Merrybelle
avatar 27/10/2016 @ 00:50:51
Nous voilà arrivés à la seconde phase du prix C.L.

Pour les romans traduits : 80 titres de livres proposés

63 ont été retenus
29 dans la catégorie Romans Traduits
34 dans la catégorie Roman Traduits Découvrir

Les livres suivants n'ont pas été retenus :
- Ne sont pas une œuvre de fiction sous la forme d’un roman :
COUTO Mia - La pluie ébahie (Chandeigne) : Conte poétique/fable - Novella
MORESCO Antonio - La petite lumière (Verdier) : Fable métaphysique - Novella
REPILA Ivan - Le puits (Denoel) : Conte - Novella
ILLIS Florina - Les vies parallèles (Des Syrtes) : Roman biographique
DEHNEL Jacek - Saturne (Noir sur Blanc) : Roman biographique

- N'ont pas été publiés pour la première fois, en langue française, entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année de référence;
DE WITT Patrick - Les frères Sisters (Actes Sud) : 2012
MORRISON Toni - Délivrances (Bourgois) : 2015
TOWNSEND Sue - La femme qui décida de passer une année au lit (Charleston Editions) : 2013
LEGATOVA Kveta - La belle de Joza (Noir sur Blanc) : 2008

- N'ont pas été publiés en version originale et/ou de manière posthume, un maximum de dix ans avant l'année de référence;
JOSIPOVICI Gabriel - Goldberg - Variations (Quidam) : 2002
KING John - White Trash (Diable Vauvert) : 2001
YOSHIMURA Akira - Mourir pour la patrie (Actes Sud) : 1967
SWAN Mary - Abysses (Les Allusifs) : 2001

- Font partie du palmarès des meilleures ventes de 2014 :
BARRICO Alessandro - Mr Gwyn (Gallimard) : 64ème
DE LUCA Erri - Le tort du soldat (Gallimard) : 62ème
MURAKAMI Haruki -L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélerinage (Belfond) : 31eme

- A été déjà primé par une récompense majeure :
WOOD Benjamin - Le complexe d'Eden Bellwether (Zulma) : Prix FNAC

Ellane92
27/10/2016 @ 06:33:52
Bonjour,

Pour les romans francophones, 61 livres ont été proposés.

45 ont été retenus :
29 dans la catégorie Francophone : Auteurs établis
16 dans la catégorie Francophone : Découvrir

Les livres suivants n'ont pas été retenus :

Ne sont pas une œuvre de fiction sous la forme d’un roman :
Le météorologue, Olivier Rolin (Seuil) : roman biographique
Tristesse de la terre, Eric Vuillard (Seuil) : roman biographique
L'égyptienne couchée, Gérard Farasse (Le temps qu'il fait) : nouvelles

N’ont pas été publié pour la première fois, en langue française, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014 :
Azami, Aki Shimazaki (Actes Sud) : publié en 2015
L'atelier des miracles, Valérie Tong Cuong (J.-C. Lattès) : publié en 2013
Au bout du chemin, Patricia Hespel (Les nouveaux auteurs) : publié en 2013

Font partie du palmarès des meilleures ventes de 2014 :
Réparer les vivants, Maylis de Kerangal (Gallimard) : 4ème
Le collier rouge, Jean-Christophe Rufin (Gallimard) : 7ème
L'amour et les forêts, Eric Reinhart (Gallimard) : 14ème
Pétronille, Amélie Nothomb (Albin Michel) : 16ème
Le liseur du 6h27, Jean-Paul Didierlaurent (Au diable Vauvert) : 49ème
La petite communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafon (Actes Sud) : 61ème
Viva, Patrick Deville (Seuil) : 67ème
L'île du Point Némo, Jean-Marie Blas de Roblès (Zulma) : 74ème
Peine perdue, Olivier Adam (Flammarion) : 78ème
Joseph, Marie-Hélène Lafon (Buchet/Chastel) : 82ème


Pour les romans SF-Fantastiques, 21 livres ont été proposés, un seul n'a pas été retenu :
Ceux qui osent, Pierre Bordage (Flammarion) : publié en 2012

Myrco

avatar 27/10/2016 @ 10:51:08
Je vois que vous avez pris l'option d'éliminer tout ce qui ne relève pas franchement du roman.
Mais du coup, je me suis demandé si je ne me suis pas plantée en laissant passer le "Homère est mort" de Cixous proposé par Lucia-lilas bien qu'il présente probablement un intérêt littéraire certain.
Et à ce compte là, qu' en est-il du "Fils et mère" de Jacques Chauviré proposé par Lobe?

Je ne conteste rien, je ne fais que soumettre à réflexion car il faut bien avouer que ce travail de sélection est très difficile et je ne sais pas toujours comment moi-même j'aurais tranché.
Par exemple, doit-on faire la différence entre la biographie classique (à ne pas prendre en compte) et la vraie biographie romancée ? Je dirais oui; encore faut-il avoir dès le départ suffisamment d'éléments pour le faire.

Par ailleurs, je constate que Merrybelle élimine des titres comme le Couto ou le Moresco au titre qu'ils sont à la fois des novellas et définis comme des fables. Pour le premier aspect, je veux bien à la limite sauf que cela va être parfois difficile de trancher entre la longue nouvelle et le roman court ; je ne vois pas bien toujours la différence personnellement. Pour le second aspect, cela me chiffonne beaucoup plus car cela me paraît éliminer tout un pan de la littérature sous le prétexte qu'elle ne serait pas assez réaliste ou trop poétique...autrement dit trop littéraire. Non, là je ne suis pas d'accord car c'est se priver souvent de très beaux textes. Faut-il penser que "L'écume des jours" n'aurait pu être retenu?

Difficile tout ça j'en conviens car on est pris entre un certain souci d'homogénéité pour que la comparaison entre les titres ne soit pas biaisée et le souci de ne pas être trop restrictif d'autant que comme Feint le disait dans une conversation plus ancienne ,de plus en plus de textes aujourd'hui (notamment en littérature française) ne correspondent pas à la définition du roman.
Peut-être dans l'avenir faudra-t-il abandonner cette notion au profit de celle de fiction mais ce n'est pas l'heure d'engager ce débat, c'est sûr. Peut-être pourra-ton le faire en parallèle, avant le Prix 2018?

Ellane92
27/10/2016 @ 11:44:02
Bonjour Myrco,

On échangeait encore sur ce sujet hier soir avec Merrybelle :-)
D'autant que le sujet des romans biographiques avait été la base d'échanges l'année dernière, à la même époque. Ce n'est pas simple (et encore, je ne parle pas de la répartition auteur établi - découvrir !!)...

Pour ma part, j'ai éliminé Tristesse de la terre, parce que, de ce que j'en ai lu, Vuillard, au travers de la vie de Buffalo Bill qu'il retrace, raconte comment le divertissement de masse a refusé aux indiens leur statut de vaincus en faisant d'eux des figurants dans des spectacles ; l'auteur s'appuie sur des photos d'époque. Pour moi, ce livre est à mi-chemin entre la biographie et l'essai (et encore, au format "portrait à charge"), ce qui n'enlève rien à ses qualités littéraires. Le météorologue raconte la vie d'Alexeï Féodossiévitch Vangengheim, déporté aux Solovki en 1934, sur la base de la correspondance (lettres, herbiers, dessins, devinettes...) échangée avec sa famille. A première vue, je ne vois pas ce qui en ferait un roman ?

J'ai en revanche conservé "Fils et mère" parce qu'il s'agit, toujours a priori, d'une longue lettre d'un fils à sa mère morte depuis plus de 50 ans. L'objectif me semble-t-il, n'est pas (uniquement) une biographie. De même, j'ai conservé Homère est morte, car l'auteur répond aux cahiers de sa mère par les siens propres et raconte son vécu de l'accompagnement de fin de vie réalisé sur la dernière année. L'intention d'Hélène Cixous n'est pas de faire connaitre une personne, de raconter sa vie, de relater les faits, de rétablir une vérité, ou de permettre aux plus grand nombre de connaitre la grande histoire en racontant celle d'un homme.

La distinction est franchement casse-gueule si tu me permets l'expression, puisqu'il s'agit, sur la base d'articles ou de commentaires, d'approcher "l'intention" de l'auteur. L'idéal serait d'avoir lu ces livres, ou que ceux qui les ont proposé puissent nous aiguiller sur cette distinction.

Ceci dit, ça ne m'embête pas, et ça se justifie également, de remettre le Vuillard et le Rolin dans les livres sélectionnables ; c'est comme vous voulez :-)

Ellane92
27/10/2016 @ 11:53:16
Difficile tout ça j'en conviens car on est pris entre un certain souci d'homogénéité pour que la comparaison entre les titres ne soit pas biaisée et le souci de ne pas être trop restrictif d'autant que comme Feint le disait dans une conversation plus ancienne ,de plus en plus de textes aujourd'hui (notamment en littérature française) ne correspondent pas à la définition du roman.
Peut-être dans l'avenir faudra-t-il abandonner cette notion au profit de celle de fiction mais ce n'est pas l'heure d'engager ce débat, c'est sûr. Peut-être pourra-ton le faire en parallèle, avant le Prix 2018?

Je suis complètement d'accord, aujourd'hui, certains livres ont de plus en plus de mal à tenir dans une seule catégorie, et c'est tant mieux pour nous lecteurs ! Mais c'est du coup problématique quand on tente de répartir les propositions dans les catégories identifiées du prix CL ; par exemple, si on enlève le côté "novella" de La pluie ébahie, on pourrait imaginer, pourquoi pas, classer ce titre non pas dans littérature traduite mais dans "SF et Fantastique" (puisque c'est un conte poétique ou une fable). Ce qui, en tant qu'amatrice irrégulière de SF et Fantastique, me gène énormément, alors que Mia Couto est l'auteur que j'ai le plus lu en 3 ans.

Comme tu le dis, je pense qu'il y a des choses à réfléchir, pour conforter une façon de faire ou en trouver une plus adaptée, pour les prochaines éditions du prix CL. Nous allons essayer d'ouvrir un fil de discussion en ce sens, avec probablement un questionnaire associé, d'ici la fin de l'année, quand l'activité pour la mise en route du prix sera un peu moins chronophage.

Merci en tout cas de partager ces réflexions constructives :-)

Myrco

avatar 27/10/2016 @ 14:27:59


Ceci dit, ça ne m'embête pas, et ça se justifie également, de remettre le Vuillard et le Rolin dans les livres sélectionnables ; c'est comme vous voulez :-)


Non, je ne te demanderai pas de modification. Disons que cela m'avait posé question et que j'avais besoin d'entendre tes justifications. Tu justifies très bien ton arbitrage qui me paraît tout à fait défendable.

Ellane92
28/10/2016 @ 05:56:48
Bonjour,

Il est temps de passer au scrutin de la deuxième sélection Roman de langue Française.

Cette étape du Prix des Lecteurs CL est ouverte à tous.
Si vous désirez contribuer, vous avez jusqu’au 31 octobre minuit pour nommer de 5 à 10 titres parmi la liste plus bas, dans n’importe quel ordre.

Idéalement, vos choix devraient se baser sur une évaluation objective du mérite littéraire de l’œuvre, l’originalité et la diversité, en vue de l’élection des 4 finalistes de cette catégorie.

Congo Inc. Le testament de Bismarck, In Koli Jean Bofane (Belgique/Congo - Actes Sud) - Aaro-Benjamin G.
Les clés du paradise, Michel Tremblay (Canada - Actes Sud) - Dirlandaise
Haut vol, Olivier Bleys (France – Gallimard) - Ellane
Dans les yeux des autres, Geneviève Brisac (France - Editions de l'olivier) - Lucia-lilas
Homère est morte, Hélène Cixous (France – Galilée) - Lucia-lilas
Une éducation catholique, Catherine Cusset (France – Gallimard) - Lucia-lilas
La fin du monde a du retard, J. M. Erre (France - Buchet Chastel) - Shan-Ze
Chevretine, Eric Fottorino (France – Gallimard) - Lucia-lilas
Selon Vincent, Christian Garcin (France – Stock) - Merrybelle
La fille surexposée, Valentine Goby (France – Alma) - Ellane
L'écrivain national, Serge Joncour (France – Flammarion) - Lucia-lilas
Le dernier gardien d'Ellis Island, Gaëlle Josse (France - Noir sur Blanc) - Aaro-Benjamin G.
L'autoroute, Luc Lang (France – Stock) - Lucia-lilas
La femme au carnet rouge, Antoine Laurain (France – Flammarion) - Ludmilla
Les hommes tremblent , Mathieu Lindon (France - P.O.L.) - Lucia-lilas
L'homme qui avait soif, Hubert Mingarelli (France – Stock) - Tistou
Plus rien que les vagues et le vent, Christine Montalbetti (France - P.O.L.) - Lucia-lilas
L'enfant des marges, Franck Pavloff (France - Albin Michel) - Myrco
Les grands, Sylvain Prudhomme (France – Gallimard) - Merrybelle
La fractale des raviolis, Pierre Raufast (France – Alma) - Lucia-lilas
Trente-six chandelles, Marie-Sabine Roger (France - Editions du Rouergue) - Lucia-lilas
Avis à mon exécuteur, Romain Slocombe (France - Robert Laffont) - Ellane
Fleur et sang, François Vallejo (France – Points) - Lucia-lilas
Le principe de Pauline, Didier Van Cauwelaert (France - Albin Michel) - Lucia-lilas
L'incertitude de l'aube, Sophie Van der Linden (France - Buchet-Chastel) - Aaro-Benjamin G.
Feu pour feu, Carole Zalberg (France - Actes Sud) - Aaro-Benjamin G.
Un homme, ça ne pleure pas, Faïza Guène (France/Algérie – Fayard) - Aaro-Benjamin G.
Les thermes du paradis, Akli Tadjer (France/Algérie - J.-C. Lattès) - Ellane

Ellane92
28/10/2016 @ 05:58:46
Voici ma sélection :

Congo Inc. Le testament de Bismarck
Les clés du paradise
La fille surexposée
L'écrivain national
La femme au carnet rouge
L'homme qui avait soif
Trente six chandelles
L'incertitude de l'aube
Feu pour feu
Les thermes du paradis

Myrco

avatar 28/10/2016 @ 08:29:02
Bonjour Ellane,
Je salue ton courage et ta rigueur. Te lever aux aurores pour honorer ton calendrier, cela mérite d'être salué!

Je remarque que "Feu pour feu" ne compte que 71 pages. Perso, ça ne me gêne pas du tout (je pense que ce qui compte c'est la qualité et non la quantité de papier noirci) mais quid de l'homogénéité des critères quand Merrybelle élimine les textes jugés trop courts (novellas) ?

Bon, je vais juste examiner les titres que tu as rajoutés avant de livrer ma sélection.

Myrco

avatar 28/10/2016 @ 09:47:51
Voici:
- Olivier BLEYS / Haut vol
- In Koli Jean BOFANE / Congo Inc. Le testament de Bismarck / Congo-Belgique
- Hélène CIXOUS / Homère est morte
- Christian GARCIN / Selon Vincent
- Serge JONCOUR / L'écrivain national
- Luc LANG / L'autoroute
- Mathieu LINDON / Des hommes tremblent
- Sylvain PRUDHOMME / Les grands
- Pierre RAUFAST / La fractale des raviolis
- Sophie VAN DER LINDEN / L'incertitude de l'aube

Ludmilla
avatar 28/10/2016 @ 10:01:09
Bonjour Ellane,

Ma sélection:

La femme au carnet rouge, Antoine Laurain
Congo Inc. Le testament de Bismarck, In Koli Jean Bofane /
Les hommes tremblent, Mathieu Lindon
La fractale des raviolis, Pierre Raufast
La fin du monde a du retard, J. M. Erre
L'écrivain national, Serge Joncour
Plus rien que les vagues et le vent, Christine Montalbetti
Trente-six chandelles, Marie-Sabine Roger
Avis à mon exécuteur, Romain Slocombe
Les thermes du paradis, Akli Tadjer

Ellane92
28/10/2016 @ 10:20:37
Bonjour Myrco,

C'est gentil, mais il n'y a rien à saluer : je me lève naturellement de bonne heure :-)

Je ne suis pas très à l'aise avec le concept de novella, d'abord parce que je n'ai pas vu de critères écrits dans le marbre pour définir ce genre (si j'ai tout suivi, on considère qu'une novella c'est entre 17500 et 40000 mots, et qu'une page éditée comprend en moyenne 250 mots, ce qui fait que la novella comprend entre 70 et 160 pages, sauf qu'en fonction des mots, du papier, de la taille de la police, de celle de la page, le nombre de mots par page fluctue et donc...) et puis ça m'embête d'éliminer des titres uniquement sur le nombre de pages ! Merrybelle n'a évincé aucun livre sur ce seul critère (les "novellas" éliminées sont également des fables/contes), j'ai laissé dans la sélection Feu pour feu, parce que ça me parait être une œuvre intéressante, et en me disant que les CLiens et CLiennes qui participaient à cette étape ne le sélectionneraient tout simplement pas si ils/elles pensaient que cet ouvrage ne convient pas. C'est un peu reporter la responsabilité sur d'autres, j'avoue...

J'enregistre ta sélection, merci !

Koudoux

avatar 28/10/2016 @ 11:15:58
Bonjour,

Voici ma sélection :

Congo Inc. Le testament de Bismarck, In Koli Jean Bofane (Belgique/Congo - Actes Sud) .
La fin du monde a du retard, J. M. Erre (France - Buchet Chastel).
Chevretine, Eric Fottorino (France – Gallimard) .
Selon Vincent, Christian Garcin (France – Stock) .
L'écrivain national, Serge Joncour (France – Flammarion) .
La femme au carnet rouge, Antoine Laurain (France – Flammarion) .
L'homme qui avait soif, Hubert Mingarelli (France – Stock).
Les grands, Sylvain Prudhomme (France – Gallimard) .
Avis à mon exécuteur, Romain Slocombe (France - Robert Laffont) .
Les thermes du paradis, Akli Tadjer (France/Algérie - J.-C. Lattès) .

Patman
avatar 28/10/2016 @ 11:33:12
Pourquoi "Trop lourd pour moi" de Daniel Charneux pourtant proposé deux fois (par Saule et moi) ne figure-t-il pas dans la liste ? J'ai dû rater un épisode...

Pieronnelle

avatar 28/10/2016 @ 12:06:05
Voici ma sélection sans véritables critères sauf quelques uns...

L'homme qui avait soif, Hubert Mingarelli (France – Stock)
Chevretine, Eric Fottorino (France – Gallimard)
Congo Inc. Le testament de Bismarck, In Koli Jean Bofane (Belgique/Congo - Actes Sud)
L'incertitude de l'aube, Sophie Van der Linden (France - Buchet-Chastel)
Dans les yeux des autres, Geneviève Brisac (France - Editions de l'olivier)
Une éducation catholique, Catherine Cusset (France – Gallimard)
Un homme, ça ne pleure pas, Faïza Guène (France/Algérie – Fayard)
Les grands, Sylvain Prudhomme (France – Gallimard)
La femme au carnet rouge, Antoine Laurain (France – Flammarion)
Les clés du paradise, Michel Tremblay (Canada - Actes Sud)


LesieG

avatar 28/10/2016 @ 13:01:59
Bonjour

Voici mon choix :

La fin du monde a du retard, J. M. Erre (France - Buchet Chastel) - Shan-Ze
Chevrotine, Eric Fottorino (France – Gallimard) - Lucia-lilas
L'écrivain national, Serge Joncour (France – Flammarion) - Lucia-lilas
L'homme qui avait soif, Hubert Mingarelli (France – Stock) - Tistou
La fractale des raviolis, Pierre Raufast (France – Alma) - Lucia-lilas
Fleur et sang, François Vallejo (France – Points) - Lucia-lilas
L'incertitude de l'aube, Sophie Van der Linden (France - Buchet-Chastel) - Aaro-Benjamin G.

Ellane92
28/10/2016 @ 13:07:29
Pourquoi "Trop lourd pour moi" de Daniel Charneux pourtant proposé deux fois (par Saule et moi) ne figure-t-il pas dans la liste ? J'ai dû rater un épisode...

Il est dans la catégorie "découvrir-romans de langue française".

Aaro-Benjamin G.

avatar 28/10/2016 @ 13:54:31
Ma liste:

Le dernier gardien d'Ellis Island, Gaëlle Josse
La femme au carnet rouge, Antoine Laurain
Trente-six chandelles, Marie-Sabine Roger
La fractale des raviolis, Pierre Raufast
L'écrivain national, Serge Joncour
La fin du monde a du retard, J. M. Erre
Un homme, ça ne pleure pas, Faïza Guène
Congo Inc. Le testament de Bismarck, In Koli Jean Bofane
Les grands, Sylvain Prudhomme
Chevrotine, Eric Fottorino

Patman
avatar 28/10/2016 @ 13:55:41
Pourquoi "Trop lourd pour moi" de Daniel Charneux pourtant proposé deux fois (par Saule et moi) ne figure-t-il pas dans la liste ? J'ai dû rater un épisode...


Il est dans la catégorie "découvrir-romans de langue française".


Avec une bonne dizaine d'ouvrages en 15 ans ce n'est plus vraiment une "découverte" mais pourquoi pas ? ;-)

Pieronnelle

avatar 28/10/2016 @ 14:40:07
Pourquoi "Trop lourd pour moi" de Daniel Charneux pourtant proposé deux fois (par Saule et moi) ne figure-t-il pas dans la liste ? J'ai dû rater un épisode...


Il est dans la catégorie "découvrir-romans de langue française".



Avec une bonne dizaine d'ouvrages en 15 ans ce n'est plus vraiment une "découverte" mais pourquoi pas ? ;-)


Tu sais Alain Gerber a éte aussi dans les «découvrir» et pourtant quelles productions! :-)
Je pense que bien que certains écrivains aient publié de nombreuses oeuvres ces dernières ne sont pas forcément très connues ou peu lues, et c'est souvent bien dommage, ce qui explique, je pense, ce désir de les faire «découvrir»...

Page 1 de 16 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier