L'Homme qui rit de Fernando de Felipe

L'Homme qui rit de Fernando de Felipe

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Arkhangel, le 3 février 2001 (Bruxelles, Inscrit le 18 janvier 2001, 46 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (38 854ème position).
Visites : 2 060  (depuis Novembre 2007)

D'après l'œuvre de Victor Hugo

Voici une réédition qui franchement en vaut la peine. Passée inaperçue lors de sa première parution chez Soleil, Fernando adapte une oeuvre de Victor Hugo.
Epoque : Moyen Age. Un enfant atrocement mutilé voit sa vie bouleversée. Un horrible sourire coupe à jamais son visage. Sa destinée, hors du commun, lui fera côtoyer la boue comme les draps de soie. Et le plus nuisible n'est certes pas là où on pense. Un travail remarquable, une richesse graphique, une adaptation qui vaut le détour.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'homme qui rit [Texte imprimé] Fernando de Felipe d'après l'oeuvre de Victor Hugo [trad. par José Ruiz-Funes Torres]
    de Hugo, Victor (Antécédent bibliographique) Felipe, Fernando de (Scénariste) Ruiz-Funes Torres, José (Traducteur)
    Glénat / Collection Grafica (Grenoble).
    ISBN : 9782723426930 ; EUR 13,50 ; 12/01/2000 ; 62 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Décevant...

3 étoiles

Critique de Montréalaise (, Inscrite le 7 août 2010, 24 ans) - 12 janvier 2012

J'ai déjà lu le roman avant de lire cette adaptation en bande dessinée et décidément, Fernando de Felipe n'a pas rendu justice ni à l'intrigue, ni à la psychologie des personnages, ni à la qualité graphique du dessin.

Où est passé lord David Dirry-Moir (qui est pourtant un personnage important)? Pourquoi Lady Josiane et Barkilphedro n'apparaissent que brièvement et dans des positions simplistes, et pourquoi ne leur a-t-on pas dévoilé toute la complexité de leur personnalité? Où est passé la scène de la Chambre des lords? Pourquoi avoir changé complètement les causes des péripéties (et je ne parle pas des détails inutiles)?

J'ai comme l'impression que Felipe a trop voulu précipiter l'histoire en raccourcissant trop l'intrigue et en présentant des personnages dessinés de manière trop simplet et enfantin.

Désolée mais je préfère de loin la tétralogie de Jean-David Morvan et Nicolas Delestret, version beaucoup plus récente, plus sophistiquée et originale graphiquement et beaucoup plus fidèle à l'intrigue, à l'ambiance et à la psychologie des personnages.

Forums: L'Homme qui rit

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'Homme qui rit".