Darius

avatar 09/03/2018 @ 12:43:37
Sous la pression des associations féministes belges, le rappeur Damso, connu et primé pour ses albums en 2016 et 2017, n'a plus été retenu pour composer l'hymne national belge pour la coupe du monde de football. Donc, il n'y aura pas d'hymne du tout puisque l'union avait tout misé là-dessus...... Cela fait grand bruit dans la presse belge et cela ne va pas faire avancer la cause féministe...

"L'Union belge de football renonce à utiliser un hymne écrit par le rappeur Damso suite à une levée de boucliers alors que personne n'a encore entendu l'hymne en question.
Triomphe du pré-jugé sur le libre examen" Michel Gheude, journaliste belge

"C’est assez triste le conflit générationnel que cette décision va engendrer. C’est aussi révélateur à quel point, une fois de plus, la culture de rue, la culture métissée, qui n’est plus une culture minoritaire, reste totalement incomprise et méprisée par les élites belgo-belges :-(

Voilà, 2 avis que j'ai sélectionnés et que je trouve sensés.. mais les associations féministes ont réussi à écarter Damso... car les rappeurs n'ont pas bonne presse. Elles se braquent sur les paroles, alors que le rap, ce sont des codes et que les paroles doivent être prises au second degré, elles forment un tout avec la musique.. mon fils écoute du rap et cela n'en fait pas un violeur pour autant, loin de là... perso, cela m'énerve ces penseurs (féministes) qui se disent les gardien(ne)s de la morale au lieu de balayer devant leur porte...

Saint Jean-Baptiste 09/03/2018 @ 13:19:33
Si c’est vrai que le rap est « culturel » on le chantera peut-être à l’Académie Française.
Mais pour emballer les supporters de football on aurait mieux fait de demander à notre Grand Jojo national (Lange Jojo pour nos amis Flamands).

Quand les Belges ont été à Mexico il avait composé un hymne mémorable qui est devenu le grand tube international et mondialement connu qui a porté « les p’tits Belges » jusqu’aux demis finales :
« Ollé, ollé ollé ollé, we are the champions, (bis)
Les ptits Belges, les ptits Belges sont à Mexico…
(refrain) etc… »
(air connu)
;-))

Patman
avatar 09/03/2018 @ 13:28:36
Ce n'est pas un exemple unique malheureusement :
- le rappeur Orelsan est actuellement sous le coup d'une pétition initiée par les mouvements féministes pour qu'on lui retire ses Victoires de la musique reçues récemment.
- Bertrand Cantat est déprogrammé de plusieurs festival cet été suite aux pressions là aussi de mouvement féministes.
- Le livre des éditions Milan Jeunesse "On a chopé la puberté" de Anne Guillard retiré de la vente suite à une pétition féministe (voir ici la lettre ouverte de l'auteure : https://actualitte.com/article/tribunes/… )

Va-t-on vers une culture policée et formatée aux standards d'une dictature féministe ?

Myrco

avatar 09/03/2018 @ 14:14:24


Va-t-on vers une culture policée et formatée aux standards d'une dictature féministe ?

Cette censure tous azimuts commence à bien faire effectivement.
De manière générale, je pense aussi que même s'il est évident qu'il y a des choses à redresser quant à la place et l'image de la femme dans nos sociétés, trop c'est trop et ce qui se passe actuellement risque d'être contre-productif.

Pieronnelle

avatar 09/03/2018 @ 14:16:55
C'est l'éternel problème des causes pour lesquelles on se bat...l'excès ! Malheureusement , et je suis femme, un certain aspect du féminisme est contre productif et j'en suis désolée car la cause des femmes est une vraie cause ; comme en écologie d'ailleurs où une sorte de fanatisme détruit parfois cette cause.
Je n'aime pas tout ce qui se fait en rap mais il y a de supers artistes et c'est un vrai moyen d'expression. Bertrand Cantat a payé et paie encore lourdement, et le paiera toute sa vie , le drame qui a conduit à la mort de sa compagne mais doit-il être privé de sa possibilité de travailler ? Si c'était le cas pourquoi alors a t-il été libéré? Le féminisme à la Lio personnellement je le déteste, il dessert la cause des femmes comme si ces dernières devaient forcément cautionner cette façon de vivre. Je me moque de son choix de vie, comme de celui de Marie Trintignant, je ne porte aucun jugement mais qu'on ne l'impose pas en modèle de féminisme.
Je sais que je vais me faire critiquer mais tant pis . Je me battrai toujours contre la violence faite aux femmes mais aussi aux hommes et surtout aux enfants et malheureusement les femmes ne sont pas des anges sur ce dernier point !
Le problème est que les convictions et intérêts personnels l'emportent souvent sur les vraies causes !

Pieronnelle

avatar 09/03/2018 @ 14:18:02
Nos messages se sont croisés Myrco :-)

Myrco

avatar 09/03/2018 @ 14:34:51
Nos messages se sont croisés Myrco :-)

oui...et je crois que là-dessus nos avis convergent;-)

Darius

avatar 09/03/2018 @ 15:41:52
je vous ai lu(e)s et bien d'accord avec vous... il y a une espèce de diktat de la pensée unique chez les féministes qui ont pignon sur rue... et à présent, ces hommes qui courent derrière leur pensée, çà en devient louche.. et c'est ceux-là qui m'insultent parfois sur les réseaux sociaux... encore plus louche...

Darius

avatar 09/03/2018 @ 15:43:54
Le féminisme à la Lio personnellement je le déteste, il dessert la cause des femmes comme si ces dernières devaient forcément cautionner cette façon de vivre. Je me moque de son choix de vie, comme de celui de Marie Trintignant, je ne porte aucun jugement mais qu'on ne l'impose pas en modèle de féminisme.
Le problème est que les convictions et intérêts personnels l'emportent souvent sur les vraies causes !


Bravo, je pense tout à fait comme toi.... ouf ! je suis contente de ne plus être seule...

Patman
avatar 09/03/2018 @ 15:49:01
Mais les femmes toujours
Ne ressemblent qu'aux femmes
Et d'entre elles les connes
Ne ressemblent qu'aux connes
Et je n'suis pas bien sûr
Comme chante un certain
Qu'elles soient l'avenir de l'homme

Jacques Brel - La ville s'endormait (Album "Les Marquises 1977)

Je ne résiste pas à publier cet extrait du Grand Jacques avant qu'il ne soit lui aussi censuré !!!!
;-)

Débézed

avatar 09/03/2018 @ 18:32:51


Va-t-on vers une culture policée et formatée aux standards d'une dictature féministe ?


Cette censure tous azimuts commence à bien faire effectivement.
De manière générale, je pense aussi que même s'il est évident qu'il y a des choses à redresser quant à la place et l'image de la femme dans nos sociétés, trop c'est trop et ce qui se passe actuellement risque d'être contre-productif.


J'abonde !

Débézed

avatar 09/03/2018 @ 18:34:48
Mais les femmes toujours
Ne ressemblent qu'aux femmes
Et d'entre elles les connes
Ne ressemblent qu'aux connes
Et je n'suis pas bien sûr
Comme chante un certain
Qu'elles soient l'avenir de l'homme

Jacques Brel - La ville s'endormait (Album "Les Marquises 1977)

Je ne résiste pas à publier cet extrait du Grand Jacques avant qu'il ne soit lui aussi censuré !!!!
;-)


Bien vu !

Tu connais ce salon des petits éditeurs qui se tiendrait à Charonne, à la Maison des femmes, en même temps que le Salon du livre ?

Saule

avatar 09/03/2018 @ 19:04:24
Je suis d'accord Darius. Et puis je trouve que c'est sidérant ce genre de polémique qui enfle sur les réseaux sociaux...c'est un peu comme les vagues accusations qui ont conduit Netflix a stopper la collaboration avec Kevin Spacey (damned ! Plus de saisons de House of Cards !!).

Ceci dit ne pas avoir d'hymne officiel pour les diables rouges, je suis pas sur que c'est une grosse perte :-)

Minoritaire

avatar 09/03/2018 @ 20:30:33
"dictature féministe"
"censure"
Allez, on se lâche sur #Balancetachienne ? C'est tous les jours au café du Commerce.

Il n'est pas question de censure, il n'est pas question d'empêcher quiconque d'exercer son art, il est question de mots. On n'est pas sur un site littéraire?
Il est question de choix de mots que certain-e-s trouvent déplacés en certaines circonstances, et qui le font savoir. Si l'on peut reprocher à certain(e)s de réagir parfois trop vite, sans savoir, ceux et celles qui reprochent ces indignations en savent-ils plus?
Que reproche-t-on exactement à "On a chopé la puberté" ou aux textes de Damso ?

Il est question dans le cas des la première de mettre en lumière certains messages aux adolescentes qui sont beaucoup moins anodins qu'il y parait au premier coup d'œil. Personne n'a demandé à l'auteure de mettre fin à sa série. Je remarque que dans sa lettre ouverte, elle met en avant des reproches de racisme, alors que l’essentiel des reproches (en tout cas, ceux émanant des assis féministes) n’étaient pas là.
il est question dans le cas du second de quelqu'un à qui il est reproché des textes violents, sexistes, machistes. C'est son droit de les écrire, de les chanter, de gagner sa vie avec, d'en faire une norme pour certains jeunes. Je trouve pour ma part normal que certains s'étonnent que le même personnage prétende représenter tout un pays sur ce type de valeurs, par ailleurs guère en phase avec celle que l'UEFA prétend défendre. Je rappelle enfin que le choix de Damso émane des Diables Rouges eux-mêmes (dont chacun sait qu'ils brillent par leur sensibilité littéraire). Si l'Union belge avait fait son job, cette pantalonnade ne serait jamais arrivée.

Par dessus tout, parler à tout bout de champ de "dictature", féministe, ou écologiste, ou hygiéniste, ou médiatique, ou humanitaire etc. comme je le lis régulièrement sous la plume des héros sociaux, sans jamais évoquer en contrepartie la dictature du discours commun, du discours économique, la dictature anonyme des intérêts financiers est une dangereuse impropriété, qui permet aux tenants de cette dernière de maintenir en place un système insatisfaisant pour le plus grand nombre.

"Indignez-vous", c'était il n'y a pas si longtemps. C'est plus récent que "il est interdit d'interdire". Ces deux maximes sont-elles vraiment incompatibles ?

Minoritaire

avatar 09/03/2018 @ 21:05:23
ceux émanant des assis féministes
des assos, évidemment. P*** de correcteur automatique !

Pieronnelle

avatar 09/03/2018 @ 22:57:26
Je n'ai pas trés bien compris ton propos Mino mais je vais le relire il est tard...

Myrco

avatar 10/03/2018 @ 09:26:03


Il n'est pas question de censure, il n'est pas question d'empêcher quiconque d'exercer son art


C'est pourtant bien ce qui se passe au niveau des faits qui résultent de ces attaques et celles qui les commettent le savent très bien; je ne vois pas comment on peut nier cette évidence.
Et si tu n'as pas tort de dénoncer une autre forme de dictature notamment économique qui nous fait vivre sous le joug d'une pensée unique, je ne vois pas en quoi cela peut justifier une autre forme de pensée unique!

Nathafi
avatar 10/03/2018 @ 10:16:08

"[La fille en question]
Attends bouge pas j’ai un mail d’Orel j’te rappelle
Ce soir j’suis rentré du taff plus tôt que d’habitude
Je suis passé chez toi pour te faire une surprise
Quand j’suis arrivé, t’étais dans ton hall avec l’autre type qui est en cours avec toi et je vous ai vu…
Je vous ai vu vous jeter sur l’autre, il passait les mains sous ton pull pendant que tu l’embrassais
Putain j’avais envie de vous tuer j’étais choqué j’croyais que tu étais différente des autres pétasses, j’te déteste j’te hais

J’déteste les petites putes genre Paris Hilton
Les meufs qui sucent des queues de la taille de celle de Lexington
T’es juste bonne à te faire péter le rectum
Même si tu disais des trucs intelligents t’aurais l’air conne
J’te déteste j’veux que tu crèves lentement
J’veux que tu tombes enceinte et que tu perdes l’enfant
Les histoires d’amour, ça commence bien, ça finit mal
Avant je t’aimais maintenant j’rêve de te voir imprimée de mes
Tu es juste une putain d’avaleuse de sabre, une sale catin, un sale tapin
Tout ces c’était que du baratin
On s’tenait par la main, on s’enlaçait, on s’embrassait
On verra comment tu fais la belle avec une "

Ce sont les paroles de la chanson "Sale pute" d'Orelsan
Au risque de passer pour une Maman "has been", je ne saisis pas bien le second degré de cette chanson...


Pieronnelle

avatar 10/03/2018 @ 10:32:16


Il n'est pas question de censure, il n'est pas question d'empêcher quiconque d'exercer son art



C'est pourtant bien ce qui se passe au niveau des faits qui résultent de ces attaques et celles qui les commettent le savent très bien; je ne vois pas comment on peut nier cette évidence.
Et si tu n'as pas tort de dénoncer une autre forme de dictature notamment économique qui nous fait vivre sous le joug d'une pensée unique, je ne vois pas en quoi cela peut justifier une autre forme de pensée unique!

Complètement d'accord ! La dictature a bien des formes ; je pense que celle qui se voit est plus facile à combattre ; celle en gants de velours et hypocrite est bien plus dangereuse. Nous en avons un bon exemple en ce moment...Quant à la défense des femmes mise en avant par notre président voyageur en Inde, elle est bien mise sous le manteau quand les intérêts économiques sont en jeux au point d'oublier ces femmes indiennes défigurées par l'acide que leur adresse leurs maris !
Je ne connais pas ce rappeur objet de la polémique la seule chose que je dénonce c'est un fanatisme féministe d'autant plus regrettable que certaines de leurs causes peuvent être justes mais associées à d'autres faisant ressortir leur intolérance.
Pendant longtemps, quand j'etais jeune , j'ai pensé que l'exageration était nécessaire dans les revendications féminines compte tenu du retard dans leur émancipation ; par la suite j'ai vite compris que ça devenait vite contre productif pour la simple raison que les hommes se lançaient dans cette brêche par intérêt (vote, travail à temps partiel etc.). Je pense que les femmes qui heureusement (et c'est un grand progrès auquel oui leur lutte a contribué) peuvent étudier comme les hommes, ont un libre arbitre qui leur permet de ne même plus se poser la question de l'égalité ; je suis contre le paritarisme qui met les femmes encore dans une situation d'infériorité dès lors qu'elles doivent être "imposées" et non choisies pour leurs compétences ou qualités.
Alors pas question de renier les grandes luttes et les progrès obtenus par des femmes magnifiques et courageuses comme Simone Weil par exemple mais aussi des Louise Michel, George Sand et bien d'autres !
Il est inadmissible que des hommes, dans nos pays en particulier soi-disant civilisés, s'arrogent le droit de battre des femmes parce qu'ils les considèrent comme leurs choses ! Il ne faut pas confondre avec les relations conflictuelles entre hommes et femmes, entre hommes, entre femmes, qui seront malheureusement éternelles...

Pieronnelle

avatar 10/03/2018 @ 10:41:06

"[La fille en question]
Attends bouge pas j’ai un mail d’Orel j’te rappelle
Ce soir j’suis rentré du taff plus tôt que d’habitude
Je suis passé chez toi pour te faire une surprise
Quand j’suis arrivé, t’étais dans ton hall avec l’autre type qui est en cours avec toi et je vous ai vu…
Je vous ai vu vous jeter sur l’autre, il passait les mains sous ton pull pendant que tu l’embrassais
Putain j’avais envie de vous tuer j’étais choqué j’croyais que tu étais différente des autres pétasses, j’te déteste j’te hais

J’déteste les petites putes genre Paris Hilton
Les meufs qui sucent des queues de la taille de celle de Lexington
T’es juste bonne à te faire péter le rectum
Même si tu disais des trucs intelligents t’aurais l’air conne
J’te déteste j’veux que tu crèves lentement
J’veux que tu tombes enceinte et que tu perdes l’enfant
Les histoires d’amour, ça commence bien, ça finit mal
Avant je t’aimais maintenant j’rêve de te voir imprimée de mes
Tu es juste une putain d’avaleuse de sabre, une sale catin, un sale tapin
Tout ces c’était que du baratin
On s’tenait par la main, on s’enlaçait, on s’embrassait
On verra comment tu fais la belle avec une "

Ce sont les paroles de la chanson "Sale pute" d'Orelsan
Au risque de passer pour une Maman "has been", je ne saisis pas bien le second degré de cette chanson...



Je me suis aussi posée la question Nath !

Page 1 de 2 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier