Fatale de Jean-Patrick Manchette, Doug Headline (Scénario), Max Cabanes (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Ndeprez, le 10 avril 2015 (Inscrit le 22 décembre 2011, 41 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (31 218ème position).
Visites : 619 

Je vais t'Aimee....

Je n'ai pas lu la version écrite par Manchette et c'est au hasard d'une rencontre avec Max Cabanes lors du salon du polar de Lens que je me suis procuré cette splendide bande dessinée. Tout est noir dans cette bd , l'histoire d'abord. Aimée Joubert s'installe à Bleville pour s'introduire dans la belle société de cette ville portuaire , elle tente de connaitre leurs secrets , ceux que l'on ne veut absolument pas voir divulguer afin de s' en servir lorsque le moment sera propice.
Le dessin rajoute encore plus de noirceur à l'histoire qui n'en demandait pas tant .
Je ne suis pas un grand spécialiste de la bd aussi je ne pourrai que vous signaler que je reviendrai vers Cabanes à la prochaine occasion.
A noter que le fils de Manchette a participé à cette adaptation.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

"Je ne voulais pas travailler..."

7 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 34 ans) - 30 septembre 2017

L'adaptation BD quelque peu explicite d'une des dernières oeuvres de ce vieux bougre de Manchette. C'est l'histoire d'une tueuse, et accessoirement on voit souvent ses seins déborder de sa fine chemise de nuit, fesses à l'air, prenant son bain, se masturbant...

Il se trouve que cet écrivain mythique aimait parfois caresser dans le sens du poil, et si « Fatale » s'en ressent avec ses clichés du genre redondant, le script de base est assez intéressant avec son propos subversif : ainsi, ce club de notables qui se font passer pour des bienfaiteurs et que l'héroïne veut maîtriser est plutôt bien vu !

De même Cabanes a bien cerné l'atmosphère brumeuse à couper au couteau du récit et peu importe son côté brouillon. Par contre la voix off de ce roman graphique est assez maladroite et inadaptée, je ne pense pas que son auteur initial l'aurait souhaité.

Cela ne nous fait d'ailleurs que regretter davantage la disparition de Jean-Patrick Manchette et de son style si brut et concis que certains tiennent absurdement pour désuet aujourd'hui.

Forums: Fatale

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Fatale".