La peau sur les os de Richard Bachman, Stephen King

La peau sur les os de Richard Bachman, Stephen King
( Thinner)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Pendragon, le 28 novembre 2004 (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 48 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 16 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 511ème position).
Visites : 5 855  (depuis Novembre 2007)

Tu peux compter tes abattis...

Saluons une fois de plus l’excellente performance de King qui a pu rendre avec style et profondeur cette histoire, pourtant linéaire, d’un homme face à une malédiction tzigane.

Parce qu’il a eu la malchance de renverser une vieille dame, tzigane, Billy se voit affubler d’un sort qui le fait maigrir petit à petit. Bien !, me direz-vous pour un homme de sa corpulence, oui, si ce n’est que le phénomène ne semble pas vouloir s’arrêter… et voilà Billy obligé de prendre enfin sa vie en main et de se concentrer sur sa propre survie. Il en fera voir de toutes les couleurs au tzigane qui lui a infligé ça… mais le temps court et les kilos se sèment en route…

Tout y est, la psychologie, le mystère, un brin de violence, le mystique et l’obstination d’un homme aux abois…

Roman effectivement linéaire, simple, sa droiture d’esprit constante est telle tout au long du livre que la fin ne peut manquer de surprendre….

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

J'ai adoré

9 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 48 ans) - 23 juillet 2017

J'essaie de lire quelques King par an car cela me détend bien.
Je les trouve essentiellement sur les brocantes à 50 centimes l'unité et ça me va bien.
Mon précédent a été le Fléau qui m'avait clairement déçu.
Là, ce fut une belle surprise.
J'ai eu ce que j'ai voulu. Me faire embarquer dans une histoire singulière, tourner les pages s'en m'en rendre compte et être tenu en haleine.
Rien n'est à jeter, tout y est succulent.
Pour une histoire écrite en 1984 je craignais qu'elle soit devenue obsolète, que nenni.
Mis à part le fait que les mails et le net n'existaient pas, ce qui rend cocasses certaines situations, aller dans une cabine téléphonique , attendre des documents par pli postal, rien ne vient ternir cette histoire de malédiction gitane.
Il y a des fois où il vaudrait mieux ne pas s'amuser à touche pipi avec sa femme, et le héros aura le temps de s'en mordre les doigts et de méditer l'effet papillon.
Contrairement à certains lecteurs la fin ne m'a pas déçu. Je me demandais comment King allait s'en sortir, comme souvent il s'en tire avec une main de maître.
Un très bon livre du King.

Super flippant !

9 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans) - 25 février 2014

« Tu vas maigrir, murmura le vieux Gitan au nez pourri, et il lui caressa la joue, comme un amoureux... »

Brrrr : j’en frémis encore …

Oui, je l’avoue, j’ai vraiment très peur des gens qui peuvent vous jeter des sorts, des gitans, des tziganes, des trucs vaudous … ça me fout une pétoche totalement irrationnelle !

Une excellente première partie car je trouvais ça totalement flippant de voir maigrir le héros, maigrir jusqu’à avoir, comme le titre du livre l’indique « la peau sur les os ».

Cependant, la fin du livre laisse un peu à désirer … Je m’attendais vraiment à autre chose et j’avoue avoir été déstabilisée. Mais après réflexion, même si le final est déroutant, il reste en même temps ouvert.

C’est en tout cas une surprenante réflexion sur la justice et sur la société américaine.

Tuer tue !

9 étoiles

Critique de Wika (, Inscrit le 21 avril 2012, 23 ans) - 21 avril 2012

Un gentilhomme américain obèse renverse une gitane alors que sa femme lui fait des caresses, un gitan lui lance alors une malédiction qui le fait maigrir, maigrir, maigrir...

J'ai beaucoup aimé ce livre et je le conseille vivement (en plus il se lit très vite ;) )

Malédiction

5 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 49 ans) - 5 décembre 2010

Le livre m'a emballé jusqu'à la vengeance de Billy Halleck. Là, j'ai un peu décroché (trop d'invraisemblances ?). Cependant, il faut reconnaître que l'idée de départ (la malédiction du vieux gitan) est originale. La fin du roman est cruelle. L'auteur y fait preuve d'un cynisme inhabituel.

Maigrir sans se priver ? Ecrasez une gitane !

8 étoiles

Critique de Tommyvercetti (Clermont-Ferrand, Inscrit le 18 décembre 2006, 30 ans) - 12 mars 2010

Hum...
J'ai trouvé ce livre, comme presque tous de SK, vraiment bien ! =D
Au départ, les idées que je me faisais de ce livre (que je zieute depuis un moment, sans avoir jamais vraiment pris la décision de le lire) était qu'il devait être pas très... original, sans trop de surprises ; je voyais mal ce qu'on pouvait en faire, et connaissant déjà l'intrigue, à savoir que ce type maigrit...
Mais non en fait ! Une leçon à retenir : il ne faut jamais sous-estimer SK. Depuis le temps, je devrais le savoir quand même.
Bref, mis à part cette intrigue, ce qu'on oublie de dire quand on en parle genre "c'est l'histoire d'un type qui maigrit encore et toujours...", c'est que ce monsieur va se retrouver, dans sa situation, face à l'incompréhension, le rejet de ses proches, la solitude totale quoi quand on commence à le prendre pour un fou : "J'ai été maudit pas un vieux gitan !" (je caricature).
Alors, il va choisir de prendre les choses en main. Quitte à crever, autant tout essayer : il lui faut revoir ce vieux, lui en parler. Bordel, c'est pas possible quand même ! Il n'était pas (totalement) en tort ! Mais, dans sa solitude, il va se tourner vers des amis plus ou moins recommandables ; certaines relations "professionnelles"...
Lui il voulait simplement qu'on lui foute la paix...
Mais les gitans en on marre de subir l'injustice des hommes blancs de la ville, partout où ils passent. Il y en a toujours qui doivent payer.
Par contre, j'ai pas trop apprécié la chute, je trouve que ça en fait trop, trop de coïncidences, comme si SK voulait une fin comme ça, alors il a manipulé l'histoire pour (ça fait bizarre à dire, mais quand on sent trop la patte du dieu créateur qu'est l'écrivain et que l'histoire manque de naturel, ça laisse un arrière-goût). Et le moyen employé... ça fait un peu minable.

Maigrir encore et encore

8 étoiles

Critique de Vero911 (, Inscrite le 23 janvier 2010, 32 ans) - 30 janvier 2010

A une époque où l'apparence est reine, où les régimes font la une des magasines, que se passe-t-il quand un homme obèse se met à maigrir de façon continue sans rien pouvoir y faire. Un rêve, non, un cauchemar !

Victime d'une malédiction jetée par un gitan, Billy qui au début du livre est plus que bien portant se met à perdre du poids. Passé l'euphorie de cette perte pondérale, il va devoir trouver le moyen d'arrêter la descente s'il ne veut pas finir avec la peau sur les os !

On suit cet anti-héros avec appréhension, suivant son calvaire, se demandant s'il va réussir à ne plus perdre, à survivre. Ce livre de S-King se veut une réflexion à peine cachée sur l'apparence physique. Au-delà de l'aspect épouvante du livre, on se pose des questions car en suivant Billy, on se rend compte que maigre ou gros, il n'est pas plus heureux.
Un livre à deux lectures, que j'ai beaucoup apprécié (comme beaucoup de romans de cet auteur).

Très bon

8 étoiles

Critique de Amayelle (Québec, Inscrite le 13 février 2009, 24 ans) - 15 février 2009

C'était mon deuxième livre de Stephen King et je l'ai beaucoup aimé. J'ai tout simplement adoré la fin. Disons que c'est une histoire plus angoissante que terrifiante. J'aime le mélange du réalisme et du fantastique dont fait preuve le roman et le message que Stephen King passe à la société américaine concernant l'obésité. J'aime l'originalité du roman, comme la personnalité du personnage principal qui est vraiment détestable, toujours en train de contredire la vérité. Bref, c'est un bon roman.

A consommer sans modération...

6 étoiles

Critique de Marc Legrand (Libramont, Inscrit le 8 octobre 2008, 42 ans) - 28 novembre 2008

Au premier abord, l'intrigue paraîtrait presque banale, pas franchement originale, disons, si elle n'était pas aussi bien menée, encore une fois, par un Stephen King qui n'atteint les sommets de son art qu'en mettant en scène l'extraordinaire au sein d'un décor dépouillé, fade et ennuyeux. C'est là, en vérité, la ficelle de tout bon récit fantastique et notre homme l'a compris depuis longtemps. Le "héros", si l'on peut dire, c'est monsieur tout-le-monde, personnage insignifiant, pur produit de société de consommation (dont les principes de base sont par ailleurs sérieusement égratignés au passage) et proprement abject, menteur et jamais responsable de rien. Un jour comme un autre, du moins, le croit-il un temps, Billy Halleck tue une vieille femme. Pas déprimé pour deux sous, il reprend sa vie d'avant, selon l'expression consacrée, puis vient le cauchemar. Exposé à une mort lente et atroce, il entend bien ne pas se laisser faire et reprend son chemin à rebours. Mais croyez-vous qu'il apprend, entre-temps ? Pas du tout. Tout au contraire, il s'enfonce, s'enterre, se contredit et se méprend sur le sens même de la vengeance dont il est l'objet. Quand il usera à son tour de la loi du Talion, il s'en mordra les doigts. Mais n'en disons pas plus et laissons au lecteur le soin de découvrir un roman tout à fait réussi, haletant, prenant, distillant l'action et le suspense à petite dose. Apprenez à détester Billy puis concédez-lui qu'il vous ressemble un peu. A lire avec un peu de recul mais non sans délectation, bien sûr.

Je n'aime pas trop

3 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 30 mars 2008

L'histoire est intéressante, originale, le début est excellent, mais ça devient assez rébarbatif au bout d'un moment. La fin m'a semblé décevante, et j'ai eu du mal à le finir, malgré le fait qu'il ne contienne pas autant de pages que, par exemple, "Ca" ou "Shining".

Régime draconien

8 étoiles

Critique de Ketchupy (Bourges, Inscrit le 29 avril 2006, 39 ans) - 29 décembre 2006

Ou comment, après avoir tué accidentellement une gitane, la vie d’un américain – à la limite de l’obésité – bascule, non pas du fait du remords qui pourrait s’ensuivre, mais à cause du sort que lui a jeté un vieux gitan, père de la victime : « MAIGRIS ».
Encore un thriller fantastique où SK a su me tenir en haleine du début à la fin.
Pas un de ses meilleurs romans, mais y a pas à dire, il sait y faire le King !

Cure d'amaigrissement

8 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 42 ans) - 18 août 2006

Ce livre est vraiment énorme!!
La peau sur les os est vraiment un très bon livre de SK.
Plus l'aventure avance et plus le personnage central y laisse du poids. Magnifique me dirait vous! Le seul souci c'est que le poids ne se stabilise pas et que l'on ne sait pas comment ça va se terminer!
C'est un roman terriblement angoissant avec beaucoup de suspense et une bonne dose de réalisme.

Bref un très grand Stephen King comme on aimerait en lire plus souvent.

Régime miracle

5 étoiles

Critique de Xerinata (Amiens, Inscrite le 5 avril 2006, 61 ans) - 12 avril 2006

Toutes les personnes qui ont une tendance à l'obésité devraient lire ce livre. Le personnage principal passe en quelques semaines de 112 à 53 kg tout en continuant à s'empiffrer. Le rêve ! En fait c'est une histoire plus sordide que terrifiante. Le héros, pas très charismatique au début de l'histoire, est à la fin carrément abject.
Un peu trop de rabâchage à mon goût (on le sait, Billy, que c'est ta femme qui est responsable de l'accident). Sinon l'idée est originale et la satire de la société de consommation américaine donne froid dans le dos. Un bon livre pour la plage, sans plus.
A noter que c'est le 1er roman de Richard Bachman, pseudo que s'est inventé Stephen King derrière le dos de son éditeur pour pouvoir publier plus d'un bouquin par an.

L'anti héros par excellence

10 étoiles

Critique de NimReplica (Jumet, Inscrit le 24 février 2005, 39 ans) - 1 mars 2005

Je trouve ce livre très intéressant, car non content d'y regrouper tous les ingrédients indispensable à un bon roman fantastique, Stephen King y fait une critique ouverte de la société américaine... Que ce soit en prenant un "héros" souffrant d'obésité et ne pensant à rien d'autre qu'à manger ou en mettant en avant les dérives d'un système judiciaire corrompu ou encore en nous faisant remarquer avec quel dégoût les hommes "bien pensants" de la ville considèrent les gitans. Il faut aussi souligner le caractère particulièrement méprisable de notre "héros". Grossier, gourmand, égoïste, grivois, et égocentrique, celui-ci ne parvient, à aucun moment à se remettre en question et envisager que ce qui lui arrive est peut-être mérité. Un très bon livre, à recommander...

ANGOISSANT

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 46 ans) - 2 février 2005

Très fort de la part de SK de nous faire partager l'horrible quotidien d'un homme, ayant eu l'imprudence de ne pas rester concentré uniquement sur la conduite. Aucune pitié pour l'assassin d'une vieille Tzigane, dont le fils détient d'étranges pouvoirs notamment celui de faire maigrir jusqu'à ce que mort s'ensuive. Comment Billy aidé de son ami Ginelli va t- il s'en sortir?
A ne surtout pas louper

Excellent, comme d'habitude !

8 étoiles

Critique de Lydie (, Inscrite le 3 décembre 2004, 46 ans) - 10 décembre 2004

Mais où va-t-il piocher tout ça???
Terriblement angoissant, tout est dans le détail, on vit le cauchemar du héros à 100%.

Forums: La peau sur les os

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La peau sur les os".