Tistou 03/04/2020 @ 22:26:33
Coupez, coupez !
Furibard, le metteur en scène s’agite sur sa chaise. Il vitupère. Son assistant se lève, inquiet. Les projecteurs s’éteignent un à un. Le staccato des pics-verts – un tir de mitraillette à peine ralenti – s’arrête (ça fait du bien !).
Jean-René, Germaine et Fernand – enfin les acteurs qui les jouent bien sûr – les trois présents pour cette première journée de tournage, relâchent leur concentration. C’est drôle on aurait dit qu’un adjudant vient de leur crier « Repos ».
Le cameraman n’a plus les yeux tournés vers l’écran digital de sa caméra. Il s’est tourné, interrogatif, vers le metteur en scène. Le temps est comme suspendu.
Le metteur en scène, justement, est debout maintenant et marche de long en large.
- Qui m’a écrit ce scénario du premier épisode ?
L’assistant jette un œil rapide sur son bloc-notes.
- C’est … c’est Garance. Elle a écrit les épisodes de la saison 1.
- Garance ? Vous me la faites venir. Je la veux demain ici !
- Euh, demain ? Mais … elle est basée en Bretagne je crois …
- M’en fous. Il y a trop de choses à reprendre.
- … ??
- Des pics-verts ! Des pics-verts qui tambourinent ?
- Oui … ?
- Des pics-verts qui tambourinent ! Vous avez vu jouer ça où ? Bon je veux bien qu’on ne soit pas en train de tourner « Guerre et Paix » ou « Le cuirassé Potemkine » mais quand même il y a des limites. D’accord notre série est bas de gamme, pas loin du grotesque, mais quand même, il y a moyen de respecter un minimum le plausible …
- Ah oui … ?
- Oui. (et sa voix se fait sentencieuse) Des pics épeiches, des pics noirs, ça tambourine, OK mais pas les pics-verts. Et d’ailleurs je préfèrerais des pics-épeiches. Notez ! Pics-épeiches … avec un e pour ei, pas ai ! Et puis aussi c’est quoi ce bruitage des volatiles ?
- … un tir de mitraillette passé au dixième de la vitesse réelle … Vous savez avec le budget restreint …
- Budget restreint ! Ca ne coûte rien d’enregistrer un véritable pic ! Je veux un pic-épeiche ! Là on entend les douilles tomber et rebondir derrière !

Les trois acteurs se sont écartés et se sont assis, la mine renfrognée. Le regard du metteur en scène se pose sur eux.
- Et Germaine là. (et il pointe son doigt) Vous n’avez rien de plus terne comme robe à lui donner ? Vous croyez qu’on tourne pour qui ? Pour Arte ou le Cinéma de Minuit ? En noir et blanc peut-être ? (et il fait traîner les dernières syllabes par esprit de dérision)
Cette série doit passer à 19h30. Ce n’est pas l’heure des intellectuels, je vous le garantis. Alors si voulez que …
Mais il est interrompu par l’assistant.
- On est dans un village, au bord de la forêt, la robe grise c’est pour rester dans l’esprit …

Le metteur en scène le considère, au bord de l’apoplexie.
- … Si vous voulez que le pékin moyen ne décroche pas au bout de trente secondes pour zapper sur la chaîne d’à côté, village au bord de la forêt ou pas, va falloir lui mettre des bas résilles à Germaine !
- Des bas résilles ??
- Des bas résilles. Et une jupe, rouge et courte. Pas cette robe grise à faire fuir le téléspectateur.
- Mais ça ne va pas coller avec la suite des épisodes. On va être complètement décalé !
- Et qu’est-ce que je vous disais juste à l’instant ? Faites-moi venir cette Garance. C’est à réécrire !

Germaine a les yeux au ciel mais sourit intérieurement ; la petite jupe rouge et les bas résilles pour cuisiner les gâteaux ça va être top !
Pas calmé pour un sou, à vrai dire plutôt remonté genre coucou suisse, le metteur en scène pointe maintenant Fernand.
- C’est Fernand là, le mari de Germaine ?
- Oui, oui …
- Bon, il est cinq heures et quarante une minutes. Ils se lèvent. Et il est déjà habillé, paysan et tout ? Non, non, il me le faut en slip et maillot de corps. Et puis s’il pouvait avoir un moignon – vous voyez, genre une jambe en moins ? Il faut faire larmoyer la ménagère !
- Oh, mais Fernand il a ses deux jambes …
- Vous vous démerdez !
- Et puis dans la suite de l’épisode …
- Mais c’est bon à la fin ! (et il prend un ton mielleux) Je vous ai dit qu’on faisait venir Garance. On va s’arranger …

L’assistant s’est assis, écroulé plutôt, il se dit que ce tournage va lui paraître bien long.
Fernand considère jambe droite et jambe gauche et se demande comment on va réussir ce tour de force dans le cadre de cette production minable.
Le cameraman se dit que ce serait peut-être le moment de jeter un œil sur le résultat des courses. La quatrième a dû se terminer et Walkyrie … il a misé gros sur cette jument et à 20 contre 1 …
Les projecteurs cliquettent doucement en se refroidissant. L’éclairagiste, lui, pique carrément un petit roupillon.
Jean-René a le malheur de se racler la gorge.
- Jean-René ? C’est bien ça, Jean-René ?
L’intéressé lève un sourcil. Il n’a pas le temps de répondre que …
- Moi, Jean-René je le verrai bien avec une crête punk. Une crête multicolore.
Jean-René se passe la main sur sa boule à zéro, effaré. L’assistant bredouille :
- Mais … mais … Jean-René est chauve !
- Moumoute. Vous savez ce que c’est une moumoute ?
- Jean-René c’est un utopiste, un médiateur … pas vraiment le profil à porter une crête punk !
Le metteur en scène lui porte un regard apitoyé. On croirait presqu’il a de la peine pour lui.
- Vous connaissez déjà la réponse ?
Hagard, l’assistant secoue la tête latéralement. Le metteur en scène se rapproche et murmure :
- Garance. Vous faites venir Garance … Il nous faut du lourd pour capter le téléspectateur. Vous ne croyez quand même pas que c’est avec un utopiste, un médiateur, coiffé propre sur lui que … ?

La suite se déroule auprès de la machine à café où la pause est bienvenue. Rien ne pourra plus se tourner aujourd’hui de toutes façons …
L’assistant pianote sur son e-phone. Il porte l’appareil au niveau du visage :
- Garance ? On a un problème.

Martin1

avatar 04/04/2020 @ 09:06:45
Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est assez déjanté...
Pas seulement le fait que Garance y soit malgré elle engouffrée comme un personnage. C'est qu'en fait on se permette de discuter et de protester contre les choix scénaristiques de l'auteur du premier épisode, ce qui s'appelle une témérité suprême ! Et que tout le monde sur le plateau se permette de donner son avis sur ceci ou cela sans aucun respect pour l'intégrité de l'oeuvre initiale!
ça se lit assez bien et fait sourire, merci Tistou!

Pour les pics verts, j'y ai pensé vaguement - je regarde les videos Youtube de Max Bird! - mais je n'avais pas eu le temps de vérifier hier soir. En effet, les pics verts ne tambourinent pas ou rarement.

Nathafi
avatar 04/04/2020 @ 09:53:42
Je me souviens d'un écrit précédent où tu avais pris également un scénario de film pour ton développement de texte, c'était dans la jungle il me semble.
Déjanté pour sûr, et annoncé, on voit que tu t'es amusé sur ce texte. Par contre s'il y avait suite à celui ci, le CLien suivant aurait dû tout réajuster, et partir dans le bon sens ! Germaine en bas résille, franchement, Tistou !!! :)))

Evaetjean
avatar 04/04/2020 @ 11:26:47
Ah en effet on est parti du village direction plateau de tournage. Tu m'as bien fait rire Tistou avec tes dialogues haut en couleur. Dis donc m'a l'air bien sympathique le metteur en scène... !

"Cette série doit passer à 19h30. Ce n’est pas l’heure des intellectuels, je vous le garantis." Dis donc c'est quoi ces idées bien arrêtées ;) !

"- Moi, Jean-René je le verrai bien avec une crête punk. Une crête multicolore."
Alors là, comment dire, j'ai éclaté de rire d'imaginer notre Jean-René ainsi !!

Merci Tistou

Darius

avatar 04/04/2020 @ 14:45:58
comme tu disais, çà peut partir dans le délire total.. on part d'une réalité que nous prenons tous au premier degré et in fine, chez toi, ce n'était qu'un film déjanté sous la houlette d' un réalisateur fou.. bonne idée.. et merci

Cyclo
avatar 04/04/2020 @ 16:08:10
Alors là, c'est fendard. Manquait plus qu'une mise en abyme, avec le cinéma. Bravo pour le prénom "Garance" de la scénariste, ça me fait penser que ma dernière vision du film de Carmé-Prévert "Les enfants du paradis", remonte à pas mal de temps, et que le confinement peut être une bonne période pour ça !
En tout cas, bravo pour les dialogues, Prévert n'aurait pas fait mieux ! On s'y croirait...

Radetsky
avatar 04/04/2020 @ 17:09:21
Tistou, c'est Tati en Dauphiné...:)) T'aurais dû être scénariste...

Pieronnelle

avatar 05/04/2020 @ 11:46:28
Mazette , pauvre Garance qui doit réecrire son sénario ! De la qualité on va passer au 19h30 pour les...dur quand même...
Mais j'ai ma petite idée, est-ce que ce réalisateur fou et irascible n'aurait pas tout simplement envie de revoir...Garance Hum hum...Me too à l'aide !
De l'alternatif à plein, comme prévu ! Et des dialogues fracassants !

Magicite
avatar 08/04/2020 @ 18:21:14
Haha super. Tu t'éclate on dirait avec cette mise en abîme de un peu tout et je m'éclate en te lisant.
Satire aussi non dénué de justesse pour la qualité des productions audiovisuelles et des 'astuces' pour attirer le spectateur, Germaine en jupe courte et bas résille c'est le genre d'horreurs que j'ai vues à Nice (voire avec des cheveux bleus) )quand je m'accroche à la vision que j'avais de Germaine par rapport au MM qui s'est imposé à la longue.
Bien sûr il faut oublier tout ça pour ces faits alternatifs mais c'est pas facile.
J'aurais aimé d'autres réécriture des personnages en versions 'attirer le spectateur' mais là tu t'attarde sur le metteur en scène truculent qui est pas mal non plus, avec sa fixation sur l'espèce des oiseaux.
"- Garance ? On a un problème." super fin d'épisode digne.

Garance62
avatar 13/04/2020 @ 11:13:08
Quand je pense que c'est un joyeux lundi, un lundi de Pâques, bien tranquille, les pics-verts si si :) :) m'ont réveillé en douceur et voilà que se trame une petite révolution... que faire ? Répondre au téléphone ou pas ?
Le soleil revient doucement, le yoga et le jardin m'attendent :) Kenavo ! :)

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier