Prophecy T01 de Tetsuya Tsutsui

Prophecy T01 de Tetsuya Tsutsui

Catégorie(s) : Bande dessinée => Manga

Critiqué par Antihuman, le 17 mai 2014 (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 38 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 176ème position).
Visites : 2 073 

"Espece d'owacons !"

Le Japon est un des pays avec le plus fort taux de suicide. Et leur monde du travail est un des plus cruels, avec un jeunisme malhonnête fait pour exploiter les âmes crédules ! C'est peut-être pour cela qu'il livre souvent des histoires abordables au plus grand nombre, mais aussi exemplaires pour leur originalité...

Chez eux les créateurs prennent des risques et comme il s'agit surtout d'un pays plus performant (ce que les japonais subissent aujourd'hui, nous le subirons un jour à notre tour - n'en doutez pas un instant), pour cette raison leurs oeuvres possèdent davantage de chances à la base: c'est le cas de la série Prophecy, ou une jeune inspectrice de police presque arrogante mène l'enquête sur une sorte de vengeur masqué. Celui-là, qu'on nomme Paperboy, supervise une croisade contre tous ces petits c*** de DRH ou autres consultants orgueilleux aux postes élevés quoique bien stupides sinon totalement irresponsables. Paperboy est aussi une sorte de démon qui fait entendre sa voix via You Tube et représente également celui qui répète de ces choses qui nous irritent - et que la plupart du temps, l'on ne veut pas entendre du tout. Comme ces conversations de vestiaire de petits cadres entre eux biens comme il faut et conformes, qui cependant font et défont les modes. Et surtout une certaine somme de pouvoirs qui perpétuent ces choses qui font que la société de consommation continue à faire la loi et que l'on continue à tirer chaque jour contre les électrons libres, en tout cas contre tous ces loups solitaires qui ne respectent pas cette sacro-sainte mesquinerie (ordonnée d'ailleurs il y a peu simplement en tant que 7ème merveille du monde.)

Autant que ces patrons salariés qui maltraitent les plus vulnérables sous prétexte d'un gauchisme égal mais plutôt fallacieux, ou alors d'une politique "déterministe" dont ils ne connaissent pourtant en rien l'issue. Ceux-là ne sont jamais traités de fachos ni de nationalistes, et néanmoins ils se conduisent comme le pire des esclavagistes ! C'est de tout cela dont parle ce manga, c'est en soi plutôt très bien fait, enfin ça devise aussi de ces nouvelles technologies qui se révèlent être à l'avenant des armes, et si c'est peut-être somme toute parfois un peu commercial l'optique reste tout à fait actuelle.*Vous avez compris, je recommande en bref.

Beaucoup mieux en tout cas que ces comics hollywoodiens qui se ressemblent tous... encore et encore.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Prophecy

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les prophéties réalisées sont les pires

7 étoiles

Critique de AmauryWatremez (Evreux, Inscrit le 3 novembre 2011, 52 ans) - 6 juin 2014

Je ne suis pas très familier des « mangas » n'en ayant vraiment lu que deux ou trois, de tendance « cyberpunk » et s'inspirant de Philip K. Dick au point d'en faire un personnage dans deux séries : « Ghost in the shell » qui reste mon préféré, « Akira » et ses enfants tellement sages et dociles qu'ils en provoquent l'apocalypse, le sympathique « Co Boy Be Bop » qui mêle Jazz et SF post-apocalyptique ou « Gunm », « Pinnochio » en plus dur, ayant apprécié aussi « le tombeau des lucioles » ou « 5mms par secondes » dans un autre style. Je connais cependant mieux les « comics » américains qui sont, rappelons le, en droite ligne les descendants des « romans feuilletons » français et des « pulps » du début du XXème siècle.

Dans ces ouvrages réputés sous-culturels car populaires, sur les marges de la culture, les auteurs en disent souvent plus sur la société que bien des pensums d'éditorialistes ou de philosophes de comptoir d'émissions télé. Et ce genre tout comme le « Genre » en général en racontant, en décrivant les marges de la société moderne en démontre la vacuité de sens et ce malgré tous les outils technologiques que nous avons à notre disposition dont on peut dire que paradoxalement ils bloquent toute communication réelle plutôt que de l'aider....

« Prophecy » (« Yokokuhan ») est un manga de Tetsuya Tsutsui en collaboration avec les éditions Ki-oon. Ce qui me rebute habituellement dans les mangas est qu'ils sont interminables, dans celui-ci l'histoire se déroule sur trois tomes et raconte les actes et ce qui s'ensuit de « Paperboy », internaute anonyme, qui annonce des « prophéties » en vidéo sur le Réseau, le visage camouflé par une couverture de journal ce qui lui permet de préserver son anonymat et d'assurer de l'authenticité des vidéos tournées, « prophéties » finissant toujours par se réaliser et qui consistent à ridiculiser des politiques, des patrons, des journalistes, voire la police, pour apparemment venger les plus faibles, les inadaptés, les rétifs à la norme.

Rapidement « Paperboy » fait le « buzz » sur les réseaux sociaux et provoque l’admiration des « geeks » et autres « otakus » qui ne s'attachent qu'à l'écume du phénomène, et pourtant ses motivations, s'il est bien tout seul, sont tout autres, plus profondes aussi ainsi que s'en apercevra la jeune femme à la tête de la brigade de la cybercriminalité, et logiques dans notre monde en quête de repères, celle-ci aidant à la fin à ce qu'il réalise son but premier, des éléments dont je ne vais pas parler ici pour ne rien dévoiler de l'intrigue.

Ce manga est beaucoup plus intelligent et plus fin que la plupart des « comics » actuels qui veulent faire « culte » de suite, singeant Franck Miller entre autres, qui sont formatés pour ne déplaire à personne et d'un politiquement correct qui laisse songeur. Il parle d'un pays, le Japon, où les travers de notre propre société sont exacerbés, décuplés, et donc de nos travers à nous, de notre fascination pour la technologie et notre oubli de l'humain.

Forums: Prophecy T01

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Prophecy T01".