Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

Catégorie(s) : Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Ayor, le 11 mars 2005 (Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 20 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (406ème position).
Visites : 12 169  (depuis Novembre 2007)

INCONTOURNABLE.

Un des romans les plus connus de Jules Verne.Tout le monde a déja entendu au moins une fois parler du Capitaine Némo et de son formidable submersible.

Beaucoup de trouvailles pour l'époque, et un style abordable pour tous permettent àchacun de lire cet incontournable.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Réputation à revoir...

5 étoiles

Critique de Stitch (, Inscrit le 18 octobre 2013, 31 ans) - 16 juillet 2014

Ce roman est le premier Jules Verne que je lis. Etant l'un des noms phares de la littérature et de la science-fiction, je voulais à tout prix le découvrir. Et pour cela, j'ai pris l'un de ses ouvrages les plus connus, "Vingt mille lieues sous les mers", dont la réputation n'est plus à faire semble-t-il.

Pour commencer, les points positifs :

- voyage extraordinaire sous les mers du globe, nos héros vivent plein d'aventures que nous ne pouvons nous empêcher de suivre avec excitation et exaltation !

- le mystère et l'intrigue qui entoure le "Nautilus", son équipage et son très charismatique capitaine, le capitaine Nemo. Ce dernier personnage donne à lui seul toute sa couleur et sa force au roman.

Les points négatifs à présent :

- les passages inutiles et tirés en longueur que représentent les descriptions scientifiques des différentes espèces animales, végétales et minérales que les personnages rencontrent durant leur voyage... Ces passages sont fastidieux et n'apportent vraiment rien à l'histoire. Si j'ai envie de lire ce genre de chose, je me procure une encyclopédie, et non un roman de science-fiction...

- la fin qui pose évidemment problème. Je ne veux rien dévoiler ici pour ceux qui ne l'ont pas encore lu. Mais pour ceux pour qui c'est déjà fait, j'espère ne pas être le seul à trouver le manque d'explication extrêmement frustrant débouchant sur une fin totalement insatisfaisante, et aussi peu crédible.

- il est bien dommage que le secret qui entoure le capitaine Nemo et son équipage ne soit jamais percé à jour. Même s'il est vrai qu'au cours de l'histoire, ce mystère soit très attrayant, il est dommage qu'il le soit à jamais une fois l'aventure terminée. Cela laisse le lecteur un peu sur sa faim...

Après lecture donc, du roman comme de ses critiques, je trouve que sa réputation est très largement surfaite, et que ses quelques points positifs sont vite écartés par les énormités citées plus haut (cela n'engage toujours que moi, bien sûr).

Et c'est bien dommage car j'ai pris énormément de plaisir à suivre le "Nautilus" dans son épopée, dans laquelle chaque étape a été un épisode suivi et vécu avec plaisir et émotion.

Donc, avis mitigé pour ce qui est de "Vingt mille lieues sous les mers". Cependant, ce n'est pas le seul Jules Verne que j'ai prévu de lire, et j'espère retrouver le talent de l'auteur dénué de toutes ces circonlocutions lourdes et inutiles...

Bonne lecture !

Avis assez mitigé

4 étoiles

Critique de Phlois (Avignon, Inscrit le 22 novembre 2010, 57 ans) - 17 septembre 2013

Livre intéressant par bien des aspects, aventure, action, anticipation, le personnage très intéressant du capitaine Nemo.
Dégage une atmosphère dense, parfois un peu vieillotte ("mon brave untel" répété de nombreuse fois) qui peut séduire ou lasser suivant les goûts de chacun.
Mais pour moi, les gros points noirs sont, d'une part une énumération répétitive des coordonnées physiques et temporelles, une utilisation continuelle des précisions chiffrées, tailles, poids, distances, volumes, durées, le tout alourdissant énormément le récit.
Le plus lourd restant les longues et répétitives énumérations d'espèces animales, avec classification zoologique précise de l'époque et descriptions à rallonge.
Pour donner une idée, j'estime que ces "longueurs" représentent un plus d'un tiers du livre en lui-même.

Une histoire magnifique

10 étoiles

Critique de Dimitri (, Inscrit le 8 juillet 2013, 29 ans) - 8 juillet 2013

Il y a des livres qui marquent de manière définitive, Vingt Milles lieues sous les mers est de ceux-là.
Certes les longues descriptions de la faune et de la flore des mers peuvent ennuyer par moment mais la force de l'histoire les fait oublier.
De nombreux moment de beauté font de cette aventure un moment inoubliable, on pense évidemment à la mort du marin et à son enterrement "aquatique", un moment majestueux où l'on est pris par l'émotion. D'autres moments sont sublimes ou passionnants, lorsque le Nautilus est bloqué sous les glaces entre autres.
Et comment parler de cette aventure sans évoquer le personnage majestueux du Capitaine Némo, personnage passionnant, d'une grande profondeur, un écorché vif en conflit avec l'humanité, même si des actes qu'il commet sont horribles on est pris d'une compassion pour cet homme. Un des personnages de la littérature les plus passionnants sûrement.
Une aventure à lire et à relire.

nemo's submarine

8 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 71 ans) - 7 octobre 2012

Le roman le plus célèbre de Jules Verne, avec le capitaine Nemo aux commandes du Nautilus, un sous-marin de première (ou plutôt avant-première) génération. Capable d'éperonner navires et monstres marins, le Nautilus permet en outre de découvrir les merveilles des fonds marins. Sous les yeux ébahis de Pierre Arronax, professeur de biologie marine au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, et de ses deux compagnons, embarqués malgré eux dans une incroyable odyssée sous-marine aux quatre coins de la planète, se déroulent des scènes qui défient l'imagination, le couronnement final étant l'attaque des pieuvres géantes. Une vision quasi-cinématographique de la mer, qui a sans doute inspiré le commandant Cousteau pour tourner son célèbre "Monde du silence". On ne cherchera pas dans les romans de Jules Verne, et en particulier dans celui-ci, un message politique ou social, comme dans les romans d'anticipation de Herbert George Wells ("L'homme invisible", "La guerre des mondes"). Jules Verne croit en la science, peu en l'homme, et l'imagination fait le reste, pour le plus grand plaisir des lecteurs, petits et grands. On peut regretter les listes interminables d'espèces animales et végétales, que recense notre savant au cours de son périple, rompant l'action et ne faisant qu'attester l'érudition de l'auteur, dont on ne doute pas un instant...

Une épopée profonde et émouvante.

10 étoiles

Critique de Franzh kicker (Montréal, Inscrit le 8 janvier 2011, 26 ans) - 19 novembre 2011

Ce livre a été une expérience enrichissante. À chaque fois, j'étais content d'aller continuer ma lecture. Les personnages sont attachants, chacun ayant une personnalité différente.

Nous vivons l'aventure à travers les yeux de Pierre Aronnax, c'est le personnage nous racontant l'histoire. Merveilleux tant ce livre est humain, et nous fascine à travers les découvertes des océans. C'est un voyage presque parfait: à bord du Nautilus, sous-marin inconnu du monde, on sillonne les mers soit sur la surface des flots, tantôt sous 30 pieds de la surface, et autant de fois dans les profondeurs. Ce livre m'a fait vivre de bon moment, oubliant la réalité quotidienne et fuyant vers une exploration infinie des merveilles du Créateur. Quelques passages m'ont ému, j'y était presque à pleurer. Bref, une aventure inoubliable vers les confins de ce monde.

merci Verne.

Vingt mille lieues sous les mers

8 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 39 ans) - 23 septembre 2011

J'ai trouvé Vingt mille lieues sous les mers très divertissant. J'ai essayé de mettre mon cerveau en monde XIXe siècle lors de la lecture pour mieux l'apprécier. Ce que j'ai le plus aimé c'est le personnage du capitaine Nemo. Cet homme est très mystérieux et rempli de contradictions. Il voue un énorme respect pour la nature mais n'hésite pas à exterminer des cachalot ou tuer un animal en voie d'extinction. Ce sont ces contradictions qui faisaient que j'aimais le personnage. Je trouve qu'il est tellement humain. Pour le reste, c'est de l'aventure à la sauce XIXe siècle. Si ce n'était pas des trop nombreuses descriptions de poissons tout au long du livre, j'aurais donné une note parfaite.

Un de plus de tonton Jules à classer dans les livres envoûtants

8 étoiles

Critique de Buck (Rennes, Inscrit le 20 juin 2010, 31 ans) - 26 août 2011

Ecrit en 1860, d’après ma mémoire, il restera comme un livre qui m’a marqué.

Lorsque l’on voit l’ouvrage, on sait d’avance que l’on va entamer un gros pavé, mais on va aussi dévorer un livre écrit par notre tonton Jules national. Et par expérience, je sais qu’il va réussir à m’amener dans des contrées inexplorées.

L’histoire est originale et encore mieux elle est crédible : tout le monde connait les sous–marins (depuis 1945 en tout cas) et l’électricité est d’usage très courant, de nos jours. Cette crédibilité est la clé de voûte du roman car au fil des pages, en ce qui me concerne, j’ai été étonné que tonton Jules ait été un tel visionnaire. D’ailleurs toutes ses œuvres que j’ai lues m’ont donné le même ressentis.
La galerie de personnages qui habitent ce livre sont dans la majorité très attachantes (sauf Ned Land qui m’énerve un peu). Leurs personnalités différentes font émerger des situations diverses qui alimentent le livre : parfois drôle, parfois plus dramatique.

Que dire aussi des décors visités. Ils sont très bien imaginés et nous plongent (oui oui !) très bien dans le roman. L’Atlantide m’a donné la chair de poule tellement je m’y croyais.
Pour terminer quelques points négatifs, quand même. Certains passages trainent un peu en longueur. D’après les critiques précédentes, avec ces fameuses listes de poissons qui trainent d’1 à 3 pages parfois qui ont marqué presque tous les lecteurs. C’est un choix de tonton qui d’après moi ralentit l’entrain du lecteur.

(A NE PAS LIRE SI VOUS NE SOUHAITEZ PAS CONNAITRE LA FIN)
Pour finir, grosse déception en ce qui concerne la fin, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais de mon côté, je m’attendais à voir quelques chose de magique connaissant Nemo , du genre la clé de l’énigme sur la disparition de l’Atlantide ou une autre fin sur l’origine du capitaine. Et bien non, c’est sa disparition qui a été choisie, sans même pouvoir fixer le lecteur s’il est mort ou vivant. Allez, j’ose la sortir : c’est une fin qui se termine en queue de poisson.
(A NE PAS LIRE SI VOUS NE SOUHAITEZ PAS CONNAITRE LA FIN)

C’est quand même un très beau et bon livre à conseiller de mettre entre toutes les petites mimines que vous connaissez.

Voyage passionnant

7 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 36 ans) - 2 juillet 2011

Le voyage sous les mers est passionnant, on se croirait embarqué à bord du Nautilus avec son mystérieux Captaine Némo. L'histoire est intéressante, les descriptions superbes.
Plusieurs bémols cependant : cette énumération des espèces marines, avec leur classification, énumération si longue que plusieurs fois, une seule phrase fait plus d'une page. Quand on n'est pas un spécialiste des espèces marines, c'est plutôt lassant. De même, à la fin, le mystère entourant le capitaine Némo reste entier, alors que j'aurai bien aimé savoir qui il est et pourquoi il s'est isolé du monde comme ça.

Mon Verne préféré

9 étoiles

Critique de CptNemo (Paris, Inscrit le 18 juin 2001, 45 ans) - 20 août 2010

Qui n'a pas lu 20 000 lieux sous les mers ne connait pas le charme inénarrable des longues listes de poissons, de crustacés et autres habitants des fond marins. Bon ok ce ne sont peut être pas les meilleurs passages même si ils ne sont pas dépourvus d'une certaine poésie.

20 000 lieux sous les mers c'est mon Verne préféré, le voyage proposé est vraiment extraordinaire et étonne encore aujourd'hui. Et le personnage du Capitaine Nemo rajoute ce petit supplément d'âme qui manque souvent dans l'oeuvre de Verne. Cet homme mystérieux habitant du fond des mers, terrible vengeur que rien ne rattache aux habitant de la terre ferme est fascinant et son mystère contribue grandement au charme du roman.

Le seul Verne que je relis avec plaisir.

Maniaque dans les détails

8 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 8 août 2010

Un gigantesque monstre marin de nature indéterminé sème le trouble dans les mers du monde. Ce qui semblait être une fabulation pour plusieurs devient un problème inquiétant lorsqu’un navire d’une des compagnies les plus respectables se fait attaquer et ne peut plus laisser place au doute. Pour ramener la sécurité, on mettra sur son chemin une frégate armée. Pierre Aronnax, un scientifique français qui suit l’affaire de près, sera mené à y embarquer accompagné de son fidèle domestique Conseil. Leurs aventures ne font que commencer...

J’ai trouvé que les personnages manquaient de nuance, souvent leurs réactions étaient prévisibles, mais les descriptions du Nautilus et du paysage sous l’eau sont à faire rêver éveillé. C’est à couper le souffle, dans le sens positif et négatif du terme ! Si c’est les descriptions qui font ce livre magique, énumérer toutes les catégories d’animaux marins inimaginables était peut-être un peu trop, c’était épuisant à lire. Ce n’est pas mon roman préféré de Jules Verne, j’aurais préféré l’histoire avec une action plus resserrée, mais je dois lui donner qu’il a beaucoup d’imagination.

« Les grandes profondeurs de l'Océan nous sont totalement inconnues. La sonde n'a su les atteindre. Que se passe-t-il dans ces abîmes reculés ? Quels êtres habitent et peuvent habiter à douze ou quinze milles au-dessous de la surface des eaux ? Quel est l'organisme de ces animaux ? On saurait à peine le conjecturer. »

Grandiose

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 18 mai 2010

Rien à dire sur ce chef d'oeuvre de la littérature universelle. Fantaisiste, rempli de personnages attachants, de suspense, d'aventure, et d'humour, aussi. Un grand, grand roman.

Claustrophobes s'abstenir !

8 étoiles

Critique de Charro (Bruxelles, Inscrit le 7 septembre 2005, 60 ans) - 3 juillet 2009

L'écriture est tellement réaliste, qu'on se croit réellement embarqué à bord du Nautilius. A tel point que l'on se sent pris de claustrophobie lorsque le sous-marin navigue dans les fonds océaniques et que l'on cherche à remplir ses poumons d'air frais lorsqu'il refait surface.
Le Nautilus, c'est aussi un bijou de technologie d'avant-garde et on a peine à croire que le roman a été publié dès 1870 ! On s'attend presque à ce que Jules Verne nous parle d'ordinateurs.....
Sacrés personnages aussi que le bouillant Ned Land qui depuis le départ ne songe qu'à quitter le navire qu'il n'envisage que sous l'angle d'une prison; Conseil, dont l'unique raison d'être est de servir Monsieur, le suivre jusque dans la mort si là est le destin de Monsieur, ce qui ne l'empêche pas de faire preuve d'un bon sens bien flamand; le Professeur, qui semble être le prisonnier le plus heureux du monde et redoute de recouvrer la liberté avant d'avoir exploré toute la surface océanique qui le fascine; quand au Capitaine Némo, il garde son aura de mystère jusqu'au bout du roman.

voyage extraordinaire

10 étoiles

Critique de Lynch (Perpignan, Inscrit le 15 avril 2007, 43 ans) - 30 août 2008

Je viens de terminer "Vingt milles lieues sous les mers" de Jules Vernes, un classique que je n'avais pourtant toujours pas lu. Quel roman! Peut etre un bémol, meme s'il ne s'agit pas d'une critique (je ne me permettrais pas et puis de toutes façons ce n'est pas le cas) , ce bémol concerne les nombreuses et interminables descriptions et classifications de la Faune et de la flore marine qui peuvent etre lassantes et dont le livre regorge (mais n'est ce pas là son sujet principal?). Malgrès cela, une fois la dernière page tournée, on a l'impression de revenir d'un "voyage extraordinaire" autour des mers et des océans de la planète, et le personnage du capitaine Némo nous hantera certainement pour longtemps.
J'ai lu 5 romans de Jules Verne et je ne saurais trop conseiller à ceux que les voyages, les découvertes, la nature et l'aventure attirent de découvrir (si ce n'est déjà fait) cet auteur qui plonge le lecteur dans des aventures extraordinaires.

Jules Vernes l'éternel

7 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans) - 20 mars 2007

Lu il y a longtemps, relu ce week-end à un petit garçon qui découvrait Jules Verne. L'histoire a bien sûr vieilli et ne présente plus le même caractère de modernité que lors de sa sortie, mais tout de même. Les qualités d'écriture de Jules Verne sont bel et bien là et ne s'effacent pas avec le temps. Les descriptions sont agréables et j'ai apprécié le côté merveilleux du récit, malgré toutes les péripéties et autres mésaventures qui arrivent à l'équipage du capitaine Némo. Il y a dans ce texte, au-delà du réalisme de l'écriture, un côté merveilleux et fantastique que j'apprécie, comme le besoin de rêver et faire rêver le lecteur. Verne y parvient très bien (ce n'est bien sûr que mon avis!).
Ce texte donne envie de voyager à la découverte du monde et de se dépasser. Et ça, c'est intemporel, ça ne vieillit pas...

Très long voyage

6 étoiles

Critique de Ketchupy (Bourges, Inscrit le 29 avril 2006, 39 ans) - 18 mars 2007

Dans ce voyage sous-marin, Jules Verne redouble d’énumérations incessantes qui ont fini par me lasser. Des pages et des pages de noms d’espèces sous-marines ont eu du mal à retenir mon attention.
On ne peut que reconnaître que JV était un visionnaire mais ce qui a pu paraître extraordinaire à l’époque me paraît bien moins passionnant aujourd’hui.
J’ai donc été déçu par ce roman de référence.

plongée en apnée

8 étoiles

Critique de Nuage noir (, Inscrit le 5 décembre 2005, 42 ans) - 22 avril 2006

comme l'a si bien dit "Ayor" dans sa critique "un des romans les plus connus de Jules Verne" et c'est ce qui m a longtemps retenu de le lire je croyais tout savoir de ce livre tout connaitre et c'est bien sur en le lisant que je me suis rendu compte que je n'avais pas entendu le dixième des aventures décrites dans ce chef d oeuvre car pour en être un c'en est un, c'est déjà assez surprenant d'être accroché à une étude bien plus qu'approfondie sur les différentes espèces, familles, branches, sous genre etc^^.... de poissons habitant mers et océans mais passant cet aspect ludique on se prend à vivre à bord du nautilus et à rencontrer l'aventure avec un grand "A"....

Aventures visionnaires

8 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 14 janvier 2006

Ce roman est étonnant par sa force et son côté visionnaire (comme souvent chez l'auteur). Il ressemble à un roman de capes et d'épées sous-marin. Il est très intéressant, bien qu'un peu sombre, du fait des rivalités nombreuses et des combats.

Chef d'œuvre

10 étoiles

Critique de Thomasdesmond (, Inscrit le 26 juillet 2004, 38 ans) - 23 mai 2005

Rien de tel pour découvrir Verne que de commencer par ce chef d'œuvre de la littérature, qui aura marqué tant de générations de lecteurs de tout âge...

L'aventure, la poésie, l'émerveillement, le patriotisme et l'amour s'étreignent le long des pages, et nous donne un sentiment de grandeur majestueuse... Plus qu'un roman pour enfants, un vrai poème épique qui ne peut laisser indifférent...

ps : un peu long peut-être pour les jeunes lecteurs... Gardez au frais et lire vers 20 ans à mon avis pour apprécier pleinement...

Sombre héros

10 étoiles

Critique de Numanuma (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 46 ans) - 14 avril 2005

Quand l'Académie, au sens large (Education Nationale, Université...) se rendra-t-elle enfin compte de l'impact littéraire de Jules Verne sur les gens? Combien se sont ouverts à la lecture grâce à ce livre ou De la Terre à la Lune ou Voyage au centre de la Terre?
Quand Jules Verne aura-t-il droit à des cours magistraux en Sorbonne? Verne n'est pas qu'un aimable romancier pour grands enfants, c'est un grand écrivain, de ceux qui vous donnent envie de lire, qui ont un monde à eux, monde digne d'intérêt et de respect.
Les personnages de ses romans atteignent une humanité, une vie propre, ils sont des types littéraires. Ici, le capitaine Némo, héros aussi sombre que les gouffres océaniques que le Nautilus lui permet d'explorer. En guerre contre la société, on peut en faire un écologiste avant l'heure, un anarchiste des mers. Le capitaine Némo a un but, il ne s'amuse pas à torpiller des navires pour le plaisir d'imposer son génie scientifique ni pour le simple pillage; il veut ramener l'Homme à sa juste mesure.
Et pour cela, tous les moyens sont bons, mêmes les plus discutables. Car Némo est loin d'être un doux-dingue inconscient de ses actes; il est très lucide sur son action et sur ses conséquences éventuelles. Il n'est pas vraiment modeste non plus, ni tendre, ni miséricordieux. Mais, porté par sa vision et son combat, il en devient surhumain, à l'opposé des terrestres, lui qui est aquatique désormais.

Forums: Vingt mille lieues sous les mers

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Vingt mille lieues sous les mers".