un coup le terrible pouvoir des mots).
Cette mortification ne regarde que moi, vous l'avez compris.
Cependant, peut-être, par miracle, y a-t-il ici quelques français qui souhaiteraient le rester. Je vous fais part de mes propres choix de vocabulaire, qui sont certainement discutables. Pour votre usage quotidien pour les plus résolus d'entre vous, mais aussi à l'usage de ceux qui aiment écrire des poèmes et qui savent le mauvais effet que les mots anglais causent en poésie.

Un pull, un sweat, un pull-over = un chandail (quel joli mot)
Un t-shirt = un maillot de corps.
Un short = une culotte courte (a mal vieilli... je souhaiterai rajeunir ce terme).
Un smoking = un costume.
Un jogging = un survêtement.
Un jean = un pantalon denim.

Radetsky
avatar 28/03/2021 @ 17:19:28
Ma version :

Un pull, un sweat, un pull-over = , un tricot (ce qui correspond au mode de fabrication), mais ça fait "vieux"....le chandail sauve la mise
Un t-shirt = à l'origine tee-shirt, ou chemise pour jouer au golf. Je ne joue pas au golf...mais c'est une chemise à manches courtes, désolé pour les snobs .
Un short = une culotte courte (a mal vieilli... je souhaiterai rajeunir ce terme). Pourquoi "rajeunir" ? ça dit bien ce que ça veut dire, encore que les mercantis en font souvent un hybride ridicule tombant sous les genoux.
Un smoking = un costume. Là, c'est une tenue de soirée "queue de pie" (cocktail)
Un jogging = un survêtement, rien à dire de plus
Un jean = un pantalon denim. A l'origine l'étoffe s'appelle du treillis et c'est un vêtement de travail, pas seulement pour garder les vaches...





Radetsky
avatar 28/03/2021 @ 17:22:28
Si tu chasses les anglicismes abusifs et les formules à la c.. de la même eau, les publicitaires sont à fusiller sans modération.
Et on nous bassine avec la francophonie...Tartuffes !

Minoritaire

avatar 28/03/2021 @ 18:16:36
Mais vous oubliez le slip !

Lobe
avatar 28/03/2021 @ 18:53:15
(ou le boxer ?)

Radetsky
avatar 28/03/2021 @ 19:37:55
Slip, boxer...? ===> Calfouète, c'est moins vieux que caleçon...

Radetsky
avatar 28/03/2021 @ 19:49:13
Slip, boxer...? ===>; Calfouète, c'est moins vieux que caleçon...

Peut-être encore mieux : "calbard" ?


@Martin
Je me suis aperçu, au hasard d'une lecture, à quel point le champ lexical du vêtement avait été colonisé par la terminologie anglo-saxonne.
J'en suis mortifié.

T'as mis le temps, dis-donc ! A croire que tu crèches tout près de chez moi (la Grande Chartreuse) à l'abri des fureurs de ce monde...
Tu sais que ça a commencé en 1918, avec une relance en 1944...!
Mais on n'avait pas la télé (quel bonheur !), internet, fesse-de-bouc, gazouillis et amstramgram.

Que font les fossiles du quai Conti ? On devrait les muter quai St Bernard...!

Martin1

avatar 28/03/2021 @ 20:13:43
T'as mis le temps, dis-donc ! A croire que tu crèches tout près de chez moi (la Grande Chartreuse) à l'abri des fureurs de ce monde...

C'est que suis extrêmement lent à saisir la nature des choses.
Mais en contrepartie, j'oublie moins vite et je ne m'habitue pas. ;-)


Mais vous oubliez le slip !

impardonnable!

SpaceCadet

avatar 29/03/2021 @ 09:12:59
Bonjour.
Voici quelques termes qui me viennent à l'esprit (entre parenthèses de possibles remplacements)


Body
Boots (bottes?)
Legging
Sweater (gilet?)
Sweat-shirt
Trench-coat (imperméable?)

Et dans le même ordre d'idées, il y a:

Dressing (mon dico propose 'vestiaire' en remplacement (?))
Pressing

Saint Jean-Baptiste 29/03/2021 @ 11:40:51
Je me suis aperçu, au hasard d'une lecture, à quel point le champ lexical du vêtement avait été colonisé par la terminologie anglo-saxonne.
J'en suis mortifié.
C’est peut-être que la langue française manque d’imagination ou de vitesse de réaction pour trouver un mot nouveau pour désigner quelque chose de nouveau.

Saint Jean-Baptiste 29/03/2021 @ 12:05:59
Ma version : (Rad)

Un smoking = un costume. Là, c'est une tenue de soirée "queue de pie" (cocktail)
J’ai l’impression que le smoking n’est pas le costume. Le costume c’est le complet deux pièces, ou trois pièces s’il y a un gilet, qui se porte toujours avec une cravate et qui n’est plus porté que par les gens de la haute finance, les notables et les politiciens de droite quand ils paraissent à la TV.

Le smoking est ce vêtement qu’on porte, ou qu’on devrait porter, pour faire chic lors d’une cérémonie mondaine, une remise des « César », par exemple. Mais je ne vois pas de mot français pour le désigner alors employons le mot anglais, pourquoi pas !

Quant au queue de pie, je crois que c’est le vêtement qui était porté autrefois aux enterrements, aux mariage et que portent encore aujourd’hui les garçons de café dans les resto chics.
Mais je peux me tromper, je ne suis pas un spécialiste… ;-))

Feint

avatar 29/03/2021 @ 12:06:54

Un jean = un pantalon denim.

Deux mots d'origine française : "jeans" est une déformation de "de Gênes". "Denim" est une orthographe phonétique pour "de Nîmes".

Feint

avatar 29/03/2021 @ 12:09:59

Trench-coat (imperméable?)
"Coat" aussi est d'origine française : c'est la cotte - qu'on retrouve aussi dans l'anglicisme "redingote" (riding coat) dont les deux premières syllabes sont anglaises - mais ça on ne le sait pas.

Saint Jean-Baptiste 29/03/2021 @ 12:10:49
Mais pourquoi tout traduire ?
C’est comme dans le football – le jeu-de-pied-dans-le-ballon. Depuis qu’il a cessé d’être une passion de spécialistes-initiés, on a cru bon de traduire les termes anglais en français.
Au lieu de dire : goal, trow-in, off side, hans, shoot, corner… etc, on dit maintenant : but, remise en jeu, hors jeu, main, frappe, coup de coin… Mais c’est comme les messes qui ne se disent plus en latin, et qu’on ne peut plus comprendre d’un bout à l’autre de la terre, ça a cessé d’être les règles universelles du foot qui se comprenaient partout dans le monde avec les mêmes mots.

Martin1

avatar 29/03/2021 @ 13:14:00

Trench-coat (imperméable?)

"Coat" aussi est d'origine française : c'est la cotte - qu'on retrouve aussi dans l'anglicisme "redingote" (riding coat) dont les deux premières syllabes sont anglaises - mais ça on ne le sait pas.


Tout à fait !
D'ailleurs, vieille manie de mec de droite, je sépare toujours les questions d'étymologie et les questions de langue.
Une immense partie du vocabulaire français est d'étymologie étrangère, ce qui est bien normal. C'est bête, mais on ne peut pas demander à tous les terroirs d'avoir inventé tous les noms. Pour les techniques en particulier, les importations sont inévitables. L'existence d'une identité linguistique française passe donc par une déformation, légère ou non, qui équivaut à une sorte de permission. Redingote en est un bel exemple : voilà un beau mot français, que j'utiliserai avec joie dans un poème.
Pour ce qui est des noms propres, c'est assez flagrant : bien souvent, chaque pays a sa déformation du même prénom, qui remonte au latin.

SpaceCadet

avatar 29/03/2021 @ 15:27:38
Mais pourquoi tout traduire ?
C’est comme dans le football – le jeu-de-pied-dans-le-ballon. Depuis qu’il a cessé d’être une passion de spécialistes-initiés, on a cru bon de traduire les termes anglais en français.
Au lieu de dire : goal, trow-in, off side, hans, shoot, corner… etc, on dit maintenant : but, remise en jeu, hors jeu, main, frappe, coup de coin… Mais c’est comme les messes qui ne se disent plus en latin, et qu’on ne peut plus comprendre d’un bout à l’autre de la terre, ça a cessé d’être les règles universelles du foot qui se comprenaient partout dans le monde avec les mêmes mots.


De mon point de vue, l'idée n'est pas de 'traduire' ou de 'défaire ce qui a été fait', mais de prendre conscience de la maléabilité de la langue et d'apprendre à réagir à cet espèce de colonialisme linguistique auquel nous nous soumettons AUJOURD'HUI de plein gré.

Thaut 29/03/2021 @ 16:49:34
La malléabilité de la langue, c'est aussi cet emprunt constant aux langues étrangères. Sans doute en parle-t-on aujourd'hui beaucoup plus, mais c'est un phénomène qui existe depuis les origines.
Sur ce sujet, il n'y a guère de sens à séparer les questions "d'étymologie" et les questions "de langue", puisque l'on parle bien de savoir s'il faut ou non accepter un mot d'origine étrangère.
Au nom de quoi accepte-t-on le mot "nénuphar", si l'on doit refuser de porter des "jeans" ou des "sweats" ? De l'ancienneté de l'emprunt langagier ? Je vois mal d'autres critères, mais à ce compte il ne reste qu'une questions à se poser : combien de temps a-t-il fallu pour que ce terme cesse d'être un mot arabe et devienne un mot français ?... Un siècle suffira-t-il ? En ce cas, on devrait pouvoir sous peu accueillir avec joie dans la grande et belle famille de la langue franceoise les jeans susmentionnés.
Et ceci, sans même parler du cas douteux (que certains évoquèrent fort à propos dans ce fil) de tous ces termes français partis au cours des siècles pervertir avec un succès indéniable le noble idiome vieux-saxon de la perfide Albion, et qui aujourd'hui nous reviennent, vainqueurs mais oubliés... Doit-on considérer qu'après tant de siècles, les fourbes sont passés à l'ennemi ; ou les accueillir avec joie et gratitude ?
Restons humbles et n'oublions pas que nous parlons fondamentalement un vulgaire patois latin.

SpaceCadet

avatar 30/03/2021 @ 13:27:53
Par curiosité j'ai interrogé le dictionnaire de l'office québécois de la langue française et y ai découvert les emplois acceptés pour les termes suivants:


Boots = bottillons ou bottines

Slip = caleçon court ou culotte

Sweater = chandail

Sweat-shirt = chandail de coton ouaté ou chandail de coton molletonné

Trench-coat = Trench ou Trenchcoat

Pour ceux/celles que l'outil intéresse, voici le lien:

http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/Resultat.aspx

Saule

avatar 31/03/2021 @ 20:13:14
En Belgique on a tendance a utiliser beaucoup d'anglicisme. Je remarque ça aussi avec mes collègues flamands, ils utilisent de plus en plus d'anglais. Par exemple pour dire le producteur d'une émission à la mode ils disent "the maker", ou alors dans cette même émission (une sorte de reality show) les participants disent"fuck, what the fuck" à tout bout de champs... en fait quand on ne sait pas comment dire un mot en flamand on peut s'en sortir en le sortant en anglais, line de rien. On peut même tenter le coup en prenant le mot français car ils ont beaucoup d'emprunt vers le français.
Je me souviens très bien quand on obligé les commentateurs sportifs à épurer le language du foot des mots anglais : corner est devenu coup de coin, hands est devenu faute de main, throwin rentrée en touche,... comme l'explique SJB. On détestait ça.. et puis maintenant on s'est habitué.

Personnellement j'aime plutôt l'emploi de mots anglais, je préfère pull over à chandail, tee shirt à ... T-shirt (?), week-end à fin de semaine, pick-up à tourne-disque,...Ca rend la langue amusante et imprévisible. Et puis c'est quand même remarquable ce mot "jeans" emprunté par les anglais puis revenu chez nous mais tout le monde avait oublié que c'était français au départ.


Guigomas
avatar 06/04/2021 @ 18:15:05
J'aime regarder parfois les matchs de foot sur la RTBF parce qu'on entend des phrases comme : coup de coin pour les Diables, c'est Eden qui va le botter (et Eden, pour le Lillois que je suis, c'est presque l'égal de Zidane).

Sinon, mes filles se promènent en crop-tops, leggings et sneakers... hauts tronqués, pantalons fuseau (ou braies fuseau, pourquoi pas) et chaussures basses en toile... on ne peut pas lutter !

Page 1 de 2 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier