SpaceCadet

avatar 14/04/2013 @ 15:32:04
Je faisais référence aux nouvelles, publiées avant son premier roman. Elles ont été traduites en anglais (c'est cette version que j'ai lu (et critiqué)) et en espagnol aussi, mais pas en français, du moins, pas à ma connaissance.

Septularisen

avatar 15/04/2013 @ 09:03:54
Je faisais référence aux nouvelles, publiées avant son premier roman. Elles ont été traduites en anglais (c'est cette version que j'ai lu (et critiqué)) et en espagnol aussi, mais pas en français, du moins, pas à ma connaissance.


J'ai deux autres livres de Mia COUTO dans ma bibliothèque : "La véranda du frangipanier" publié par Albin Michel en 2000 et un livre de nouvelles "Les baleines de Quissico" également publié chez Albin Michel en 1996.
Ces deux livres on été repris au format de poche en 10/18.

Je dois vérifier mais il est possible que le livre de nouvelles comporte également des nouvelles écrites avant son premier roman.

SpaceCadet

avatar 15/04/2013 @ 09:41:26
"La véranda du frangipanier" a été traduite à partir de 'A Varanda do Frangipani', publié en 1996; c'est un roman je crois...?

Cela dit, pour ce qui est de 'Les baleines de Quissico', il semble que ce soit une compilation de nouvelles tirées de divers ouvrages (le titre ne correspond à rien par rapport aux titres originaux en langue portugaise). Peut-être l'équivalent de 'The blind fisherman' (le titre du livre que j'ai lu) ?

Est-ce que les titres originaux d'où sont tirées les nouvelles sont mentionnés dans ce livre? Le livre compte combien de nouvelles en tout?

Dans la version en anglais, il y a 32 titres en tout, qui sont tirés de trois recueils originaux.

Cette question m'intrigue parce qu'il m'arrive souvent de trouver/lire en anglais ou en espagnol des livres que je ne trouve pas en français.

Septularisen

avatar 15/04/2013 @ 23:20:18
"La véranda du frangipanier" a été traduite à partir de 'A Varanda do Frangipani', publié en 1996; c'est un roman je crois...?


Oui.

Cela dit, pour ce qui est de 'Les baleines de Quissico', il semble que ce soit une compilation de nouvelles tirées de divers ouvrages (le titre ne correspond à rien par rapport aux titres originaux en langue portugaise). Peut-être l'équivalent de 'The blind fisherman' (le titre du livre que j'ai lu) ?


Oui, les nouvelles sont tirées des livres :

- Vozes anoitecidas (Voix crépusculaires) de 1986
- Cada homen é uma raça (Chaque homme est une race) 1990
- Cronicando (Chroniques) 1991

Est-ce que les titres originaux d'où sont tirées les nouvelles sont mentionnés dans ce livre? Le livre compte combien de nouvelles en tout?

Dans la version en anglais, il y a 32 titres en tout, qui sont tirés de trois recueils originaux.

Cette question m'intrigue parce qu'il m'arrive souvent de trouver/lire en anglais ou en espagnol des livres que je ne trouve pas en français.


Il y a 22 nouvelles reparties ainsi :

Voix crépusculaires : 7 nouvelles

- Le bûcher
- Les oiseaux de Dieu
- Comment se tarit la vie d'Ascolino du Perpétuel secours
- Finalement Carlotta Gentina n'a pas cessé de voler?
- Les baleines de Quissico
- L'histoire des réapparus
- Pantahoca, le chasseur de serpents amoureux

Chaque homme est une race : 6 nouvelles

- La Rose Caramel
- La princesse russe
- Le pêcheur aveugle
- La femme et moi
- La légende de l'étranger et de la fiancée
- les mâts de l'Audeloin

Chroniques : 9 nouvelles

- La lettre
- L'ombre assise
- L'enfant de la morte
- Point et virgule
- Le timide harponné par la cravate
- L'homme avec une planète à l'intérieur
- Rêve de bête
- La mort suscitée par le gardien de la route
- Aimer la main armée ou armer la main aimée?

Il semble en tous cas pour partie qu'il s'agit bien du même livre...
"Les baleines de Quissico" est disponible en format de poche en 10/18, ISBN 9782264033970.

SpaceCadet

avatar 16/04/2013 @ 11:05:46
Ah! Merci Septularisen.

J'ai pu établir la comparaison entre les deux livres. De mon côté je compte 17 titres qui ne sont pas sur la liste que tu me fournit et inversement, à l'exception des deux premiers titres tirés de 'Chroniques', je n'ai pas le reste du contenu de ce livre.

Ca revient à dire qu'il y a des recoupements entre les deux compilations, et qu'en conclusion, le lecteur qui souhaite lire cet auteur en français et correctement servi (et le lecteur que je suis, aurait mieux fait de chercher un peu plus longtemps avant d'opter pour un livre en anglais...ah! ah! ah!).

Voici la liste des titres inclus dans 'The blind fisherman' (les titres étoilés sont ceux qui sont inclus dans 'Les baleines de Quissico'

*The fire
The talking raven's last warning
The day Mabata-Bata exploded
*The birds of God
*How Ascolino Do Perpétuo Socorro lost his spouse
*So you haven't flown yet, Carlota Gentina?
Saide, The bucket of Water
*The whales of Quissico
How old Jossias was saved from the waters
*The tale of the two who returned from the dead
The girl with a twisted future
*Patanhoca, the lovesick snake catcher
The ex-future priest and his would-be widow
The barber's most famous customer
*Rosa Caramela
The private apocalypse of uncle Geguê
Rosalinda's Journey to neverness
The bird-dreaming baobab
*The Russian princess
*The blind fisherman
*Woman of me
*The legend of the foreigner's bride
*The flagpoles of beyondwards
*The letter
*The seated shadow
The rise of João Bate-Certo
The swapped medals
Whites
The stain
The secret love of Deolinda
Fisherman on departure, hero on arrival
A gentle voice of dust

Septularisen

avatar 16/04/2013 @ 17:24:04
Conclusion : C'est 'The blind fisherman' pour ceux qui aiment la langue Anglaise et 'Les baleines de Quissico' pour ceux qui aiment le Français...

Débézed

avatar 17/04/2013 @ 00:05:09
Excursion en Kabylie avec Mouloud Ferraoun et "Le fils du pauvre".

Koudoux

avatar 19/04/2013 @ 08:06:52
Je termine "L'accordeur de silences"
Un excellent moment de lecture que je "digère" paisiblement...

Septularisen

avatar 19/04/2013 @ 09:06:09
Je termine "L'accordeur de silences"
Un excellent moment de lecture que je "digère" paisiblement...


La critique, la critique, la critique...

Débézed

avatar 19/04/2013 @ 12:12:38
Septu, as-tu lu José Luandino Vieira ? Ton avis nous serait précieux.

Koudoux

avatar 19/04/2013 @ 23:15:53
Je termine "L'accordeur de silences"
Un excellent moment de lecture que je "digère" paisiblement...


La critique, la critique, la critique...

Je termine "L'accordeur de silences"
Un excellent moment de lecture que je "digère" paisiblement...


La critique, la critique, la critique...

Oui, oui mais après digestion!

SpaceCadet

avatar 20/04/2013 @ 10:45:07
C'est bon Koudoux, l'animal qui te représente en image n'ayant qu'un seul estomac (du moins c'est ce que je pense), nous aurons donc eu la chance de ne pas devoir attendre que le livre passe par une longue et lente digestion avant d'aboutir à cette critique qui ajoute aux autres. :-)

Feint

avatar 20/04/2013 @ 11:51:05
C'est bon Koudoux, l'animal qui te représente en image n'ayant qu'un seul estomac
Je crains fort qu'il n'en ait plusieurs.

SpaceCadet

avatar 20/04/2013 @ 12:49:52
C'est bon Koudoux, l'animal qui te représente en image n'ayant qu'un seul estomac
Je crains fort qu'il n'en ait plusieurs.


Eh! Tu as raison! C'est raté pour la plaisanterie :-(

Feint

avatar 20/04/2013 @ 13:36:16
Pas grave, ça donne le temps à à Koudoux de digérer sa lecture en toute tranquillité. (Je comprends ça très bien, d'ailleurs ; il faut un peu de temps pour voir ce qu'une lecture a suscité en soi.)

SpaceCadet

avatar 21/04/2013 @ 11:09:47
Pas grave, ça donne le temps à à Koudoux de digérer sa lecture en toute tranquillité. (Je comprends ça très bien, d'ailleurs ; il faut un peu de temps pour voir ce qu'une lecture a suscité en soi.)


Mais la critique elle est déjà là Feint! Koudoux l'a mise en ligne vendredi soir.

Koudoux

avatar 21/04/2013 @ 17:15:15
Pas grave, ça donne le temps à à Koudoux de digérer sa lecture en toute tranquillité. (Je comprends ça très bien, d'ailleurs ; il faut un peu de temps pour voir ce qu'une lecture a suscité en soi.)

Merci Feint, je n'ai jamais parler de mon estomac.
Effectivement, pour moi le moment de réflexion est plus intéressant que que l'histoire de base du roman.

Débézed

avatar 23/04/2013 @ 15:58:41
Dans ma quête de livres africains lusophones, j'ai, hier au Quartier latin, trouvé dans une librairie consacrée à la littérature lusophone, deux livres qui m'intéressent :

- L'ultime tragédie - Abduali Sila (Guinée Bissau),
- Un domaine au Cap-Vert - Henrique Teixeira de Sousa.

Début Précédente Page 2 de 2
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier