Rose Madder de Stephen King

Rose Madder de Stephen King
( Rose Madder)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par FightingIntellectual, le 4 août 2004 (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 36 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 11 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (13 319ème position).
Visites : 5 259  (depuis Novembre 2007)

King le prédateur

Ce que j'aime de Stephen King c'est qu'il attaque son roman à chaque fois avec patience et avec une idée bien arrêtée en bout de ligne.

King nous fait d'abord goûter à la vie de Rosie , femme battue sauvagement par son mari policier Norman, qui décide de s'enfuir de chez elle. Avec un réalisme fou, il raconte son escapade, sa réception dans la maison pour femmes battues d'une certaine métropole(que je soupçonne être Chicago) ainsi que le début de sa nouvelle vie.

Puis... Rosie tombe sur ce tableau.... celui d'une dame en chiton rose garance (rose madder en anglais). Alors que Norman est de plus en plus à ses trousses, des choses bizarres viendront à se produire avec le tableau.... de plusieurs façons et à plusieurs occasions elle et son tableau ne feront qu'un.

Pour les lecteurs patients, férus de King... bref, j'ai beaucoup aimé

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Trop de fantastique

7 étoiles

Critique de Touloulou00 (, Inscrite le 3 août 2013, 64 ans) - 8 novembre 2014

Un bon King sur le thème de la femme battue et de la résilience. Et donc excellent début. Rose, qui commence à échapper à un mari prédateur, découvre un tableau d'une femme en rose à laquelle elle s'identifie et qui l'aide à reprendre goût à la vie. Jusqu'ici, ça va, King est un grand parmi les grands. Puis le livre dérape, à mes yeux, dans un fantastique de pacotille, Rose pénètre dans le tableau, une Grèce de fantaisie avec minotaures et pièges divers, le mari dévore ses victimes, le tableau dévore le mari, tout ça dans une succession de péripéties granguignolesques qui donnent envie de tourner les pages pour arriver à la fin. King n'est jamais si grand que lorsqu'il est sobre.

Lecture laborieuse.

4 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 48 ans) - 23 juin 2014

Dès le départ je pensais avoir affaire à un bon King, de ceux qui vous prennent dès la première page pour ne plus vous lâcher.
Mal m'en a pris, j'ai toutes les peines du monde à lire et à terminer ce livre, qui est soit un mauvais livre réussi ou un bon livre raté.
Il y a certes des passages dignes du grand auteur que nous aimons tous, mais aussi des longueurs interminables.
Tous les passages rédhibitoires concernent la partie onirique du livre, le long passage de Rose qui combat le taureau est interminable, la rencontre dans le tableau avec Norman également.
King a sans doute voulu faire un livre plus intimiste et a convoqué sa culture mythologique pour rédiger ce livre qui ne restera pas dans mes préférés.
Inconvénient majeur, il fait plus de 600 pages, un pavé qui reste sur l'estomac.

Au-delà du réel

4 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 36 ans) - 4 novembre 2012

Puisqu'il faut continuer dans la lignée des livres populaires, il y a celui-ci dans le genre thriller. Norman, cet anti-héros "jouissif", en est le protagoniste principal. Et en fait il tire sur tout ce que le politiquement correct condamne absolument, dont les lesbiennes bien intentionnées, les tantes préoccupées de la famille, les vieux, les petits garçons, etc. De plus il est affreusement macho.

King est très fort dans sa description, on y croit presque néanmoins il faudra constater que l'univers second, fantasmatique ou bien totalement ésotérique, pourra perturber ses adeptes sans omettre le réalisme de l'ensemble... A noter le passage consacré à la fête de l'oeuvre de bienfaisance, plutôt terrible également, mais aussi un des plus excellents du bouquin - il y a là d'ailleurs une réunion des paroxysmes de tout ce que la société abhorre. Par contre la fin a un goût très à l'eau de rose, ce voyage final en moto avec la mallette à pique-nique sur le siège arrière ressemble inexorablement aux Chutes du Niagara 2.0.

Vive le King!

10 étoiles

Critique de Linbaba (, Inscrit le 25 juillet 2012, 34 ans) - 29 septembre 2012

Excellent roman de Stephen King! Ce n'est pas le roman le plus connu de sa bibliographie, mais quelle claque!
Comme à son habitude Stephen King a le don pour nous conter une intrigue machiavélique et horrifique!
Rosie est certainement l'un des personnages les plus attachants et fascinants de toute la bibliographie du King.
Dès le départ, le roman annonce la couleur avec sa scène choc d'ouverture, et l'on sait d'ores et déjà que l'on tient entre les mains un roman d'exception.
Et l'on est vraiment touché par cette petite femme qui tente de se reconstruire et de refaire sa vie.
S'agissant du côté horrifique/thriller, Stephen King nous entraine une fois de plus dans des contrées lointaines peuplées de créatures belliqueuses (le personnage de Rose Madder est glaçant... et vraiment très réussi). Et d'ailleurs le mari est aussi l'un des personnages les plus inquiétants dans le bestiaire de Stephen King.

Néanmoins un roman à réserver aux fans du King car hélas (ou heureusement) beaucoup de descriptions encore une fois (760 pages quand même).

Mais une histoire intense de bout en bout!

Attention chef d'oeuvre!

Twilight Zone...

8 étoiles

Critique de Pendragon (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 48 ans) - 22 août 2012

Cela commence comme une sordide histoire de mari qui bat sa femme, la femme part et il se lance à sa poursuite… avec des intentions qu’on ne pourrait qualifier que de mauvaises ! Et puis, comme dans Twilight Zone, le couple passe une frontière, la frontière de l’étrange, et ils basculent dans un monde « presque » identique… et c’est ce « presque » qui va rendre Rose plus forte et doucement inverser les rôles.

Roman subtil qui peut évidemment se lire aussi au premier degré, comme un psy pourrait le faire en expliquant que certaines ressources sont cachées au fond de soi et qu’il faut aller les chercher pour qu’elles s’expriment, il regorge de situations réelles ou… presque, qui en font un roman magnifiquement multidimensionnel ! Et c’est en cela que King est et reste un maître sans conteste : tout est correct, juste, parfait et peaufiné… mais est-ce réel !?

Belle toile

7 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 49 ans) - 5 décembre 2010

J'ai trouvé ce Stephen King très envoûtant. Une fois de plus, l'auteur explore les zones obscures de notre inconscient. Il se glisse dans la peau d'une femme à l'âme fêlée, habitée par la peur. La fuite de l’héroïne poursuivie par son tortionnaire de mari, sa fascination pour un tableau au pouvoir étrange et le basculement de l'histoire dans le fantastique sont réellement passionnants. En revanche, le dénouement du roman m'a paru inutilement long.

Pas top du tout

4 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 5 septembre 2008

C'est ma foi vrai que ce roman kingien est nettement moins bon et accrocheur que les autres. L'histoire traine en longueur, c'est assez plombant, la fin est abracadabrante...
Bref, pas génial.

Un livre inégal

6 étoiles

Critique de Magver (La chapelle d'Armentières, Inscrite le 1 septembre 2008, 46 ans) - 4 septembre 2008

J'ai accroché au début du livre pour rester mitigée à la fin.
Stephen King reste un auteur de génie, ce qui sauve le livre. Mais là je reste sur ma faim et garde l'impression d'une fin rapidement expédiée. Dommage ...

King toujours le maitre!!

7 étoiles

Critique de Ungrimette (, Inscrite le 4 septembre 2005, 41 ans) - 24 février 2006

Rose Madder... Voila mon enième roman de cet auteur culte!!
Comme toujours, Stephen King a réussi à me plonger dans son univers avec une grande facilité. J'avoue que celui-ci n'est pas mon préféré mais je l'ai malgré tout dévoré. Personne ne peut rester indifférent au vécu de cette femme et à la folie de son mari. Stephen King est le maitre du suspense et il le prouve encore une fois!

Encore un King réussi

8 étoiles

Critique de Giny (Casablanca, Inscrite le 26 avril 2005, 31 ans) - 28 mai 2005

Un thème récurrent chez Stephen King: la femme(Rosie) qui se fait battre par son conjoint censé incarner l'autorité suprême, et puis lentement on bascule dans le fantastique avec ce tableau acheté chez un antiquaire, qui représente une femme qui ressemble étrangement à Rosie.Ce qui m'a un peu gênée par contre, c'est l'histoire d'amour en filigrane.Je préfère nettement les histoires totalement noires.

Forums: Rose Madder

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rose Madder".