Darius

avatar 28/03/2020 @ 21:55:53
Le village était très divisé sur ce qu’il était convenu de faire. Il y avait les inconditionnels du « contre ». Il fallait éliminer cette « Volaille de malheur ».
Cela désolait Jean-René qui restait très perturbé par ce concert lancinant. Il repassait en boucle son enregistrement pour s’imprégner de ce chant cadencé et funèbre. Il était désespéré face à la bêtise de certains villageois, surtout ce « fort en gueule » de Marc, citadin fraichement installé qui débarquait de sa grande ville pour faire la leçon aux paysans. . Fort de sa prestance et de son élocution, il avait décidé de réunir les villageois pour leur faire part de ce qu’il était urgent de faire : éliminer ces volatiles.

Jean-René pris peur. En réécoutant les enregistrements, il entendit distinctement une note aigüe, mille fois répétée.. Ce concert était en fait un rire sardonique, un ricanement, un rire moqueur. Un annonciateur de mauvaise nouvelle ? Un apôtre d’un apocalypse annoncé ?

Jean-René avait une furieuse envie de communiquer sa détresse aux autres, mais comment y parvenir ? . Marc avait toutes les cordes à son arc, sa prestance, son charisme, son parler fort. Il avait été syndicaliste et connaissait mieux que tout le monde ce qu’il y avait lieu de faire. Mais selon Jean-René, c’était des méthodes dépassées. Il existait autre chose que la satisfaction et le confort des êtres humains. Tout ce qui est vivant devait être entendu, les animaux, comme les plantes…

Mais c’était déjà trop tard. Marc avait claironné à tour le village qu’une réunion urgente devait avoir lieu à la mairie. .Lorsque Jean-René, inquiet de la tournure des événements, arriva, il entendit de grands cris de satisfactions, des rires gras, des slogans martiaux. Tout le monde avait sa petite idée sur l’élimination de ces volatiles. L’imagination était au pouvoir mais pas dans le sens qu’aurait espéré Jean-René.
Sous l’instigation de Marc, des petits groupes se formaient. Jean-René courut, le cœur battant, de groupe en groupe pour avoir une idée de ce qui se tramait.

Le premier groupe, allait fabriquer un épouvantail à partir d’une croix de bois couverte de vêtements rembourrés de paille. Cet épouvantail aurait toute une garde-robe pour éviter que les oiseaux ne s’y habituent. Les couturières du village étaient toutes réquisitionnées.

Jusque là, ce n’était pas trop grave. Jean-René se dirigea vers un groupe plus bruyant, c’était le groupe des joyeux lurons. Ils émettaient l’idée de suspendre des ballons colorés. D’abord, on allait réquisitionner les enfants du village pour colorier les ballons avec des visages. Un concours était organisé pour déterminer quel enfant allait dessiner la plus belle frimousse. Puis, on allait décorer les ballons avec des morceaux de rubans brillants. Il fallait confectionner tout un stock de ballons peinturlurés pour que les oiseaux ne s‘habituent pas aux visages peints..

Un troisième groupe avait décidé de découper des bandes d’aluminium et de les accrocher dans les arbres. Certains eurent l’idée de se débarrasser de leurs anciens cd en proposant de les suspendre en laissant suffisamment d’espace pour qu’ils puissent tourner sur eux-mêmes et virevolter au gré du vent.

Un dernier groupe était d’avis de réunir tous les chiens du village sous les arbres où se logeaient les volatiles. Ils préconisaient de les faire hurler pour qu’ils harcèlent les pauvres oiseaux en les incitant à s’envoler vers d’autres cieux.

Puis on appela Jean-René, lui demandant si, dans ses enregistrements, il n’y avait pas quelques cris d’oiseaux en détresse. Effectivement, Jean-René disposait d’une foule de cris d’oiseaux qu’il enregistrait au gré de ses envies. Sa visite chez cet anachorète de Jean-Baptiste lui rappela que, lui aussi, bénéficiait de toute une flopée de cris d’oiseaux dans ses archives. On lui demanda de les réunir et de les diffuser en mettant le volume à fond, et ce, plusieurs soirs de suite..

Ces méthodes bon enfant n’effrayèrent pas Jean-René. Il repartit, rassuré, se maudissant d’avoir mal jugé Marc et ses méthodes de syndicaliste. Oui, il était contre les volatiles, mais ne leur voulait aucun mal. Il voulait juste s’en débarrasser pour qu’ils aillent faire leur concert ailleurs. Pendant que les villageois s’amusaient à trouver des méthodes plus farfelues que les autres, pour se débarrasser du problème des pic –verts cacophoniques , cela laissait à Jean-René du répit pour tenter de percer le mystère de ces récitals improvisés. Et si ces concerts avaient vocation d’annoncer au villageois un prochain séisme ?

Darius

avatar 29/03/2020 @ 08:14:23
oups oups oups... j'aurais pu mieux personnaliser en utilisant les personnages de l'histoire pour les mettre à la tête de chaque groupe de discussion.. mais bon, comme çà, chacun peut leur donner une orientation différente...

Magicite
avatar 29/03/2020 @ 08:43:35
C'est pas plus mal que les groupes restent flou, pour moi qui suis à la suite en tout cas ça va m'aider.
Un instant j'ai eu peur à l'instar de Jean-René, c'était oublié bien vite une discussion d'il y a pas longtemps sur le forum. Décidément Jean-René à la côte dans les textes. Voilà aussi une nouvelle piste bien pensée en conclusion et tu instaure aussi des germes de désunion.
à voir ce qu'il en adviendra. Je me penche là dessus.

Radetsky
avatar 29/03/2020 @ 11:09:58
...... cela laissait à Jean-René du répit pour tenter de percer le mystère de ces récitals improvisés. Et si ces concerts avaient vocation d’annoncer au villageois un prochain séisme ?


Superbe ! Que voilà une hypothèse alléchante... et tout à fait plausible, vu que les animaux perçoivent ce que nous ne sommes plus capables de percevoir....vivement l'épisode 5 :-)

Nathafi
avatar 29/03/2020 @ 11:26:37

Bien, le climat hostile s'apaise, la "volaille" risque d'en réchapper ! Marc le syndicaliste n'est finalement pas si méchant.
Ouverture et hypothèse nouvelle à ce phénomène...

Merci Darius pour cette idée !

Magicite
avatar 29/03/2020 @ 13:57:06
Ôtez moi d'un doute Jean-Louis c'est une coquille et c'est de Jean-Pierre qu'il s'agit comme celui de
En haut à droite, chez Jean-Pierre et Aline,
où ma liste des personnages à un problème...
Avec tout ces Jean-Machin je comprends que ça puisse prêter à confusion...
J'ai ramé au début (trop d'idées et pas facile de faire le tri) mais j'avance sur la partie 5, le temps de finir, relire et corriger et ça devrais être disponible en fin de journée.

Darius

avatar 29/03/2020 @ 14:51:04
Dans l'épisode 1 on parle de Jean-Pierre et de Jean-René..Dans le mien, je cite Jean-René et Marc, je ne vois nulle part de Jean-Louis..

Darius

avatar 29/03/2020 @ 14:53:27
Ah oui,sorry pour la coquille... J'ai pourtant relu des tas de.fois..C'est bien Jean-René.

Ludmilla
avatar 29/03/2020 @ 15:04:30
Ah oui,sorry pour la coquille... J'ai pourtant relu des tas de.fois..C'est bien Jean-René.
J'ai corrigé!

Cyclo
avatar 29/03/2020 @ 15:54:48
Je me doutais bien qu'il s'agissait de Jean-René passant de groupe en groupe et non d'un Jean-Louis inconnu au "bataillon".
Bon, y a plus qu'à continuer, mais ça va être de plus en plus dur !!! de rester dans le fil sans se perdre en route ?

Débézed

avatar 29/03/2020 @ 16:26:02
Quand le syndicalisme s'égare dans les bois, on ne sait ce qu'il peut advenir... Darius ouvre un nouveau sentier.

Lobe
avatar 30/03/2020 @ 11:44:03
Ce concert était en fait un rire sardonique, un ricanement, un rire moqueur. Un annonciateur de mauvaise nouvelle ? Un apôtre d’un apocalypse annoncé ?

Ce rire... diantre, ça me fait penser à La Chute que je viens de relire!

Effectivement, c'est de l'élimination en douceur qu'ils pratiquent, dans ce village, ouf. Finalement, ça devient plutôt de l'occupationnel et de l'exutoire bon enfant. Et à part Jean-René, on s'intéresse aux conséquences plus qu'aux causes...

Minoritaire

avatar 30/03/2020 @ 12:16:52
La tournure des événements me fait penser à "L'imprécateur". Ça commence sur un mode mineur, et ça file tout doucement vers un certaine anxiété. A ceci près que les parchemins sont remplacés par des pics-verts. Mais l'interrogation qu'ils posent est semblable et reste entière : dans quelle étagère ?

Evaetjean
avatar 30/03/2020 @ 15:41:38
Ah nouvelle tournure, une osmose d'entraide semblerait s'installer. Et si effectivement tout cela était prédicateur ou pas ...? Et cette note aiguë ??? Qu'est ce donc ?

Marvic

avatar 30/03/2020 @ 16:13:10
Un texte très bien construit, avec une attente angoissante des réactions et solutions qui pourraient être proposées, et qui finalement, se révèlent plutôt bon-enfant.
Mais le mystère reste entier...

Tistou 30/03/2020 @ 20:08:13
Ah oui,sorry pour la coquille... J'ai pourtant relu des tas de.fois..C'est bien Jean-René.

J'ai corrigé!

Super ! Merci Ludmilla, l'ange qui veille sur le village endormi.

Garance62
avatar 01/04/2020 @ 09:45:27
Moi ça me plait bien, Darius, que tout le monde se retrouve pour imaginer quelque chose. Ensemble, c'est bien connu, il y a de l'intelligence collective. Mais il ne faut pas oublier de rester à distance pour observer tout ça et quel orientation ça va prendre, parce que, c'est autant connu, les regroupements n'ont pas que du bon...
Mais Jean-René semble soulagé. C'est un prudent observateur. Il me plait bien ton épisode Darius :)
Allez, qu'en feront nos autres céliens... je file voir..

Tistou 01/04/2020 @ 15:04:50
On rentre dans le vif du sujet. Enfin le sujet du traitement des effets davantage que des causes comme le dit Lobe.
Où il est question d'éliminer les "volatiles" par des moyens tous plus farfelus les uns que les autres, et des moyens non destructeurs. J'aime notamment le concert de hurlements de chiens postés sous les arbres ! Ah oui, je l'imagine bien celui-là !
L'impression aussi que Jean-René est davantage perturbé par Marc, l'ex-citadin, que par les pics-verts. Il doit collecter des enregistrements d'oiseaux propres à faire fuir des pics-verts.
Ca tient debout dans l'ensemble et cet épisode permet d'avancer dans la connaissance de certains habitants de ce village et du mode de fonctionnement de celui-ci.
Merci Darius.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier