Alceste 16/05/2020 @ 15:40:00
Cher Monsieur,

Je suis intrigué par votre critique du livre "Mon ami Robespierre", où vous présentez Henri Béraud comme un ami de Robespierre. Or, le Henri Béraud que je connais est né en 1885 et mort en 1958. J'ai recensé ici de lui l'essai "Ce que j'ai vu à Berlin. Et sa bibliographie comprend bien en effet ce "Mon ami Robespierre". Faut-il croire que le narrateur du cet ouvrage est un "je" qui se distingue bien de l'auteur ? Pouvez-nous nous éclairer sur cette distorsion temporelle ?

Un grand merci à vous,

Alceste

Saint Jean-Baptiste 17/05/2020 @ 11:04:24
Merci beaucoup, Alceste, de m’avoir éclairé. Vous avez raison ce Henri Béraud est né à Lyon en 1885 et décédé sur l’île de Rez en 1958.
Merci Wikipédia. (Entre parenthèses, ce n’était pas un type très recommandable).
C’est bien lui qui à écrit « Ce que j’ai vu à Berlin » dont j’ai lu ta critique.
(le tutoiement est de rigueur sur CL, n’y vois pas une familiarité déplacée).

Ce livre est répertorié dans « du même auteur » dans mon bouquin « Mon ami Robespierre ». J’aurais dû être plus attentif.
Il est donné comme référence, parmi d’autres, dans le Robespierre de Duc de Lévis Mirepoix et comme je l’avais depuis des éternités je l’ai lu sans me rendre compte que c’était du roman.

Il faut dire qu’il donne un tel luxe de détails plausibles qu’on s’y laisse prendre. Même dans son prologue, il affirme qu’il est né à Arras, qu’il vit actuellement – donc en 1825 – à Paris.

Je me demande s’il est permis de mystifier comme ça les lecteurs. Ce serait un beau sujet de débat. Reste en tout cas que c’est un très beau livre mais maintenant je reste sur l’impression de m’être fait dindonner.

Alceste 23/05/2020 @ 22:24:42
Cher ami,
Je découvre ta réponse. Il est dommage que le site ne notifie pas un nouveau message sur une discussion qu'on a lancée.
Donc, le narrateur du livre sur Robespierre est un "je" que l'on peut confondre avec Henri Béraud. Est-ce qu'il se nomme au cours du récit ?
Par ailleurs, as-tu eu en main une édition récente, ou le livre n'existe-t-il qu'en édition ancienne ?
J'aurais plaisir à le parcourir en tout cas.
Bien amicalement,
Alceste

Saint Jean-Baptiste 24/05/2020 @ 11:55:49
@Alceste
Non, le nom de l’auteur n’est jamais énoncé dans le roman. Mais dans le prologue il dit : « Le 10 pluviôse an III, j’allais porter l’offrande de fidélité à mon ami d’enfance Maximilien Robespierre. (…) Il y a de ça tout juste trente ans. Aujourd’hui, le 29 janvier 1825 (…) j’entreprends d’écrire mes souvenirs sur l’Incorruptible. »

Plus loin, après avoir remarqué : « trente ans, que cela est lointain, il dit : aujourd’hui, je suis magistrat, j’appartiens à la justice royale. Oui moi, l’ami de Robespierre, qui fut à Arras le confident de sa jeunesse, je siège à la cour… etc, etc. » Et puis il cite les noms de gens qui ont connu Robespierre et qu’il continue à fréquenter aujourd’hui, en 1825, à Paris.
Ce prologue n’est pas signé du nom de l’auteur mais il est noté : « Paris, le 29 janvier 1825 ».

Comme je ne connaissais pas ce Henri Béraud, j’ai pensé pendant tout le livre qu’il avait vraiment été l’ami intime de Robespierre et j’ai pris ses souvenirs et confidences pour authentiques.
Maintenant je me dis que j’ai été dindonné mais, il n’empêche, que c’est, à mon avis, un tout bon livre, remarquablement bien écrit. Très plaisant à lire mais il faut quand même connaître un peu l’histoire de la Révolution pour bien comprendre où on est et ce qui se passe.

Mon édition est de mars 1927 chez : Librairie Plon – Les petits-fils de Plon et Nourrit – Paris. C’est apparemment l’édition originale. Il a dû y avoir des rééditions parce que la couverture présente sur le site est différente.
Si tu comptes le lire, je serais impatient d’avoir ton avis.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier