Débézed

avatar 03/04/2020 @ 16:16:53
« Quel con ! » éructa-t-il « Me raccrocher au nez ! Ah ça non, je ne le supporte pas, il me le paiera ! ».

Il vociféra encore quelques imprécations, juste le temps de laisser passer sa colère contre son interlocuteur et de préparer son café rituel : un noir allongé avec les croissants encore chauds vendus par la belle Audrey. Mastiquant ces délicieuses viennoiseries, il réfléchit, pourquoi avait-il accepté cette gâche foireuse ? Certes sa situation n’était pas très brillante, sans revenu, sous la menace d’une condamnation, il fallait bien qu’il trouve un moyen de survivre. L’opportunité s’était présentée et il l’avait saisie. Maintenant, il était pieds et poings liés avec le gars qui l’avait recruté, il ne l’avait même jamais vu, ils ne s’étaient parlé qu’au téléphone. Il se demandait pourquoi diantre, devait-il respecter strictement les horaires pour accomplir sa mission quotidienne ?

Cette mission mystérieuse il en craignait les éventuelles conséquences, si la maréchaussée apprenait qu’il était acteur de cette vaste manipulation, il risquait fort de voir son sursis se transformer en peine à effectuer rapidement. Aussi avait-il argumenté vivement pour convaincre les plus mobilisés dans la lutte contre l’invasion des bruyants volatiles de respecter le plus grand secret dans cette affaire afin d’éviter l’intrusion de n’importe quelle autorité. Tous les participants à la réunion avaient abondé dans son sens, mais tous n’étaient présents à cette réunion. La belle Audrey devait frétiller du popotin ailleurs, ailleurs mais où ?

Cette petite pétroleuse aimait aguicher les gars du village, elle dépensait beaucoup d’énergie et de charme pour attirer l’attention du beau Marc qui semblait plus intéressé par la chasse et l’éradication des oiseaux envahissants que par le déhanchement de la vendeuse de la boulangerie. Elle était nouvelle au village, personne ne savait réellement comment elle avait échu dans le patelin, elle y était peut-être, elle aussi, infiltrée pour récolter toutes les informations nécessaires à ceux qui tiraient les ficelles de la machination en cours.

Audrey n’était pas la seule qui l’intriguait, Germaine, la tata gâteau du groupe, se fondait trop bien dans son rôle, cachée derrière ses pâtisseries, elle allait partout, passant de l’un à l’autre, d’un groupe à l’autre, d’une maison à l’autre, écoutant tout, tout en feignant de ne rien comprendre. Fernand, son mari semblait plus balourd mais c’était peut-être aussi une posture. Il y avait aussi Jean-René, lui il savait quelque chose, il avait repéré des sons anormaux, il devenait dangereux, il fallait lui bousiller son matériel avant qu’il puisse proposer une audition publique lors d’un apéro de fin de semaine.

Il avait terminé son petit déjeuner depuis un moment déjà mais les questions le tarabustaient toujours, il se demandait notamment comment son interlocuteur avait pu constater son décalage horaire ? Avait-il un complice dans la place ? Était-il lui-même proche de la place ? Soudainement, il se souvint que le soir où le maire avait assisté à l’apéro général, il avait aperçu une silhouette qui rodait aux abords du village, et si c’était son contact ? De nombreuses hypothèses se bousculaient dans sa tête mais une question fondamentale émergeait : pourquoi ?

Manifestement son action consistait à épouvanter les habitants du lieu afin qu’ils acceptent facilement un rachat de leur maison mais pourquoi ? Ce lieu devait avoir un intérêt économique ou stratégique particulier mais lequel ? Un gisement de pétrole ? Un gisement de gaz de schiste ? Un gisement de bauxite ? Un gisement de minéraux rares genre coltan ? Un gisement d’uranium ? Ou peut-être plus simplement un lieu tout à fait approprié à l’enfouissement de déchets inertes ou même radioactifs ? Pourquoi pas ! Il avait la nette impression que sa mission s’inscrivait dans l’une de ses hypothèses ou alors il ne comprenait plus rien à rien dans cette histoire digne des oracles de la Pythie de Delphes.

Toutes ces possibilités étaient envisagées par les lois et règlements en vigueur donc qu’est-ce qui pouvait motiver, hors sa propre sécurité, l’intérêt de respecter le secret le plus absolu ? Eviter d’attirer la curiosité de concurrents éventuels, ne pas provoquer une émeute préventive et peut-être, plus certainement, éviter une « zadisation » de la commune et de ses environs. Il voulait savoir pour être tout à fait sûr de son engagement dans sa mission et ne pas s’embarquer dans une action qu’il regretterait toute sa vie. Il fallait qu’il sache pourquoi il devait agir chaque matin et chaque soir.

Il faudrait que, mine de rien, il continue sa discrète enquête, qu’il écoute attentivement tout ce qui se disait au village, comme on dit ici quand on dépasse les limites du pâté de maisons. Il revêtit sa veste de chasse, vêtement fort prisé et fort pratique en ces lieux, et partit pour sa balade apéritive avec la ferme résolution d’être aimable avec tout un chacun tout en restant très attentif à tout ce qui se disait. Il se méfiait particulièrement de quelques-uns mais il n’était pas convaincu d’avoir bien saisi le comportement et les intentions de chacun. Coincé entre son sursis qui pouvait le conduire en prison et son commanditaire qui pouvait lui couper les fonds voire le dénoncer pour troubles à l’ordre publique, sa marge de manœuvre était faible. Il fallait qu’il soit vigilant, très vigilant...

Darius

avatar 03/04/2020 @ 17:32:49
çà alors, on fait un pas de géant dans cette affaire.. c'est génial Débézed, tu nous mènes sur la bonne piste on dirait..
sauf si une autre piste germe dans le cerveau d'un prochain participant de ce "mille mains", on ne sait jamais, que Maxililien et son mentor se soient fait entuber par quelqu'un d'encore plus puissant...

Suite au prochain numéro, Amaury...

Débézed

avatar 03/04/2020 @ 17:51:09
çà alors, on fait un pas de géant dans cette affaire.. c'est génial Débézed, tu nous mènes sur la bonne piste on dirait..
sauf si une autre piste germe dans le cerveau d'un prochain participant de ce "mille mains", on ne sait jamais, que Maxililien et son mentor se soient fait entuber par quelqu'un d'encore plus puissant...

Suite au prochain numéro, Amaury...


J'ai essayé de faire une petite synthèse de tout ce qui a déjà été écrit et j'ai ouvert des portes que les suivants pourront ouvrir ou fermer comme tu le suggères .

Cyclo
avatar 03/04/2020 @ 20:18:09
ça suit très bien ce qui précède. Décidément ce Max semble le personnage-clé !
Je n'ai jamais fait ce type d'exercice, on verra si j'arriverai à rester dans le ton, dans quelques jours...
Pour un vieux bonhomme dans sa soixante-quinzième année, je me sens un peu intimidé, voire trouillard de ne pas être à la hauteur...

Evaetjean
avatar 03/04/2020 @ 20:30:30
Au top !!! J'adore on reste dans la continuité tout en ayant un panel d’opportunité pour la suite. Moi je dis un grand bravo et un "pré" grand bravo à ceux qui suivent car plus ça va plus ça devient compliqué pour dénouer tout ça. Un bon polar je trouve ;)

Débézed

avatar 03/04/2020 @ 20:32:24
Au top !!! J'adore on reste dans la continuité tout en ayant un panel d’opportunité pour la suite. Moi je dis un grand bravo et un "pré" grand bravo à ceux qui suivent car plus ça va plus ça devient compliqué pour dénouer tout ça. Un bon polar je trouve ;)


J'ai suivi ton rail !

Débézed

avatar 03/04/2020 @ 20:34:21
ça suit très bien ce qui précède. Décidément ce Max semble le personnage-clé !
Je n'ai jamais fait ce type d'exercice, on verra si j'arriverai à rester dans le ton, dans quelques jours...
Pour un vieux bonhomme dans sa soixante-quinzième année, je me sens un peu intimidé, voire trouillard de ne pas être à la hauteur...


Pa d'angoisse Cyclo, c'était ma première à moi aussi et je fête bientôt mon 7° anniversaire ! Alors ça roule pour toi aussi ... !

Débézed

avatar 03/04/2020 @ 20:35:26
ça suit très bien ce qui précède. Décidément ce Max semble le personnage-clé !
Je n'ai jamais fait ce type d'exercice, on verra si j'arriverai à rester dans le ton, dans quelques jours...
Pour un vieux bonhomme dans sa soixante-quinzième année, je me sens un peu intimidé, voire trouillard de ne pas être à la hauteur...



Pa d'angoisse Cyclo, c'était ma première à moi aussi et je fête bientôt mon 7° anniversaire ! Alors ça roule pour toi aussi ... !


holà 73°

Nathafi
avatar 04/04/2020 @ 11:16:07
Ah oui, analyse et œil inquisiteur qui passe en revue tout le monde, et échelonnement d'hypothèses qui tiennent la route, Débézed tu recentres le débat par un texte tout en maîtrise ! Bravo et merci !

Tistou 04/04/2020 @ 11:29:06
ça suit très bien ce qui précède. Décidément ce Max semble le personnage-clé !
Je n'ai jamais fait ce type d'exercice, on verra si j'arriverai à rester dans le ton, dans quelques jours...
Pour un vieux bonhomme dans sa soixante-quinzième année, je me sens un peu intimidé, voire trouillard de ne pas être à la hauteur...

On est tous sur la même ligne de départ, Cyclo. En plus toi tu as un vélo !

Tistou 04/04/2020 @ 11:30:00
Au top !!! J'adore on reste dans la continuité tout en ayant un panel d’opportunité pour la suite. Moi je dis un grand bravo et un "pré" grand bravo à ceux qui suivent car plus ça va plus ça devient compliqué pour dénouer tout ça. Un bon polar je trouve ;)



J'ai suivi ton rail !

Comment ça un rail ! Pas de ça ici, on roule à l'eau claire !

Tistou 04/04/2020 @ 11:39:28
Nous avons affaire ici encore à un texte "rassembleur", qui fait son possible pour amalgamer diverses et donner de la cohérence. Les suivant(e)s apprécieront.

Pour autant certaines choses se précisent, prennent du corps :
- le cas de Maximilien s'aggrave, pas franc du collier, pour sûr, et aux manettes (non, exécutant plutôt) de la machination pics-verts, ça se précise aussi.
- Intervient là-dessus un mystérieux commanditaire - ce serait un homme si j'en lis les propos de Débézed - dont Maximilien se demande s'il est présent au village ou s'il a un mouchard. Bel éventail de pistes là encore.
- Quelques intentions menaçantes saupoudrées là-dessus et roulez jeunesse (euh, je veux dire, roule Amaury) !

Super pour une première avec nous. Tu y as mis le temps à venir nous rejoindre mais c'est une réussite d'entrée. Et je n'ai pas l'impression que tu te sois vraiment forcé ... ?

Une qui se révèle un véritable couteau suisse c'est Audrey, initialement présentée par Arundhati comme esthéticienne et prof. de yoga. On apprend là qu'elle joue le rôle de vendeuse à la boulangerie locale ?

Débézed

avatar 04/04/2020 @ 13:31:10

Une qui se révèle un véritable couteau suisse c'est Audrey, initialement présentée par Arundhati comme esthéticienne et prof. de yoga. On apprend là qu'elle joue le rôle de vendeuse à la boulangerie locale ?


Je me suis peut-être trompé mais il me semble avoir vu plus haut qu'elle travaillait à la boulangerie, j'ai tout relu avant d'écrire ma contribution mais mes méninges ne sont plus ce qu'elle sont été à une autre époque.

Magicite
avatar 04/04/2020 @ 15:02:46
petit tour des horizons + la vision de Maximilien, effectivement ça recentre et prépare le terrain. C'est très fluide et c'est bien joué ça surtout que plus il y a de textes plus il y a de contraintes à prendre à compte.

" par le déhanchement de la vendeuse de la boulangerie" ah je me demandait après relecture s'il n'y avait pas un trait d'humour par rapport à son étal de marchandises...
Moi c'est le esthéticienne qui m'avait échappé jusque là mais rien n'empêche le cumul je suppose, il y a bien une tata gâteau enquêtrice, un prisonnier en sursis taupe et saboteur et j'en passe.

Débézed

avatar 04/04/2020 @ 15:37:04
petit tour des horizons + la vision de Maximilien, effectivement ça recentre et prépare le terrain. C'est très fluide et c'est bien joué ça surtout que plus il y a de textes plus il y a de contraintes à prendre à compte.

" par le déhanchement de la vendeuse de la boulangerie" ah je me demandait après relecture s'il n'y avait pas un trait d'humour par rapport à son étal de marchandises...
Moi c'est le esthéticienne qui m'avait échappé jusque là mais rien n'empêche le cumul je suppose, il y a bien une tata gâteau enquêtrice, un prisonnier en sursis taupe et saboteur et j'en passe.


Bien d'accord on se secouer les miches en faisant du yoga...

Marvic

avatar 04/04/2020 @ 18:18:46
Confirmation que Maximilien n'est pas fréquentable !
Un point sur les différentes pistes proposées ou à explorer...ça devrait m'aider ! Merci DBZ !

Lobe
avatar 05/04/2020 @ 12:25:43
Clair, précis, joli travail de synthèse!

Garance62
avatar 06/04/2020 @ 10:17:32
Clair, précis, joli travail de synthèse!


Tout à fait en accord avec Lobe. Beau travail Debezed !
Pour une première c'est une première réussie ! :)

Débézed

avatar 06/04/2020 @ 11:59:46
Merci les filles ! Pour une participation plus assidue, il faudrait que j'écrive le jour, le soir mes yeux sont un peu fatigué et j'ai des occupations familiales que je ne peux pas négliger, nous ne sommes que deux dans notre confinement ... et heureux d'être encore à deux. Le soir est le moment de partage.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier