Zero de Marc Elsberg

Zero de Marc Elsberg
(Zero : sie wissen, was du tust)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Antihuman, le 19 juillet 2017 (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 38 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 4 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (51 564ème position).
Visites : 2 056 

"Ils" sont déjà là

Encore un énième polar actuel écrit par un homme et dont l'héroïne de l'histoire est une femme, sans que cela ne choque quiconque...

Pareillement, la figure masculine est ici représentée par un vil séducteur aux origines abscons dont est juste victime la protagoniste, ou plutôt, sa naïveté et ses bonnes émotions positives issus d'une cellule familiale fragile. James Bond n'avait qu'à bien se tenir et être moins xénophobe et phallocrate ; et ainsi va le fascisme rampant, comme dit Bonne-Maman.

De plus, comme on n'a rien sans rien, cette cellule familiale fragile est persécutée mais passe son temps à flotter sans jamais couler : qu'est-ce que vous espériez ?

Bon, jusque là la plupart d'entre nous ne serait pas heurté, on voit ça tous les jours, à ceci près que le vrai thème du bouquin est justement censé être le fait que notre intimité serait espionnée de matière vicieuse et mercantile par des importantes sociétés impunies et sans visage telles que Google ou Microsoft, en ce cas représentées par un trust du nom de « Zero ». Paraît-il, ceux-là ne seraient pas bon du tout au fin fond et leur but ne serait que faire plus d'argent et de niveler une normalité par le bas. Demain ne sera que pire. (Ce n'est pas déjà fait ?) Donc, en gros, tout le monde sait que vous lisez les strips de Snoopy en cachette et à l'avenir, on vous les présentera d'ailleurs en cookies payants à l'intérieur de votre prison mentale fortifiée.

Le problème étant que justement, « Zero » ne sort guère de la norme et que les personnages du roman semblent avoir conçus par un ordinateur anonyme avide de pseudo-crédibilité. Également, certains littéraires pourront trouver regrettable la forme narratrice de l'intrigue, rédigée au présent à la manière d'un scénario TV prévisible. Et la fille de l'héroïne se nomme Viola, comme pour en rajouter au BDSM trendy du tout !

Bref, sans humour, ce Zero n'est pas si mauvais et Marc Elsberg ne manque pas d'un certain courage, à dénoncer un lendemain certain à la merci des corporations égoïstes dont le but n'est que que s'épandre un peu plus dans le monde en vendant des gadgets débiles. D'autres se seraient autocensurés pour beaucoup moins, non ?

Dommage donc que l'auteur n'est lui-même qu'un peu trop formaté...


résumé

Londres, de nos jours. Un adolescent est abattu lors d'une course-poursuite. Ce drame conduit Cynthia Bonsant, journaliste au Daily, à enquêter sur les agissements de Freemee, société américaine high-tech spécialisée dans la collecte et l'analyse de données, qui promet à ses dizaines de millions d'utilisateurs une vie meilleure grâce à ses applis. Dans un monde où réseaux sociaux, sites de e-commerce, caméras de sécurité et objets connectés sont les parfaits alliés de la surveillance globale, le chemin qui mène à la vérité va se révéler aussi ardu que dangereux.
Après Black-out, Marc Elsberg signe un thriller ultra-contemporain effrayant qui dénonce l’emprise des technologies modernes.
- ILS SAVENT CE QUE VOUS FAITES -

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

BOF !

2 étoiles

Critique de Daoud (LYON, Inscrit le 8 février 2011, 46 ans) - 14 août 2017

Ce serait un film, on dirait un NANAR mais bon...
Intrigue 1/10
Personnages 1/10
Style, écriture 4/10
Originalité 0/10
Marketing 9/10
Cherchez pourquoi on finit toujours par perdre le temps de la lecture d'un NANAR dans une année... J'ai lu le mien. A qui le tour ?

Forums: Zero

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Zero".