Les derniers jours de Paris de Nicolas d' Estienne d'Orves

Les derniers jours de Paris de Nicolas d' Estienne d'Orves

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Mimi62, le 15 octobre 2020 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 67 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 109 

Pas un mauvais livre mais il faut être adepte du genre

Sylvain Masson a vécu toute son enfance au jardin des plantes à Paris dont sa mère est la directrice. Il a grandi avec Gabrielle, la petite-fille de Lubin, l'un des gardiens du zoo du jardin.
Sylvain et Gabrielle ont noué une relation assez étroite avec une espèce très rare de singes, des singes blancs. C'est Gervaise, la mère de Sylvain, qui les a découverts et ramenés. Elle est la seule personne au monde à les avoir rencontrés et ces spécimens sont les seuls existants.

Un jour des bébés sont enlevés et simultanément, les animaux du zoo deviennent très nerveux et le niveau d'eau monte dans Paris, une eau qui ne vient pas uniquement de la Seine mais qui semble venir du sol.
Les singes blancs sont aussi disparus pendant 24 heures sans que l'on sache qui les a enlevés ni qui les a ramenés.
Sylvain cherche à comprendre et découvre dans la cage des singes, une porte dérobée qui le conduit dans les sous-sols de Paris.
*************************************************************
LA CRITIQUE

Bien difficile de critiquer cet ouvrage.
Je l'ai abordé comme un polar ou un thriller. Au départ, cette perspective se confirme mais petit à petit arrivent des éléments et, dans le dernier quart, on plonge sans retenue dans une sorte de fantastique qui est plutôt un genre de fantasy, genre que je n'aime absolument pas. En aucun cas l'étiquette science fiction ne peut être attachée à cet ouvrage, même si le point de départ pourrait le suggérer, ce genre étant lié à un aspect technique avec une certaine logique, cohérent et non pas ésotérique ou avec des personnages extraordinaires comme c'est le cas ici.

Cette évolution devait donc me conduire vers l'ennui mais l'écriture, la façon dont est mené le déroulement ont fait que j'ai eu envie de continuer pour connaître le dénouement. Si cela ne m'a pas vraiment passionné, je ne me suis toutefois pas vraiment ennuyé.

La fin, par contre, m'a beaucoup dérangé. On ne sait pas ce que deviennent réellement les protagonistes et le milieu dans lequel ils évoluent n'a aucune rationalisation, logique. On reste dans un flou déplaisant. Tout cela me déplaît beaucoup, le livre enchaîne des descriptions oniriques un peu fastidieuses mais peut-être nécessaires pour tâcher d'immerger le lecteur dans ce nouveau domaine. Je suis réfractaire, alors...

En conclusion
Les amateurs de fantasy peuvent être intéressés s'ils acceptent que c'est un fantasy soft.
Les amateurs de polar ou thriller pur et dur, passez votre chemin.
Je pense que ce n'est pas un mauvais livre mais il faut être adepte du genre.
L'écriture m'est apparue agréable mais j'ai décroché dans la dernière partie (un petit cinquième du livre) par le changement de point de vue, ce n'est plus le même narrateur et les propos de celui-ci ne correspondent pas à sa personnalité. Il me reste un sentiment de grande confusion dans cette dernière partie.

***********************************************************************************************************************

CITATIONS

Tout était si parfait. Encore plus parfait que dans leur enfance ; à cette pureté immédiate se mêlait le doux poison de la nostalgie.

La rancune avait peu de prise. Elle le frappait par intermittence sans jamais qu'il s'y enlise.

Si on ne trouve pas les vrais coupables, il va falloir un bouc émissaire. Une foule reste une foule : haineuse, simpliste, radicale.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les derniers jours de Paris

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les derniers jours de Paris".