Laos : Sur les rives du Mékong : de Luang Prabang aux provinces du Nord de Francis Engelmann, Yves Goudineau, Serge Sibert

Laos : Sur les rives du Mékong : de Luang Prabang aux provinces du Nord de Francis Engelmann, Yves Goudineau, Serge Sibert

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Photographie

Critiqué par Tistou, le 22 janvier 2015 (Inscrit le 10 mai 2004, 61 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 1 090 

Trompeur l’intitulé

Trompeur l’intitulé, en capitales blanches : LAOS. Trompeur parce qu’il faut dériver sur le sous-titre, immédiatement dessous ; « Sur les rives du Mékong : de Luang Prabang aux provinces du nord ». Trompeur parce que, consulté cet été avant de partir pour le Laos, je l’avais refermé, pas vraiment convaincu de son intérêt et de sa pertinence. C’est bien simple, les photos ne montraient que des photos de moines bouddhistes, de temples, de rives du Mékong et de ses affluents puis de femmes en tenues ethniques. Et je m’étais dit à l’époque ; « bon ça ne doit pas être que ça, le Laos ? ».
Je l’ai relu, re-consulté, récemment, après voyage, ayant donc une vision plus claire de ce qu’est le Laos. Et en fait tout est dit dans le sous-titre « Sur les rives du Mékong : de Luang Prabang aux provinces du nord ». Fallait juste être attentif … et s’apercevoir que Luang Prabang est la capitale du nord du Laos. Et donc que, fatalement, de Luang Prabang aux provinces du nord, n’était pas représentatif de toutes les facettes du Laos mais du nord. Seulement du nord. Coincé entre Nord-Vietnam, Chine , Birmanie et Nord-Thaïlande. C’est-à-dire la zone essentiellement montagneuse du Laos et peu habitée. En tout cas, peuplée de beaucoup de … moines bouddhistes, de temples, et d’ethnies montagnardes ! Donc oui : le sous-titre décrit bien la situation (pour celui qui a déjà une connaissance du Laos), le titre principal, non. Il fallait que ce soit dit.
Il est étonnant de constater comment l’appréhension d’un ouvrage – ici photos et textes de Francis Engelmann et Yves Goudineau – peut différer selon qu’on est familier ou non du sujet. Pré-voyage Laos, c’était « bof – bof ». Post-voyage, j’avoue y avoir pris beaucoup de plaisir. Je ne suis pas sûr que cet ouvrage passionne un non-initié, dans cette mesure.
D’autant que le Laos est réellement un pays à part dans l’Asie du Sud-Est. Le seul à avoir cette densité de population si faible et ce rythme de vie si languide. Inattendu.
D’ailleurs, le premier chapitre : « Laos : un refuge précieux et évanescent » décrit ce fait (pour qui sait ouvrir son esprit – je n’avais pas su le faire, pour ma part !) :

« … l’antique Pays du « Million d’éléphants et du parasol blanc » semble, tels le Bhoutan ou autrefois le Népal, être resté en retrait et comme intemporel. »

Quinze chapitres au total, beaucoup consacrés à la religion bouddhiste, à cette merveille qu’est Luang Prabang, aux rives du Mékong, puis aux ethnies montagnardes coincées entre Birmanie, Chine et Vietnam. Finalement c’est bien la réalité du nord du Laos. Une réalité que je n’avais pas su voir en consultant trop vite cet ouvrage !
Photos, dépouillées – il n’y a pas grand-chose au Laos finalement hormis la vie simple de simples gens. Textes pertinents. Mais je reste persuadé que cet ouvrage parlera surtout à ceux qui ont connu la réalité laotienne.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Laos : Sur les rives du Mékong : de Luang Prabang aux provinces du Nord

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Laos : Sur les rives du Mékong : de Luang Prabang aux provinces du Nord".