Les Dieux eux-mêmes de Isaac Asimov

Les Dieux eux-mêmes de Isaac Asimov
( The gods themselves : and other stories)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Bristlecone, le 10 février 2004 (Inscrit le 12 octobre 2003, 30 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 691ème position).
Visites : 4 366  (depuis Novembre 2007)

Contre la stupidité ...

... les dieux eux-mêmes luttent en vain

2070, la Terre vit dans la prospérité grâce a une nouvelle source d'énergie quasi-inépuisable et peu chère, une pompe à électrons, reliant deux dimensions différentes qui peuvent ainsi s'échanger les électrons de leurs univers respectifs. Mais selon certains, cette pompe est un véritable danger à long terme et va causer la fin de l'espèce humaine.

Voilà en quelques mots la base de cette histoire, mon premier Asimov et l'un de mes préférés, écrit de manière claire et objective, comme on en a l’habitude avec Isaac. En plus de nous apporter beaucoup de plaisir par son intrigue et son style, ce roman est une source d'informations pour tous ceux qui aiment un tant soit peu la physique (les autres, ce n'est peut être pas cet Asimov qui va vous convaincre). Ce livre présente aussi une vision d'un autre univers complètement différente de toutes celles imaginées maintenant, avec d’intéressantes réflexions.
"Les dieux eux-mêmes" a obtenu le prix Nebula 1972 et les prix Hugo et Locus 1973.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les dieux eux-mêmes [Texte imprimé] Isaac Asimov trad. de l'américain par Jane Fillion trad. révisée apr Sylvie Denis
    de Asimov, Isaac Fillion, Jane (Traducteur)
    Gallimard / Folio. Science-fiction.
    ISBN : 9782070419777 ; EUR 7,80 ; 04/12/2002 ; 438 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Bien, bien

7 étoiles

Critique de Caecilia (Huy, Inscrite le 28 novembre 2010, 24 ans) - 22 décembre 2010

Un peu inégal c'est vrai, mais un bel aperçu du talent d'Asimov ! J'ai surtout aimé la deuxième partie, très surprenante. J'ai trouvé agréable de lire un récit de SF dont le but principal du héros n'est pas de sauver l'univers !

Trois livres en un

8 étoiles

Critique de Requiem (Brest, Inscrit le 27 août 2009, 30 ans) - 13 janvier 2010

Il est difficile de parler de "les Dieux eux-même" dans son ensemble tant les trois parties qui le composent sont inégales.

"Contre la stupidité..."
La première partie s'ouvre sur une découverte scientifique et tourne essentiellement autour de son application et des dangers potentiels de son utilisation. On retrouve le style propre à Asimov, le personnage principal étant une invention plutôt qu'une véritable personne. Cela peut-être très stimulant sur le plan intellectuel, mais cela ne plait pas à tout le monde.

"...les dieux eux-même..."
Voilà il me semble, la partie la plus originale du roman. Asimov s'attache ici à réinventer la vie ailleurs, dans un monde où les concepts que nous employons au quotidien n'existent pas mais sont remplacés par d'autres qui nous sont totalement étrangers.
La cohérence de cette construction pourrait valoir à elle seule la lecture de cette partie, mais elle découragera ceux qui attendent l'action, tant sa mise en place prend du temps. Et une fois que les évènement s'enchainent, il vaut mieux avoir assimilé leur cadre, sous peine de ne pas comprendre leurs enjeux, ni le superbe coup de théâtre final.

"...luttent en vain."
Cette dernière partie est l'exact opposée de la première : la découverte ne sert que de prétexte pour suivre le personnage principal. Une partie beaucoup plus banale, au goût de déjà-vu (M. X doit sauver le monde tout en séduisant Mlle Y). Si elle s'avère nécessaire pour conclure le roman, elle en gâche un peu l'originalité.

Surprenant...

7 étoiles

Critique de Lombryck (, Inscrit le 21 mars 2009, 36 ans) - 21 mars 2009

Alors, contrairement aux autres critiques, je suis un grand fan d'Asimov.
Ce bouquin me laisse une impression bizarre. D'un côté l'idée de la pompe à électrons et des univers parallèles est chouette et originale, d'un autre c'est certainement un des Asimov les plus mal écrits.
La partie centrale sur le para univers est de loin la plus intéressante mais elle met du temps à démarrer et s'arrête trop vite. Celle-ci aurait mérité plus de boulot et surtout une meilleure exploitation.

Sinon, ça reste du Asimov, plein d'imagination et facile à lire. Pour les explications scientifiques c'est toujours pareil : elles tiennent la route, rien à dire, mais si vous êtes vraiment rebuté par la physique, elles se sautent sans problème et sans nuire à la compréhension.

Donc voilà, pour quelqu'un qui a l'habitude d'Asimov c'est un bon choix, pour les autres autant lire "Fondation".

Inégal mais globalement sympathique

6 étoiles

Critique de Gooneur (TOULOUSE, Inscrit le 14 janvier 2008, 35 ans) - 12 février 2009

Découverte de l'œuvre d'Asimov pour moi aussi. J'ai trouvé ce bouquin globalement réussi, avec une belle mention pour la deuxième partie, très originale. Le problème paradoxal inhérent à cette deuxième partie est qu'elle rend la dernière relativement fade et on reste du coup un peu sur sa faim. La narration est fluide ; les explications scientifiques parfois assez obscures ne gâchent pas le plaisir de la lecture.

Ma première fois...

7 étoiles

Critique de Mallollo (Cévennes, Inscrite le 16 janvier 2006, 37 ans) - 6 février 2007

...avec Asimov! Un livre que je n'aurais jamais eu l'idée d'acheter moi-même mais qui m'a gentiment été offert.

Autant vous dire que je n'ai pas été déçue. J'avoue avoir eu un peur peur de lire de la "science-fiction en plein", mais rétrospectivement, je me dis que j'ai été bête de ne pas avoir tenté l'aventure plus tôt. L'histoire est intéressante, la découverte d'un monde totalement nouveau passionnante (la deuxième partie est celle à laquelle j'ai le plus accroché). Un regret: je n'ai rien compris aux explications techniques d'Asimov concernant les échanges possibles entre les différents Univers (dieu sait pourtant si j'ai essayé ! mais à force de relire la page 12, j'ai compris que je n'avancerais pas loin si je m'acharnais...)

Bref, une sympathique découverte, qui me pousse à chercher à la bibliothèque sa série de la Fondation...

les dieux eux mêmes

9 étoiles

Critique de Frederic (, Inscrit le 18 novembre 2004, 43 ans) - 18 novembre 2004

Mon premier livre d'Asimov, mené à un rythme qui va crescendo. On y découvre, c'est vrai, un monde parallèle totalement différent de ce que l'on a l'habitude de voir dans la majorité des thèmes de SF. J'ai beau ne pas tout connaître des lois de la physique et de la chimie, mais j'avoue que d'intégrer les lois physiques et chimiques connues à l'époque donnent un côté réaliste à l'oeuvre.

Forums: Les Dieux eux-mêmes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Dieux eux-mêmes".