Stavroguine
avatar 23/06/2016 @ 14:40:31
Petite question aux grammairiens et profs de français du site :

Les grammaires s'accordent à dire que le discours indirect libre se présente sous la forme de propositions indépendantes, sans subordination et c'est en effet sous cette forme qu'on le trouve le plus souvent chez Zola.

"Longtemps, il s’était révolté, et parfois encore, il s’indignait, il voulait se dégager de cette possession imbécile. Qu’avait-elle donc pour le lier ainsi ? ne l’avait-il pas vue sans chaussures ? n’était-elle pas entrée presque par charité ?" (Au bonheur des dames)

Mais comment appelle-t-on alors une forme de discours rapporté qui dans une proposition subordonnée reprendrait les paroles exactes du locuteur, avec notamment des traces d'oralité, des exclamations qui trancheraient avec la narration environnante ? Dans une phrase comme : "Elle lui promit que, nom de Dieu !, s'il continuait à foutre son bordel et à gueuler comme ça, ça allait barder et plus vite que ça !" ne soit-on voir que du discours indirect ou peut-on l'appeler "libre" ?

Mr.Smith

avatar 23/06/2016 @ 17:03:16
https://books.google.be/books/…

A partir du point 3.3.1

Il semblerait qu'il y ait débat, et que les puristes considèrent cette forme comme agrammaticale. Il apparaît néanmoins que l'on s'accorde pour l'appeler discours indirect libre tout de même, faute d'une meilleure appellation, le débat n'étant pas tranché.

Stavroguine
avatar 24/06/2016 @ 00:31:12
Merci Mr. Smith !

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier