Pieronnelle

avatar 03/04/2020 @ 22:32:34
A l'heure précise les dix se réunir ; ils nettoyèrent leurs becs , se regardèrent et firent le petit clin d'oeil qui signifiait le point de départ de leur concert. Ils avaient changé d'arbre car les becs perceurs ne ménageaient pas leurs efforts et ils avaient à coeur de ne pas dégrader la forêt. Cette chère forêt dans laquelle s'était installé un village dont l'activité et les bruits les perturbaient, eux, dont ils s'estimaient les princes .

Au début , ils avaient observé l'arrivée de ces hommes, femmes et enfants, avec intérêt ; jusqu'à présent très peu de passages sous ces frondaisons, à peine parfois quelques chasseurs de lapins ou autres fureteurs, qui repartaient vite souvent bredouilles.
Mais là il s'agissait de bien autre chose, apparemment ils avaient décidé de s'installer et pendant des jours et des jours ils avaient envahi la forêt de bruits et de cris. Peu à peu des sortes de cabanes étaient sorties de terre. Mais le plus grave, ils avaient coupé des arbres afin de dégager une bonne surface pour y vivre à leurs façons et ces façons avaient alerté les pics vert. Enfin c'était les autres oiseaux et animaux de la forêt qui avaient fait appel à eux !

Avant d'intervenir, ils les avaient observés sans qu'ils s'en aperçoivent. Et il faut bien avouer que ce qu'ils voyaient les fascinait un peu. Ils entendaient des sons qui sortaient de leurs corps lorsqu'ils travaillaient, se promenaient, il y avait : "Jean-Pierre, Aline, Jean-René et plein d'autres" ; mais ce qui les avait amusé c'était cette façon de se regrouper chacun dans sa cabane, enfin parfois à plusieurs, deux grands et des petits...Il fallait reconnaître qu'ils avaient crée un vrai village en peu de temps.

Tout aurait pu en rester là sans trop de dommage s'ils n'avaient pas décidé de se réunir tous ensemble régulièrement et là c'était devenu infernal , des cris ; des chants! Non mais ils croyaient quoi ? qu'ils pouvaient rivaliser avec les oiseaux des bois alors qu'ils n'arrivaient même pas à leurs chevilles ?! eux au moins étaient mélodieux ! Une vraie cacophonie, s'en était trop !
Alors les pics verts avaient décidé d'intervenir afin de faire cesser ce vacarme. Ils avaient eut l'idée de leur faire comprendre ce que pouvait être des bruits insupportables ; après-tout c'était eux les perturbateurs de ce lieux de paix et de tranquillité et, après la réunion du conseil de la forêt, il avait été considéré que les pics verts étaient les mieux placés pour créer ce qui devait devenir une nuisance et pour cause, leurs becs étaient redoutables.

Dans le village les gens arrivaient lentement au lieu de leur réunion , certains avaient le visage inquiet ; ces bruits de pics verts, enfin c'était Maximillien qui les avait identifiés comme tels, mais beaucoup doutaient, devenaient inquiétants. Ils avaient tous fuit la ville, la pollution, le bruit, c'était le village refuge comme il le nommaient parfois. Personne ne devaient savoir qu'ils s'étaient installés là ; alors pourquoi, pouquoi cette agression ?
Jean-René avait bien une petite idée, qui aurait pu ressembler à une mauvaise conscience...

C'est à ce moment que le concert se fit entendre, mais avec une petite variante, il n'y eut cette fois-ci que 35 coups ; sans doute une décision magnanime du conseil de la forêt...

Pieronnelle

avatar 03/04/2020 @ 22:37:31
Oh Les dix se réunirent ...

Evaetjean
avatar 03/04/2020 @ 22:42:49
Très sympa ce changement total pour passer sur l'avis de ces chers volatiles ! Parfait, merci beaucoup Pieronnelle !

Nathafi
avatar 04/04/2020 @ 10:05:39
Belle idée vue d'en haut, après tout les oiseaux peuvent bien déplorer l'arrivée des colonisateurs ! La forêt, l'injustice, la vengeance sous jacente, le nature qui reprend ses droits, du Pieronnelle quoi ! Bravo !

Martin1

avatar 04/04/2020 @ 10:08:01
C'est donc à un concours de nuisances sonores que chaque espèce se prépare... Intéressant!
Ce que j'ai préféré dans ce texte c'est le regard extérieur que les oiseaux portent sur cette communauté qui leur paraît complètement incongrue avec des regroupements sous des cabanes et des chants qui pourraient rivaliser avec ceux du monde animal!
"cette forêt dont ils s'estimaient les princes". "il avait été considéré que les pics verts étaient les mieux placés pour créer ce qui devait devenir une nuisance." c'est tellement... humain comme raisonnement!

Une atmosphère de conspiration pour couronner le tout ouvre ton texte avec "les dix se réunirent" de façon aussi solennelle que si on parlait des Douze Apôtres ou des Sept contre Thèbes.
Aucun obstacle à la lecture, c'était très agréable,
Merci Piero!

Darius

avatar 04/04/2020 @ 14:51:20
Ah, j'ai bien aimé Pieronnelle, ce retournement de situation et la prise en mains des animaux car les hommes prennent trop d'importance et détruisent leur environnement.. çà fait du bien de lire enfin qch qui fait l'inverse, les animaux qui veulent chasser les hommes de leur territoire.
merci Pieronnelle

Cyclo
avatar 04/04/2020 @ 15:47:46
Excellente idée que de prendre l'histoire à rebours : tout vient des humains et non pas des oiseaux. C'est le retour en boomerang de la nature outragée. Une sorte de parabole écologique, en somme... Le lien avec la situation actuelle me paraît évident : le coronavirus est une sorte de "vengeance" de la nature martyrisée : déforestation, exploitation forcenée du sol, du sous-sol et de la nature, pollutions de toutes sortes...

Cyclo
avatar 04/04/2020 @ 16:19:10
J'ai pensé à ma lecture, l'an passé, de "Rumeurs d'outre-mer", recueil de nouvelles de José Locus, d'origine belge, installé à la Désirade, île dépendant de la Guadeloupe : l'une de ces nouvelles, "L'internationale des animaux" raconte l'instauration d'un Mouvement de libération des animaux, analogue à ce "conseil de la forêt"...

Darius

avatar 04/04/2020 @ 16:35:58
Excellente idée que de prendre l'histoire à rebours : tout vient des humains et non pas des oiseaux. C'est le retour en boomerang de la nature outragée. Une sorte de parabole écologique, en somme... Le lien avec la situation actuelle me paraît évident : le coronavirus est une sorte de "vengeance" de la nature martyrisée : déforestation, exploitation forcenée du sol, du sous-sol et de la nature, pollutions de toutes sortes...


mille fois d'accord avec toi, Cyclo, c'est ce que je voulais dire, mais tu le formules en mieux... merci

Tistou 07/04/2020 @ 16:57:13
Sérieux contrepied du nombrilisme autocentré humain. Et si l'on écoutait les pics-verts ? Pieronnelle l'a fait. Et c'est assez étonnant. Même très étonnant. Ah comme j'aimerais croire à cette version, mais ...
Mais on sait bien que celle-ci n'est qu'une version alternative. Dommage !
Honnêtement on n'a pas l'impression que tu as eu du mal, Pieronnelle.

Magicite
avatar 08/04/2020 @ 18:09:36
Si on écoutait ce message des oiseaux c'est la première idée qui m'est venu en tête pour le MM mais j'ai choisit un autre angle même si j'aurais pu disserter sur la tradition anglaise de parler avec les oiseaux avec un peu de recherches.
Le conseil des animaux la forêt contre le bruit des humains, espèce envahissante s'il en est.
Génial.
Fond et forme maîtrisé avec un texte assez court bravo, ça fait du bien aussi comme fait remarquer Tistou de sortir un peu de la vision de l'humain.

Pieronnelle

avatar 08/04/2020 @ 18:34:00
Merci à vous ! Oui j'ai voulu faire de l'alternatif comme prévu...si je m'étais plongée dans le village j'aurais eu du mal, surtout que j'avais lu beaucoup de textes du MM...C'est vrai que dès que je me suis mise du côté des oiseaux et de la forêt ce fut comme une évidence et ça m'a bien plu... : -)

Garance62
avatar 13/04/2020 @ 21:22:51
Ah, Pierronnelle, quel pas de côté réjouissant ! Un "conseil de la forêt", c'est une belle idée ! C'est vrai ça, qui est l'envahisseur de qui ? ahaha...
Ton texte m'a beaucoup plu, contente de t'avoir retrouvée ici ! :)

Pierrot
avatar 07/05/2020 @ 20:38:02
L’Hêtre Cyprès du Charme ne peut se sentir Saule.
Loin de moi l’idée, de donner une volée de bois vert à ce charmant récit, qui gentiment invite ces intrus , d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte…Plutôt que d’entrer dans cette bataille rangée, que nous offrait Avatar avec ses effets spéciaux.


Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier