Frunny
avatar 17/10/2020 @ 17:52:21
Bonjour à tous,

mes propositions pour la rubrique "Romans traduits" :

Les spectres de la terre brisée - S. Craig Zahler (Gallmeister - 23 août 2018 - 400 pages)

Résumé : Un western impitoyable qui balaie tout sur son passage, comme un film de Tarantino au volume poussé à fond. En cours d'adaptation par Ridley Scott. Mexique, été 1902. Deux sœurs kidnappées aux États-Unis sont contraintes à la prostitution dans un bordel caché dans un ancien temple aztèque au cœur des montagnes. Leur père, John Lawrence Plugford, ancien chef de gang, entame une expédition punitive pour tenter de les sauver, accompagné de ses deux fils et de trois anciens acolytes : un esclave affranchi, un Indien as du tir à l’arc, et le spectral Long Clay, incomparable pro de la gâchette. Le gang s’adjoint également les services d’un jeune dandy ambitieux et désargenté, attiré par la promesse d’une rétribution alléchante. Peu d’entre eux survivront à la sanglante confrontation dans les badlands de Catacumbas. Le style est violent, cinématographique, pulsif et jouissif.


Population : 48 - Adam Sternbergh (Super 8 - 11 octobre 2018)

Résumé : Tout le monde est coupable. Personne ne sait de quoi. Caesura Texas – une minuscule bourgade clôturée, au fin fond du désert. Population ? 48 habitants. Des criminels, a priori. Ou des témoins. Comment savoir ? Tous ces gens ont changé d’identité, et leur mémoire a été effacée. Pour leur bien. Dans l’optique d’un nouveau départ. En échange de l’amnistie, les résidents doivent accepter trois règles simples : aucun contact avec l’extérieur, aucun visiteur, et aucun retour possible en cas de départ. Une expérience unique, menée par un mystérieux institut. Pendant huit ans, tout ce petit monde est resté à peu près en place. Jusqu’à aujourd’hui. Errol Colfax, en effet, s’est suicidé… avec une arme qu’il n’aurait jamais dû posséder. Puis Hubert Humphrey Gable est assassiné. Calvin Cooper, le shérif local, est contraint de mener l’enquête. Ce faisant, il risque de déterrer des secrets que l’essentiel des habitants – y compris lui-même – auraient préféré voir rester enfouis. Trop tard pour faire marche arrière. Bientôt, un irrépressible déferlement de violence va s’abattre sur les rues poussiéreuses de Caesura… Férocement drôle, comiquement féroce, Population : 48 – le troisième roman d’Adam Sternbergh – est aussi un redoutable page-turner où, quelque part entre Tarantino et La Quatrième Dimension, aucun personnage n’est vraiment ce qu’il paraît être.


Les Heures rouges - Leni ZUMAS (Presses de la Cité - 16 août 2018 - 408 pages)

Résumé : États-Unis, demain. Avortement interdit, adoption et PMA pour les femmes seules sur le point de l’être aussi. Non loin de Salem, Oregon, dans un petit village de pêcheurs, cinq femmes voient leur destin se lier à l’aube de cette nouvelle ère. Ro, professeure célibataire de quarante-deux ans, tente de concevoir un enfant et d’écrire la biographie d’Eivør, exploratrice islandaise du xixe. Des enfants, Susan en a, mais elle est lasse de sa vie de mère au foyer – de son renoncement à une carrière d’avocate, des jours qui passent et se ressemblent. Mattie, la meilleure élève de Ro, n’a pas peur de l’avenir : elle sera scientifique. Par curiosité, elle se laisse déshabiller à l’arrière d’une voiture... Et Gin. Gin la guérisseuse, Gin au passé meurtri, Gin la marginale à laquelle les hommes font un procès en sorcellerie parce qu’elle a voulu aider les femmes. « Drôle, mordant, poétique, politique, alarmant, inspirant, Les Heures rouges révolutionne la fiction de notre époque. » Maggie Nelson.


Les fureurs invisibles du coeur - John Boyne (JC Lattès - 22 août 2018 - 580 pages)

Résumé : Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ? Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique par l’entremise d’une nonne rédemptoriste bossue, Cyril dérive dans la vie, avec pour seul et précaire ancrage son indéfectible amitié pour le jeune Julian Woodbead, un garçon infiniment plus fascinant et dangereux. Balloté par le destin et les coïncidences, Cyril passera toute sa vie à chercher qui il est et d’où il vient – et pendant près de trois quarts de siècle, il va se débattre dans la quête de son identité, de sa famille, de son pays et bien plus encore. Dans cette œuvre sublime, John Boyne fait revivre l’histoire de l’Irlande des années 1940 à nos jours à travers les yeux de son héros. Les Fureurs invisibles du cœur est un roman qui nous fait rire et pleurer, et nous rappelle le pouvoir de rédemption de l’âme humaine.

Prodiges et Miracles - Joe Meno (Agullo - 30 août 2018 - 384 pages)

Résumé : 1995, Mount Holly, une ville de l’Indiana qui se meurt. Jim Falls, vétéran de la guerre de Corée, s’efforce tant bien que mal d’élever son petit-fils métis, Quentin, un ado de 16 ans taciturne qui oublie son mal-être en sniffant de la colle. La mère de Quentin est une junkie paumée qui apparaît et disparaît au gré de ses démêlés avec des petits copains violents, son père, un inconnu. L’élevage familial de poulets ne rapporte plus grand-chose, les dettes s’accumulent, l’avenir est sombre. Jusqu’au jour où une magnifique jument blanche taillée pour la course est livrée à la ferme suite à une erreur : c’est l’espoir qui renaît chez le vieil homme.
Mais l’animal attise les convoitises et deux frangins accros au crystal-meth parviennent à s’en emparer en pleine nuit. Jim et Quentin se lancent alors sur leurs traces à travers le midwest pour tenter de récupérer la bête merveilleuse avant qu’elle ne soit vendue. Au cours de cette folle poursuite, grand-père et petit-fils traversent une Amérique rurale oubliée, où drogue et violence semblent être les seuls horizons d’une jeunesse sans repères que la vieillesse ne comprend plus. Et pourtant, grâce à l’amour que chacun porte au cheval miraculeux, l’aïeul et le garçon trouveront le chemin d’une rédemption mutuelle. Joe Meno, au sommet de son art, offre un magnifique roman noir dont les dialogues laconiques ponctuent la poésie douloureuse des paysages, de la lumière sur les plaines et de la fabuleuse beauté de la jument.


Comme un seul homme - Daniel Magariel (Fayard - 22 août 2018 - 192 pages)

Résumé : Le combat fut âpre. Mais, ensemble, le narrateur, un garçon de 12 ans, son frère aîné et leur père ont gagné la guerre – c’est ainsi que le père désigne la procédure de divorce et la lutte féroce pour la garde de ses fils. Ensemble, ils prennent la route, quittant le Kansas pour Albuquerque, et un nouveau départ. Unis, libres, conquérants, filant vers le Nouveau-Mexique, terre promise, ils dessinent les contours de leur vie à trois. Les garçons vont à l’école, jouent dans l’équipe de basket, se font des amis, tandis que leur père vaque à ses affaires dans leur appartement de la banlieue d’Albuquerque. Et fume, de plus en plus – des cigares bon marché, pour couvrir d’autres odeurs. Bientôt, ce sont les nuits sans sommeil, les apparitions spectrales d’un père brumeux, les visites nocturnes de types louches. Les garçons observent la métamorphose de leur père, au comportement chaque jour plus erratique et violent. Livrés à eux-mêmes, ils n’ont d’autre choix que d’endosser de lourdes responsabilités pour contrer la défection de leurs parents, et de faire front face à ce père autrefois adulé désormais méconnaissable, et terriblement dangereux. Daniel Magariel livre un récit déchirant, éblouissant de justesse et de délicatesse sur deux frères unis dans la pire des adversités, brutalement arrachés à l’âge tendre. Deux frères qui doivent apprendre à survivre et à se construire auprès d’un père extraordinairement toxique, au milieu des décombres d’une famille brisée.

Evasion - Benjamin Whitmer (Gallmeister - 06 septembre 2018 - 416 pages)

Résumé : 1968. Le soir du Réveillon, douze détenus s’évadent de la prison d’Old Lonesome, autour de laquelle vit toute une petite ville du Colorado encerclée par les montagnes Rocheuses. L’évènement secoue ses habitants, et une véritable machine de guerre se met en branle afin de ramener les prisonniers… morts ou vifs. À leurs trousses, se lancent les gardes de la prison et un traqueur hors pair, les journalistes locaux soucieux d’en tirer une bonne histoire, mais aussi une trafiquante d’herbe décidée à retrouver son cousin avant les flics… De leur côté, les évadés, séparés, suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin. Avec ce troisième roman impressionnant, Benjamin Whitmer s’impose comme un nouveau maître du roman noir américain. La langue somptueuse et enragée, rappelant que la poésie la plus éblouissante et l’émotion la plus nue peuvent jaillir d’une orgie de drogue, de sexe tarifé et de violence extrême.


Des raisons de se plaindre - Jeffrey Eugenides (L'Olivier - 13 septembre 2018 - 304 pages)

Résumé : « Tomasina pouvait juger de la fécondité d’un homme à son odeur et à son teint. Une fois, pour amuser Diane, elle avait ordonné à tous les individus de sexe masculin de tirer la langue. Ceux-ci s’étaient exécutés sans poser de question. Comme toujours. Les hommes aiment être objectifiés. » La gent masculine, voilà le sujet des nouvelles qui composent Des raisons de se plaindre. Leurs petites lâchetés, leur mauvaise foi, leurs erreurs et leurs errances. Leurs soucis d’argent, leurs peines de cœur et leur compétition sexuelle… mais aussi leur charme, leur maladresse. On n’aimerait pas forcément croiser ces personnages dans la vraie vie. Mais l’humour et la cocasserie les rachètent. En somme, ils nous ressemblent.


Le Poids du monde - David Joy (Sonatine - 30 août 2018 - 320 pages)

Résumé : Après avoir quitté l’armée et l’horreur des champs de bataille du Moyen-Orient, Thad Broom revient dans son village natal des Appalaches. N’ayant nulle part où aller, il s’installe dans sa vieille caravane près de la maison de sa mère, April, qui lutte elle aussi contre de vieux démons. Là, il renoue avec son meilleur ami, Aiden McCall. Après la mort accidentelle de leur dealer, Thad et Aiden se retrouvent soudain avec une quantité de drogue et d’argent inespérée. Cadeau de Dieu ou du diable ? Après Là où les lumières se perdent (Sonatine Éditions, 2016), unanimement salué par la critique, David Joy nous livre un nouveau portrait saisissant et désenchanté de la région des Appalaches, d’un réalisme glaçant. Un pays bien loin du rêve américain, où il est devenu presque impossible d’échapper à son passé ou à son destin. Plus encore qu’un magnifique « rural noir », c’est une véritable tragédie moderne, signée par l’un des plus grands écrivains de sa génération. « Un roman parfait, qui va rester dans toutes les mémoires. » - Donald Ray Pollock.

Un gentleman à Moscou - Amor Towles (Fayard - 22 août 2018 - 576 pages)

Résumé : Au début des années 1920, le comte Alexandre Illitch Rostov, aristocrate impénitent, est condamné par un tribunal bolchévique à vivre en résidence surveillée dans le luxueux hôtel Metropol de Moscou, où le comte a ses habitudes, à quelques encablures du Kremlin. Acceptant joyeusement son sort, le comte Rostov hante les couloirs, salons feutrés, restaurants et salles de réception de l’hôtel, et noue des liens avec le personnel de sa prison dorée – officiant bientôt comme serveur au prestigieux restaurant Boyarski –, des diplomates étrangers de passage – dont le comte sait obtenir les confidences à force de charme, d’esprit, et de vodka –, une belle actrice inaccessible – ou presque ­–, et côtoie les nouveaux maîtres de la Russie. Mais, plus que toute autre, c’est sa rencontre avec Nina, une fillette de neuf ans, qui bouleverse le cours de sa vie bien réglée au Metropol. Trois décennies durant, le comte vit nombre d'aventures retranché derrière les grandes baies vitrées du Metropol, microcosme où se rejouent les bouleversements la Russie soviétique.


Le Cœur perdu des automates - Daniel H. Wilson (OutreFleuve - 13 septembre 2018 - 416 pages)

Résumé : Moscou, 1709. Un automate reprend vie dans un atelier, aux côtés d’une poupée à la mécanique tout aussi précise et complexe que la sienne, sa soeur. Doués de parole et d’une âme, ils ont pourtant tout oublié de leur passé. Et de la guerre qui déchire leurs semblables. De nos jours. Fascinée par les automates, June parcourt le monde à leur recherche, brûlant de percer leur mystère. Elle possède un étrange legs de son grand-père : une sorte de coeur finement ouvragé, réceptacle, elle le sent, d’un secret intemporel et d’une histoire épique. En effet, si les automates existent depuis la nuit des temps, dissimulés parmi les hommes, le compte à rebours pour leur survie a débuté. Et c’est June qui en détient la clef.


Absolutely Golden (D. Foy)

En 1973, l'encore jeune veuve Rachel a accepté de suivre Jack, son hippie crampon, au camp naturiste de Freedom Lake, en Californie. La cousine de Jack se joint à eux, une affolante bimbo qui exerce, dit-elle, le beau métier d'ecdysiaste ? comprendre, la très haute noblesse des strip-teaseuses. Ils retrouvent sur place Jomar, évangéliste défroqué, Merle, à la bedaine charmante, et bien d'autres encore, dont un couple de bataves échangistes vendeurs de champignons hallucinogènes. Rachel, qui jusqu'alors évitait même les piscines publiques, vivra parmi eux l'assomption fabuleuse d'une idole nue au royaume des blondes, jusqu'au dénouement sublime de sa révélation. Un roman puissant, drôle, délicieusement seventies, pop et sexy, et pour finir, merveilleusement spirituel.

Les fureurs invisibles du coeur (John Boyne)

Dans cette oeuvre sublime, John Boyne fait revivre l?histoire de l'Irlande des années 1940 à nos jours à travers les yeux de son héros. Les Fureurs invisibles du coeur est un roman qui nous fait rire et pleurer, et nous rappelle le pouvoir de rédemption de l'âme humaine.

Saule

avatar 18/10/2020 @ 09:42:18
Merci Frunny. Espérons que la sélection soit aussi bonne que cette année !

Myrco

avatar 18/10/2020 @ 10:58:59
Population 48 me paraît plus à classer dans la catégorie "Policiers, thrillers", non ?


Par ailleurs, j'ai envie de réagir à cette initiative de Frunny dont je ne doute pas qu'elle soit dictée par les meilleures intentions (et j'espère qu'il ne m'en voudra pas).
Jusqu'ici, la phase de propositions se faisait sans aucune présentation. Je pense que c'était très bien car cela obligeait à entreprendre une recherche personnelle pour tenter de voir ce dont il s'agissait, confronter des avis positifs à des avis négatifs et faire ses choix en fonction de ses propres critères.
Là je crains que d'emblée certains risquent de s'arrêter là.
Mais surtout ce que nous donne Frunny ne sont pas de simples résumés neutres (comme nous avions coutume d'en avoir en seconde phase) mais des critiques le plus souvent très engagées en faveur de ces ouvrages ce qui introduit un net déséquilibre avec d'autres propositions non argumentées.
On peut bien sûr faire ce choix de devoir défendre ses propositions mais alors tout le monde devra le faire. ce serait une lourdeur et un frein à la participation dont nous n'avons pas besoin .

Qu'en pensent les autres ?

Ludmilla
avatar 18/10/2020 @ 11:20:21
Population 48 me paraît plus à classer dans la catégorie "Policiers, thrillers", non ?
Il me semble aussi.

On peut bien sûr faire ce choix de devoir défendre ses propositions mais alors tout le monde devra le faire. ce serait une lourdeur et un frein à la participation dont nous n'avons pas besoin .

Qu'en pensent les autres ?
Effectivement, il n'y a habituellement que des listes de titres dans la phase de présélection.
A mon avis, rien n'empêche de défendre ses choix - et rien n'y oblige.

Ce qui manque pour l'instant, il me semble, ce sont plutôt les propositions, avec ou sans présentation...

Ludmilla
avatar 18/10/2020 @ 11:26:48
En faisant les comptes (que je ne garantis pas exacts)

Francophones: 23 titres
Traduits: 25 titres
Policiers :9
SF : 2 :-(
BD: 7

Ce qui est plutôt bien, après 2 jours (sauf pour la SF...)
Mon impression provenait probablement plutôt du faible nombre de contributeurs - pour l'instant

Ludmilla
avatar 18/10/2020 @ 11:53:52
J'ajoute qu'il me semble que les présentations de Frunny sont issues des présentations éditeurs - rarement neutres...

Marvic

avatar 18/10/2020 @ 12:38:21
En faisant les comptes (que je ne garantis pas exacts)

Francophones: 23 titres
Traduits: 25 titres
Policiers :9
SF : 2 :-(
BD: 7

Ce qui est plutôt bien, après 2 jours (sauf pour la SF...)
Mon impression provenait probablement plutôt du faible nombre de contributeurs - pour l'instant

Mince, même en recomptant, je n'en ai noté que 21 en Franco !

Ludmilla
avatar 18/10/2020 @ 12:48:32

Mince, même en recomptant, je n'en ai noté que 21 en Franco !
Koudoux 5 (dont 2 proposés en traduits - cf post de Myrco)
Marvic 14
Ludmilla 3
Lobe 1

et donc 23

Aaro-Benjamin G.
avatar 18/10/2020 @ 14:28:21
Bonjour,

Voici le Top 100 des ventes 2018:

01 La disparition de Stephanie Mailer / Dicker, Joël
02 La jeune fille et la nuit / Musso, Guillaume
03 Couleurs de l'incendie / Lemaitre, Pierre
04 My absolute darling / Tallent, Gabriel
05 L'amie prodigieuse t.4 ; l'enfant perdue / Ferrante, Elena
06 Les loyautés / Vigan, Delphine De
07 Au petit bonheur la chance / Valognes, Aurélie
08 Une fille comme elle / Levy, Marc
09 A la lumiere du petit matin / Martin-lugand, Agnès
10 Le suspendu de Conakry / Rufin, Jean-christophe
11 Les rêveurs / Carré, Isabelle
12 La vraie vie/ Dieudonne, Adeline
13 Les prénoms épicènes/ Nothomb, Amélie
14 Entrez dans la danse / Teulé, Jean
15 Et moi, je vis toujours / Ormesson, Jean D'
16 Il est grand temps de rallumer les étoiles / Grimaldi, Virginie
17 Vers la beauté / Foenkinos, David
18 Sang famille / Bussi, Michel
19 Soeurs / Minier, Bernard
20 La terre des morts / Grangé, Jean-christophe
21 J'ai encore menti !/ Legardinier, Gilles
22 Par accident/ Coben, Harlan
23 Sans défense / Coben, Harlan
24 4 3 2 1 / Auster, Paul
25 La boîte de pandore/ Werber, Bernard
26 A son image/ Ferrari, Jérôme
27 Avec toutes mes sympathies/ Lamberterie, Olivia De
28 Je te promets la liberté/ Gounelle, Laurent
29 Le meurtre du commandeur t.1 ; une idee apparait/ Murakami, Haruki
30 L'été de nos 20 ans/ Signol, Christian
31 Le signal/ Chattam, Maxime
32 Le manuscrit inachevé / Thilliez, Franck
33 Salina, les trois exils/ Gaudé, Laurent
34 Dernière danse / Clark, Mary Higgins
35 Qui a tué mon père / Louis, Edouard
36 Sentinelle de la pluie / Rosnay, Tatiana De
37 Dans le murmure des feuilles qui dansent / Ledig, Agnès
38 Frère d'âme/ Diop, David
39 Leurs enfants après eux/ Mathieu, Nicolas
40 Un monde a portée de main/ Kerangal, Maylis De
41 Sur un mauvais adieu / Connelly, Michael
42 Madame Pylinska et le secret de Chopin / Schmitt, Eric-emmanuel
43 Khalil/ Khadra, Yasmina
44 Falaise des fous / Grainville, Patrick
45 Mon frère / Pennac, Daniel
46 La femme qui ne vieillissait pas / Delacourt, Grégoire
47 L'archipel du chien / Claudel, Philippe
48 Le meurtre du commandeur t.2 ; la metamorphose se deplace (traductin conjointe hélène morita et tomoko oono)/ Murakami, Haruki
49 L'amour après / Loridan-ivens, Marceline ; Perrignon, Judith
50 La chambre des merveilles / Sandrel, Julien
51 Hippie / Coelho, Paulo
52 Lumière noire / Gardner, Lisa
53 Une vie sans fin / Beigbeder, Frédéric
54 L'été des quatre rois/ Pascal, Camille
55 De si belles fiancailles/ Clark, Mary Higgins
56 Chien-loup/ Joncour, Serge
57 Gran paradiso/ Bourdin, Françoise
58 Le vieux qui voulait sauver le monde/ Jonasson, Jonas
59 Sleeping beauties / King, Stephen
60 L'héritage des espions / Le Carré, John
61 Le discours/ Caro, Fabrice
62 Pactum salis / Bourdeaut, Olivier
63 Piranhas/ Saviano, Roberto
64 Le ministère du bonheur supreme / Roy, Arundhati
65 Feu et sang partie 1/ Martin, George R. R.
66 Dix-sept ans/ Fottorino, Eric
67 Le sillon/ Manteau, Valérie
68 Ça raconte Sarah/ Delabroy-allard, Pauline
69 Collection privée / Steel, Danielle
70 La symphonie du hasard t.2 / Kennedy, Douglas
71 La femme a la fenêtre / Finn, A. J.
72 Corruption/ Winslow, Don
73 Le triomphe des ténèbres / Giacometti, Eric
74 Le labyrinthe des esprits / Ruiz Zafón, Carlos
75 Agatha raisin enquete t.14 ; gare aux fantômes/ Beaton, M. C.
76 L'unité alphabet/ Adler-olsen, Jussi
77 Agatha raisin enquete t.9 ; sale temps pour les sorcières / Beaton, M. C.
78 Agatha raisin enquete t.13 ; chantage au presbytère/ Beaton, M. C.
79 Enfin le royaume ; quatrains / Cheng, François
80 Le deuil de la mélancolie/ Onfray, Michel
81 L'arbre-monde/ Powers, Richard
82 Bitna, sous le ciel de Séoul / Le Clézio, Jean-marie Gustave
83 L'appartement / Steel, Danielle
84 Agatha raisin enquete t.10 ; panique au manoir / Beaton, M. C.
85 La symphonie du hasard t.3 / Kennedy, Douglas
86 Toutes blessent, la dernière tue / Giebel, Karine
87 Ouragan/ Steel, Danielle
88 Bleu de prusse/ Kerr, Philip
89 Un peu, beaucoup, a la folie / Moriarty, Liane
90 Seuls les enfants savent aimer / Cali
91 Pharaon ; mon royaume en ce monde/ Jacq, Christian
92 Appelle-moi par ton nom / Aciman, André
93 Les disparus de la lagune/ Leon, Donna
94 Magique/ Steel, Danielle
95 La trilogie des ombres t.3 ; passage des ombres / Indridason, Arnaldur
96 Le chasseur de lapins / Kepler, Lars
97 La vie princière / Pautrel, Marc
98 Stars t.1 ; nos etoiles perdues/ Todd, Anna
99 Agatha raisin enquete t.11 ; l'enfer de l'amour / Beaton, M. C.
100 Les cigognes sont immortelles/ Mabanckou, Alain

Ludmilla
avatar 18/10/2020 @ 15:29:48
Merci, Benjamin!

Marvic

avatar 18/10/2020 @ 18:25:45

Mince, même en recomptant, je n'en ai noté que 21 en Franco !

Koudoux 5 (dont 2 proposés en traduits - cf post de Myrco)
Marvic 14
Ludmilla 3
Lobe 1

et donc 23

:-( Il va me falloir être plus attentive !

Bonjour,

Voici le Top 100 des ventes 2018

Merci Aaro-Benjamin !

Et donc 21 + 2 - 5 en Franco

Reginalda
avatar 18/10/2020 @ 19:50:18
Bonsoir à tous,

Alors voilà mes suggestions...

Pour la catégorie Fantasy SF :

BonheurTM de Jean Baret (Le Bélial’)
Dernières fleurs avant la fin du monde de Nicolas Cartelet (Mü Éditions)
Le Cycle de Syffe de Patrick K. Dewdney (Au diable vauvert)
Rouille de Floriane Soulas (Scrineo)
Les Pierres et les Roses d’Elisabeth Vonarburg (Alire)
Chroniques de l’étrange de Romain D’Huissier (Critic)
Entends la nuit de Catherine Dufour (L’Atalante)
Frankenstein 1918 de Johan Heliot (L’Atalante)
Mémoires, par Lady Trent, de Marie Brennan (L’Atalante)
Luna, tomes de Ian McDonald (Denoël)
Anatèm de Neal Stephenson (Albin Michel)
Dans la toile du temps d’Adrian Tchaikovsky (Denoël)
Underground Airlines de Ben H. Winters (ActuSF)
American Elsewhere de Robert Jackson Bennett (Albin Michel)
Normal de Warren Ellis (Au diable vauvert)
Le Chant du coucou de Frances Hardinge (L’Atalante)
Amatka de Karin Tidbeck (La Volte)
Susto de luvan (La Volte)

Pour la catégorie polar :
La ferme des poupées de Wojciech Chmielarz (Agullo)
La guerre est une ruse de Frédéric Paulin (Agullo)

Pour la catégorie roman étranger :
My Absolut Darling de Gabriel Tennant (Gallmeister)
Prodiges et Miracles de Joe Meno (Agullo)
Le meurtre du commandeur d'Haruki Murakami (Belfond)
Au loin de Hernan Diaz (Delcourt)
Une ville à coeur ouvert de Zanna Sloniowska (Delcourt)

Pour la catégorie roman français
L'habitude des bêtes de Lise Tremblay (Delcourt)


Reginalda
avatar 18/10/2020 @ 20:07:20
Erratum : je viens de me rendre compte que "La guerre est une ruse" de Frédéric Paulin avait remporté des tas de prix. Donc exit "La guerre est une ruse"

Myrco

avatar 18/10/2020 @ 20:14:07
@Lesie,

Bonsoir Lesie,

Pour la catégorie SF, Fantastic,Fantasy...je veux bien t'aider comme tu me l'as demandé;. Comme je ne suis pas experte dans le genre, je te laisse le soin de vérifier s'ils rentrent bien dans la catégorie.
Si cela te convient, je pourrai vérifier (ou faire du moins tout mon possible) les dates de parution originale et en français et voir s'ils n'ont pas reçu des prix importants qui pourraient les discriminer. Cela t'allègera le travail.


Myrco

avatar 19/10/2020 @ 11:20:21
@Bonjour Reginalda

Désolée, je viens seulement de me rendre compte que tu avais repris le flambeau à Lesie (qui avait demandé mon aide) et ce, seulement après m'être tapé tout le boulot d'épluchage de ta riche contribution! C'est bien moi ça;-))

Aussi, je ne voudrais pas marcher sur tes plates-bandes ( promis, je n'y reviendrai plus) d'autant que tu es certainement plus connaisseuse que moi dans le genre, mais tu comprendras que j'aimerais bien que mon temps passé n'ait pas été inutile.

Suivant les règles que nous avons toujours suivies dans la présélection du Prix CL, je m'étais penchée sur les prix à considérer comme discriminatoires.
Les plus importants m'ont paru être:
-le Prix Hugo
-le Prix Locus
-le Grand Prix de l'imaginaire
et peut-être les Prix Merlin et Nebula.
A ce titre, j'éliminerais donc 3 titres proposés:
- le cycle de Syffe de Patrick K.Dewdney en 3 tomes dont les 2 premiers parus en 2018 ont remporté le Grand Prix de l'imaginaire 2019 (francophone)
- Underground Airlines de Ben H;Winters qui a reçu entre autres le même prix catégorie Etranger
- et Anatèm de Neal Stephenson qui avait reçu le Prix Locus 2009 (pour la parution originale en 2008°.

J'avais par ailleurs noté les prix reçus par d'autres titres que je n'avais pas considérés comme discriminatoires (à toi de voir):
-Entends la nuit de Catherine Dufour - Prix Masterton 2019
-Dans la toile du temps d'Adrian Tchaïkovsky - Prix Arthur C.Clarke 2016
- American Elsewhere de R;J Benett - Prix Sherley-Jackson 2013
- Le chant du coucou de Frances Hardinge - Prix British Fantasy 2015
--

Myrco

avatar 19/10/2020 @ 11:32:44
Pour info aux participants éventuels à cette catégorie SF, Fantasy...et puisque j'avais fait la recherche, je signale que plusieurs titres concernent des cycles dont seulement certains tomes ont fait l'objet d'une parution en français en 2018;
C'est le cas pour:
- Les pierres et les roses d'Elisabeth Vonarburg (les 2 premiers tomes "La voie des pierres " et "La voie des roses"sont bien parus en 2018, le dernier en 2019 )
- Chroniques de l'étrange de Romain d'Huissier (trilogie; seul le tome 3 "Gardiens célestes" est paru en 2018; les 2 autres sont antérieurs)
- Mémoires de Lady Trent (série en 5 tomes. Seuls le 4 " Le labyrinthe des gardiens" et le 5 "Le sanctuaire ailé" sont parus en 2018)
- et enfin Luna de Ian Mac Donald (seul le 2 de la trilogie "Lune du loup " est concerné par une parution en 2018

Koudoux

avatar 19/10/2020 @ 13:19:22
Pour info aux participants éventuels à cette catégorie SF, Fantasy...et puisque j'avais fait la recherche, je signale que plusieurs titres concernent des cycles dont seulement certains tomes ont fait l'objet d'une parution en français en 2018;
C'est le cas pour:
- Les pierres et les roses d'Elisabeth Vonarburg (les 2 premiers tomes "La voie des pierres " et "La voie des roses"sont bien parus en 2018, le dernier en 2019 )
- Chroniques de l'étrange de Romain d'Huissier (trilogie; seul le tome 3 "Gardiens célestes" est paru en 2018; les 2 autres sont antérieurs)
- Mémoires de Lady Trent (série en 5 tomes. Seuls le 4 " Le labyrinthe des gardiens" et le 5 "Le sanctuaire ailé" sont parus en 2018)
- et enfin Luna de Ian Mac Donald (seul le 2 de la trilogie "Lune du loup " est concerné par une parution en 2018

Je rejoins Myrco, si plusieurs tomes il vaut mieux ne pas les garder sauf éventuellement si t1 en 2018.

Ludmilla
avatar 19/10/2020 @ 13:27:41

Je rejoins Myrco, si plusieurs tomes il vaut mieux ne pas les garder sauf éventuellement si t1 en 2018.
Je suis d'accord avec vous.

SpaceCadet

avatar 19/10/2020 @ 14:29:22
Catégorie Roman Traduits (sauf erreur dans mes vérifications):

Richard FLANAGAN, Première personne
(Traduit de l'anglais, Tasmanie)

Alaa AL-ASWANY J'ai couru vers le Nil
(Traduit de l'arabe, Egypte)

SpaceCadet

avatar 19/10/2020 @ 14:39:48
Catégorie Roman Traduits (sauf erreur dans mes vérifications):

Richard FLANAGAN, Première personne
(Traduit de l'anglais, Tasmanie)

Alaa AL-ASWANY J'ai couru vers le Nil
(Traduit de l'arabe, Egypte)


Tous deux publiés chez Actes Sud

Début Précédente Page 2 de 6 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier