Rien de neuf à Fort-Bongo de Jean-Luc Coatalem (Scénario), Loustal (Dessin)

Rien de neuf à Fort-Bongo de Jean-Luc Coatalem (Scénario), Loustal (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par JulesRomans, le 4 janvier 2013 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 59 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 848 

Les chutes de la Manzena plutôt que la butte d'Aubenas

L'univers du dessinateur Loustal est celui d’un exotisme faussement naïf. Ici nous sommes plongés au cœur de l'Afrique coloniale des années cinquante. Raoul Cordier a choisi de quitter la métropole et venir ici afin de vivre des sensations fortes. Toutefois après une modeste exploration des lieux de façon assez confortable et passé le plaisir d’abattre lions, zèbres et éléphanteaux, il devient amer et sombre dans une alcoolisation sinon manifeste du moins sévère.

Il est progressivement rejeté de la communauté blanche tout en ne se liant avec personne chez les Africains."C'est en tirant d'une pichenette son mégot dans le fleuve que Raoul Cordier réalisa qu'il avait touché le fond du désespoir".

Sa vie lui semble prendre un tournant aventureux et il fait même preuve d’héroïsme en sauvant la fille de son patron embarquée avec lui sur une pirogue alors qu’ils approchent des chutes de la Manzena.

Il s’agit d’une adaptation de deux nouvelles de Jean-Luc Coatalem parues dans "Affaires indigènes". Si la collaboration est réussie entre le dessinateur et l’écrivain, le récit étant de tonalité fort déprimante, on ne peut guère sortir enthousiaste de cette lecture. On notera l'importance des textes dans les encadrés, le volume du texte dans les bulles est plus restreint. Chaque case apparaît un peu comme un petit tableau.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Rien de neuf à Fort-Bongo

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rien de neuf à Fort-Bongo".