Sobibor de Jean Molla

Sobibor de Jean Molla

Catégorie(s) : Enfants => 12-15 ans

Critiqué par Paikanne, le 30 janvier 2005 (Inscrite le 1 juillet 2004, 54 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (882ème position).
Visites : 11 387  (depuis Novembre 2007)

L'impossible oubli...

Je termine à l'instant la lecture de "Sobibor" de Jean Molla. Un roman qui s'impose de lui-même. Impérativement. On y découvre Emma, une adolescente au mal de vivre tel que l'anorexie dont elle souffre risque bien de lui coûter la vie à moins, peut-être, qu'elle n'arrive à découvrir un terrible secret qu'elle pressent, au-dedans d'elle, comme un legs qui doit sortir, à l'instar de la nourriture qu'elle n'arrive à garder...
Le titre indique la tonalité du livre et (im)patiemment, l'on se met en recherche aux côtés d'Emma ; petit à petit l'indicible se laisse dire ; l'innommable se fait jour...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Sobibōr [Texte imprimé] Jean Molla
    de Molla, Jean
    Gallimard / Scripto (Paris)
    ISBN : 9782070546121 ; EUR 9,00 ; 15/09/2003 ; 191 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une lame de fond qui m’a bouleversée

10 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 47 ans) - 28 août 2012

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture et j’en suis ressortie bouleversée.
J’ai choisi ce livre car il traite de deux sujets qui m’ont toujours passionnée : la seconde guerre mondiale et l’anorexie, quel est le rapport me direz-vous ? Et bien justement les 2 récits (celui d’Emma, jeune anorexique qui sombre peu à peu et celui du journal de Jacques Deroches, un collabo qui a pris part à la construction du camp de Sobibor) s’imbriquent parfaitement
Il y a donc une histoire dans l’histoire (et même dans l’Histoire avec un grand H) et il ne s’agit pas d’un livre de plus sur les atrocités commises pendant la guerre, il n’y aura à mon sens, pas assez de livres pour dénoncer toutes les horreurs.
J’en ai lu beaucoup et à chaque fois je suis toujours profondément choquée de voir que des hommes cultivés, des hommes plein d’esprit et aux manières exquises étaient en même temps capable de commettre des actes totalement abjects, comme nous le voyons dans le récit de Jacques Desroches.
Cependant, je dois dire que j’ai été surprise d’apprendre que ce livre est conseillé à des jeunes de 13 ans … ça me paraît un peu juste mais ça n’est que mon avis.
D’autre part, outre les sujets évoqués je voulais également souligner que l’écriture de Jean Molla est une véritable pépite.
A la toute fin du livre, il dit : " Ce n'est pas qu'un livre sur les camps, précisément. C'est un livre sur l'après. Sur la mémoire. Sur le mensonge. Sur cette lame de fond qui n'en finit pas d'avancer. Sur le silence."

Sobibor - Jean Molla

8 étoiles

Critique de ZoéV (, Inscrite le 25 novembre 2011, 25 ans) - 25 novembre 2011

J'ai adoré la façon dont l'auteur a introduit deux sujets que l'on ne s'attend vraiment pas à voir réunis dans un même ouvrage et surtout pas de cette manière. Le lien que Jean Molla tisse entre le passé et le présent, la guerre et la maladie, est original. Il accumule l'histoire d'un nazi et l'anorexie d'une jeune fille.

L'écriture est simple et compréhensible. J'ai dévoré le roman en moins d'une après-midi! Il prend par les sentiments. Une fois les deux premiers chapitres écoulés, on s'y accroche et on ne le lâche plus.

L'histoire est également très intéressante. J'ai beaucoup appris sur la guerre. Le livre m'a donné envie de m'informer davantage. Les éléments historiques sont bien intégrés dans le texte, on s'instruit sans s'en rendre compte.

Par contre je n'ai pas aimé le moment que l'auteur a choisi pour commencer à rédiger le journal intime du nazi. L'écrivain reprend ce même extrait une dizaine de pages plus loin lorsque la jeune fille le découvre.

Un livre à lire : Sobibor (Jean Mollat)

10 étoiles

Critique de Titoulematou (, Inscrite le 26 février 2011, 36 ans) - 28 mai 2011

Il y a des livres qui sonnent comme un coup d'éclat, qui vous sonnent même. Sobibor en fait partie.
On commence en se disant qu'il s'agit d'un énième libre sur une adolescente anorexique ( Emma, 17 ans, fille d'un médecin, en conflit avec ses parents mais très proche de sa grand-mère et de son grand-père)
Et puis soudain, une histoire de camps de concentration se mêle à l'histoire d'Emma, sous la forme d'un journal découvert dans les affaires de sa grand-mère adulée. L'histoire d'un camp en particulier: celui de Sobibor.
Quel lien? Quel rapport?
Les mots de Jean Molla nous entraînent... Et soudain il devient impossible de lâcher le livre, de s'arrêter de lire, même si les yeux brûlent de fatigue.
C'est le coeur battant que j'ai achevé ( il y a 5 min) ma lecture, avec l'envie de crier à tout le monde : LISEZ et FAITES LIRE ce livre , quel que soit votre âge!!!!!!!!!
Vous n'en ressortirez pas indemne!!!!!!!!!

une histoire très touchante

10 étoiles

Critique de Jinyby (Chaillé sous les ormeaux, Inscrite le 30 septembre 2005, 30 ans) - 30 septembre 2005

J'ai déjà lu SOBIBOR il y a pas mal de temps et aujourd'hui je me régale à le relire une deuxième fois. Cet ouvrage m'a énormément touchée surtout parce que l'histoire d'EMMA me concerne également . Eh oui j'ai fait de l'anorexie il y a peu de temps et je me suis totalement retrouvée dans son histoire. Mr Molla a fait une très bonne description des sentiments qu'elle ressentait et de l'incertitude dans laquelle elle se trouvait je peux le dire car moi-même j'en ai fait l’expérience. En conclusion je conseille à toutes les jeunes filles dans ce cas de lire ce livre . C'est là qu'elle comprendront qu'elles n'étaient pas les seules dans ce cas de solitude.

Forums: Sobibor

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sobibor".